Bilan Loire à vélo 2020 : Six jours de cyclotourisme entre Blois et Saumur (du 8 au 13 septembre 2020)

Initialement « plan B » suite à l’annulation de notre séjour bavarois (merci le Covid !), ces six jours de cyclotourisme ont été absolument extras. J’ai retrouvé avec bonheur ce mode de déplacement, Benoît – qui y allait avec un peu plus d’appréhension – a été conquis lui aussi, bref on espère avoir très vite l’occasion de poursuivre notre route le long de la Loire à vélo… et plus si affinités, puisque la Loire à vélo fait partie de l’Eurovélo route 6, qui relie l’Atlantique à la mer Noire en 4500km. Un jour j’espère ! En tout cas ce voyage restera gravé dans ma mémoire comme une semaine de rigolade, de souvenirs emmagasinés et de bons repas… Quel bonheur d’être de retour ensemble sur la route malgré ces temps troublés !

Notre itinéraire :

Nous pensions initialement rouler de Blois à Angers, mais l’agence de location de vélo d’Angers où nous pensions rendre les vélos était fermée. Après avoir hésité à pousser jusqu’à Nantes nous avons finalement décidé de raccourcir le trajet et de nous arrêter à Saumur, et cela fut une excellente décision… Nous avons apprécié nos étapes assez courtes, qui nous ont permis de bien profiter des lieux traversés et de faire pas mal de visites. En voici le détail jour par jour (en cliquant sur le lien vous retomberez sur l’article correspondant) :

J1 : De Blois à Fougères-sur-Bièvre (28.5km)

J2 : De Fougères-sur-Bièvre à Mesland via Bourré (41km)

J3 : De Mesland à Amboise via Chaumont-sur-Loire (31.5km)

J4 : D’Amboise à Tours (30km)

J5 : De Tours à Rigny-Ussé (39km)

J6 : De Rigny-Ussé à Saumur (43km)

Nous avons donc parcouru 213km en six jours, soit une moyenne de 35.5km/jour.

Hébergement :

Budget :

  • AR en train : 90 euros
  • Location des vélos + casques chez Détours de Loire (que nous recommandons +++) : 162 euros
  • Hébergement : 224 euros pour 4 nuit (car pour la première nuit nous avons utilisé une box que l’on nous avait offerte), soit 56 euros/nuit en moyenne
  • Visites : 132 euros
  • Repas : 163 euros
  • Autres : environ 100 euros

Cela fait donc un budget total de 781 euros, soit 390.5 euros/personne, soit 65 euros/jour/personne tout inclus

Ce que nous avons préféré :

  • En tout premier lieu, le sentiment de liberté à être ainsi sur la route en vélo ! Pouvoir s’arrêter quand on le veut, avoir la possibilité de modifier notre itinéraire à tout moment… Nous avions fait le choix de ne pas réserver nos hébergements à l’avance afin de nous laisser un maximum de flexibilité, et nous avons beaucoup apprécié ce système d’autant plus qu’en septembre beaucoup de logements étaient disponibles la veille pour le lendemain.
  • Le château de Rigny-Ussé, une visite que nous avons trouvée passionnante avec un château à taille humaine, plein d’objets intéressants exposés, les costumes anciens, et le chemin de ronde transformé en conte de Perrault. Un coup de coeur !

  • La champignonnière de Bourré, un endroit incroyable entre galeries de tuffeau, culture des champignons, ville souterraine et… gourmandise, avec des bocaux que nous avons pu emmener jusqu’à la Réunion et que nous dégustons progressivement. D’ailleurs on le confirme, les pieds bleus ça déboîte !
  • Pouvoir enfin découvrir le festival des jardins de Chaumont-sur-Loire, un très vieux rêve pour moi… Et toujours à Chaumont, admirer les montgolfières dans le ciel et se souvenir de cette soirée, il y a six ans, où nous étions à bord de l’un de ces ballons 🙂

Dans le Dharithri, le jardin de la terre mère

  • La belle nature traversée tout au long du chemin. Berges de Loire sableuses, vignobles, champs variés, sans oublier le beau noyer du premier jour, grâce auquel nous nous sommes régalés.

  • La météo au top. Nous avons vraiment été très gâtés, avec un beau soleil qui a brillé durant ces six jours.
  • Les beaux hébergements découverts le long de ce parcours. Nous avons à chaque fois été ravis de nos chambres d’hôtes, où l’accueil a toujours été adorable et les petits déjeuners pantagruéliques… Parfait avant une journée de vélo !
  • Et puis, bien sûr, le panache de Benoît… Je ne pensais pas, lorsque j’ai voulu le taquiner le premier midi en plantant un plumeau tombé au sol sur son casque, qu’il l’adopterait tout le reste du voyage 😉 Cela nous a bien fait rire, et nous a valu pas mal de discussions avec des passants le long de la route, qui lui trouvaient une nette ressemblance avec Henri IV 😉

Ce que nous avons moins aimé :

  • Nous avons trouvé que le tracé de la Loire à vélo s’éloignait souvent de la Loire, pour s’enfoncer dans les villages et la campagne adjacents. Nous avons trouvé ça un peu dommage, et nous avons parfois quitté l’itinéraire officiel pour cette raison.

Il faut parfois savoir s’affranchir des panneaux…

Tagué , , ,

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :