De J80 à J83 – Trois jours 100% nature dans le parc national de Phu Kradung (du 21 au 24 mars 2016)

P1270416Après une journée de transport entre Vientiane et Khon Kaen – dont je vous parlerai la prochaine fois – nous nous mettons en route le mardi 22 mars au matin en direction du parc national de Phu Kradung où nous avons prévu de passer trois jours entre camping et randonnée. Après un trajet quelque peu hasardeux nous finissons par arriver à destination, enfin presque… La particularité du Phu Kradung est en effet d’être situé sur un plateau d’altitude. Il y a donc deux visitor centers, un en bas de la montagne où l’on achète les tickets d’entrée et un au sommet, 9kms et plusieurs centaines de mètres de dénivelé plus haut. La bonne nouvelle c’est que le matériel de camping se loue au deuxième visitor center, pas besoin donc de les porter dans la montée !

La montée est assez raide mais est émaillée de stands de ravitaillement, ce qui permet de maintenir le moral des troupes 🙂 Le paysage est surprenant avec pas mal de brûlis, certains encore chauds, et des panneaux « Attention aux éléphants sauvages »… L’un des petits villages de ravitaillement a d’ailleurs été détruit par les éléphants. Nous croisons un groupe de marcheurs qui nous dit en avoir vu, mais nous n’apercevons pas l’ombre d’un pachyderme à l’horizon.

Rando parmi les brûlis

Rando parmi les brûlis

Arrivée à l'un des points de ravitaillement

Arrivée à l’un des points de ravitaillement

... et celui détruit par les éléphants sauvages

… et celui détruit par les éléphants sauvages

Victoire !!!

Victoire !!!

Une fois au sommet, nous découvrons avec étonnement un paysage de pinède sableuse, pour un peu on se croirait dans les Landes… Cela nous fait sourire et nous plaît beaucoup ! La balade n’est pas terminée, il nous reste encore 3,5kms (sur du plat !) jusqu’au visitor center où nous louons tente, matelas et oreillers pour les deux nuits qui viennent. En tout cas il n’y a presque personne là-haut, on sent que c’est la basse saison.

Retour dans les Landes !

Retour dans les Landes !

Notre première tente (mais les fourmis nous ont fait fuir...)

Notre première tente (mais les fourmis nous ont fait fuir…)

P1260912

Notre première soirée au Phu Kradung est marquée par une faune abondante, entre les fourmis qui prennent leurs aises dans certaines tentes, les cafards dans les douches et un phasme géant dans le lavabo, je suis absolument ravie… Enfin, le summum est atteint un peu plus tard dans la soirée… En plein épisode d’Orange is the New Black (monomaniaques, nous ?!), un drôle de bruit près de notre tente nous interpelle. N’écoutant que son courage, Benoît ouvre la porte de la tente et se fige… Je m’approche pour regarder, et découvre alors un gros chevreuil en train de nous piquer les pommes que nous avions suspendues à l’extérieur de la tente. Notre fou rire est à la hauteur de notre surprise, d’autant plus que le bougre n’est pas farouche et que nous avons toutes les peines du monde à récupérer nos provisions !

Les choses ne sont pas toujours ce qu'elles semblent être...

Les choses ne sont pas toujours ce qu’elles semblent être…

Le chevreuil goulu

Le chevreuil goulu

Le lendemain nous faisons une grande boucle à pied dans le parc. Nous commençons par longer la falaise, il y a plusieurs points de vue mais avec tous les brûlis c’est très brumeux. La balade reste néanmoins très agréable, et nous profitons de cette belle pinède qui décidément nous enchante. Cela nous change des paysages que nous avons vus ces derniers mois, cela me rappelle mes Landes bien-aimées !

P1260947

P1260977

P1270003

P1270031

P1270077

P1270095

P1270208

En fin d’après-midi nous rentrons par l’intérieur des terres, un chemin serpente entre prairies et forêt basse. Quelques fleurs sauvages et plans d’eau bordent le chemin, décidément bien sympathique. Nous croisons plusieurs panneaux en thaï ainsi que des panneaux « attention aux éléphants sauvages », mais nous ne voyons aucun animal. Sur la fin de la balade nous tombons sur un panneau en anglais précisant que le chemin sur lequel nous marchons est interdit à partir de 15H à cause des éléphants –il doivent venir se désaltérer dans les trous d’eau – on n’est pas très fiers… Enfin, nous rentrons sans encombre mais on retient un peu le Routard qui suggère de faire la boucle dans ce sens-là sans parler de l’interdiction…

P1270226P1270287

P1270291

Le troisième jour nous nous levons aux aurores afin d’aller assister au lever du soleil sur Nok Aan Cliff, à une petite demi-heure de marche du campement. Il fait froid mais le spectacle est magnifique, les arbres se détachent en ombres chinoises sur le ciel qui se colore peu à peu, cela valait la peine de se lever !

 

P1270424

P1270428

P1270451

Ah oui, on a vu un cerf aussi...

Ah oui, on a vu un cerf aussi…

Après un bon petit-déj nous nous nous remettons en vadrouille direction le chemin des cascades, une petite boucle de 5-6 kms. Nous marchons un moment avant de rencontrer deux panneaux : un panneau en anglais nous indique que nous sommes cette fois dans le bon créneau horaire pour éviter les éléphants, et un autre en thaï est posé un peu en travers du chemin, sans vraiment le barrer. On ne sait pas trop quoi faire… Nous décidons finalement de continuer en étant prudents, et notamment en inspectant la fraîcheur des crottes d’éléphants que nous croisons ( !) Nous avançons dans un paysage qui commence à faire un peu savane, et nous sommes de moins en moins rassurés… Lorsque nous tombons de manière simultanée sur des crottes quasi fraîches et des bruits étranges dans les fourrés voisins, nous faisons demi-tour illico ! Courageux mais pas téméraires, d’autant plus que nous n’avons pas croisé âme qui vive de la matinée dans le coin. Nous passons ensuite par un autre chemin pour voir quelques cascades, totalement sèches du fait de la saison mais aux dimensions malgré tout impressionnantes.

Alors, barré ou pas barré ce chemin ?!

Alors, barré ou pas barré ce chemin ?!

Dans la jungle terrible jungle...

Dans la jungle terrible jungle…

P1270551

En vrai on n’était pas totalement sereins…

P1270556

Heureusement Bouddha veillait sur nous !

Des cascades qui doivent être bien impressionnantes...

Des cascades qui doivent être bien impressionnantes…

Nous déjeunons et récupérons nos affaires avant de redescendre dans la vallée. Tous les petits stands de nourriture sont fermés et nous apprécions à sa juste valeur la bouteille d’eau glacée que nous achetons en bas. Le retour s’organise de façon presque magique, nous trouvons illico un tuk-tuk pour nous ramener sur la route principale et le bus pour Khon Kaen s’arrête moins de cinq minutes après pour nous récupérer. Voilà une affaire rondement menée, qui conclut de manière parfaite ces trois belles journées de randonnée. Le parc de Phu Kradung mérite décidément bien un détour, et le découvrir en basse saison alors qu’il y a très peu de touristes rend la visite encore plus agréable.

Pour ceux qui veulent aller au Phu Kradung, quelques infos pratiques :

  • Bus de Khon Kaen à la ville près de Phu Kradung : compter 3 heures de route et 83 baths/personne
  • Tuk-tuk jusqu’au visitor center du bas de la montagne : 150 baths
  • Entrée du parc en basse saison : 200 baths/personne. Le guichet d’entrée ferme à 13H et la dernière montée possible est à 14H.
  • Location de tente + 2 matelas + 2 oreillers au visitor center du plateau (haut de la montagne) : 345 baths/nuit
  • Vous trouverez de quoi vous ravitailler sur le plateau. Les plats dans les restos sont à des prix tout à fait correct (environ 60 baths le plat), par contre l’eau et les snacks sont très chers (entre 40 et 50 baths la grande bouteille d’eau par exemple). On vous conseille de glisser quelques snacks dans vos sacs à dos avant de monter, cela ne pèse pas bien lourd et ce sera toujours ça d’économisé ! Pour l’eau par contre, on n’a pas de solution… 😉
Le plan du parc, parce que cela peut toujours servir ;-)

Le plan du parc, parce que cela peut toujours servir 😉

Publicités
Tagué , , ,

5 réflexions sur “De J80 à J83 – Trois jours 100% nature dans le parc national de Phu Kradung (du 21 au 24 mars 2016)

  1. Coralie dit :

    ça a l’air sympa cette rando un peu seuls au monde (enfin sauf les bestioles diverses !).
    les photos sont superbes, notamment celle du cerf.
    Bises

    • Lorsque j’ai vu ce phasme je dois dire que je me suis presque ressentie en survivor trek ^^ Bon, t’inquiète, Benoît nous défendra au cœur de la forêt amazonienne 😉 J’ai vraiment pour ma part préféré le cerf et les chevreuils 🙂 C’était d’ailleurs la première fois que je voyais un cerf d’aussi près. Gros bisous !

  2. […] Notre retour en Thaïlande après le Laos pour découvrir un peu l’Isan et notamment le parc national de Phu Kradung, c’est ici […]

  3. Lair_co dit :

    Vraiment sympa cette étape !
    Et l’anecdote du chevreuil voleur de pommes est juste parfaite ! Dommage de ne pas avoir pu voir d’éléphants au final, même si c’est peut-être plus prudent pour éviter les charges en plein horaire de trempette 😛

    • Je crois que je ne pourrai jamais oublier le sentiment de surprise que j’ai ressenti en sortant la tête de la tente et en voyant ce chevreuil pris en flag 😀
      Sinon, pour les éléphants sauvages on était très partagés. On aurait adoré en voir de loin, après la perspective de nous retrouver seuls face à un troupeau entier ne nous disait rien qui vaille…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :