[Verdon J3] – Lac de Sainte-Croix, Moustiers Sainte-Marie et Point Sublime

Voilà déjà notre troisième et dernier jour dans le Verdon ! Puisque la foule nous a dissuadés de faire une nouvelle randonnée en ce samedi, nous reprenons le tourisme. Nous commencons par aller faire un petit tour au bord du lac de Sainte-Croix. Il est tôt et en dehors de quelques pêcheurs il n’y a pas foule. Les pédalos et bateaux divers profitent du calme sur la plage, en attendant l’ouverture de la base nautique à 9h. Le lac de Sainte-Croix est un lac artificiel, dont la mise en eau en 1973 a fait disparaître l’ancien village de Salles-sur Verdon. C’est étrange de se dire que sous cette eau si bleue, un village est englouti… Une exposition à l’office du tourisme retrace cette histoire, malheureusement nous n’avons pas eu le temps d’y aller.

J’ai trouvé mon pédalo !

Après cette petite balade au bord du lac, nous poursuivons notre visite de Salles-sur-Verdon avec l’église. Le plus remarquable dans cette église est sa crèche, qui s’éclaire et s’anime si on glisse une pièce dans le tronc. Les santons sont très fins, et la crèche pleine de jolis détails !

Nous reprenons ensuite la route en direction de Moustiers-Sainte-Marie. En chemin nous nous arrêtons sur un grand pont qui enjambe le Verdon, à l’endroit où le lac de Sainte-Croix et le Verdon se rejoignent. Avec le soleil qui illumine le lac le point de vue est magnifique ! Les pédalos et autres bateaux sont de sortie, ça y est. Ce site où l’on peut commencer à se promener sur le lac, puis s’enfoncer dans les gorges du Verdon me fait très envie ! A garder en tête pour une prochaine fois…

Le fameux pont…

… avec d’un côté le lac de Sainte-Croix et une star en train de poser…

… et de l’autre le début des gorges du Verdon

Moustiers est un très joli village, qui nous plaît immédiatement. Ce sont les parents de Benoît qui nous ont conseillé de nous y arrêter, et c’était effectivement un excellent conseil ! Il y a de belles maisons, les rues et les places sont très fleuries et les boutiques bien tentantes. Moustiers est réputée pour sa céramique, mais on ne regarde pas trop histoire de ne pas être tentés ! Il faut dire aussi que la seule tasse que l’on ait regardée était affichée à plus de 50 euros, cela nous a refroidis ^^

Le lavoir de la bourgade, décoré de colonnes issues de l’église, données par le prêtre de la paroisse dans les années 1960

Oursons à la lavande

L’église du village…

… et la chapelle, au sommet de la colline

Nous décidons de monter jusqu’à la chapelle Notre-Dame de Beauvoir, en haut d’une petite colline. De là-haut la vue sur le village et les environs est très belle. Entre la colline de la chapelle et la colline d’en face une chaîne avec une étoile est tendue. De nombreuses histoires existent pour expliquer la présence de cette étoile ; l’une des plus connues est celle rapportée par l’écrivain occitan Frédéric Mistral, coomme quoi cette étoile est un ex-voto dédié à la Vierge par le chevalier Blacas. Emprisonné par les Sarrasins en 1210, il avait promis de suspendre une étoile s’il revenait dans son village. L’étoiel actuelle, la onzième en place, date de 1957. Elle a été dorée à l’or fin en 1995. On ne se rend pas bien compte de ses dimensions lorqu’on la regarde, mais elle mesure 1.25 mètres ! Quant à la chaîne qui la retient au-dessus de la corniche, elle mesure 135 mètres et pèse 150kg…

Vue sur Moustiers-Sainte-Marie depuis la montée de la chapelle

L’étoile

L’entrée de la chapelle

Céramique de Moustiers

A l’intérieur, la chapelle possède de jolis vitraux

Nous redescendons tranquillement et rejoignons le restaurant Les Tables du Cloître où nous avons réservé pour ce midi (après trois jours dans le Verdon, on est super organisés niveau résas de restaurants ;-)) Ce sera mon resto coup de cœur du séjour, avec un accueil parfait, des plats frais et délicieux, et des tarifs plus que raisonnables.  Voilà une excellente adresse ! Nous partageons une grande salade et des cannellonis au chèvre, avant de finir avec une tartelette aux framboises pour moi et un tiramisu poire-spéculoos pour Benoît. Un régal ! J’espère que nous aurons l’occasion d’y retourner un jour, et de manger sur l’une des petites tables dispersées dans la cour…

Le plafond du restaurant

OK, OK, c’était AUSSI un week-end gourmand ^^

Nous terminons ensuite notre visite de Moustiers avec quelques emplettes et la visite de l’église Notre-Dame de l’Assomption, située au milieu du village. Décidément ce village nous aura bien plu !

Nous reprenons ensuite la route. Comme toujours depuis le début de notre séjour, la route est magnifique et nous ne résistons pas à quelques arrêts « point de vue », avant d’arriver au Point Sublime. Il s’agit d’un point de vue réputé sur les gorges du Verdon. Effectivement c’est très beau, le Verdon se faufile dans un genre de défilé rocheux. A côté du belvédère un court sentier permet de se décaler un peu et d’avoir une vue légèrement différente. Sur le chemin permettant d’accéder au Point Sublime se dresse une stèle en hommage à Isidore Blanc, qui réalisa la première exploration complète des gorges en août 1905, et à son fils Albert Blanc qui poursuivit l’œuvre de son père.

vue sur le pont où nous nous sommes arrêtés ce matin

Point Sublime

La stèle

Nous avons un peu de temps encore, et nous en profitons pour avancer un peu sur le sentier du Blanc-Martel, qui passe par là. Cela nous donnera un aperçu pour la prochaine fois 😉 Nous nous approchons très près du Verdon, qui est bien tumultueux ! Cela n’empêche pas certains de se baigner, malgré les nombreux panneaux d’avertissement comme quoi le courant est fort et le niveau de l’eau variable d’un instant à l’autre. Nous voyons un raft passer devant nous, ça a l’air sympa !

Et puis, il est temps de repartir… Nous reprenons la même route qu’à l’aller jeudi, mais le fait d’être dans l’autre sens nous permet de voir des choses différentes. A Castellane nous apercevons ainsi la chapelle perchée au sommet d’une falaise, comme elle semble haute !

Nous nous arrêtons un moment au niveau du lac de Castillon, où nous nous baignons. L’eau est bonne, et on se dit que c’est bien agréable de ne pas être salés en sortant de là ! Nous nous offrons ensuite un verre en terrasse, face au lac, comme c’est agréable…

Attention, un requin !

Nous devons être tombés dans une faille temporelle car lorsque nous quittons Castillon, nous réalisons que nous y avons passé plus d’une heure et demie ! Enfin, on roule bien par la suite et nous arrivons à Nice dans les temps. Sur la route nous repassons devant la citadelle d’Entrevaux, notre première visite du séjour… La boucle est bouclée ! En tout cas nous avons énormément apprécié cette escapade dans le Verdon, et c’est finalement très proche de Nice… Cela permettra d’y retourner facilement pour poursuivre notre découverte de la région ! Visiter Castellane et Aiguines, faire du pédalo sur le lac de Sainte-Croix, randonner sur le sentier Blanc-Martel, pourquoi pas faire une boucle de plusieurs jours à pied, aller voir les champs de lavande du plateau de Valensole… Il nous reste de quoi faire 😉

La citadelle d’Entrevaux

Tagué , , , , ,

2 réflexions sur “[Verdon J3] – Lac de Sainte-Croix, Moustiers Sainte-Marie et Point Sublime

  1. Marie Claude dit :

    Je prends le temps de regarder cette belle vallée du Verdon que nous avons aussi beaucoup aimée, mais que nous avons moins visitée que vous !!!!
    C’est vraiment magnifique, avec de belles photos et….. super bien raconté. Merci de nous permettre de revoir ce beau coin de France.

    J’ai un coup de coeur pour la photo du début des Gorges du Verdon…. superbe photo et que l’eau a une belle couleur…. je peux confirmer que cette couleur est réelle et apaisante.
    Par contre, nous n’avons pas vu la Star lorsque nous y étions. L’on voit que c’est une vraie star car elle sait bien prendre « La Pose ».

    Le petit arrêt aux Tables du Cloître me fait envie…. je craquerais bien pour la Tartelette aux framboises… miam,maim.

    Merci de nous faire revoir la Chapelle de Castellane, nous y sommes montés à pied avec nos amis hollandais et les enfants…. qui étaient ravis…. 3/4 heures pour monter et 1/2 pour redescendre… et de là-haut nous avions une très belle vue.

    MERCI pour cet endroit ô combien magnifique. Bises et à bientôt. Marie Claude

    • Coucou !
      La prochaine fois j’aimerais bien monter à la chapelle de Castellane, j’imagine aisément à quel point la vue de là-haut doit être belle ! Qaunt aux Tables du Cloître, je te recommande l’adresse si jamais tu repasses dans le secteur 😉
      Gros bisous !
      Aurélie.

Répondre à Marie Claude Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :