De J168 à J169 : Les Grampians, un parc couleur nature ! (29 et 30 avril 2012)

Dimanche matin nous étions censés prendre la route en direction des Grampians, un grand parc national de la région de Melbourne. Oui, mais… comme d’habitude, nous sommes en retard sur notre planning ! Que voulez-vous, lorsque les paysages sont trop beaux, on n’avance plus 😀

Le marché

Nous terminons donc d’abord la Great Ocean Road. Nous faisons un tour en voiture dans Warrnambool, dont nous n’avions vu hier soir que le camping et la zone commerciale. La ville est agréable, en bord de mer, et possède un grand lac artificiel. Nous apprenons à l’office du tourisme qu’aujourd’hui c’est le grand marché hebdomadaire, et nous allons donc voir cela de plus près. Le marché est sympa, et mêle dans un joyeux fouillis fleurs, légumes bio, souvenirs et antiquités ! Le prix des bouquets de fleurs et des légumes défie toute concurrence, ça a du bon la campagne…

Nous continuons ensuite jusqu’à Port Fairy, où nous faisons une belle balade côtière jusqu’au phare. Ce dernier est tel que tous les phares devraient être, c’est-à-dire tout au bout d’une pointe et battu par les vents, avec les vagues s’écrasant à son pied. Le coin est vraiment très sympa. Tout le long de la balade de petits panneaux expliquent la vie des gardiens de phare, un réel sacerdoce !

ça ce sont des algues !

Nous prenons ensuite la route des Grampians comme prévu. La route est assez monotone, et nous faisons rapidement une pause au Mont Rouse. De là-haut il y a aune jolie vue sur les alentours. Nous faisons également une mini-balade à pied autour d’un cratère. Nous sommes en train de marcher dans l’herbe lorsque nous remarquons de drôles de taches marrons autour de nous… Des kangourous ! Nous sommes entourés par une bonne dizaine de kangourous, qui se sont arrêtés de brouter pour nous regarder. Chic, on était déjà contents d’en avoir vu un hier, mais là c’est super d’en voir autant !

Un beau kangourou, dubitatif quant à nos intentions … pourtant pacifiques : Photo, photo, photooooooo !!!

Nous continuons la route, et rapidement le paysage change. De hautes montagnes à la forme très particulière apparaissent dans le lointain : c’est le début des Grampians ! On dirait un peu des toits d’usine, ou alors que le vent à soufflé trop fort d’un côté de la montagne, la faisant pousser de manière asymétrique. En tout cas c’est très joli, et nous déjeunons sur une aire face à deux de ces belles montagnes, les monts Sturgeon et Abrupt. Ce dernier mont porte bien son nom !

Les monts pré-cités, bienvenue dans les Grampians !

Nous reprenons ensuite la route. Enfin, Benoît reprend la route, et Aurélie pique un petit somme ! Elle se réveille lorsque Benoît s’arrête de conduire (il y a des choses qui ne changent pas, diront certains…), au lac Bellfield. Nous nous dégourdissons les jambes et marchons un peu le long du lac. Toute une partie de la prairie/forêt a été inondée, et il y a plein d’arbres morts, les pieds dans l’eau. C’est assez particulier, cela nous fait penser aux conséquences des barrages de castors que nous avions vus en Patagonie. Un peu plus loin sur la route nous découvrirons un grand barrage, ceci explique cela !

Les arbres morts immergés du fait du barrage.

Nous voyons également un énorme kangourou, il doit bien faire 1,60m debout. Aurélie essaie de s’approcher un peu, mais il se redresse et ses pattes devant lui comme des gants de boxe, hum, on va faire marche arrière finalement !

Nous arrivons peu après 16H à Halls Gap, le cœur des Grampians. Nous filons tout droit à l’office du tourisme pour nous renseigner sur les balades, et on attaque tout de suite. Il nous reste environ 2H de jour, nous allons les mettre à profit pour en voir le maximum. Cela tombe bien, il y a pas mal de petites balades à faire dans les environs avec de beaux points de vue, tous situés sur la même route. Pratique !

Nous commençons par une petite marche en forêt, avant d’aller voir les MacKenzie Falls, de belles chutes d’eau. Nous les admirons tout d’abord depuis le point de vue tout en haut, avant de faire la balade qui descend jusqu’à leur pied. C’est raide, mais cela en vaut la peine, elles sont encore plus impressionnantes vues d’en bas.

Et les mêmes chutes vues du bas

L’heure tourne à toute vitesse, et nous nous dépêchons d’aller voir le Wartook Reservoir, le plus grand lac des Grampians. Il y a un barrage là encore, ils sont en train de développer tout un programme pour approvisionner en eau les villes et villages alentours. C’est tout calme, seul un bateau et quelques oiseaux et kangourous troublent la tranquillité des lieux pendant que la nuit tombe doucement sur les Grampians.

Nous hésitons brièvement à dormir into the wild près des chutes, nous avons croisé des Français qui s’installaient pour la nuit… Mais bon, on ne le sent pas trop, et la Nouvelle-Zélande nous a appris à nous fier à notre instinct pour ces choses-là. Nous redescendons ainsi à Halls Gap, où nous nous installons pour la nuit dans le camping le moins cher (et le plus excentré !) 25$ la nuit quand même pour un coin de pelouse, ça nous fait un peu rager… Enfin, il y a des kangourous avec nous sur la pelouse, c’est déjà ça 😉 J’en profite d’ailleurs pour rassurer les futurs voyageurs aux Grampians : pas la peine de payer plein pot le super camping « avec plein de kangourous en liberté », ça grouille de kangourous dans le coin et il y en a dans TOUS les campings, pas juste dans celui super cher qui a basé toute sa pub dessus !

Il fait bien froid ce soir, bien plus que lorsque nous étions sur la côte. Nous sommes bien contents d’avoir notre van de luxe, et nous cuisinons et dînons à l’intérieur ! Nous ne mettons le nez dehors que pour aller faire charger la batterie d’appareil photo dans la cuisine.

Dîner romantique dans notre van de luxe ! La classe 🙂

Le lendemain matin nous nous réveillons aux aurores, et nous partons dès les premières lueurs du jour. C’est qu’il nous reste des choses à voir dans les Grampians, et nous devons rendre le van à 15H30 à Melbourne ! Nous continuons donc « la route des points de vue » commencée hier. Reeds lookout, Balconies lookout, Boroka lookout, qu’ils soient assortis ou non d’une petite balade, tous nous offrent de belles vues sur les montagnes, les lacs et les plaines de la région.

Reeds lookout

Balconies lookout

De retour à Halls Gap nous faisons une visite-éclair du centre culturel aborigène, pas mal fait du tout mais nous n’avons pas vraiment le temps de nous y attarder. Nous reprenons ensuite la route en direction de Melbourne… c’est qu’il nous reste 300 km à faire tout de même, et on ne plaisante pas avec l’heure de retour du van vues les pénalités appliquées en cas de retard ^^

Nous nous arrêtons pour déjeuner à Ballurat, décrite dans les guides comme « une ville du Far-West ». Mouais, nous ne sommes pas totalement convaincus ! Les façades dans la rue principale sont sympas, d’architecture coloniale, comme dans les villes minières que nous avions traversées en NZ… mais de là à parler de « ville du Far West », non ! Lucky Luke se retournerait dans sa tombe, il n’y a même pas de saloon 😉

A la recherche de Jolly Jumper …..

Nous arrivons peu après 14H à Melbourne, mais le temps de retrouver le loueur nous ne sommes finalement pas si en avance que ça. Nous frôlons aussi la panne sèche à 5km de notre destination, nous détestons devoir rendre les voitures avec le réservoir vide… On refait donc un mini plein, forcément on en met trop, grrrr ! C’est tellement plus simple de rendre le réservoir plein…

Nous rentrons à Melbourne en train, et retournons nous installer dans notre auberge de la dernière fois. Nous dînons à l’hôtel avant de ressortir faire un petit tour by night dans la ville. Nous nous serions bien repris des pancakes, mais c’est fermé, tant pis, on se contente de cookies (très bons au demeurant) du supermarché.

Un street art dans une rue dont les murs en étaient entièrement recouverts

Nous sommes encore dans un dortoir pour 6 ce soir, mais nos collocs sont bien sympas : un Anglais qui fait le tour du monde lui aussi, et deux Nouvelles-calédoniennes qui viennent de se faire virer de leur appartement. Tout le monde se couche en même temps, c’est parfait !

Publicités
Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

2 réflexions sur “De J168 à J169 : Les Grampians, un parc couleur nature ! (29 et 30 avril 2012)

  1. Morgane dit :

    Trop sympa ce petit van qui fait table à manger 🙂 Et enfin des kangourous !!!

    J’aime aussi ton nouveau jean Aurélie ! (c’est mieux que celui tout déchiqueté mouahah)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :