[Kazakhstan 4] – De Turkestan à Almaty, 18 heures de train à travers la steppe kazakhe

Notre cabine

C’est en train que nous rejoignons Almaty depuis Turkestan. Nous réservons nos billets la veille du départ, et il ne reste plus que six places disponibles : trois en seconde classe, pas du tout ensemble, et trois en première classe, pas ensemble non plus mais dans le même wagon. Nous optons pour la première classe ! C’est plus cher mais bon, pour un long trajet comme ça un peu de confort ne fera pas de mal…Nous nous demandons un peu si nous allons réussir à changer de cabine pour être ensemble, mais finalement cela se résout tout seul : lorsque nous embarquons, le contrôleur/chef de wagon remarque illico que nous ne sommes pas ensemble. Il expulse alors littéralement un jeune homme de sa couchette afin que nous puissions voyager dans la même cabine. Cela nous gêne pour le jeune homme en question, même s’il a l’air de bien le prendre… on le remercie en fruits secs (bon et je confirme qu’il l’a bien pris, le lendemain il est venu papoter avec nous). En tout cas nous sommes bien contentes d’avoir notre petite cabine personnelle pour ce long voyage, d’autant plus que nous sommes les seules étrangères et les seules femmes du wagon.

Dans les couloirs du train

Dix-huit heures de train, cela peut sembler long, mais ces grands trajets en voyage ne sont pas du temps perdu ; au contraire ils en sont la respiration. Ce sont les moments indispensables à la digestion des choses déjà vécues, et à la préparation des futures découvertes. Ce sont aussi pour moi des moments privilégiés pour réfléchir. Voyager ainsi, lentement, au rythme du train, c’est s’endormir dans les faubourgs de Turkestan, bercée par le roulis et les grincements du train, et se réveiller dans la steppe. C’est sentir que le train ralentit puis s’arrête, descendre un instant sur le quai et regarder les dames vendre de quoi manger aux passagers. C’est prendre le temps d’écrire, de lire, de penser. C’est discuter avec nos voisins, et malgré la barrière de la langue parvenir à communiquer un peu. C’est pique-niquer sur la petite table de notre cabine, avec le paysage qui défile par la fenêtre, et écouter de la musique. C’est se sentir privilégiée, s’imaginer dans l’Orient-Express ou dans le Transsibérien. Se redire qu’un jour, un jour vraiment, on le prendra ce Transsibérien. Et sourire en se disant qu’en attendant, dans quelques mois, il y aura le Transcanadien…

Arrivées à Almaty !

Infos pratiques pour prendre le train au Kazakhstan :

  • Nous avons réservé nos billets en ligne sur le site officiel des chemins de fer kazakhs. Le site est accessible en anglais et facile d’utilisation. Nous avons réservé nos billets 24 heures avant le départ et il ne restait plus que trois places en seconde classe et trois places en première classe. Nous avons pu choisir nos places sur le site. Une fois le paiement effectué, vous recevez le billet électronique sous format PDF. Il ne vous reste alors plus qu’à trouver une imprimante 😉
  • Nos billets nous ont coûté 15 000 tenge par personne, soit environ 35 euros, en première classe (deux personnes par cabine). En seconde classe (quatre personnes par cabine) c’était deux fois moins cher.
  • Nous avons trouvé ce trajet très confortable. La cabine était plutôt propre, avec matelas confortable sur la couchette et pochette  contenant des draps et une serviette propres. Les horaires ont été parfaitement respectés et le contrôleur, outre son aide pour le changement de cabine, est passé nous voir à plusieurs reprises pour s’assurer que tout se passait bien.
Tagué , , , , ,

4 réflexions sur “[Kazakhstan 4] – De Turkestan à Almaty, 18 heures de train à travers la steppe kazakhe

  1. Kenza dit :

    Oooh tu viens alors 😀

  2. laurianne132 dit :

    Ah ! Nous serons au Canada à partir du 26 août car nous allons (comme nous l’avions fait à Boston) rejoindre les enfants pour nos anniversaires à Blandine et à moi… Eux aurons passé tout le mois d’août là-bas. Peut-être que vous vous croiserez avec Blandine !
    En attendant, ça a l’air chouette le Kazakhstan, nous avons des amis kasakhes qui nous ont invités, il faudra peut-être que l’on trouve le temps d’y aller !
    Profitez bien, et bon courage à Benoît qui bosse lui… Bisous

    • Oooh mais on va se croiser alors ! Nous sommes au Canada jusqu’au 31 août. Où serez-vous exactement ? Nous a priori on sera du côté de Québec/Montréal sur cette période.
      Quant au Kazakhstan, oui, foncez ! Surtout si vous êtes invités par des amis… Cela vous plaira comme destination je pense.
      Grosses bises à vous et j’espère à bientôt !
      Aurélie

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :