J230 : Angkor, round 2 : Angkor Thom, Ta Phrom et Ta Keo

Dans le tuk tuk

Samedi nous repartons à la découverte d’Angkor, cette fois en tuk-tuk simple et sans guide. Nous retournons ce matin du côté d’Angkor Thom, la ville royale que nous avions commencé à visiter hier. Elle est immense, à son apogée au Moyen-Age plus de 100 000 personnes y habitaient. Nous commençons par le Baphuon, un temple dont la rénovation par une équipe française s’est achevée l’an dernier. Ce temple ressemble à une pyramide vertigineuse et présente la particularité de posséder un immense Bouddha couché, sculpté dans les pierres de l’un de ses murs.

Arrivée au Baphuon

Là aussi ça grimpe ! Un escalier de bois a été rajouté sur la droite par-dessus l’escalier originel, afin d’éviter que les touristes n’abîment les pierres

Le clou de notre visite : le Bouddha couché. Le voyez-vous dans le mur ?

Nous marchons ensuite dans les ruines du Palais Royal jusqu’à la terrasse aux éléphants, d’où nous apercevons 12 petites tours. En cas de conflit entre deux familles, un représentant de chaque famille s’asseyait en haut de l’une des tours. Le premier à tomber malade (déshydratation, insolation, fièvre…) était celui qui avait tort. Simple non ?

Naga royal

Ça c’est de la fresque…

Deux des tours

Un conducteur de tuk tuk fait la sieste… Ingénieux !

Nous déjeunons au même endroit que la veille, puis nous partons visiter le Ta Phrom…  parfois surnommé « le temple d’Angelina Jolie », puisque c’est ici qu’ont été tournées de nombreuses scènes de Tomb Raider. Y ont également été tournées des scènes de « Deux frères », le film avec les tigres.

Contrairement aux temples que nous avons visités jusqu’à présent, celui-ci a été laissé (presque) dans l’état où il a été découvert dans par les archéologues… Il est donc totalement envahi par la jungle, des lianes pendent un peu partout, les racines des fromagers s’insinuent entre les pierres, des arbres poussent sur les murs… Tout cela concourt à donner une atmosphère très particulière à ce temple, qui sera un vrai coup de cœur pour nous quatre, notamment pour Aurélie qui était jusque là restée un peu froide face à la beauté stricte et quasiment aseptisée d’Angkor.

Un fromager prend ses aises…

… et ses racines s’insinuent partout, disloquant les pierres

Dernière étape de notre journée, le Ta Keo, ou le temple inachevé. Il n’a pas pu être terminé, et ne possède ni sculptures, ni bas-reliefs… Paradoxalement, ce dépouillement le rend donc original comparé aux autres temples du complexe.  Ses proportions sont majestueuses et sa pente bien raide. Aurélie monte tout en haut pendant que Benoît et ses parents en font le tour… Enfin, commencent à en faire le tour, puisque deux minutes après nous être séparés un terrible orage de mousson éclate ! Nous nous retrouvons tous au tuk-tuk, Aurélie qui n’avait ni cape ni parapluie est complètement dégoulinante. Les tuk-tuk ici peuvent se recouvrir d’un genre de cape en plastique lorsqu’il pleut, on apprécie !

16H35, il fait beau au Ta Keo…

16H42, la mousson est là !

De retour à Siem Reap nous décidons d’aller nous faire masser dans l’un des salons que nous avions repérés. Ce sera massage du dos pour Philippe, Jacqueline et Aurélie, et massage des pieds pour Benoît. La masseuse a l’air déçue, bizarre… Au final, le massage du dos se transformera pour nous trois en massage du corps entier, avec propositions de « petits extras » à Philippe… ! Quant à Benoît, il passe son massage à refuser que le masseur –qui ne cesse de lui répéter qu’il est « handsome » – ne monte jusqu’aux cuisses. Welcome in south-east Asia !

Le soir nous dînons dans un resto végétarien qu’Aurélie avait repéré. C’est bon, et ultra copieux, nous avons du mal à terminer nos assiettes ! Nous allons ensuite faire un tour au Night Market. Il y a plein de petits stands de pierres, de soieries, de souvenirs, c’est super sympa.

Publicités
Tagué , , , ,

2 réflexions sur “J230 : Angkor, round 2 : Angkor Thom, Ta Phrom et Ta Keo

  1. Marie dit :

    Comme toi Aurélie, j’adore le deuxième temple envahi par la végétation!

  2. […] ne nous étions pas pris un tel orage depuis la mousson en Asie… Cela nous rappelle notamment l’énorme orage que nous avions eu aux temples d’Angkor, avec les parents de Benoît. En quelques minutes nos […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :