[Chili J12] – Du salar d’Atacama aux lagunes de l’altiplano

Cette fois ils ne m’ont pas craché dessus…

Cette fois ils ne m’ont pas craché dessus…

Aujourd’hui je poursuis ma découverte de la région, direction le salar d’Atacama et l’altiplano. L’altiplano chilo/argentino/péruvo/bolivien est situé au cœur de la cordillère des Andes et s’étend sur 1500km de long. Avec une altitude moyenne de 3300m c’est le plus deuxième plus haut plateau habité du monde, après le Tibet.

Nous commençons par nous arrêter à Toconao, un petit village à une quarantaine de kilomètres de San Pedro. Les maisons sont construites en pierre volcanique claire, et le village vit du tourisme via le travail de la laine de lama et d’alpaga. Sur la petite place se trouve une église avec un clocher séparé. Le guide (que je supplie avec une autre fille de parler un peu en anglais…) nous apprend que le clocher séparé représente Dieu le Père, qui protège l’église. C’est pour cela que le clocher est toujours devant l’église. La porte du clocher est en bois de cactus et cuir de lama.

La petite église est toute simple

La petite église est toute simple

Le clocher

Le clocher…

... et sa porte en cactus !

… et sa porte en cactus !

Nous pénétrons ensuite dans la Reserva Nacional Los Flamencos, et commençons notre découverte par la Laguna Chaxa. Cette lagune s’étend au cœur du salar d’Atacama. Contrairement au salar d’Uyuni ce salar-là n’est ni ultra-blanc ni ultra-lisse, mais plutôt constitué de plein de cristaux et de concrétions de sel, de couleur gris clair. Un chemin balisé serpente à côté de la lagune, et nous permet de l’admirer de plus près ainsi que ses habitants : des flamants roses ! Il y a surtout des flamants argentins (c’est balot !), avec la queue noire, et des flamants du Chili, de couleur claire avec le bec noir. Ils se nourrissent des minuscules crevettes qui pulullent dans la lagune. Je ne me lasse pas de cet endroit, et je prolonge un peu ma balade dans le salar au détriment du petit-déjeuner préparé par le guide !

Un chemin serpente dans le salar…

Un chemin serpente dans le salar…

 …au travers des concrétions salines…

…au travers des concrétions salines…

... jusqu'à la lagune !

… jusqu’à la lagune !

P2320611

P2320621

Après la laguna Chaxa un gros morceau de route nous attend, puisque nous allons passer de 2300m à 4350m d’altitude afin d’aller admirer les lagunas Miscanti et Miniquès, en plein cœur de l’altiplano. La route est belle, et plus l’on gagne en altitude plus je retrouve cette végétation rase, comme ponctuée de touffes d’herbe, que j’aime. Nous passons également à côté de belles montagnes colorées.

P2320657

P2320665

Altiplano, me revoilà !

Altiplano, me revoilà !

P2320701

La lagune Miscanti surgit soudain au bout de la route, grande étendue d’eau au milieu de l’altiplano, avec les volcans en toile de fond. Le ciel est malheureusement un peu couvert, mais cela reste très chouette. J’ai sympathisé avec une Autrichienne et un couple Espagnole/Tchèque, et nous marchons un moment en discutant le long de la lagune, guettant la moindre éclaircie pour faire quelques photos ! Mon guide m’apprend qu’il y a un petit gîte de 3 places qui surplombe la lagune, voilà une bonne idée de lieu où dormir pour la prochaine fois… Cela doit être phénoménal d’avoir le site pour soi tout seul, et de se réveiller avec ce panorama devant les yeux !

Arrivée sur la laguna Miscanti

Arrivée sur la laguna Miscanti

P2320709

P2320710

Un peu plus loin se trouve la laguna Miniquès, que nous admirons de loin car l’accès en est interdit. C’est en effet une zone de reproduction pour les foulques cornues, et la Conaf protège le site. Nous sommes à plus de 4300m d’altitude mais je ne le sens pas, hormis un léger essouflement lorsque je parle trop avec mes compagnons de voyage !

Laguna Miniquès

Laguna Miniquès (oui, elle ressemble à la Miscanti !)

P2320730

Le temps passe vite face à de beaux paysages, et il est déjà temps de reprendre le chemin du retour… Sur la route nous nous arrêtons dans le petit village de Socaire, dont l’église en pierre possède un toit de chaume. Tout autour du village se trouvent des terrasses où sont cultivés principalement du maïs et du quinoa.

P2320743

P2320764

Cultures

Cultures

Il est 15H lorsque nous revenons à SPA, et je passe le reste de la journée tranquillement entre marché, mise à jour du blog, lecture dans le hamac et petite balade dans le village ! Il fait toujours très beau ici et je commence à prendre des couleurs. Par contre comme dans tout désert, le matin et le froid il fait frisquet, et je suis contente d’avoir prévu une petite laine.

Publicités
Tagué , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :