Quatre ans et demi à la Réunion : le bilan

(et pour google : quatre ans de vie à la Réunion : les plus et les moins !) 😉

J’ai du mal à croire que nous sommes restés tout ce temps à la Réunion… quatre ans pour Benoît, quatre ans et demi pour moi, voire un peu plus si on tient compte de la période que j’y avais passée fin 2015 pour un remplacement. Bon, au milieu je me suis absentée six mois pour le Big Break, mais quand même… Le temps file ! Ces années ont été émaillées de multiples épreuves, sur les plans familial, personnel, professionnel… Même si une grosse partie de ces épreuves aurait probablement eu lieu également si nous étions restés en métropole, elles assombrissent ces années réunionnaises pour moi. Mais bon, il faut bien faire avec, et je crois que malgré ces difficultés nous en avons tiré le meilleur. J’ai rencontré des collègues sympa, noué quelques amitiés, fait de belles randonnées (que vous pouvez découvrir ici), redécouvert le Pilates avec une super prof, vécu dans un grand appartement avec terrasse, profité d’une bibliothèque de quartier où les nouveautés étaient toujours disponibles et mangé plein de mangues, de palmiste et de fruits de la passion 😉

Les 1001 joies de notre terrasse : les barbecues…

… mes beaux frangipaniers…

… nos lézards de compagnie…

… et plein de bons repas !

Préparation du palmiste frais

Et puis, surtout, je suis heureuse d’avoir réalisé ce rêve de vie outremer… Cela faisait un moment que je voulais partir travailler dans un DOM-TOM, et même si tout ne s’est pas passé comme je l’avais imaginé je me réjouis d’avoir concrétisé cela, et d’avoir vécu cette vie outremer qui me faisait tant envie. Quant à Benoît, qui est arrivé à la Réunion seulement à demi-motivé, il en est reparti avec un gros pincement au cœur tant il s’y fait de bons amis. Il s’est également mis avec brio au télétravail, sujet qu’il appréhendait pas mal avant de venir et dans lequel il s’est finalement beaucoup plu et épanoui.

L’un des articles les plus lus sur ce blog est mon bilan au bout d’un an à la Réunion, où je liste les avantages et les inconvénients (selon moi !) de la vie réunionnaise. Pour ceux qui hésitent encore à se lancer, voici la liste que je donnerais au bout de nos quatre ans et demi ici :

Les points positifs :

  • La météo. Vivre sous les tropiques c’est découvrir le confort du soleil quasiment 365 jours par an, des robes vite enfilées le matin, du linge qui sèche en deux heures sur la terrasse…
  • La majoration outremer. Travaillant dans le secteur public mon salaire s’est vu nettement majoré, et je dois dire que je m’y suis très bien habituée !
  • Avoir l’océan au bout de sa rue, le lagon à 30 minutes de voiture, la montagne à 1H30, et un volcan actif à 2H30… La nature est omniprésente à la Réunion, et même si l’île s’urbanise de plus en plus la verdure reste bien présente.

Avoir l’océan indien au bout de la rue, c’est sympa !

Même l’hôpital semble niché au coeur de la ravine

  • Un peu dans le même thème, les fleurs, les fruits et les animaux. Nos lézards et nos frangipaniers de terrasse nous manquent déjà, ainsi que les cardinaux rouges, les tisserins jaunes, les fushias sauvages, les fleurs de gingembre, les flamboyants, les poissons flûte, les idoles des Maures, les cabos sauteurs et les adorables tangues… Sans parler des mangues, des fruits de la passion, des letchis et du palmiste frais !

Flamboyant, qui fleurit à la période de Noël

Cardinal

  • Les séjours de nos proches à la Réunion avec nous. Comme souvent il y a eu un gap entre ceux qui avaient dit qu’ils viendraient et ceux qui sont effectivement venus, mais nous avons vraiment passé de super moments avec ceux qui sont venus jusqu’à nous 🙂

Balade au coeur du « labyrinthe en champs thé », février 2020

Les points négatifs :

  • L’éloignement avec les proches. On le ressentait déjà un peu au bout d’un an, et nous rentrions plusieurs fois par an en métropole pour cette raison. Avec la crise sanitaire, il est devenu très compliqué de voyager entre la métropole et la Réunion, et ce sentiment d’éloignement s’est encore accentué…
  • … avec son corollaire, le sentiment d’être dans une prison dorée. « Dorée » car notre vie réunionnaise était confortable… mais « prison » tout de même car nous étions coincés sur notre caillou dans l’océan Indien, caillou dont nous avions le sentiment d’avoir fait le tour. Il y a eu de longues périodes où il fallait des « motifs impérieux » pour voyager, alors qu’en métropole la circulation inter-départements était autorisée…
  • Les bouchons plus que réguliers sur la route, et le règne du tout-voiture. Les transports en commun ne sont pas suffisamment développés, dommage pour une destination qui se veut « nature »… La pollution de certains sites naturels m’a également marquée, avec des gens qui viennent pique-niquer et ne ramènent pas leurs déchets 🙁

Les bouchons sur le pont Vinh San en direction de l’ouest, une vision récurrente…

Voilà, pour nous c’est une page qui se tourne, et un nouveau chapitre de notre vie qui commence. Même si elle n’a pas toujours été facile, nous ne regrettons pas cette expérience de vie réunionnaise, et nous vous encourageons à vous lancer si l’envie vous trotte dans la tête… tout en gardant en tête que vivre à la Réunion, ce n’est pas la même chose que d’y passer des vacances. Quant à nous, nous garderons pour sûr quelques inspirations réunionnaises dans notre vie future… le bivouac, le rougail, les brèdes et l’eau de coco notamment 😉 Il paraît en plus qu’il y a une grande communauté réunionnaise dans le prochain pays où nous aimerions nous installer, alors il n’est pas impossible que la Réunion nous poursuive encore un peu 😉

L’artiste Jace, une autre belle découverte réunionnaise !

Tagué , , , ,

17 réflexions sur “Quatre ans et demi à la Réunion : le bilan

  1. […] d’avril 2021 : le bilan de nos 4 ans à la Réunion est accessible ici […]

  2. Kenza dit :

    Je lis avec intérêt et la dernière phrase m’interpelle forcément: as-tu laissé passer un gros indice sur la suite ? 🙂

  3. Y a vraiment des gens qui tapent « les plus et les moins » sur google ? 😀

    • Si tu savais… C’est comme ça que les gens tombent sur l’article-bilan de la première année à la Réunion. A égalité avec « avantages et inconvénients » 😉

    • Marie Claude dit :

      MERCI pour ce Bilan ma chère Aurélie de ces 4 années et demi passées à La Réunion…..

      De la Métropole, voici mes coups de coeur de tes photos et souvenirs partagés dans tes smilings :

      – Bien sûr le Feu qui s’échappe de la Fournaise en pleine nuit alors qu’il fallait travailler le lendemain matin…

      – La Terrasse, que je n’avais encore jamais vue et qui effectivement vous a permis de profiter du « dehors », c’était un lieu de RV favori avec décoration sur la table des fleurs réunionnaises…. quelle douce attention.

      – Gros coup de coeur pour vos beaux frangipaniers…. magnifiques… alors là regrets pour moi je les aurais bien ramenées en métropole…. Trop beaux….
      Aurais-tu la main « verte », pardon : la main « rose »….

      – Le petit lézard n’est pas mal non plus comme compagnon…

      – Je découvre le bureau de Benoit, je vois qu’il avait de la place, petit coin à lui sympa et agréable

      – Le cadre de l’hôpital a l’air superbe et quand je pense que tu revenais à pied, cela te permettait vraiment de faire le « break » entre boulot et maison….

      – Que dire du Flamboyant et du Cardinal que je trouve trop beau…. il nous manque le son de sa voix…. dommage.

      Merci à vous pour ce beau partage de ces années passées et qui resteront gravées dans vos coeurs et les nôtres…. par toutes les lectures de tous tes écrits.

      Bisous et Bonne continuation à vous en Métropole confinée…. Courage et Patience…. et aux prochaines aventures….

      • Merci à toi pour ce chouette commentaire et pour avoir partagé tes coups de cœur ! Je sais que le piton de la Fournaise t’a conquise aussi 🙂 Je vois que les frangipaniers t’ont plu, ils étaient superbes. Pourtant lorsque je les ai eus ce n’était que deux petites boutures, offertes par une collègue, que j’ai replantées dans de grands pots ! On peut dire qu’ils ont apprécié notre terrasse 😉 Et leur odeur, mmmmh, un délice… Si j’avais pu les ramener en métropole je les aurais pris sans hésiter ! Enfin, ils ont été adoptés par ma chère SuperColoc, alors je sais qu’ils sont entre de bonnes mains et qu’ils font son bonheur.

        Les petits lézards (ils étaient 3) se plaisaient bien chez nous, entre les canisses, les frangipaniers et… la poubelle, que nous laissions dehors pour ne pas avoir de bestioles à l’intérieur, et qui était souvent pleine d’épluchures de fruits frais. Nous les avons plus d’une fois surpris en train de manger des pelures de mangues ou de letchis !

        Je t’envoie de très gros bisous et j’espère que nous aurons bientôt l’occasion de nous revoir ! On croise les doigts pour le mois de mai !

        Aurélie.

  4. Itinera Magica dit :

    Belle expérience d’avoir osé franchir le pas et vivre ce rêve d’outremer ! merci pour ce joli bilan sincère qui parle à tous ceux qui, comme moi, se posent un peu la question dans un coin de leur tête (même si plutôt côté Antilles en ce qui me concerne, mais je ne connais pas aussi bien les beautés de La Réunion) 😉

    • Merci pour ton message 🙂 Comme souvent la réalité est différente de ce que l’on a pu imaginer, mais ces années réunionnaises resteront une belle expérience dans nos mémoires… Je te souhaite de sauter le pas et de découvrir cette expérience toi aussi 🙂 Elle sera forcément enrichissante. Bises !
      Aurélie.

  5. Manon dit :

    Bonjour, très intéressant ! Je cherche des témoignages car cela fait 6 en mois que je vis à la réunion. J’ai vraiment du mal. J’ai suivi mon mari qui a obtenu un travail. Je n’étais pas très chaude depuis le début mais bon j’aime l’aventure. Mais je ne sais pas si c’est nous mais nous avons rencontré que des personnes avec de mauvaises intentions. D’abord notre première location nous a viré après une semaine car elle voulait louer plus cher a d’autre locataire. Ensuite, nous avons trouvé que des locations miteuse ou colocation avec des gens très bizarre (un colocataire qui héberge 34 chats dans sa chambre, ce n’est pas une blague). Je suis Zoreil mon mari est typé indien. Il nous est arrivé plusieurs fois de marcher dans la rue et qu’on nous demande de rentrer chez nous. Aussi, nous avons énormément de mal à faire confiance aux gens en général. Pour l’achat d’une voiture plusieurs fois on a tenté de nous arnaquer. Les gens mentent, et lorsqu’on leur fait la remarque on nous dit « c’est comme ça ici ». Nous nous sommes fait volé pour la première fois de notre vie, nos vélos, notre matériel et récemment le voisin s’est fait volé sa voiture. Nous avons rencontré des gens très chaleureux qui disent nous considérer comme leur famille mais qui nous cachent des évènements importants de leur vie (naissance, mariage, fiançailles) . Nous ne savons pas quoi penser. Nous essayons de nous adapter à la vie ici, nous essayons d’apprendre le créole et de le comprendre, de sourire et être avenant aux gens mais nous avons que de mauvaises expériences. Lorsqu’une personne nous affirme être honnête nous n’y prêtons même plus attention car nous avons eu ce discours des dizaines de fois et toujours le même résultat. J’arrive à me dire que la seule chose bien ici est le paysage. Car la chaleur m’étouffe, les moustiques m’épuisent, la route et les bouchons m’énervent. Pour moi la qualité de vie s’est dégradé. Y a t’il des fois où vous aviez douté de votre changement de vie ?

    • Oh oui, et d’ailleurs on est rentrés en métropole finalement 😉 La vie réunionnaise a de bons côtés, mais aussi des côtés moins sympas dont on ne se rend pas forcément compte lorsque l’on vient juste pour des vacances. Je vous envoie un mail !

  6. Un beau bilan ! C’est vrai que ça doit être quelque chose de vivre au milieu de ce cadre époustouflant… mais l’éloignement avec les proches peut être très pesant, c’est sûr. Je suis très intriguée par la suite de vos projets !! 😉

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :