Les bagages !

Décider de ce que l’on emporte pour un an de voyage n’est pas forcément évident, et nous espérons que ces quelques lignes aideront ceux qui se préparent à partir… et intéresseront les autres aussi 🙂

Le départ !

Après moults délibérations, nous avons décidé de ne pas faire tout à fait comme les autres « tourdumondistes » que nous connaissions, qui partent avec un gros sac à dos + un petit sac à dos « sport ». Nous ne trouvions pas forcément hyper pratique le concept du gros sac à dos (et encore moins le principe du bibendum : gros sac sur le dos, petit sac sur le ventre !). En plus, nous ne souhaitions pas faire des frais d’achats de petits sacs sportifs, ni de gros sac à dos pour Aurélie, qui n’en avait pas.

Concernant les petits sacs, nous sommes donc partis chacun avec un petit sac à dos ordinaire : son Quicksilver beige pour Benoît, et son fidèle Eastpack bleu pour Aurélie (il aura voyagé, celui-là !). Aurélie a également une petite besace en bandoulière, faisant office de sac à main. En chemin Benoît s’est acheté lui aussi une petite besace, qu’il a déjà dû remplacer une fois depuis que nous sommes partis.

Pour les gros sacs, si Benoît a pris son sac à dos de scout (80L), Aurélie a quant à elle décidé de partir avec sa fidèle valise grise à roulettes. Ah, cela nous a valu bien des justifications, tout le monde critiquant au départ ce choix ! Mais 3 mois après notre départ, nous ne regrettons pas notre choix. Avoir un gros sac et une valise permet de répartir intelligemment les affaires : celles dont on se sert peu dans le gros sac (les sacs de couchage, les chaussures de rechange…), et celles dont on a tout le temps besoin dans la valise (vêtements, trousse de toilette…). On évite ainsi le cauchemar des objets toujours AU FOND du sac à dos quand on les cherche. Certains nous répondront qu’il existe des sacs à dos qui s’ouvrent par le bas etc… Le sac de Benoît est comme ça, et en pratique on ne trouve pas que cela rende les choses réellement plus pratiques.  Par ailleurs, la valise a selon nous bien des avantages par rapport au sac à dos :

–          Pas de mal de dos !

–          Pas d’effet bibendum : gros sac à dos derrière, petit sac à dos devant

–          Possibilité de la fermer à clé (et à code !), sans risque de se la faire ouvrir en douce ou via un coup de cutter (déjà testé avec un sac…) Les affaires y sont donc plus en sécurité, on y range d’ailleurs nos papiers importants lorsque nous sommes à l’hôtel, ainsi que le mini PC.

On est tellement contents de ce choix que Benoît envisage d’ailleurs de remplacer son sac qui rend l’âme par une valise. La seule situation où le sac à dos nous a vraiment rendu service, c’est lorsque nous sommes sommes partis plusieurs jours trekker dans des parcs nationaux. Nous laissions alors la valise à l’hôtel, et ne prenions qu’un petit sac à dos + le gros sac de Benoît. Si Benoît rachète une valise, il faudra que nous louions un sac à dos dans ces situations-là (ce qui se trouve facilement).

Le contenant expliqué, venons-en au contenu :

POUR AURELIE :

–           4 T-shirts à manches longues

–          2 T-shirts à manches courtes, et 1 débardeur

–          1 pull en coton, 1 pull en cachemire (on a la classe ou pas, hein !), 1 polaire et 1 sweat-shirt à fermeture éclair

–          1 Jean’s et 1 baggy en coton léger (très bon choix : le Jean’s est chaud, et le baggy sèche hyper vite)

–          1 jupe en lin (sèche vite) et 1 robe assez habillée (inutile)

–          1 pantalon de pyjama (en haut je mets l’un des T-shirts à manches longues) et 1 nuisette

–          Sous-vêtements pour 6 jours

–          Trousse de toilette : brosse à dents, dentifrice, 2  brosses à cheveux, lime à ongles, ciseaux à ongles, crème pour le visage

–          Shampoing, gel douche, lait pour le corps (je suis partie avec plusieurs bouteilles de chaque « à finir », amassées lors du rangement de ma salle de bains, et à trois mois du départ je tourne maintenant avec  1 bouteille de chaque)

–          1 paire de baskets, 1 paire de ballerines à semelle épaisse, 1 paire de tongs (bien pratique pour les douches sales)

–          1 maillot de bain et 1 paire de lunettes de plongée adaptées à ma vue

–          1 manteau  « North Face » imperméable et chaud, avec capuche intégrée (l’un de nos seuls achats luxueux pour ce voyage, cadeau d’anniversaire de Benoît à Aurélie)

–          1 écharpe en laine synthétique, 1 écharpe en coton, 1 paire de gants en cuir

–          1 paréo « multi-usages » (peu utile pour le moment)

–          1 petite serviette de toilette qui sèche vite (voir chez Décathlon ou autre boutique d’articles de randonné)

–          1 paire de chaussettes de nuit, achetées à La Paz

POUR BENOIT :

–          2 polos à manches longues

–          2 polos à manches courtes, et une chemise à manches courtes (la chemise c’est pour les occasions et la soutenance)

–          1 pull en coton épais et 1 polaire

–          2 Jean’s (longs à sécher, ce qui est parfois compliqué à gérer)

–          1 short

–          1 pyjama : pantalon + T-shirt

–          Sous-vêtements pour 7 jours

–          Trousse de toilette : brosse à dents, dentifrice

–          Shampoing, gel douche, parfum, aftershave, rasoir électrique et matériel d’entretien du rasoir

–          1 paire de chaussures de marche, 1 paire de chaussures de ville « sportives », 1 paire de tongs

–          1 maillot de bain et 1 paire de lunettes de plongée adaptées à ma vue

–          1 blouson chaud en similicuir, à col montant mais sans capuche

–          1 petit kway (plié en petite boule à élastique)

–          Bonnet, écharpe, gants en polaire

–          1 serviette de toilette en coton épais, de taille moyenne

–          Crayons & carnets à dessin

–          Carnets

–          Pochette chauffante

–          Plaquette de lunette de rechange, cordelette sport

–          Lunettes de rechange : au total 2 paires de solaires, 2 paires de vue dont celle sur mon nez (la première paire de vue a pété au bout de 15 jours)

EN COMMUN :

–          Mini-PC

–          2 appareils photos numériques

–          Divers câbles et chargeurs

–          2 adaptateurs internationaux (peu utiles jusqu’à présent)

–          Journal de bord : un cahier à spirales, colle, scotch

–          Une lampe frontale et une petite lampe porte-clé « capteurs solaires et dynamo »

–          Un couteau suisse : indispensable (couteau, ouvre-boîte)

–          2 fourchettes, 2 cuillères, 1 couteau qui coupe

–          Nécessaire à couture (en double, on a oublié de se concerter et on a chacun pris le nôtre)

–          2 grands ponchos en plastique (pas hyper utiles pour le moment, pas lourds mais encombrants car volumineux)

–          BOULES QUIES (absolument indispensables !) et Blox (tampon en mousse plus efficace 35 Db)

–          2 tubes de crème solaire : indice 20 pour Aurélie et indice 45/50 pour Benoît (au final souvent cela tape si fort que nous mettons tous les deux de la 50… on a d’ailleurs racheté uniquement un tube de 50 lorsque les deux premiers tubes ont été terminés)

–          Une dizaine de guides… On est partis avec presque tous les guides dont nous aurions besoin, et on compte sur nos futurs visiteurs pour nous en rapporter certains en France

–          6 cadenas pour fermer le sac de Benoît, les sacs à dos, la tente quand on campe…

Nous sommes également partis avec un peu de nourriture : 3 petites boîtes de thon, 2 salades de thon en boîte, 2 boîtes de filets de sardines (oui, oui, on aime le poisson ici…), et last but not least, 1 boîte de compote de pêches Bonne-Maman, religieusement dégustée à Huaraz. Cela fait du poids en plus, mais c’est du poids qui disparaît vite, et cela nous a bien dépanné au début, les fois où on n’avait pas le temps de faire des courses.

POUR LE CAMPING :

–          Sacs de couchage « alpinisme », confort jusqu’à -5°C (pas hyper compacts et un peu lourds 2,250 kg, mais hyper chauds, et idem, on les avait et on ne voulait pas en racheter)

–          Draps de soie (=  « sacs à viande » en soie) 125g chacun : hyper utiles, quand il fait froid (on double alors nos sacs de couchage avec), ou quand il fait trop chaud pour dormir dans nos gros sacs.

PHARMACIE :

–          Pansements ordinaires et pansements à ampoules

–          Antiseptiques : Chlorhexidine et Bétadine unidose, Dakin en petites bouteilles

–          Compresses stériles

–          Tiorfan (2 boîtes) et Imodium (2 boîtes) contre la diarrhée

–          Paracétamol (2 boîtes) et Aspirine du Rhône (1 boîte)

–          Antibiotiques : Amoxicilline (2 boîtes), Oflocet (2 boîtes)

–          Xyzall (1 boîte) et ATB (1 boîte) en cas de trachéite d’Aurélie (utilisés en janvier 2012)

–          Micropur (1 boîte)

–          Aspivenin

CE QUE NOUS AVONS HESITE A PRENDRE… ET N’AVONS FINALEMENT PAS PRIS (ET ON NE REGRETTE PAS !)

–          Une tente : c’est lourd, encombrant, on ne campe pas tant que ça, alors pour l’instant on en loue ponctuellement et c’est parfait. On reverra peut-être notre jugement en Océanie…

–          Un disque dur externe : on sauvegarde nos photos sur un serveur web. Cela ne pèse rien dans nos bagages, et pas de risque de se le faire voler !

–          Des batteries et des cartes mémoire de pour nos appareils photos (les batteries tiennent longtemps, et les cartes mémoires sont grandes 8Go Aurélie 1Go Benoît, aucun problème jusqu’à présent)

CE QUE NOUS N’AVONS PAS PRIS (ET LA, ON REGRETTE !)

–          Une couverture de survie : (biface Argenté/Doré) c’est tout petit et cela isole très bien. Pour le camping au Fitz Roy cela aurait été utile, contre le froid venant du sol

–          Des Tupperware : on en acheté deux, cela permet de stocker de la nourriture et de se faire des salades pour les piques-niques

A ces bagages s’est rajouté depuis que nous sommes partis le fameux « sac vert »… Qu’est-ce que c’est ? C’est notre sac de nourriture ! 😀 il est en tissu, et on y range tout ce qui se mange, et que nous avons acheté au fur et à mesure ici… Le thé et le lait en poudre pour Aurélie, le café et le sucre pour Benoît, les fruits, la fin du paquet de riz, etc, etc… Nous y rangeons aussi les couverts et maintenant nos 2 petit Tupperware (500 mL)… et notre super bouilloire, achetée elle aussi en chemin (mais qui ne nous suivra pas après l’Australie, vraisemblablement)!

Se sont également rajoutés 2-3 livres de poche, qui tournent au rythme du « book exchange » : on les lit, puis on les échange contre d’autres.

Niveau poids, maintenant : au départ nos sacs pesaient 17kg pour Benoît, 19 pour Aurélie. Comme on le disait plus haut, il y avait dedans de la nourriture, des produits de beauté en rab, qui ont disparu depuis. Ainsi le poids minimum de nos bagages, atteint pour le vol Buenos Airesà Ushuaia, était de 15,5kg pour Benoît et 16kg pour Aurélie, plus 7kg chacun de bagage à main.

Publicités

27 réflexions sur “Les bagages !

  1. Azz&Del dit :

    Coucou !

    C’est cool que vous ayez fait ce post ! Ça nous montre à quel point vous êtes chargé !!
    Si Benoît achète un nouveau sac / valise, il y a un sac alternatif pas mal (un peu lourd mais qui est un véritable hybride). En fait c’est comme un sac de voyage (avec fermeture éclair s’ouvrant sur le dessus) et se porte comme un sac de voyage et comme un sac à dos !

    Pour ce qui concerne la sécurité de la valise, il existe de gros sur-sacs qui englobent le sac à dos. Il est épais, étanche, et se ferme avec un cadenas (contre les 6 aujourd’hui de benoît !! Et puis le gus qui souhaite mettre un coup de couteau dans le sac-à-dos devra déjà faire sauté le sac… C’est assez rédhibitoire ! En tout cas, testé et approuvé de notre côté !

    Concernant les guides de voyage… Vous êtes fous d’être partis avec tous vos guides ! C’est super lourd, super encombrant ! Vous pouvez les acheter sur la route ! Ou sinon il existe des guides (lonely planet) fusionnant plusieurs pays, type Amérique de Sud, Asie du Sud-ouest… Ils sont gros, synthétiques mais moins lourds que tous vos guides ! De notre côté, nous les avions scannés et complétions par ces gros guides…

    Sinon je suis admirative : une vraie fille Aurélie, même dans la vadrouille ! J’adore la nuisette, la quantité de pulls (dont celui en cachemire 😉 ), la robe classe et les ballerines ! Une vraie fille quoi ! C’est marrant de comparer le nombre de t-shirt de Benoît et ceux d’Aurélie !

    Vous devez être en Nouvelle-Zélande en ce moment, j’espère que vous arriverez à croiser Véro&Nico !

    Bizzzzz

  2. Marie dit :

    intéressant oui! Question bête, pour les choses en trop comme les guides des pays déjà passés, vous ne pouvez pas les renvoyer en France par courrier? D’ailleurs, avez-vous la possibilité de recevoir du courrier (lettre, paquets…) d’une manière ou d’une autre?

  3. Azz&Del dit :

    @ Marie : il existe la poste restante. de France tu peux envoyer du courrier, des colis (pour les alourdir encore plus :-p) un peu partout dans le monde. Ce que tu envoies attendra patiemment les voyageurs dans une poste. Ca marche super bien !

  4. Azz & Del >> Cette page « bagages » n’attendait pas vraiment de conseils, en fait, puisque nous sommes partis et qu’elle illustre juste nos choix, qui nous satisfont à ce jour parfaitement. Les guides papiers sont mille fois plus agréables à consulter que des guides téléchargés selon nous, les cadenas nous servent dans les auberges pour les lockers, pour nos petits sacs, avoir un peu de change nous évite de devoir laver nos chaussettes tous les deux jours (ce qui ne nous faisait franchement pas rêver) etc, etc… Bref, on est contents de nos choix, et je crois qu’il n’y a pas tellement plus à discuter que ça, même si vous avez fait autrement !

    Marie >> Ah ah, je sais que tu attendais cette page 🙂 Pour les guides d’Amérique Latine c’est ce que nous venons de faire, nous les avons renvoyés en France. Quant à la poste restante l’idée est bonne, mais en pratique lorsque nous avons voulu nous en servir cela n’a pas fonctionné : nous étions 3 jours à Buenos Aires, mais la poste était fermée de manière plus que large pour les fêtes de Noël : 30 et 31 décembre, 1, 2 et 3 janvier… La lettre a donc fini par revenir à son expéditeur français 😉 Par contre en Australie on sera chez la famille de Benoît, et là on aura une vraie adresse où recevoir du courrier. Gros bisous !

  5. Mylène dit :

    C’est dommage de le prendre comme ça. Tous les conseils sont bons à prendre. Et puis c’est important d’etre critique dans la vie, c’est ce qui permet d’évoluer et d’avancer.
    Quoi qu’il en soit, vous êtes libres de faire ce que vous voulez alors restez zen, ce ne sont que des suggestions pour vous aider à mieux voyager. Alors bon voyage !

  6. Entièrement d’accord avec toi Mylène sur les critiques qui permettent d’avancer… Nous avons d’ailleurs été très preneurs de conseils avant le départ, que ce soit via des blogs de voyageurs ou des forums spécialisés, pour notre itinéraire, nos assurances… et nos bagages !

    Toutefois ce que je veux dire, mais je n’ai peut-être pas été claire, c’est que maintenant, nous sommes partis… Nous avons suivi les conseils qui nous semblaient pertinents, et nous avons fait à notre sauce pour le reste, en fonction de ce qui nous convenait, à nous. C’est pour ça que je dis que cet article n’attendait pas vraiment de discussion, puisqu’il reflète juste nos choix, qui sont faits, et qui nous conviennent bien mieux que les choix faits par d’autres voyageurs !

    Pour nous ces bagages sont idéaux, et faire différemment ne nous aurait pas permis de « mieux voyager », comme tu dis… D’ailleurs, « mieux voyager », c’est ce que toi tu estimes bien, mais c’est à la fois un jugement de valeur et aussi quelque chose d’extrêmement subjectif ! Il y a autant de manière de voyager que de voyageurs… Et nous on aurait « moins bien voyagé », comme tu dis, sans pull en cachemire et un sac de 10kg pour Benoît 😀

    Je pense cette page utile en ce sens qu’elle reflète une manière peut-être un peu « différente » de voyager de la manière de la plupart des backpackers, mais qui n’est pas plus mauvaise pour autant, même si elle peut surprendre certains et susciter l’incompréhension. « Le seul mauvais choix est celui fait pour les autres », n’est-ce pas ? 😉 Ces choix de bagages ont été faits pour nous, pour notre voyage, et nous en sommes contents… N’est-ce pas l’essentiel ?

  7. Marie dit :

    Je trouve très intéressant justement les explications que tu donnes sur des choix qui ne sont pas forcément ceux qui viennent à l’idée en premier… Je dois dire que tu m’as convaincue sur le coup des valises! (moi non plus je n’aime pas les sacs de rando qu’on doit défaire entièrement pour retrouver ce qu’on cherche…)
    Sinon de manière un peu philosophique, c’est très intéressant cette question de bagages, comment on revient à l’essentiel sans pour autant se priver quand on part un an avec une seule valise…

  8. Azz&Del dit :

    Oulà je ne m’attendais pas à un tel message !

    J’avais cru comprendre que le sac de Benoît commençait à rendre l’âme, et comme il pensait à la valise, mais que le sac à dos avait un petit avantage pour les treks ben je me suis dit que ce n’était peut-être pas une mauvaise de vous parler du sac à dos – valise ! Et du coup je vous parlais du sur sac pour l’aspect sécurité… Perso je ne connaissais pas ce style de sac et je ne pensais pas, visiblement à tord, que vous connaissiez ce système… Autant pour moi d’avoir sous estimé votre connaissance des sacs et valises !

    Concernant les guides et mes remarques sur le poids de vos sacs, une nouvelle fois c’était plus pour vous rendre éventuellement service qu’autre chose… Ce n’était pas une critique comme vous semblez le penser… le « vous êtes fous » n’était pas à prendre à la lettre…

    M’enfin bref, bonne continuation à vous.
    Delphine

  9. Aurélie dit :

    Bonjour Aurélie et Benoît,

    je pars 6 mois en Amériques Latines et votre blog me rend beaucoup services comme d’autres, je voulais juste savoir quel est le nom du site web pour transférer vos photos? on m’en avait déjà parlé mais je n’arrive pas à mettre la main dessus, et comme vous le dites un disque dur c’est encombrant et on risque de se le faire voler!!!
    Pour nos bagages, on voulait prendre 2 gros sacs à dos mais finalement vous avez peut -être raison de prendre une valise et un gros sac, est-ce le mieux pour vous?

    Merci,

    Bon voyage,

    A bientôt, Aurélie.

    • Bonjour Aurélie !

      Tout d’abord on est ravis que notre blog t’aide à préparer ton voyage… Quand et où pars-tu exactement ? Si tu as un blog, ça nous intéresse ! 🙂
      Pour les bagages on est ravis de notre choix,la valise s’avère très pratique, très sûre pour ranger les affaires « qui craignent », et on ne se casse pas le dos ! Donc si tu peux partir avec un sac et une valise, fonce… Après, fais aussi en fonction de ton budget… Si tu as déjà deux super sacs, n’investis pas forcément dans une valise. Bises et à bientôt j’espère !

      • Aurélie dit :

        Bonjour,

        nous partons avec mon ami 6 mois en Amérique du Sud: Argentine, Chili, Bolivie et Pérou puis après nous allons un bon mois aux USA: la côte ouest et est. Nous avons un gros sac de rando qu’on nous a prêté donc on peut faire un effort sur l’achat d’une valise. Notre budget est beaucoup plus inférieur au votre du fait que nous économisons que depuis le mois de Janvier 2012 pour un départ en Novembre!!! nous aussi on prévoit 15000/17000 euros mais pour tous les deux, nous voyageons en routard un peu fauché mais bon ce sera tout de même une belle aventure!!! Nous n’avons pas encore de blog, nous sommes en pleins préparatifs, le choix des villes, les itinéraires, etc…
        Excusez moi de vous redemander mais vous ne m’avez pas indiqué le site web pour les photos!!!

        Encore merci, et encore bonne route!!!

        A bientôt, Aurélie.

  10. Pas mal votre budget, c’est à peu près comme nous vu que nous on part 11 mois… Le plus chaud ça sera USA et Argentine !
    Pour le stockage des photos nous utilisons Asus webstorage. C’est payant (30 euros/an environ), mais nous l’avons eu gratuitement lorsque nous avons acheté notre mini PC, qui est un ASUS. Dans le même genre, mais payant aussi, il y a Picasa.
    Bonne préparation de votre voyage, ça sera une aventure formidable que vous n’oublierez pas de sitôt 🙂 Et puis très égoistement, ça nous fera de la lecture au retour si vous faites un site 😀
    Bises et à bientôt !

  11. Aurélie dit :

    Coucou,
    merci pour les sites web!!!
    bon voyage à tous les deux,

    à bientôt,
    bises

  12. Marie (une autre!) dit :

    Hello!
    Mon commentaire arrive un peu tard sur les bagages, et loin de moi l’idée de lancer un débat, car oui chaque voyageur doit partir avec ce qui lui convient ! 🙂 Je voulais juste témoigner sur cette partie fort intéressante sur votre matériel et surtout sur les bagages: moi aussi je n’aime pas le pur sac à dos (en tout cas pour le moment j’y échappe, hors treks longue durée), pour éviter de toujours tout porter, ce qui est inutile dans un aéroport, une rue, etc… Et donc j’ai la fameuse valise qui-se-transforme-en-sac-à-dos, un Sojourn d’Osprey de 80L (qui en paraît 60L), et ça me convient parfaitement, surtout quand je ne sais pas à quel terrain / transport m’attendre. C’est de l’ultra moduralité, puisque je classe mes affaires dans des sous-sacs lights, donc tout reste rangé et on sait où est quoi !
    Il me reste toujours la valise à roulette mi-souple, pour les voyages citadins ou sans surprises de transports, mais j’avoue que la Sojourn est au top pour moi: je pars avec une valise à roulettes (supers roulements en plus), et dès que le terrain est impraticable, en quelques secondes je la transforme en sac à dos 🙂
    Maintenant, je n’ai pas encore fait de tour de monde, mais les vendeurs du Vieux-Campeur me disaient que de plus en plus de gens en partance pour un tour du monde prenaient cette valise. Autrement dit pour rebondir sur le post de fin de votre magnifique tour du monde, y’a plus qu’à 😉

    Une question : dans ce tour de monde avez-vous racheté des habits et/ou éliminé certains en cours de route ? (Ultime question bonus : Aurélie avais tu la veste Triclimate de North Face ?).

    Bises !

    • Merci pour tous tes petits messages 🙂 Le concept du sac à dos valise est affectivement super intéressant, c’est d’ailleurs ce que Benoît s’est racheté en route, lorsque son sac à dos a rendu l’âme en Thaïlande. Sinon pour les petits voyages urbains je fonctionne comme toi avec une petite valise à roulettes.

      En ce qui concerne les vêtements, nous avons effectivement fait pas mal de tri durant le voyage, car ils ont bien soufferts entre les conditions de voyage et les laundry hyper agressives comme celle de Bangkok, où la moitié de mes culottes a brûlé… Je dirais qu’on a commencé à sérieusement trier et jeter lors des deux derniers mois de notre voyage, sans racheter car on se disait qu’on avait plein de stock en France 😉 On a juste augmenté la fréquence de nos lessives, jusqu’à une tous les 3 jours à la fin quand on n’avait vraiment presque plus rien, ce qui était assez pénible… Je me suis juste acheté un jean à Sydney (celui que j’avais emporté était déjà usé et a tenu 4 mois), ainsi qu’un pantalon en coton léger en Thaïlande. Benoît n’a rien acheté du tout.

      Sinon ma veste n’est pas la Triclimate (mais elle y ressemble de l’extérieur !!) C’est le même genre mais en version légère, sans doublure à zipper dedans. Elle est juste doublée en polaire fine, ce qui la rend clairement insuffisante en montagne en hiver… mais parfaite pour notre tour qui était « une année d’été ». Le plus froid qu’on ait eu, c’était au Fitz Roy où il faisait autour de 0°C à certains moments, et pour ne pas avoir froid je mettais un T-shirt à manches longues, mon pull en cachemire, mon sweat et cette veste (et là ça allait bien).

      Bon, et quand est-ce que tu nous racontes tes voyages toi ? Tu as l’air d’avoir pas mal bourlingué aussi 😉

      Bises et à bientôt j’espère,

      Aurélie.

      • Marie dit :

        Coucou Aurélie,
        C’est vrai que la thématique était pas mal « saison été »! 🙂
        Je te raconte mes voyages quand tu veux, avec plaisir, mais je n’aurai pas la même prose que vous deux !

  13. danielle68 dit :

    je viens de découvrir votre blog , superbe .
    Nous partons pour plus de 2 mois en Australie et Tasmanie et votre valise m’inspire …
    Pour avoir déjà fait le meme trek que vous dans le Centre rouge ( Alice Springs , Uluru; Olga, Mac Donell Ranges ) j’ai amèrement regretté de ne pas m’etre acheté un chapeau à voilette à Alice , car j’ai souffert des mouches …
    Vous avez de la chance de pouvoir faire le tour de la planète d’une seule traite , nous le faisons par petits bouts tous les ans . Là , nous avons l’age de vos grands parents , mais la passion du voyage est toujours présente . Bon vent et bravo et merci pour ces petits détails qui donnent envie d’y retourner..

    • Bonjour Danielle,
      Merci pour votre message, cela fait toujours plaisir de voir que notre blog est utile ! Il est vrai que nous avons bien apprécié la voilette dans le centre rouge… que de mouches, que de mouches !
      Notre voyage d’un an nous a beaucoup plu, mais nous a surtout donné envie de repartir… J’espère pouvoir continuer à voyager longtemps comme vous le faites 🙂 Je vous souhaite un excellent voyage en Australie et en Tasmanie, profite-en bien et à bientôt peut-être !
      Aurélie.
      PS : Par curiosité, comment êtes-vous tombée sur ce blog ?

  14. Lairco dit :

    Ahaha, l’effet bibendum en sac à dos je le sens bien parfois (surtout quand on se rajoute un sac de nourriture en rab, histoire de galérer encore plus :P). Mais je dois avouer que lors des montées entre l’arrêt de bus et l’auberge je n’aurais pas souvent la foi de tirer une valise ^^
    Au final, ce qui compte c’est de trouver ce qui nous convient le plus, et rester lucide, quand c’est trop lourd, peu importe le contenant, c’est juste trop lourd !

    • Bonjour et bienvenue sur ce blog ! Je vois que nous ne sommes pas seuls à nous coltiner régulièrement un sac de nourriture en plus ^^ En tout cas j’adhère totalement avec ta conclusion : quand c’est trop lourd, c’est trop lourd ! Pour notre prochain long voyage nous voulons absolument nous alléger au max… Bon, ce n’est pas dit que nous y arriverons, mais on va tenter 😉

  15. annemataly dit :

    Encore un super article! Je suis très heureuse d’y être tombée dessus!! c’est une bonne idée d’avoir partagé cette expérience car ce n’est pas évident de penser à tout!! (Je prends toujours plusieurs batteries d’appareil photos et un chargeur solaire! Leçon bien comprise!!)

    • Le chargeur solaire, on y pense depuis un moment sans avoir sauté le pas… Tu recommandes ou pas ? Pour le moment on a des chargeurs classiques et quand on part un peu longtemps en rando on prend une batterie en plus, ou bien on se limite sur les photos.

      • annemataly dit :

        Comme on partait à l’aventure à sac à dos, le chargeur solaire nous a bien servi car les batteries se vidaient rapidement (on filmait avec l’appareil photo!). Oui je le recommande, ça dépanne bien et c’est efficace! On l’avait posé sur le sac à dos, du coup il captait bien le soleil (on était Thaïlande et Malaisie!)

      • OK merci pour ces infos complémentaires 🙂

  16. Marie dit :

    Le chargeur solaire, je dirais qu’il faut surtout faire gaffe au modèle. J’en ai eu une fois… Qui vidait ma batterie !! :-/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :