Le chemin des Anglais, de la Possession à Saint-Denis en passant par la Grande Chaloupe et ses lazarets (2 et 9 septembre 2018)

Début septembre, nous avons eu la bonne surprise de découvrir en vérifiant les billets d’avion de Benoît qu’il ne repartait pas le samedi 1er septembre en métropole, mais le dimanche 2. Youpi, à nous une journée de rab’ ! Avec l’avion le soir nous ne voulions quand même pas nous encanailler trop loin de Saint-Denis, alors nous avons opté pour une randonnée proche de la maison et pourtant pas encore testée : le chemin des Anglais.

Ce chemin, aussi appelé chemin Crémont, relie La Possession à Saint-Denis en passant par les hauts. Long de 9km, il a été tracé en 1730 et pavé en 1767 sur ordre d’un M. Crémont (on assure comme on peut le maintien de son nom à la postérité !) puis rénové en 1809… un avant l’arrivée des Anglais, qui trouvèrent donc une voie royale pour envahir Saint-Denis depuis l’ouest et conquérir l’île. Il s’agit de la route la plus ancienne de l’île.

Nous commençons par la portion entre la Possession et la Grande Chaloupe. En résumé, ça grimpe bien et puis… ça redescend ! Le sentier a cela de particulier qu’il est quasi intégralement pavé… Autrefois des charrettes à bœufs passaient dessus. Il traverse l’une des dernières portions de forêt semi-sèche de la Réunion, et surplombe l’océan. La vue est magnifique !

Vue sur Le Port

Ce sentier est très fréquenté, à la fois par des trailers qui s’entraînent et par des familles qui viennent se balader et… récolter des gousses de tamarin. Une famille notamment semble experte, les enfants grimpent dans les tamariniers et décrochent de belles gousses… Nous décidons de hâter un peu le pas histoire de les dépasser et d’avoir une chance d’en ramasser quelques-unes nous aussi 😉 Il n’en reste pas beaucoup sur les branches basses, mais nous parvenons tout de même à en cueillir deux-trois. Je découvre ensuite qu’on peut aussi tout bêtement ramasser celles qui sont par terre, elles sont très bonnes aussi et au moins on est sûrs qu’elles sont mûres… Je me régale !

Tamarin en vue !

La gousse de tamarin…

… et le fruit à l’intérieur (quand c’est marron c’est mûr)

La pluie fait son apparition peu après la moitié du parcours, cela faisait longtemps que nous ne nous étions pas fait mouiller en randonnée ! Heureusement cela n’est ni très intense ni très long, et nous pique-niquons en essayant d’éviter les fourmis avant de reprendre notre marche.

Le ciel devient gris

Juste avant de descendre vers la Grande Chaloupe un point de vue est aménagé avec des panneaux représentant la vue « avant les hommes », « au temps des lazarets » et « demain ». C’est joliment fait ! Une fois à la Grande Chaloupe nous prenons le temps de visiter l’un des deux lazarets ; ces bâtiments servaient de centres de quarantaine pour les nouveaux arrivants, et ont fonctionné jusqu’en 1935. Dans chacun des lazarets une partie – située juste à côté du cimetière… –  était réservée aux malades. Il y a quelques panneaux mais les bâtiments sont fermés, c’est dommage !

Vue sur la Grande Chaloupe

En bas sont tockés les câbles et filet utilisés pour retenir la falaise sur la route du littoral

L’un des lazarets

A côté se trouve l’ancienne gare de la Grande Chaloupe, où l’on pouvait prendre le train jusqu’à Saint-Benoît. Désormais le train ne circule plus que lors des Journées Européennes du Patrimoine, sur une petite portion. Aujourd’hui c’est jour de fête, un grand Kabar est organisé devant la gare. Il s’agit d’une fête avec des groupes de musique, en l’occurrence un groupe de chanteurs créoles. Il n’y a pas énormément de monde mais l’ambiance est sympa, et le cadre très chouette.

L’ancienne gare

Kabar

Nous nous arrêtons là avec Benoît pour la balade du pré-avion, et j’effectue la deuxième portion toute seule le samedi suivant. Afin d’avoir plus de descente que de montée (pas folle la guêpe !) je la fais dans le sens Saint-Denis/Grande Chaloupe. Je monte en bus dans les hauts de Saint-Denis, jusqu’à ce que le chemin des Anglais soit fléché. Il y a 1,3km à faire dans de petites rues avant d’atteindre le chemin et je me sens un peu seule… Je n’aime pas trop ces rues désertes ici, j’ai toujours peur de me retrouver face à un chien agressif. Il y a pas mal de soucis ici avec les chiens errants ou les chiens mal dressés… Je ramasse quelques pierres au cas où, c’est ma technique contraphobique testée et approuvée 😉

Une fois sur le sentier, ça avance tout seul. Initialement en terre battue le chemin devient rapidement pavé et je descends facilement vers la Grande Chaloupe, là encore avec de superbes points de vue sur l’océan indien… C’est vraiment une jolie balade, j’ai du mal à croire que je suis aussi près de Saint-Denis. C’est une constante ici, il y a plein de sentiers insoupçonnables…

Je passe à côté d’un point de fouilles sauvages (que cherchaient les gens, mystère, en tout cas ça a été fermé par le maire…) et d’une petite stèle commémorant les esclaves morts sur ce chemin, et puis la dernière descente apparaît, voici déjà apparaître la Grande Chaloupe. Ce tronçon était bien plus court que le précédent 😉 Il n’y a pas de kabar aujourd’hui, c’est tout calme… Je n’ai plus qu’à attendre mon bus pour rentrer sur Saint-Denis !

Vue sur la Grande Chaloupe et le début de la route du littoral

De retour à la gare de la Grande Chaloupe, la boucle est bouclée !

 

Conseils pratiques :

Cette randonnée est facilement accessible en transports en commun : Cars Jaunes pour aller à la Possession et à la Grand Chaloupe, et bus Citalis (ligne 21) pour aller à Saint-Bernard, dans les hauts de Saint-Denis, d’où l’on peut rejoindre facilement le chemin. Sans nous presser, nous avons mis 3 heures pour faire le tronçon Possession/Grande Chaloupe (pause déjeuner incluse) et 1h30 pour le tronçon Saint-Bernard/Grande Chaloupe. Il y a peu d’ombre sur ce sentier, prévoyez des chapeaux, de la crème solaire et de l’eau.

Publicités
Tagué , , , , , ,

3 réflexions sur “Le chemin des Anglais, de la Possession à Saint-Denis en passant par la Grande Chaloupe et ses lazarets (2 et 9 septembre 2018)

  1. Coralie dit :

    Très joli ce chemin pavé ! J’aime le côté historique 🙂
    C’est chouette on dirait que le filon des belles balades ne s’épuise jamais !

  2. […] au bout de deux ans nous continuons à découvrir de nouveaux endroits, comme le piton de l’eau, le chemin des Anglais… Nous sommes également sortis deux fois en bateau pour voir les baleines, des moments […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :