En vélo dans la pinède de Mimizan à Contis (avec un phare à l’intérieur !)

Les pistes cyclables landaises sont particulièrement chères à mon cœur. Je les parcours depuis que je suis enfant, chaque été ou presque, et j’aime longer l’océan ou traverser la forêt landaise au rythme de mes coups de pédale. Cette année ne déroge à la règle, et après le traditionnel petit regonflage des pneus j’enfourche mon vieux vélo, accompagnée de Benoît et de mon père. Au programme cette fois-ci, le trajet Mimizan-Plage-Contis, une valeur sûre !

La piste cyclable, d’abord urbaine sur quelques kilomètres, quitte rapidement la ville pour s’enfoncer dans la pinède. Quel bonheur de retrouver cette odeur de pins, et de rouler ainsi dans le vent, au son des cigales ! Quelques buissons de mûres le long du chemin arrêtent les gourmands quelques instants… La récolte est plus modeste que d’autres années, la bruyère le long de la piste est également plus brune que rose… On voit que l’on est déjà fin août, et que l’été touche à sa fin.

Au bout d’une heure nous arrivons à Contis, avec son joli phare bleu et blanc. Mon père garde les vélos le temps que Benoît et moi grimpions au sommet ; de là-haut la vue sur la pinède et la côte est magnifique ! En fonction depuis 1863, le phare a été automatisé en 1999, ce qui a provoqué le départ des deux derniers gardiens. Aujourd’hui il sert de relais radio au Centre de Surveillance et de Secours, et chaque nuit son faisceau continue de balayer l’horizon…

Le phare de Contis, vu de l’extérieur…

… et de l’intérieur !

La lentille du phare

Vue sur la pinède

Vue sur Contis et sa plage

Il y a de bien jolies maisons sur la dune…

Nous poussons ensuite jusqu’au front de mer de Contis ; c’est une jolie station balnéaire, avec comme toujours dans les Landes une superbe plage de sable fin, caressée par les rouleaux. En montant une petite côte l’un de mes shifters (le truc qui permet de passer les plateaux) se casse, décidément Contis ne me porte pas chance ! L’été dernier j’avais crevé (pour la première fois de ma vie) au même endroit… Après un petit bidouillage paternel j’arrive à tenir le plateau en position sur le chemin du retour, mais c’est tout de même moins pratique ^^

A perte de vue, la plage…

Entre Contis et Mimizan se trouve la plage de Lespecier ; cette fois-ci nous ne nous y arrêtons pas car l’heure tourne, mais nous y retournons avec Benoît quelques jours plus tard (histoire de tester mes tous nouveaux shifters ;-)) et nous en profitons pour faire un petit tour sur la plage, elle aussi très belle. Le ciel est plus gris aujourd’hui et la foule est partie, ce qui n’est pas pour nous déplaire… Une association (ou des particuliers ?) ont collecté pas mal de déchets et les ont exposés aux abords de la plage, c’est impressionnant (et assez terrifiant) de voir tous ces détritus plastiques…

Le chemin d’accès à la plage de Lespecier

Peu de baigneurs courageux aujourd’hui !

La belle éolienne du club de surf

Collection de déchets sur la plage…

… ou dans les arbres ! Cette collection suspendue date du 14/07/2020 et a été baptisée « FEU d’artifices » par celle ou celui qui l’a réalisée

En tout cas, je vous conseille sans hésiter cette piste cyclable si vous passez dans le coin ; elle est en bon état, il n’y a pas beaucoup de dénivelé et elle est très agréable à parcourir. Elle fait partie de la Vélodyssée. L’aller-retour entre Mimizan-Plage et Contis fait environ 35km, que nous avons parcourus en trois heures visite du phare et pauses incluses. Si l’on s’arrête à Lespecier, l’aller-retour fait une douzaine de kilomètres seulement.

Et en plus la piste cyclable passe par l’endroit où a lieu le gemmage !

Tagué , , , , , , ,

8 réflexions sur “En vélo dans la pinède de Mimizan à Contis (avec un phare à l’intérieur !)

  1. Zuun Zug dit :

    Je l’ai pris cet été cette piste cyclable, mais à pieds ! Mimizan – Lit-et-Mixe, puis jusqu’à Capbreton en quelques jours, que du bonheur ! Superbe région !

  2. Red Sierra dit :

    Toujours très utile les papa bricoleurs !

  3. Géraldine dit :

    Te rends-tu compte que j’ai passé tous mes étés à Biscarrosse Plage chez Papy et Mamie, sans vraiment aller voir plus loin sur la côte ?! Que de beaux étés restent encore à planifier… 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :