Redon, ville frontière (du 1er au 10 août puis du 22 août au 1er septembre 2021)

Redon, je n’en avais jamais entendu parler. Mais alors, jamais. Et puis je suis tombée sur une offre professionnelle intéressante… et voilà comment je me suis retrouvée, un dimanche soir d’août, avec ma valise à la gare de Redon, ne sachant pas bien où je mettais les pieds, mais bien motivée pour découvrir ce coin de France !

Redon, pour commencer, c’est une ville à la situation géographique très particulière, à la frontière entre deux régions (Bretagne et Pays de la Loire) et trois départements (Ille-et-Vilaine, Morbihan et Loire-Atlantique). Personnellement je me suis sentie en Bretagne, avec pas mal de symboles bretons et puis des crêpes, galettes et kouign amann un peu partout ! Redon est traversée par la Vilaine et par le canal qui va de Nantes à Brest. Elle est sur la Vélodyssée, et également sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle. Bref, plus j’en apprenais sur cette ville, plus je trouvais fou de n’en avoir jamais entendu parler ^^ C’est aussi un gros hub ferroviaire, avec des dizaines de trains qui s’y arrêtent tous les jours entre Paris et la pointe de la Bretagne, sans compter les TER qui vont à Rennes, Nantes…

Galettes au marché…

… et kouign amann !

Le centre-ville de Redon est très agréable, avec des rues piétonnes, des maisons anciennes (parfois à colombages), des guirlandes de fanions un peu partout, beaucoup de fleurs, des plates-bandes où sont plantés pieds de tomates et plantes aromatiques… Le lundi un grand marché s’installe autour des halles, j’ai beaucoup apprécié d’y flâner !

Le tour de Fance 2021 est passé par là !

Le clocher de l’abbatiale Saint-Sauveur se voit d’un peu partout en ville ; c’est un clocher isolé désormais, car suite à des incendies les dimensions de l’église ont été réduites. Désormais une petite place sépare l’église de son clocher. Ce dernier n’a d’ailleurs de clocher que le nom, puisqu’il n’a jamais abrité de cloches ! Juste à côté, le cloître Saint-Sauveur est un petit bijou, avec ses belles arcades, ses massifs et quelques œuvres d’art. Nous avons beaucoup apprécié cette visite. Je dis « nous », car Benoît a pu me rejoindre au bout de quelques jours (merci le télétravail !).

A l’intérieur de l’abbatiale

Vieille carte des chemins de Saint-Jacques

Cloître Saint-Sauveur

« Celle qui vient en paix » – je n’ai pas le nom de l’artiste par contre

« Eboulis », de Pascale Beauchamps

Le quartier du port est lui aussi très sympa pour se balader. Il est en pleine rénovation, et on y trouve pas mal de fresques et de street art (notamment sur les murs de l’ancienne usine Garnier), ainsi que le cinéma-café Manivel. Je n’ai pas été convaincue par les films japonais que je suis allée voir, mais l’endroit est très chouette.

Potager ouvert à tous près du port

Petit aperçu de ce qu’il reste de l’usine Garnier…

… avec une étrange collection !

C’est dans le même coin que se trouvent les greniers à sel. Au XVIIè siècle Redon était la plaque tournante du commerce du sel ; celui-ci enrichissait notamment l’abbaye, qui possédait ses propres marais salants du côté de Guérande, ainsi que les armateurs, dont on peut encore admirer les maisons.

Les greniers à sel, construits en 1607

Les maisons des armateurs

Un peu plus loin se trouve la Croix des Marins, un petit parc (avec une croix) où pas mal de concerts sont organisés l’été. Nous avons découvert le groupe Bastringue Général, que nous avons écouté assis dans l’herbe sous un ciel de guirlandes lumineuses, un très chouette moment !

Sur la rive opposée, un sentier permet de se balader le long de la Vilaine, pour regarder les bateaux amarrés et ceux en réparation. Certains nous ont rappelé les épaves du port d’Ushuaia !

Autre balade agréable, celle qui longe le canal de Nantes à Brest. Nous n’avons pas loué de vélo cette fois, et avons préféré marcher le long du canal. Nous avons tout de même eu une frayeur avec des chiens, qui nous ont foncé dessus en menaçant de nous mordre, alors que leurs maîtres ne semblaient pas en avoir grand-chose à faire !

Les écluses du canal de Nantes à Brest

C’est lors de cette balade que nous sommes tombés par hasard sur le Transformateur, une ancienne usine reconvertie en lieu artistique alternatif avec là encore beaucoup de fresques murales… et des mûres ! Je me suis régalée 😉

Entrée dans le transformateur

Je me suis finalement tellement plue à Redon que j’y suis retournée, toujours pour le travail, une dizaine de jours fin août !

Mes bonnes adresses à Redon :

  • Chambre d’hôtes « La Madeleine »: de jolies chambres d’hôtes, bien décorées, au dernier étage d’une belle maison ancienne dans le quartier du port. C’était très propre, l’accueil était très sympa et le petit-déjeuner excellent ! Il y a même une piscine dans le jardin pour les beaux jours.

  • « Queen Serenity Hotel »: il s’agit du plus ancien hôtel de Redon, situé face à la gare, en plein centre-ville. Les gérants sont extrêmement sympathiques et serviables, la chambre était agréable, et le petit-déjeuner très bon. Petit plus, des tables dans le jardin où l’on peut pique-niquer. A noter que cet hôtel propose des chambres (ce que j’avais), mais aussi des studios et appartements allant jusqu’à 6 personnes

Dîner dans le jardin

  • Le café-cinéma « Manivel »: un cinéma associatif comme on aime, mêlant films grands public et art & essai, sur le port. Je n’ai pas testé le café adjacent mais la carte, à forte sensibilité végétarienne, était très tentante… et ils servent des galopins de bière (12.5cL), fait assez rare pour être mentionné ! L’été ils ont aussi toute une programmation musicale, par contre il faut réserver très en avance pour avoir une table ces soirs-là.

  • Le marché de Redon: je l’ai trouvé très sympa ! Il s’installe le lundi autour des halles. Les halles sont quant à elles ouvertes les lundi, vendredi et samedi matins. Il y a des marchands de crêpes, plusieurs vendeurs de fruits et légumes bio…

  • Crêperie « l’Akène »: j’ai hésité à la mettre… C’était bon mais j’ai trouvé les galettes un peu trop salées, j’ai préféré celles des camions du marché du lundi ! Après, la déco est sympa, et c’est une institution à Redon.

en plus il y a de jolies fresques juste à côté !

  • Bon, et puis last but not least… Le Domino’s Pizza! Il est situé juste à côté de la gare, et on en a bien profité ^^

 

Tagué , ,

Une réflexion sur “Redon, ville frontière (du 1er au 10 août puis du 22 août au 1er septembre 2021)

  1. […] profitons du week-end pour découvrir les environs de Redon. Initialement nous pensions aller à Saint-Nazaire, mais il n’y a pas de bus le dimanche, du coup […]

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :