En solo dans Mafate ! En week-end à Aurère, en passant par les sentiers Scout et Augustave (4 et 5 juillet 2020)

Mauvaise nouvelle pour Benoît à l’approche du premier week-end de juillet : il apprend qu’il va devoir travailler tout le samedi, de 10H à 22H. Nous savions que cela allait arriver, mais nous espérions que ce serait un peu plus tard dans le mois (idéalement sur un week-end où je bosse moi aussi ;-)). Enfin, c’est la vie, et je me mets alors à réfléchir à ce que je pourrai bien faire de mon côté… Mon cœur balance entre cocooning et rando, mais la petite tête dépitée de Benoît lorsque j’évoque la possibilité de me faire un spa – en mode « mais pourquoi avec moi tu veux toujours randonner et là sans moi tu veux aller au spa ? » 😀 – me décide finalement à opter pour la rando en solo ! On se fera le week-end massage ensemble 😉

Ma motivation le vendredi soir est malgré tout loin d’être à son maximum lorsque je dois préparer mon sac pour le lendemain. J’ai eu une semaine chargée, et une partie de moi a envie de ne rien faire… Pourtant, je sais bien que je serai ravie d’être en balade une fois que j’y serai, et que cela sera au final plus satisfaisant pour moi. Benoît, pas rancunier, m’aide à préparer mon sac, et je pars le samedi matin en bus direction le col des Bœufs. Cette fois le bus est à 10H40, c’est mieux que 5H45 ^^ La chauffeuse du bus accepte de me déposer juste devant le départ du sentier Scout, ce qui me fait gagner 3km de marche sur la route par rapport à l’arrêt normal. Je pique-nique à l’entrée du sentier avant d’attaquer la descente dans le cirque de Mafate. Il fait très gris, j’espère que cela va s’améliorer. Juste au moment de partir, je suis rejointe par un grand groupe de randonneurs. Pas de chance, moi qui voulais marcher au calme ! Je les laisse passer devant, avant de reprendre le lead car vraiment ils avancent moins vite que moi.

En route pour la rando !

Le Grand Rein

J’avais déjà emprunté ce sentier en 2017 avec des amis, et j’en avais gardé un excellent souvenir. Nous avions à l’époque dormi au village de Grand-Place-les-Hauts ; cette fois-ci c’est vers Aurère que je me dirige. Le sentier est bien entretenu et la descente se fait bien, dans un paysage forestier. Côté météo cela se lève progressivement, et les remparts et pics de Mafate se dévoilent au travers des nuages. Je tombe soudain sur de véritables haies de goyaviers, les arbres sont chargés de fruits parfaitement mûrs, je me régale et j’en fais quelques provisions !

Lorsque le Piton Cabris se dévoile…

Goyaviers overload !

La surprise de trouver un arbre fruitier sur le chemin !

Ici aussi les chouchous montent à l’assaut des arbres

Je retrouve avec plaisir l’îlet à Malheur, un village que j’avais trouvé très joli en 2017. Je m’arrête quelques instants pour faire une photo sur un point de vue, lorsque j’entends soudain un bruit de branches cassées sur ma gauche… Je me retourne et je tombe nez à nez avec une vache ! En tout cas ce village est toujours aussi fleuri, et l’église toujours aussi mignonne.

Le point de vue d’îlet à Malheur avec la fameuse vache 😉

L’église d’îlet à Malheur

L’école d’îlet à Malheur

L’heure tourne alors j’essaie de ne pas trop traîner en chemin afin d’arriver à Aurère avant la nuit. Je franchis un véritable gouffre grâce à un petit pont, et j’admire les montagnes de Mafate qui se dégagent de plus en plus et se nimbent de couleurs rose et orange.

Mon gîte n’est pas bien indiqué à Aurère mais un autre gîte me renseigne, et je finis par arriver à destination, « chez tatie Jo ». Incroyable mais vrai, je suis la première ! J’en profite pour filer sous la douche, toujours un grand moment après une belle rando 😉 Finalement nous serons moins que prévu, puisque sur les huit personnes ayant réservé, trois ne se présentent pas. Elles n’ont même pas pris la peine d’appeler pour annuler, notre hôtesse est agacée et je la comprends. Enfin, pour moi c’est une bonne nouvelle car je me retrouve seule dans un dortoir de quatre, et ça j’aime ! Nous dînons tous les cinq en papotant avec tatie Jo, qui est une mine de connaissances sur Mafate, où elle a vécu toute sa vie. Le repas est simple mais comme souvent en gîte très copieux et savoureux : bonbons piments en apéro puis chouchou, riz, lentilles pour moi, carry coq et rougail saucisses pour les autres, et gâteau manioc / gâteau banane choco en dessert. Le gâteau a cuit au feu de bois, cela lui donne un bon petit goût !

Chez tatie Jo

Mon dortoir

Mon dortoir donne sur la cuisine extérieure du gîte ; comme il n’y a pas de vitrage à la fenêtre c’est assez bruyant. J’ai bien fait de prévoir de la lecture ! Vers 23H tout se calme et je peux enfin m’endormir. Je n’ai pas réservé le petit-déjeuner le lendemain donc j’en profite pour dormir jusqu’à 8H30, ça me fait du bien !

La vue depuis la salle de bains au réveil

Le lendemain je reprends ma rando sous un grand soleil. Je commence par faire un petit tour dans Aurère, que je n’ai fait que traverser rapidement hier soir. Le village est comme toujours à Mafate composé principalement de gîtes. Il y a également une école. J’attaque ensuite la remontée vers le bord Martin, d’où je suis partie hier. Cette fois je vais passer par le sentier Augustave, qui est connu pour ses points de vue panoramiques, ses échelles et ses passerelles vertigineuses. Il ramène un peu plus bas sur la route que le sentier Scout, cela me fera un peu moins de dénivelé à absorber !

Aurère

Les facteurs passent aussi par Mafate !

Après une pause petit-déjeuner je continue à grimper entre forêts, passerelles, points de vue et goyaviers. Un peu avant midi j’arrive à une zone herbeuse dégagée, avec une belle vue. Je suis très en avance pour mon bus alors je m’installe là pour bouquiner, je suis bien… Le soleil me réchauffe le dos, j’ai un beau panorama sous les yeux et un petit tec-tec pas farouche qui vient régulièrement me voir. Le meilleur moment de cette rando !

De grands tuyaux amènent l’eau potable dans Mafate (au prix de quelques fuites parfois)

THE spot lecture

Petit copain de pause

Je reprends ensuite ma marche ; cette dernière partie de rando me fait traverser plusieurs fois la rivière. En cette période d’été austral le niveau de l’eau est bas et je parviens à chaque fois à traverser sans me mouiller les pieds. Sur de larges portions les gingembres ont été coupés. C’est un projet du Conseil Général pour essayer de lutter contre ces plantes invasives, qui étouffent la végétation indigène.

Allez hop une échelle !

Les gingembres c’est joli, mais très invasif…

… alors on coupe !

Après toute cette montée (plus de 700m de dénivelé positif quand même !) je ne suis pas fâchée d’arriver au parking ! Je croise les doigts pour que le bus s’arrête même si ce n’est pas l’arrêt officiel, je n’ai ni le temps ni le courage de remonter tout en haut. La bonne nouvelle c’est que la chauffeuse s’arrête, la mauvaise c’est qu’elle est en formation avec deux instructeurs qui ne font que parler hyper fort, le retour me semble bien long… Enfin, malgré ce petit désagrément je rentre enchantée de mon week-end au vert, qui m’a permis de retrouver Mafate et de profiter de la belle nature réunionnaise !

Bye bye Mafate ! A la prochaine !

Tagué , , , , ,

2 réflexions sur “En solo dans Mafate ! En week-end à Aurère, en passant par les sentiers Scout et Augustave (4 et 5 juillet 2020)

  1. travelingaddress dit :

    coucou, ça a l’air d’une randonnée très chouette. J’aime bien l’idée de passer la nuit au gîte et de faire le retour le lendemain. Ils devraient prévoir un arrêt de bus à l’arrivée en fait, quitte à s’arrêter 🙂 Je ne savais pas du tout pour le gingembre mais c’est vrai que c’est une jolie plante!

    • Coucou 🙂 Merci pour ton passage et ton petit mot ici ! J’aime bien couper les grosses randos par une nuit en gîte, cela permet de mieux en profiter je trouve. Quant au gingembre, c’est vrai que c’est une jolie plante, mais ici c’est une véritable catastrophe pour la végétation indigène… A tel point que la Réunion était sur la sellette concernant son classement au patrimoine mondial de l’Unesco, car la végétation indigène devient de plus en plus rare 😦

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :