J184 et J185 – Trempette dans les thermes de Papallacta (3 et 4 juillet 2016)

DSCF0051Nous trouvons donc facilement notre bus Quito-Papallacta, top ! Nous sommes ravis que tout s’enchaîne aussi bien. Hélas, c’était sans compter le chauffeur qui, voyant que nous n’étions que trois à aller à Papallacta, décide de raccourcir son trajet et nous informe qu’il va nous déposer à Pifos.Pifos, Pifos… A force de dézoomer sur maps.me on finit par trouver, c’est à mi-chemin entre Quito et Papallacta, bref ça craint ! Nous faisons donc une mini-révolte dans le bus à coup de sitting dans la cabine du chauffeur et de baragouinage en espagnol. Nous finissons par avoir gain de cause, victoire… Pfff je vous jure, on ne nous l’avait jamais faite encore celle-là.

Nous arrivons en début de soirée à Papallacta ; nous nous installons rapidement à l’hôtel avant de ressortir dîner. Il n’y a pas beaucoup de choix mais le resto d’à côté fait des pizzas pas trop chères, cela fera l’affaire pour ce soir.

Le lendemain, après un petit-déj de filous dans la chambre (on demande de l’eau chaude à la mamie qui tient l’hôtel et on se fait notre thé/café avec la fin de nos provisions) nous attaquons la journée du bon pied avec deux bonnes heures de barbotage dans les thermes, LA grande attraction du coin. Il y a une quinzaine de piscines thermales, de taille et de température différentes, réparties dans le complexe. Le lieu nous rappelle un peu les thermes Geometricas du Chili, où nous étions allés en 2012. Nous faisons trempette en papotant et admirant la vue sur les volcans alentours, c’est parfait. Nous sympathisons avec un couple d’Equatoriens vivant aux USA, ils sont adorables et nous donnent pleins d’infos et de trucs pour la suite de notre voyage. La dame nous raconte notamment que lorsqu’elle était jeune elle ne se rendait pas compte de la beauté de son pays, et qu’il lui avait fallu partir puis revenir pour enfin en prendre conscience… Elle nous parle aussi du cherimoya, un fruit paraît-il excellent qu’il faut que l’on goûte !

DSCF0043

DSCF0039

Après avoir bien barboté nous partons nous balader dans la réserve naturelle Cayambe-Coca située juste derrière les thermes. Pour 2$ par personne nous accédons à un sentier botanique qui longe la rivière. Les paysages sont très beaux et nous voyons pas mal d’oiseaux, notamment des colibris. Je n’en avais pas vu depuis mon séjour californien de 2013, c’est toujours aussi chou 😉

IMG_3026

IMG_3046

IMG_3117

IMG_3134

L'un des colibris

L’un des colibris

IMG_3262

IMG_3280

IMG_3292

L’après-midi Coralie et moi partons explorer le village pendant que Benoît reste à l’hôtel. Le village est à 2,5 kms des thermes et ne déborde pas d’animation. Nous ne croisons pas grand monde dans les rues, en dehors de trois enfants dans une mini fête foraine devant l’église.

Le village de Papallacta

Le village de Papallacta

La boulangerie semble abandonnée

La boulangerie semble abandonnée

IMG_3424

Le soir, après une petite session Orange, on remet ça aux thermes, by night cette fois… Il est à peine 19H30 lorsque nous quittons l’hôtel mais tout est déjà verrouillé, nous sommes obligés d’aller toquer à la porte de la chambre de la gérante ; après nous avoir questionnés sur nos plans elle consent à nous donner un trousseau de clés, victoire ! Les piscines des thermes et les chemins sont éclairés avec de petites lampes, cela donne une autre ambiance. On ne voit plus les volcans par contre, et il fait si froid que sortir de l’eau s’apparente rapidement à de la torture !

Nous dînons ensuite à la chambre avant de filer dormir. Les lits sont hyper confortables, et ceci associé à la détente entraînée par les thermes nous fait dormir comme des bébés.

Publicités
Tagué , , , ,

4 réflexions sur “J184 et J185 – Trempette dans les thermes de Papallacta (3 et 4 juillet 2016)

  1. Vanoise dit :

    Je vais prendre l’habitude de commencer la journée en voyageant grâce à vous!!!! C’est vraiment le bout du monde, les paysages sont toujours aussi sympas à découvrir!

  2. […] Notre séjour thermal à Papallacta, c’est ici […]

  3. […] inoubliable roadtrip enneigé. Cette année, c’est alors que nous barbotions avec Coralie dans les thermes de Papallacta que l’idée a germé : et si on allait à Cologne entre amis ? Quatre mois et près d’une […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :