De J194 à J198 – La boucle de Quilotoa (du 13 au 17 juillet 2016)

IMG_6809J1 – De Quito à Latacunga en bus (easy peasy !)

Le mercredi 13 juillet, après une matinée tranquille à Quito (où nous nous sentons tout esseulés maintenant que Coralie est partie) et un dernier déjeuner dans notre QG nous reprenons nos sacs direction Latacunga. Souvenez-vous, nous y étions déjà allés avec Coralie début juillet… Cette fois-ci nous y retournons avec un objectif bien précis : faire la « boucle de Quilotoa » à pied en 4-5 jours.Cette randonnée est l’une des plus jolies du pays, et au vu des paysages magnifiques que nous avions vus du côté de la lagune de Quilotoa nous le croyons bien volontiers…

Notre arrivée à Latacunga commence mal, puisque nous réalisons une fois à l’hôtel que le petit sac à dos de Benoît a été fouillé dans le bus. Nous l’avions pourtant à nos pieds, mais la personne derrière nous a dû l’attraper par-dessous les sièges sans que nous ne nous en rendions compte… Heureusement les choses les plus importantes (passeports, CB, argent, ordinateur) étaient dans mon sac, mais le voleur a tout de même embarqué l’Instax et… tout notre « sac de câbles », où nous rangions nos divers chargeurs d’appareils électroniques. Que va-t-il faire de tous ces câbles français, telle est la question… sans doute les revendre ! Rien de gravissime au final, on le prend comme une piqûre de rappel sur la nécessité d’être vigilant en permanence, mais c’est pénible ! Notre fin d’après-midi à Latacunga se passe donc à chercher de nouveaux chargeurs, que nous trouvons avec moins de mal que prévu. Une fois cela fait on se remonte le moral à coup de petits pains tout chauds de la boulangerie America (spéciale dédicace pour Coralie ;-))

J2 – Latacunga – Saquisili – Quilotoa – Chugchilan

Le lendemain je me lève tôt et je file en solo au marché de Saquisili, à une vingtaine de minutes de bus de Latacunga. Ce marché n’a lieu que le jeudi, alors l’occasion fait la larronne ! Il est bien plus grand que celui de Zumbahua que nous avions visité avec Coralie ; plusieurs places de la ville sont occupées par les stands, souvent regroupés en zones : fruits & légumes, animaux vivants, poissons, cordes… La partie « animaux » est assez impressionnante ; outre quelques cochons et moutons, il y a énormément de poules et de cochons d’Inde, qui sont ici une viande de consommation courante.

IMG_6263

IMG_6276

IMG_6290

Le coin des carottes (avec fanes ;-))

Le coin des carottes (avec fanes ;-))

IMG_6321

2$ le cuy (cochon d'Inde), ils ne vont pas vivre longtemps ceux-là...

2$ le cuy (cochon d’Inde), ils ne vont pas vivre longtemps ceux-là…

Je retrouve ensuite Benoît à la gare de Latacunga et nous prenons le bus pour Quilotoa, d’où commence notre marche du jour. Au programme, une douzaine de kilomètres jusqu’à Chugchilan, où nous passerons la nuit. Le chemin commence par longer la lagune sur le côté que nous n’avions pas fait avec Coralie. La vue est toujours aussi belle… Le chemin continue ensuite à travers champs, en descente légère. Nous apercevons même Chugchilan en face.

La lagune de Quilotoa, toujours aussi majestueuse

La lagune de Quilotoa, toujours aussi majestueuse

C'est par là!

C’est par là!

IMG_6528

Nous sommes gâtés niveau paysages…

Nous croisons de nombreux champs de lupins

Nous croisons de nombreux champs de lupins

IMG_6568

 

Arrivée à

Arrivée dans le village de Guyama San Pedro, petit cochon inclus

Nous finissons par comprendre que le hic, justement, c’est que Chugchilan est « en face »… Entre nous, un canyon qu’il va falloir descendre pour remonter, en allant vraiment au fond car une coulée de sable a rendu le chemin habituel « raccourci » très instable. Le nouveau chemin reste très sableux et nous n’avançons pas vite, ça glisse… Une fois en bas, on remonte… avant d’apercevoir un deuxième canyon juste derrière, où c’est la même histoire. Nooooooooon !!!

Ras-le-bol du canyon !

Ras-le-bol du canyon !

La coulée de sable

La coulée de sable

Eglise de Chugchilan, victoire on y est presque !

Eglise de Chugchilan, victoire on y est presque !

Il fait nuit noire lorsque nous arrivons enfin au Cloud Forest Hostel, où nous avons réservé une chambre. On a bien fait d’ailleurs, l’hôtel est complet… Nous n’avons pas le temps de nous poser que c’est déjà l’heure d’aller dîner (sur la boucle de Quilotoa tous les hôtels sont en demi-pension, avec le dîner et le petit-déj inclus). Le dîner est excellent et nous réconcilie avec l’existence 😉 Nous passons ensuite une soirée tranquille à l’hôtel, entre billard et ping-pong dans la salle de jeux et petit film à la chambre. Il y a un peu de bruit – c’est comme toujours le problème de ces gros hostels – mais cela finit par se calmer et nous passons une bonne nuit.

IMG_6782

J3 – Les environs de Chugchilan

Notre troisième jour sur la boucle est consacré à la découverte des environs de Chugchilan. Nous voulons découvrir un peu mieux le coin, et puis il y a une fromagerie artisanale (la seule de la région !) qui nous intrigue… Nous nous mettons donc en marche sur le coup de 10 heures, après un petit-déjeuner de champions (pain, œuf, muesli, salade de fruits…) et munis de la carte et des explications du super patron de l’hôtel.

Bon, on ne doit finalement pas être si « fit » que ça car la rando, décrite comme une « petite balade relax pour se reposer » par le patron de l’hôtel, nous prendra en définitive la journée et pas mal d’énergie. On va dire que c’est parce que le kilométrage réel est supérieur à celui annoncé 😉 Et puis ça grimpe, ça grimpe… Enfin, on avance à notre rythme, on fait tout plein de pauses pour contempler la vue, on n’est pas pressés 🙂 Les paysages en tout cas sont au rendez-vous ! Nous marchons à flanc de montagne, avec une vue magnifique sur la vallée durant quasiment toute la journée. Et pour ne rien gâcher, le ciel est bleu et le soleil brille… Cette journée sera ma préférée de la boucle en terme de paysages.

IMG_6794

IMG_6795

IMG_6814

IMG_6851

On a trouvé l’âne le plus adorable du monde

"Technologie suisse", oui monsieur !

« Technologie suisse », oui monsieur !

Nous arrivons en milieu d’après-midi à la fromagerie, qui est à la fois très simple (trois pièces seulement : une pour faire le fromage, une pour affiner, et un petit bureau) et très efficace. L’employé de permanence nous fait visiter en nous expliquant comment ils travaillent, et puis nous dégustons un gros morceau de fromage frais à la fin de la visite, délicieux. Quatre fromages sont produits à la fromagerie : le fromage frais « classique » que l’on trouve partout ici, un fromage affiné (edit de Benoît : « une tome de lait de vache au goût puissant, entre le St Nectaire et la tome des montagnes » – sorry my love 😉), de la mozzarella et un genre d’Emmental, malheureusement en rupture de stock. Nous repartons avec une mozzarella et un demi-fromage affiné, Benoît n’en peut plus de bonheur 😉 Nous testons également les glaces faites avec la crème, super bonnes.

La fromagerie

La fromagerie

A gauche, l'heureuse élue ^^

A gauche, l’heureuse élue ^^

IMG_6989

IMG_7003

IMG_7007

IMG_7037

OK, OK, j'ai filtré ;-)

OK, OK, j’ai filtré 😉

Nous rentrons à l’hôtel vers 17H30, crevés mais ravis de cette belle randonnée. Des groupes sont arrivés et l’hôtel est assez bruyant mais nous passons tout de même une bonne soirée, à papoter autour d’un bon dîner avec deux Français en vadrouille pour un mois. Ces gros hostels nous laissent en tout cas songeurs, à la fois le côté « rôdé » est agréable (dans celui-ci on sent que tout est prévu pour les marcheurs, et le patron est vraiment sympa et une mine d’informations), et en même temps c’est vite l’usine et bruyant…

J4 – De Chugchilan à Isinlivi

Notre quatrième journée sur la boucle de Quilotoa nous conduit de Chugchilan à Isinlivi à travers champs et villages. Comme hier les paysages sont très beaux et très fleuris et la randonnée nous semble plus facile, avec des dénivelés moins importants. Nous croisons par contre près de l’un des premiers villages quelques enfants qui mendient des bonbons… C’est toujours compliqué comme situation je trouve.

IMG_7256

IMG_7262

L'école d'un petit village que nous traversons

L’école d’un petit village que nous traversons

IMG_7368

IMG_7382

Nous pique-niquons au bord de la rivière – ce n’est pas le meilleur pique-nique du monde, on n’en peut plus du pain équatorien – et puis nous nous offrons le luxe d’une petite sieste dans l’herbe… C’est bon d’avoir du temps !

IMG_7464

DSCF0542

Comme hier, après être descendus et avoir longé la rivière il faut malheureusement remonter… Nous devons avoir l’air KO car tous les paysans que nous croisons nous encouragent et nous disent qu’on y est presque 😉 Nous arrivons finalement vers 17H à Isinlivi, où nous nous avons réservé une chambre au Taito Cristobal. Nous sommes accueillis par une dame adorable qui nous montre notre chambre, au dernier étage avec vue sur la vallée, superbe ! Cinq minutes après nous arrive Nick, un Hollandais qui fait la boucle dans l’autre sens. Nous sommes loin d’avoir les mêmes idées sur tout, mais nous passons une très bonne soirée à discuter (et argumenter !) avec lui.

DSCF0604

J5 – Isinlivi – Sigchos – Latacunga – Quito

Nous avons de la route à faire aujourd’hui puisque nous voulons absolument dormir à Quito ce soir. Nous sacrifions du coup sans regret la marche d’Isinlivi à Sigchos au profit d’un petit pick-up matinal, qui en 20 minutes nous dépose sur la place du marché de Sigchos. 20 min de voiture vs 4 heures de marche, qui dit mieux ? 😉 Blague à part la rando était 100% sur la route aujourd’hui, donc pas de regret… d’autant plus que cela nous laisse du temps pour nous balader à Sigchos, où c’est jour de marché. Pour le coup le marché est tout petit et nous en faisons vite le tour. Nous montons ensuite jusqu’à la statue de Saint Michel qui surplombe la ville. Nous grimpons à travers champs et redescendons par la route, moins abrupte. De là-haut la vue sur Sigchos et la vallée est magnifique.

Besoin de bottes ?

Besoin de bottes ?

En route pour le marché

En route pour le marché

St Michel...

St Michel…

... et vue sur la vallée...

… et vue sur la vallée…

... et le centre de Sigchos

… et le centre de Sigchos

En redescendant nous passons devant le stade de foot, le cimetière, l’école et l’église, Sigchos est vraiment un gros bourg. Nous nous mettons ensuite en quête d’un bus, nous avons eu beaucoup d’infos contradictoires à ce sujet… La chance est de notre côté, moins de cinq minutes après notre retour sur la place du marché un bus pour Latacunga arrive. Le fait que ce soit jour de marché aujourd’hui (dimanche) joue certainement en notre faveur pour les transports !

Place centrale de Sigchos

Place centrale de Sigchos

A Latacunga nous nous posons dans un resto chinois pour déjeuner. Les portions sont énormes et nous repartons avec nos doggy bags, cela fera notre dîner aussi ! Nous récupérons nos gros sacs à l’hôtel et repartons à la gare routière, où nous attrapons un bus pour Quito. Ça c’est de l’enchaînement !

Une fois installés à l’hôtel à Quito je prends mon courage à deux mains pour ressortir. Je voulais en effet aller faire un tour au parc panoramique Itchimbia avant de quitter la ville, et c’est ce soir ou jamais ! En cette fin de week-end le parc est bien animé entre jeux de ballons, couples qui roucoulent sur les bancs, familles qui se baladent… Le parc est situé en hauteur et la vue sur le Quito colonial – en particulier la cathédrale – et les volcans est magnifique, cela valait la peine de se secouer un peu 😉

IMG_7791

Vue sur le Quito colonial depuis le parc Itchimba

Vue sur le Quito colonial depuis le parc Itchimbia

IMG_7850

Je retrouve ensuite Benoît à l’hôtel où nous passons une soirée peu glamour entre police en cuisine pour que les gens fassent leur vaisselle après leur repas (non, tu ne peux pas laisser 3 plats sales et une pile d’assiettes crades dans la cuisine commune…), préparation de notre dîner puis nos sacs en  vue de notre départ demain pour Mindo. Intendance, quand tu nous tiens… Enfin, si c’est le prix à payer pour nos 4 jours de liberté sur la boucle de Quilotoa, on le paye bien volontiers !

Bonnes adresses sur le parcours :

  • A Latacunga: on recommande le Sendero de los Volcanes, un peu excentré mais très sympa avec des lits confortables, une cuisine commune bien équipée et une terrasse avec vue, par beau temps, sur le Cotopaxi. 18$/nuit pour une chambre double privée avec lits superposés et sdb commune. Très bon wifi.
  • A Chugchilan : nous avons été globalement contents du Cloud Forest Hotel. A 15$/personne le nuit en chambre double avec sdb privée et dîner (végé possible) + petit-déjeuner, le rapport qualité-prix est difficilement battable… Et les patrons sont vraiment, vraiment adorables. Seul point négatif, les groupes qui rendent comme souvent ces gros hostels bruyants en soirée.
  • A Isinlivi : on recommande le Taito Cristobal, tenu par une dame charmante. Même tarif que le Cloud Hostel et prestations similaires, thé de bienvenue inclus en prime. Cet hôtel nous a semblé bien plus calme (et assurément bien moins cher) que le Llumu Llama voisin dont tout le monde parle sur internet…
Publicités
Tagué , , , , , , , , , ,

10 réflexions sur “De J194 à J198 – La boucle de Quilotoa (du 13 au 17 juillet 2016)

  1. coralie dit :

    C’est toujours aussi beau ces paysages autour de Quilotoa ! Ces divers randos et découvertes de petits bourgs ont dû être bien agréables (et éprouvants aussi !). Souvenirs souvenirs les petits pains de Latacunga et la police de la vaisselle à l’auberg’inn 🙂 bises

  2. Vanoise dit :

    C’est un superbe périple que vous avez fait là! Merci pour ce superbe article qui fait découvrir le pays dans les moindres détails! Quant aux photos, elles sont toujours aussi top!!!!

  3. launaguet dit :

    Vous êtes décidément plus courageux que moi. Je n’avais fait que la 1ere partie de la boucle (en fait assez découragé par le manque d’infos sur le sentier).
    On voit bien que l’expérience des « backpackers » et le partage de la cuisine avec des gens peu scrupuleux sur son utilisation, c’est du vécu ! Et c’est vrai qu’après plusieurs mois de voyage, ça fatigue !
    Ca deviendra évidemment aussi de bons souvenirs 🙂

    Didier

    • On a beaucoup aimé cette rando (très beaux paysages), mais on a trouvé le sentier plus dur que ce à quoi on s’attendait… ça ne faisait que monter et descendre. Enfin tu en as eu une bonne illustration avec le début de la boucle…
      Sinon, on s’est loué deux apparts avec AirBNB récemment (aux Galapagos et à Cuenca), et franchement qu’est-ce que ça fait du bien…
      Bises et à bientôt !
      Aurélie.

  4. Géraldine dit :

    Comme c’est beau… Mais tu vois, contrairement à Quito qui me rappelle assez les villes péruviennes et boliviennes, l’arrière-pays ne me fait pas trop penser aux Andes.
    Grosses bises !

  5. […] Notre retour du côté de Quilotoa et notre rando de 5 jours sur la « boucle de Quilotoa », c’est par là […]

  6. Lair_co dit :

    Wahou cette boucle donne vraiment envie ! Les paysages sont vraiment sympas, et ca a l’air assez sportif pour les cuissots ahaha.
    Pour les gros hostels je vous comprends pour l’ambivalence entre la facilité (dans le sens où les choses glissent facilement, on sent l’habitude) et le manque de partage parfois, justement le sentiment de n’être qu’un parmis des centaines de milliers d’autres. C’est le jeu on va dire.

  7. […] les Champs Elysées en famille/bal des pompiers et feu d’artifice sur la tour Eiffel de 2015, la randonnée sur la boucle de Quilotoa de 2016 et la version réunionnaise de 2017, on peut dire que nos 14 juillet se suivent et ne se […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :