La canalisation et l’îlet des Orangers à Mafate (17 et 18 octobre 2020)

Sur le sentier, avec un petit bout de canalisation !

Après Cilaos le week-end dernier, direction Mafate pour un autre week-end de randonnée dans la nature. Cela faisait un moment que Benoît voulait faire la canalisation des Orangers, un sentier permettant de rentrer à pied dans Mafate en passant à flanc de montagne. Il tire son nom de la canalisation qui y est (plus ou moins) enfouie, et qui approvisionne le cirque en eau. Pour ma part je l’avais déjà emprunté en 2015 (ce fut d’ailleurs ma première rando dans Mafate !), et j’en avais gardé un excellent souvenir. Ce sentier étant à flanc de montagne nous avons profité de la météo encore clémente pour l’arpenter, car lorsqu’il pleut il est souvent assez abîmé.

Le bus nous dépose à « citerne rouge », lieu-dit où il y a… une citerne rouge, et un très vieux panneau rouillé indiquant la canalisation. Nous attaquons tout de suite la montée, d’abord sur route, puis sentier, puis piste. Rapidement un joli point de vue sur Le Port et la côte se dévoilent. Au bout de 45 minutes environ nous atteignons le début du sentier de la canalisation à proprement parler ; un panneau indique que l’îlet des orangers, notre destination du soir, est indiqué à quatre heures de marche. Go go go !

La fameuse citerne rouge

Et c’est parti !

Le gros avantage de ce sentier, c’est qu’il est tout plat ! C’est un plaisir de marcher ainsi le long de la montagne, en surplombant la rivière des galets. On reconnaît bien le tracé de la route que nous empruntons avec les taxis 4×4 lorsque nous quittons Mafate par là. Au fur et à mesure que nous progressons, le cirque de Mafate se dévoile à nous. Nous avons vraiment l’impression de rentrer à pied dans le cirque, avec des vues de plus en plus belles et spectaculaires. Le ciel devient de plus en plus couvert mais nous échappons aux gouttes, en tout cas de pluie… en effet quelques cascades nous vaporisent un peu en chemin ! Nous croisons une de mes collègues, la Réunion est petite 😉

La rivière des galets et Mafate

Belle bibe rencontrée en chemin !

A un moment nous passons aux dessus des bassins de Deux-Bras ; on voit bien les petits gués de pierre

Après avoir bien profité de la canalisation et du plat, c’est reparti pour une belle montée jusqu’à l’îlet des Orangers. Les montagnes sont sombres et acérées, j’ai l’impression de rentrer dans le Mordor…  Une fois aux Orangers, nous nous offrons une petite pause Coca/bouchons (pour Benoît) face à la vue, cela fait du bien ! Dommage que ce soit aussi bruyant par contre… Entre les marcheurs déjà attablés et plusieurs gîtes et maisons qui ont mis la musique à fond, je me dis que la soirée risque d’être longue… 

Notre gîte est à une petite demi-heure de marche de la partie principale de l’îlet, vraiment au pied des remparts. Nous nous installons dans la chambre double que nous avons réservée, expliquons à la dame que nous ne prendrons pas les repas (que nous n’avons donc pas réservés), et filons sous la douche… qui s’avère dépourvue d’eau chaude, brrr ! Enfin, ça fait quand même du bien d’être propre ! Nous nous préparons ensuite notre petit repas avant de filer dormir, c’est qu’on a bien crapahuté aujourd’hui… Le bruit ambiant finit par s’apaiser, les gens vont se coucher et les maisons et gîtes coupent la musique, un peu de silence ça fait du bien !

Comme toujours en rando, mon plaisir au réveil est de filer découvrir la vue… Ce matin ne fait pas exception à la règle, et la vue depuis la terrasse du gîte est magnifique. Cela me réconforte de m’être fait réveiller aux aurores par les voisins de chambre 😉 De petits oiseaux à crête ripaillent sur un régime de banane de la cour, ils ont l’air de se régaler. Nous petit-déjeunons puis nous nous préparons tranquillement, l’ambiance est bonne jusqu’à ce que les propriétaires du gîte nous disent que nous leur devons de l’argent, alors que j’ai tout payé lors de la réservation via l’office du tourisme. Je finis par exhumer les mails de confirmation avec le justificatif de paiement et ils nous laissent partir, mais ce fut laborieux et désagréable ! On ne retournera pas dans ce gîte…

La vue depuis la terrasse de notre gîte

Nous repartons en direction du centre de l’îlet des Orangers, où nous faisons un petit tour. Au centre de l’îlet se trouve une grande prairie où se trouvent l’école, l’église et la PMI. Les enfants ont l’air de faire du jardinage avec leur instituteur/trice, il y a plein de plantations en cours avec de petites étiquettes indiquant le nom des plantes.

L’école de l’îlet des Orangers

L’église

Petite pause à l’héliport

Nous reprenons ensuite notre route, cette fois-ci en direction de l’îlet des Lataniers. Nous y faisons notre pause déjeuner, en mode purée cuisinée sur le bord du sentier, notre repas de rando par excellence 😉

En chemin nous voyons bien la canalisation des Orangers que nous avons empruntée hier (c’est le trait à flanc de montagne sur la gauche)

 

Point de vue sur l’îlet des Lataniers

Notre objectif pour la fin de ce week-end est de réussir à passer par la passerelle d’Oussy, une passerelle que nous avions repérée lors de notre dernier week-end à Mafate. Finalement nous trouvons la passerelle des Lataniers mais pas celle d’Oussy, une fois de plus on la voit d’en bas, tant pis ce sera pour une prochaine fois ! Nous profitons des derniers beaux points de vue sur les montagnes et les îlets de Mafate avant de ressortir en taxi 4×4. Nous nous faisons la réflexion que même si nous avons été contents d’être deux jours dans la nature, les paysages de Mafate nous enthousiasment moins qu’à une époque… Il va être temps de changer d’air et de terrain de jeu !

Point de vue sur Cayenne

Passerelle des Lataniers

J’avoue, c’est retouché, mais les couleurs réelles étaient bien plus vives que ce que mon appareil retranscrivait au naturel 😉

Infos pratiques pour faire cette randonnée :

  • Pour atteindre le point de départ de cette randonnée : Car Jaune de Saint-Denis à Saint-Paul, puis bus Kar’ouest ligne 74 depuis la gare de Saint-Paul (ancienne ligne 8.5), jusqu’à l’arrêt « citerne rouge ». Ce bus circule tous les jours sauf le dimanche et les jours fériés. Un fois à citerne rouge, il y a environ 45 minutes de montée sur route puis sentier. Au début de la canalisation l’îlet des orangers est indiqué à 4H de marche.
  • Pour le retour, depuis l’arrivée des taxis 4 x4 nous avons marché une vingtaine de minutes jusqu’à l’arrêt « Sacré-Coeur » où nous avons attrapé un Car Jaune. En ce dimanche après-midi beaucoup de gens descendaient à Sacré-coeur (retour de plage je pense !) donc nous avons pu facilement avoir une place, ce qui n’est pas toujours le cas à cet arrêt !
  • Distance parcourue : 14km (et 600m de dénivelé positif) le premier jour, 9.5km (et 800m de dénivelé négatif) le deuxième jour, hors distance pour atteindre les divers bus.
  • A l’îlet des Orangers nous avons dormi au Gîte du Cirque, que je ne recommande pas (pas d’eau chaude, aucune insonorisation, demande d’argent supplémentaire alors que nous avions tout réglé via l’office du tourisme). 
Tagué , , , , , ,

2 réflexions sur “La canalisation et l’îlet des Orangers à Mafate (17 et 18 octobre 2020)

  1. Jacqueline dit :

    Bravo Aurélie pour cet excellent reportage
    Tes photos sont toujours aussi belles
    Merci de nous faire voyager au cœur de notre confinement
    Jacqueline

    • Merci Jacqueline ! Je suis heureuse de vous emmener un peu à la Réunion avec ces articles 😉 Nous en profitons tant qu’on peut ! Nous croisons les doigts pour ne pas être confinés, mais la situation se détériore ici donc à mon avis nous n’y couperons pas…

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :