Un an de vie à la Réunion : les plus et les moins !

Source de la photo : Emile Bela

Aujourd’hui est un jour un peu particulier, puisque c’est la date anniversaire de mon arrivée à la Réunion. Cela fait donc un an que je vis et travaille ici, et même un peu plus si l’on compte mes deux mois de remplacement fin 2015. Quant à Benoît, cela fait six mois qu’il m’a rejointe. Cette installation s’est faite facilement sur certains points, moins sur d’autres, et pour fêter ma première année ici je vous propose donc un petit listing des avantages et des inconvénients à vivre à la Réunion !

Les avantages :

  • Le soleil ! Ce n’est pas un scoop, à la Réunion il fait (presque) tout le temps beau, et ça change la vie. Bon, mon propos est à nuancer car les habitants des hauts et de l’est de l’île auraient certainement un avis différent sur la question, mais en tout cas à Saint-Denis et dans l’ouest, on est vernis ! Se réveiller avec un grand soleil et un ciel bleu, il n’y a pas à dire, cela aide à démarrer la journée du bon pied.
  • La beauté de la nature. Près de la moitié de l’île est un parc national, avec des paysages spectaculaires de montagnes, de forêts tropicales et de cascades. Et si vous êtes plutôt bord de mer, vous trouverez votre bonheur sur les côtes, avec notamment de superbes spots de snorkeling dans le lagon (garantis sans requin – ou presque).

Eruption du piton de la Fournaise, janvier 2017

Balade des cairns sur le sentier littoral ouest

Vue sur le cirque de Cilaos depuis la fenêtre des Makes

  • La gentillesse des Réunionnais. On l’entend souvent, mais c’est vrai que les gens ici sont très accueillants. Pour peu que l’on aime un peu discuter, on peut faire de jolies rencontres.
  • La multiculturalité, avec des communautés d’origine indienne, africaine, chinoise, européenne… Toutes ces communautés apportent leur touche à la Réunion, vivent à peu près correctement ensemble, et ça c’est vraiment chouette 🙂

Dipavali, fête célébrée en octobre par la communauté indienne de l’île

  • Les fruits et légumes tropicaux. Papayes, mangues, litchis, fruits de la passion, ananas Victoria, christophine… on se régale !
  • Le fait de se sentir en vacances dès que l’on est en WE ; entre le soleil et les beaux paysages, on profite à fond de nos WE (encore faut-il ne pas travailler le WE… mais je me trompe de catégorie là ;-))
  • Les avantages fiscaux. Vivre à la Réunion permet de bénéficier d’un abattement de 30% sur les impôts, et par ailleurs tous les salariés du public touchent une « majoration Outremer » comprise entre 35 et 45%. Ces avantages permettent à la fois de compenser le coût de la vie plus élevé ici qu’en métropole, d’attirer les gens ici, et de faire vivre l’île en encourageant la consommation. On entend régulièrement qu’ils vont être supprimés, affaire à suivre… mais je ne suis pas sûre qu’une telle suppression soit un bon calcul.
  • Avoir une terrasse (appelée ici « varangue »)! Nous avons atteint l’un de nos gros objectifs de vie ( ;-))en vivant enfin dans un logement avec terrasse… et une grande, 17m² ! Et pour poursuivre dans le côté vie quotidienne, la simplification de certaines choses : le linge sèche de 2 heures sur la terrasse, le matin j’attrape une robe dans le placard et je suis habillée…
  • Les beaux voyages à faire dans les environs : vols directs pour Maurice, Madagascar, Mayotte, l’Inde du Sud, la Chine, l’Afrique du Sud… Moins de dix heures de vol pour aller en Australie via Maurice… De belles escapades en perspective (teasing teasing…)

Les inconvénients :

  • La faible vie culturelle. Pour les Parisiens que nous sommes, la vie culturelle ici semble bien pauvre, et pourtant nous sommes à Saint-Denis… Il y a des choses, mais beaucoup moins qu’à Paris ou même qu’en province. Comme le disait, complètement désabusé, notre hôte airBNB à Saint-Pierre, « ici ce n’est pas la province, c’est l’outremer » (bon, heureusement pour lui, il avait déjà son billet retour pour Paris ^^). Nous n’en sommes pas encore à ce niveau-là de désespoir, mais clairement la culture nous manque ! On se rabat pas mal sur le cinéma… mais avec deux à trois films/semaine sur les deux cinémas de Saint-Denis, on en fait assez vite le tour aussi. Il y a deux multiplexes avec plus de choix sur l’île, mais à 30 minutes de voiture de chez nous.
  • Le règne du tout-voiture. Chaque foyer a entre une et deux voitures, et les embouteillages sont dignes de la région parisienne. Les transports en commun sont hélas très peu développés. Sur pas mal de randos et de lieux naturels, on entend les échos de 4 voies… Dommage !
  • Les conditions de travail. Le mythe du travail dans les îles, où on commence à 10H pour finir à 15H est… un mythe, justement. Celui où l’on va se baigner dans le lagon en sortant du boulot, idem. On bosse en gros de 9H à 18H30, mais de mon côté le sous-effectif ambiant rendent mes journées encore plus chargées qu’à Paris, notamment en terme de densité, sans compter les gardes de 24H que je fais cinq fois par mois environ. Et puis, quand on sort du boulot, il fait nuit… C’est raté pour le lagon, donc ^^

  • L’absence de saison marquée. Il est assez étrange, lorsque l’on est habitué à une année rythmée par des saisons clairement identifiables, de vivre soudain dans un lieu où il fait toujours chaud et où les journées font toujours peu ou prou la même durée (même si en pratique durant l’été austral les journées sont un peu plus longues). En juillet-août les longues soirées d’Europe m’ont manqué, en automne j’ai aimé être un peu hors Réunion pour pouvoir profiter des belles couleurs des arbres… J’apprécie maintenant d’avoir froid, que ce soit lorsque je rentre en métropole ou lorsque nous partons en WE dans les hauts de la Réunion. Cela nous change, quoi 😉

Eh oui, une couette Charlotte aux Fraises, carrément ! On a eu bien froid dans les Makes…

  • Le coût de la vie, surtout pour les produits alimentaires de marque et puis sur le bio… Bien sûr, il y a les frais de transport qui rajoutent environ 30% au prix des choses, mais certains en profitent. Je payais les courges bio entre 2 et 3 euros/kg à Paris, ici c’est 9 euros/kg… De la même manière les produits laitiers produits ici sont à peine moins cher que ceux importés de métropole. Les voitures sont elles aussi 30% plus chères qu’en métropole, quant aux loyers je ne saurais pas bien dire, habituée que je suis aux prix parisiens… mais les villes réunionnaises s’alignent clairement sur des loyers de grandes villes de province, voire de Paris pour certains coins de la côte ouest.

  • Le sang chaud, à la fois sur le plan de la « drague » (les hommes qui te reluquent et/ou te complimentent sur ta tenue ici, c’est tous les jours… c’est marrant les deux premiers jours, et après ça devient pénible) et sur celui des conflits (ici les problèmes se règlent souvent sans passer par la case police… on sort le sabre et on solutionne !).
  • Et enfin, l’isolement! Il y a des jours où je me sens vraiment sur un caillou au cœur de l’océan… Pas si facile d’en sortir. A Paris, pour quelques dizaines d’euros on peut facilement sauter dans un avion ou un train, et être à l’autre bout de l’Europe en quelques heures, ici les options sont plus limitées, et très chères… Pour l’île Maurice par exemple, qui se trouve à 30 minutes d’avion de la Réunion, les billets AR sont facilement dans les 250/300 euros… on y réfléchit donc à deux fois avant d’y aller juste pour un WE. Sur le plan social aussi, nous sommes concrètement loin de nos familles et de nos amis… Même si on commence à se faire un (petit) cercle ici, ce n’est pas exactement la même chose et nous sommes contents de parvenir à rentrer souvent en métropole histoire de profiter de nos proches. Benoît rentre tous les mois pour le boulot, moi tous les deux/trois mois, et c’est très bien comme ça !

Voilà pour les choses qui me viennent en tête… J’espère que ce petit bilan vous a donné des infos complémentaires sur notre vie réunionnaise. Si vous avez des questions ou des remarques n’hésitez pas, les commentaires sont faits pour ça 😉

Publicités
Tagué ,

2 réflexions sur “Un an de vie à la Réunion : les plus et les moins !

  1. Coralie dit :

    Coucou !
    Alors joyeux anniversaire de vie à la Réunion 🙂
    Un bilan contrasté en effet mais ce retour d’expatriation outre-mer est intéressant ! En tout cas ceux qui viennent en vacances pour quelques jours n’ont que les avantages (soleil et nature féérique), je recommande à ceux qui peuvent de venir vous rendre visite (pour atténuer un peu l’inconvénient « isolement ») !
    Il vous reste encore de quoi profiter avec plein de belles destinations (ce qu’il reste des 152 rando + les vols directs pour les voyages dans la région :).
    Gros bisous !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :