[Loire à vélo J6] – De Rigny-Ussé à Saumur, à la découverte du château de la Belle au Bois Dormant et derniers coups de pédale le long de la Loire !

Décidément, les petits déjeuners inclus, c’est bien agréable ! Ce matin encore nous nous régalons de viennoiseries, pain frais, yaourt, thé… préparés par la sympathique propriétaire du gîte. Avant de partir nous lui demandons si nous pouvons faire un petit tour dans leur ferme, qui a l’air très chouette, elle accepte et nous dit de ne pas hésiter à cueillir une courgette dans le potager. J’étais déjà convaincue par cette chambre d’hôtes, mais là c’est le coup de cœur absolu 😉 Nous repartons donc chargés d’une belle courgette jaune toute fraîche. Super sympa !

Vue sur la ferme depuis la fenêtre de notre chambre

Nous nous dirigeons ce matin vers le centre de Rigny-Ussé, situé à quelques kilomètres de là. Nous pédalons à travers champs puis le long des bardeaux de l’Indre. Aujourd’hui encore il fait un temps magnifique, c’est vraiment très agréable…

Le long de l’Indre

L’église de Rigny-Ussé

Notre grande visite du jour est pour le château de Rigny-Ussé, également surnommé « château de la Belle au Bois Dormant ». A vrai dire, nous n’en avions jamais entendu parler avant que ma cousine Margaux ne nous en recommande vivement la visite. Ce château est effectivement magnifique, avec sa pierre claire et toutes ses tourelles aux flèches pointées vers le ciel. Nous visitons d’abord la chapelle adjacente, puis le cachot, avant de pénétrer dans le château. Nous apprécions beaucoup cette visite : le château est à taille humaine et outre le mobilier « classique » il expose des tas d’objets étonnants ainsi que des costumes anciens. Petit « fun fact » de cette visite, la surveillance par caméra est impitoyable… On entendra à plusieurs reprises sonner l’alarme et une voix réprimander via les haut-parleurs ceux qui s’approchent trop des objets ou qui utilisent leur flash. Je précise à toute fin utile que nous avons pour notre part été des visiteurs modèles 😀

La chapelle du château, et devant l’un des cèdres du Liban offerts en 1808 à la Duchesse de Duras par Chateaubriand

Cette chapelle a été édifiée en 1528 et est en pierre de tuffeau

Les salles du château regorgent de trésors, comme des émaux indiens…

… des khouttars, dagues indiennes servant à la chasse au tigre…

.. ou encore un ancien nécessaire à mathématiques !

Dans les différentes salles du château sont exposés des mannequins en costumes anciens, absolument superbes

La grande galerie

Nous poursuivons notre visite avec les caves du château, suivies de la sellerie et du hangar où étaient rangées les voitures. Là encore il y a  des reconstitutions avec des mannequins, ce qui rend la visite très ludique.

« Elle était bien bonne cette petite bouteille ! »

Autel à Saint-Vincent dans les caves

Les nouvelles caves, toujours en pierre de tuffeau

La sellerie

La salle des voitures

Nous montons ensuite quelques marches jusqu’au chemin de ronde, où nous nous retrouvons projetés dans l’univers féérique de la Belle au Bois Dormant. On raconte en effet que Charles Perrault, invité à séjourner au château de Rigny-Ussé en 1691, le trouva si beau qu’il s’en inspira pour imaginer son conte. Les scènes principales du conte ont été reconstituées de salle en alcôve, et nous les découvrons au son de la musique du film de Disney. J’adore !

Coup de cœur pour le grenier du château, plein de trésors !

Nous terminons cette belle visite par un petit tour dans les jardins, merveilleusement fleuris. J’y serais bien restée un peu plus, mais l’heure tourne, l’épicerie du village ferme à 13H et nous avons besoin d’aller y acheter notre pique-nique du jour ! En tout cas nous recommandons chaudement la visite de ce beau château…

Nous parvenons à faire les emplettes que nous voulions et nous nous installons pour pique-niquer au bord de l’Indre, près de l’église. Nous sommes rapidement délogés par des frelons un peu trop téméraires, alors nous nous replions vers un parc un peu plus éloigné mais moins risqué ! Nous reprenons ensuite la route à travers les petits villages. A l’entrée de celui qui porte le doux nom d’Avoine, nous apercevons le moulin de l’Arceau, reconverti en « croquet club ». Il se visite sur certains créneaux, à garder en tête pour une prochaine visite, il avait l’air délicieusement décalé ! Il fait bien chaud aujourd’hui et nous rêvons d’une boisson fraîche à la terrasse d’un café, hélas en ce dimanche après-midi tout est fermé… Je propose alors à Benoît de tenter notre chance dans un camping que j’avais repéré lorsque nous cherchions notre logement pour la nuit. Bingo, l’accueil est ouvert avec un frigo bien rempli, et ils nous autorisent même à re-remplir nos bouteilles d’eau. Perfect !

Le moulin de l’Arceau

Petite pause à Avoine

Pédaler dans les champs de tournesols, j’aime !

Arrivée à Savigny-en-Véron…

… où nous apprécions une petit pause fraîcheur au camping La Fritillaire

J’aime bien aussi les maisons avec tourelles…

Nous traversons la Vienne et arrivons à Candes-Saint-Martin. Ce village est très mignon et il possède une impressionnante collégiale, que nous visitons. Elle a été construite aux XIIè et XIIIè siècles sur le lieu de la mort de Saint-Martin.

La collégiale Saint -Martin

Lorsque nous reprenons les vélos, nous décidons d’aller au plus court et de ne pas suivre l’itinéraire officiel de la Loire à vélo. On se dit que si on longe la Loire, ce sera sûrement plus court, ce que nous confirment rapidement deux charmantes dames que nous croisons devant une brocante dominicale. La piste est un peu sableuse mais ça passe carrément, et pour une fois nous sommes vraiment au bord de l’eau.  Nous traversons le site dit de la « sablière », 22 hectares d’espaces naturels abritant castors, buses, hérons, sternes… et camping-cars, le lieu semble réputé parmi les camping-caristes ! Nous retrouvons le milieu urbain à Souzay-Champigny, une petite ville qui nous plaît énormément avec ses multiples maisons troglodytes. Nous n’avons pas le temps de nous y arrêter cette fois-ci, encore une visite à refaire une prochaine fois !

On en aura vu de beaux ponts !

Site de la sablière à Turquant

Souzay-Champigny et ses belles maisons

Nous arrivons triomphants à Saumur ; la ville est parée de drapeaux qui flottent haut dans le vent pour nous accueillir – heu je crois que je m’égare là… Nous rendons nos vélos dans l’hôtel partenaire de notre agence de location, et nous nous mettons en quête d’un repas avant le train. Nous finissons au kébab, ça c’est fait, mais un kébab qui rêve en anglais il paraît… Je suis sceptique quant à la possibilité d’y manger végé, mais le propriétaire prend ça comme un défi et me sert un plateau de frites et crudités, c’est parfait ! Alors que nous nous dirigeons, repus, vers la gare, le soleil se couche sur les toits de Saumur et sur ce beau voyage…  C’est fini, mais c’était vraiment bien 🙂

Eglise Notre-Dame des Ardilliers

Tagué , , , , , , , ,

4 réflexions sur “[Loire à vélo J6] – De Rigny-Ussé à Saumur, à la découverte du château de la Belle au Bois Dormant et derniers coups de pédale le long de la Loire !

  1. laurianne132 dit :

    Quelle belle virée vous avez faite là !!! Ca donne vraiment envie. En tout cas, une visite de plus à la To Do List car j’ai vraiment un coup de foudre pour le château de Rigny-Ussé. A prévoir… quand on saura à quelle sauce on va être mangé ce soir !!! Quelle galère, je me demande si on s’en sortira un jour, le moral commence à fléchir un peu ! En tout cas, merci de nous avoir fait rêver un peu. Bisous à vous deux et prenez bien soin de vous

    • Ah ça c’est sûr qu’il mérite une visite ce beau château de Rigny-Ussé ! A rajouter sur la liste 😉 Courage à vous, c’est vrai que la période est difficile… Impossible de faire des projets, et je trouve que nous n’en voyons pas le bout. Je comprends pour le moral qui flanche, moi aussi je commence à trouver ça dur… mais bon, il faut se dire qu’il y a pire et essayer de garder le cap ! En attendant de pouvoir revoyager, je me mets à jour sur le blog, et puis j’aimerais avancer les albums photos aussi… Je pense bien à vous en tout cas. Gros bisous ! Aurélie.

  2. marie dit :

    Le château de Rigny Ussé fait envie. Les mannequins en costume font très « Downtown Abbey », je trouve. Savais tu que la musique du film Disney de la Belle au Bois Dormant est celle du ballet écrit par Tchaïkovski ?
    En tout cas, c’est un beau périple que vous avez réalisé là.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :