Rando pluvieuse, rando heureuse ! Sur le sentier littoral sud, de la pointe du Tremblet au Puits arabe

En ce début janvier, la Réunion lé la… et la pluie lé la aussi ! Depuis notre retour il pleut presque quotidiennement, souvent en fin de journée. C’est bon pour la végétation, mais moins sympa pour les activités d’extérieur… Enfin, en ce samedi nous sommes tout de même bien motivés pour aller marcher un peu. Benoît est resté à la maison toute la semaine et moi je travaille le lendemain, alors c’est donc notre seule occasion du week-end pour aller s’oxygéner ensemble.

Nous quittons Saint-Denis confiants le samedi matin, le soleil brille et le ciel est parfaitement dégagé. Nous avons poussé l’anticipation jusqu’à consulter les sites de météo, qui nous promettent une matinée ensoleillée, avec quelques averses ponctuelles l’après-midi. Sounds good ! Un peu de marche et deux bus plus tard (dont le bus panoramique à deux étages, une première pour Benoît !) nous arrivons à notre point de départ, la pointe du Tremblet. Nous voilà au cœur du Sud sauvage, cette côte sud de la Réunion sculptée par des éruptions successives du piton de la Fournaise. C’est une partie de l’île que nous aimons beaucoup, même si du fait de son éloignement de Saint-Denis nous n’y allons pas très souvent.

Nous commençons par aller jeter un œil à la plage du Tremblet. Je réalise que nous y sommes déjà allés, au tout début de notre vie réunionnaise… en tout cas le lieu nous est familier. Les vagues sont fortes et la marée semble montante, alors nous restons en surplomb de la plage. Nous la longeons jusqu’au bout, espérant trouver une cascade notée sur notre carte, mais elle est asséchée. Surprenant, vu le temps actuel ! Enfin, même sans cascade l’endroit est très beau, avec ce sable noir que les vagues viennent lécher, en laissant des traînées d’écume. Nous observons deux pailles-en-queues de très près, un joli spectacle ! A ce stade de la balade nous avons déjà mis puis retiré nos k-ways à deux reprises, quelques gouttes de pluie s’étant manifestées.

Les panneaux commencent à avoir vécu…

La plage du Tremblet

Nous revenons sur nos pas et attaquons le sentier littoral… ou tout du moins ce que nous pensons être le sentier littoral ! Nous avançons sur un sentier bien tracé, longeant l’océan. Les vagues se fracassent sur les roches volcaniques, avec un bouillonnement turquoise. Après une troisième brève averse le soleil a refait son apparition et nous pique-niquons face à ce beau spectacle, à l’ombre des arbres. Lorsque nous nous remettons en route nous ne tardons pas à nous retrouver face à une impasse. Nous avons le choix entre escalader des rochers (avec l’océan très agité à quelques mètres de nous…) ou escalader une falaise pleine de végétation. Hum… Nous tentons l’escalade, histoire de voir comment est le sentier plus loin, mais il n’y a aucun sentier après… Quant à la végétation de la falaise, elle est trop dense pour pouvoir passer facilement. Bref, nous décidons de faire demi-tour… jusqu’à la plage ! Nous nous apercevons en effet que nous n’avons pas du tout pris le bon sentier ; le sentier littoral « officiel » démarrait plus haut, sur la crête.

Nous revoilà donc partis, cette fois sur le bon sentier, qui s’avère nettement moins intéressant que le précédent. Nous sommes en effet en pleine forêt, sans aucune vue sur l’océan. La météo achève de se dégrader, et ce sont désormais des trombes d’eau qui nous tombent dessus, tellement que nous commençons à être mouillés sous nos k-ways. Malgré cela le moral reste bon – le mien en tout cas, à ce stade de la balade je crois que Benoît commence à sérieusement regretter de ne pas être au ciné devant Star Wars ^^ Nous papotons, refaisons le monde… Nous sommes les seuls humains en balade dans le secteur, et les animaux s’en donnent à cœur joie. Nous voyons ainsi énormément de crabes de rochers et de crabes de palmiers. Certains crabes font mine de vouloir nous attaquer avec leurs grosses pinces, ils ne doutent de rien 😉 Il y a également pas mal de goyaviers, pas encore très mûrs, mais nous en cueillons tout de même quelques-uns déjà rouges. Lorsque la végétation se dégage nous apercevons l’océan et les averses en train de tomber dessus, avant de tomber sur nous…

Goyaviers

Vacoas et leurs racines aériennes

Magnifique lave solidifiée

Sur la fin du trajet la forêt s’éclaircit et nous revenons en front de mer. J’avais déjà fait cette balade en solo toute fin 2018 et elle est aussi belle que dans mon souvenir, avec tous ses cairns et ses points de vue sur l’océan. Lorsque nous arrivons au Puits arabe, nous nous réfugions avec joie sous l’un des abris à pique-nique… où les moustiques nous prennent pour des offrandes géantes. Bref, on ne s’attarde pas, et nous remontons vers l’arrêt de bus – non sans deux averses supplémentaires en chemin 😉 Je crois qu’au total nous aurons essuyé une douzaine d’averses sur cette balade !

Pluie : 1 – k-way : 0 !!

Exploration du Puits arabe

Adorables petits tangues en chemin… malheureusement très peu craintifs ! Ils se font manger en carry ici…

Une liane de vanille se cache sur cette image…

Dans le bus la clim est à fond, nous sommes bien contents d’avoir chacun un pull sec au fond de notre sac… Un strip-tease discret plus tard, nous voilà parés pour le retour ! Depuis les fenêtres du bus nous apercevons la coulée de lave d’octobre 2019, avec la pluie elle fume énormément, c’est spectaculaire ! Une grosse cascade coule aussi à proximité. Nos tenues sèches ne nous empêchent pas d’arriver bien frigorifiés à Saint-Denis, et pour la première fois de notre vie réunionnaise nous nous offrons une bonne soupe chaude à la maison, à la place d’une bière ou d’une eau de coco glacée 😉

Infos pratiques pour faire cette balade :

  • Cette balade fait 9,5km pour 150m de dénivelé négatif. Avec notre erreur de sentier nous avons dû faire 11km.
  • Nous sommes partis de l’arrêt de bus « Pointe du Tremblet », et avons repris le bus pour rentrer à l’arrêt « Nattes ». Ces deux arrêts sont sur la ligne de cars jaunes S1. Pour rejoindre Saint-Denis il faut changer à Saint-Benoît et attraper un E1 (le plus rapide), ou un E2.
Tagué , , , , ,

4 réflexions sur “Rando pluvieuse, rando heureuse ! Sur le sentier littoral sud, de la pointe du Tremblet au Puits arabe

  1. Loupiot dit :

    Chouchou le petit tangue…

  2. travelingaddress dit :

    Ah je vois qu’ils ont les mêmes traditions qu’aux usa pour la clim! Dommage qu’il ait beaucoup plu ça avait l’air d’une jolie balade !

    • Oui ! Lorsque je suis arrivée ici j’étais tout le temps malade avec les différences de températures… Bon maintenant ça va mieux, je me suis habituée, mais c’est assez fou ! Merci pour ton passage en tout cas 🙂

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :