The Big Break 2019

Trois ans après notre départ en TDM2, me voilà de nouveau sur le départ… Ce n’est pas un tour du monde cette fois-ci, mais un gros break de près de 8 mois, de fin janvier à mi-septembre 2019. L’objectif de ce break ? Prendre du temps pour moi, et enfin faire tout plein de choses dont je rêve depuis des années, sans jamais avoir le temps de les concrétiser.

Nous commençons ce break à deux, en partant six semaines en Amérique du Sud : une semaine à Buenos Aires, puis trois semaines de croisière entre îles Malouines, Géorgie du Sud et Antarctique (l’un de ces vieux rêves, justement !), puis deux semaines en Terre de Feu, entre Puerto Williams et Ushuaia. Si vous voulez lire le récit de cet incroyable mois et demi (baleines, manchots et tempêtes inclus !), c’est par ici.

Mi-mars nous rentrons ensemble à Paris. Benoît reprend alors le travail pendant que je continue en solo, avec un peu de marche sur le GR34, une randonnée chamelière dans le Sahara marocain (un autre très vieux rêve…), et des visites à mes amis situés aux quatre coins de la France.

Fin avril, je pars pour 15 jours au Kazakhstan avec mon amie Coralie, je passe quelques jours entre cousines à Dijon puis je m’envole pour New-York.

Début juin je file au Danemark pour 15 jours de vélo avec mes amis Clio & Antoine. Le cyclotourisme, voilà encore quelque chose que je voulais tester depuis un bon bout de temps ! Je termine le mois en France, je profite de Benoît qui est à Paris et je poursuis mon tour de France des amis en Auvergne et à Montpellier. A la toute fin du mois, direction le Périgord.

Ma première quinzaine de juillet sera principalement parisienne. Je voulais initialement partir faire le tour du Mont-Blanc, et puis j’ai finalement décidé de me bloquer ce temps pour écrire. Je ne sais pas ce que cela va donner, mais au moins j’ai réussi à me bloquer du temps pour cela, et c’est déjà une victoire. Mi-juillet direction les Landes pour les traditionnelles vacances familiales.

Le mois d’août sera canadien. Je m’offre la traversée Vancouver-Montréal en train dont je rêvais depuis des années… Benoît me rejoint à Montréal mi-août et nous explorerons la côte est ensemble.

Et puis, en septembre, après une dernière escapade toulousaine chez une amie chère et lectrice fidèle, retour à la Réunion… avec une petite escapade à Rodrigues avant de reprendre le travail.

Voilà pour cette belle pause… Je l’ai moins balisée que le TDM1 et le TDM2, afin de me laisser un maximum de flexibilité et de me permettre de saisir les opportunités qui se présentent. Cela n’a pas toujours été simple, mais au final j’ai aimé cette liberté…

%d blogueurs aiment cette page :