Balade littorale de Boucan-Canot à l’Ermitage

Samedi dernier, en prenant le bus pour rejoindre les taxis de Mafate, nous avions constaté que le car jaune O2 de 8H15 (celui qui via vers les plages) ne semblait pas trop chargé, et était un car à étage. Habituellement ces cars O2 sont bourrés le week-end, et réussir à y entrer faire perdre plusieurs points de karma… Bref, nous nous sommes donc dit que nous allions tenter notre chance en ce samedi, mon seul jour de repos cette semaine. Bingo, c’est encore un bus double et nous montons sans problème. A nous la playa !!

Nous longeons la nouvelle route du littorale, dont la construction est à l’arrêt actuellement

Nous descendons à Boucan-Canot, où démarre notre balade du jour. Il est à peine 9H et c’est encore très calme. Les terrasses sont installées, quelques personnes prennent leur petit-déjeuner face à la mer. La plage quant à elle est quasiment déserte. J’adore cette ambiance de plage tôt le matin, cela me rappelle les Landes… Les maîtres-nageurs sont en train de s’installer ; ils commencent à sortir le filet anti-requins puis s’interrompent, je ne sais pas trop pourquoi. Nous nous posons un peu sur la plage, quel bonheur cette tranquillité…

Les jolies terrasses de Boucan-Canot

Nous nous mettons ensuite en route, et nous marchons le long de la plage jusqu’à Cap Homard ; en chemin nous découvrons pas mal de trésors, du corail, des oursins, des pattes de crabes colorées… A Cap Homard nous nous faufilons entre les rochers pour accéder à la suite de la plage. Le long d’un mur est installé un petit autel hommage à Elio Canestri, un jeune surfeur mortellement blessé par un requin bouledogue en 2015.

La plage de Boucan-Canot, avec Cap Homard au bout

 

Hommage à Elio Canestri

Nous quittons ensuite temporairement la plage et poursuivons notre balade dans les petites rues de Grand-Fond. C’est là que j’avais passé un week-end, avec SuperColoc il y a quelques années maintenant. Ce coin est très résidentiel, et nous admirons les belles maisons aux jardins fleuris. Quelle différence cela aurait été de vivre ici, plutôt qu’à Saint-Denis ! Je ne suis pas sûre que l’on aurait préféré au final, mais cela aurait assurément été une autre vie…

Dans les petites rues de Grand Fond, les frangipaniers ne sont pas plus feuillus que les nôtres ! C’est l’hiver…

Depuis Grand-Fond, de petites rues permettent de rejoindre la plage et l’océan. Nous reprenons notre marche littorale jusqu’à Saint-Gilles, où le filet anti-requins est installé. Nous faisons une pause à la Case à Pains, une boulangerie que nous aimons bien. Nous nous posons ensuite face au port pour déguster nos emplettes : de délicieux pains au chocolat, un mille-feuilles aux framboises pour Benoît et un « rustique aux fraises » pour moi. Le rustique est l’un de leurs gâteaux emblématiques, associant biscuits au blanc d’œuf, crème pâtissière et fraises fraîches. Un régal ! Nous avons également acheté une fougasse aux olives, mais nous la gardons pour plus tard.

Saint-Gilles

Dino masqué !

Distributeur automatique de pizzas… on n’arrête pas le progrès !

Après cette petite pause nous reprenons notre marche sur la plage des Brisants, qui rejoint ensuite celle de l’Ermitage. L’heure a bien tourné et la plage s’est nettement remplie ! Après cette belle balade nous sautons dans le lagon – enfin presque, en fait on a un peu de mal à y rentrer car l’eau n’est pas encore très chaude ! Mais ça fait du bien quand même 🙂 Nous reprenons ensuite le bus direction Saint-Denis, nous sommes seuls à l’arrêt et nous attendons le bus moins de cinq minutes, ça c’est du timing !

Tagué , , , , , ,

2 réflexions sur “Balade littorale de Boucan-Canot à l’Ermitage

  1. Red Sierra dit :

    Je prend le mile-feuilles, sans hésitations !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :