Le jour où nous avons affronté le piton d’Enchaing (27 juin 2020)

Situé au beau milieu du cirque de Salazie, le piton d’Enchaing me défiait depuis un certain temps… Le sentier qui permet de monter à son sommet est très raide et classé « rouge » dans notre guide des randos. Ce piton tire son nom de l’esclave marron Enchaing, qui s’était réfugié à son sommet pour vivre libre avec son épouse Héva. Benoît n’était pas très motivé à la base, mais il m’avait dit une fois qu’il ferait l’ascension avec moi et il ne voulait pas revenir sur cette promesse. Bref, en plein hiver austral le timing était plutôt bien choisi pour enfin nous lancer ! Après avoir envisagé de dormir à Salazie afin d’être moins pressés, nous avons finalement décidé de faire la rando sur la journée, en quittant Saint-Denis très tôt. Certes cela nous ferait lever aux aurores, mais au moins on dormirait au calme dans notre lit et pas dans un gîte potentiellement bruyant.

Départ de Saint-Denis

Le réveil sonne un peu avant 5H ; nous fonctionnons au radar mais nous avons tout préparé la veille donc il n’y a pas grand-chose à penser ! Je suis surexcitée, Benoît est résigné :-D, et nous attrapons le bus de 5H45 direction Saint-André. Nous profitons du temps de correspondance à Saint-André pour petit-déjeuner et à 7H nous sommes dans le bus qui monte en direction du cirque de Salazie. Il a pas mal plu ces derniers jours et c’est très couvert ce matin, on croise les doigts pour que ça se lève…  Nous descendons à îlet à Vidot, le terminus ; de là il nous reste 2km jusqu’au début du sentier. La chance est de notre côté et un grand soleil a remplacé le ciel gris du petit matin. Nous descendons le long de la route, admirant les maisons aux beaux jardins remplis d’arbres fruitiers. C’est la période des agrumes, les orangers et les citronniers sont lourdement chargés de fruits. Nous ramassons quelques goyaves tombées par terre.

Le début du sentier est assez facile, en descente puis sur du plat. Un pont suspendu nous permet de traverser la rivière du Mât, puis nous arrivons au beau milieu de champs. Il y a des courges, des tomates arbuste… Le cirque de Salazie est connu pour toutes ses cultures, et nous en avons là une bonne illustration !

Petit oratoire en bordure de sentier

C’est tout là-haut qu’il va falloir grimper !

Petite courge…

… deviendra grande !

Tomates arbustes

Bon, et puis il faut bien que les choses sérieuses commencent… l’ascension du piton ! Il est parfaitement dégagé, la vue devrait être belle au sommet, cela nous motive. Nous attaquons la montée en forêt. C’est bien raide, avec beaucoup de racines et de hautes marches. Les pierres ont été rendues glissantes par la pluie de ces derniers jours, Benoît dérape à un moment et s’entaille légèrement le coude… On redouble de vigilance ! Nous croisons quelques raideurs qui descendent, on se demande à quelle heure ils sont partis de chez eux ce matin eux 😀 La montée est émaillée de quelques jolis points de vue, cela promet une belle vue au sommet !

Nous mettons environ deux heures pour arriver au sommet. Nous sommes fiers de nous ! Par contre, les choses sont différentes de que à quoi nous nous attendions… Nous imaginions le sommet très « ras » et peu végétalisé, avec une vue à 360° sur le cirque de Salazie, mais il semblerait que nous nous soyons un peu emballés ! Nous sommes toujours en pleine forêt, et si un sentier fait bien le tour du plateau les points de vue ne sont que ponctuels, sur des portions limitées du cirque. Je me console de cette petite déception avec quelques goyaviers, récoltés au premier point de vue !

Yeah !!!

Bon par contre on est toujours dans la forêt…

Les goyaviers du réconfort 😉

Les points de vue s’améliorent successivement. Le deuxième est assez dégagé, il y a quelques nuages mais ils ne nous empêchent pas d’en profiter. Le troisième est en fait un véritable belvédère, mais assez en retrait donc la vue est plus limitée. Il y a par contre une grande pelouse où il doit être sympa de bivouaquer (enfin, si on a survécu à la montée avec la tente et le matériel sur le dos…). Nous nous installons là pour un pique-nique bien mérité !

Le deuxième point de vue sur le cirque de Salazie

Dédicace spéciale pour un lecteur stéphanois qui se reconnaîtra 😉

Petits champignons jaunes

Le quatrième et dernier point de vue est le plus spectaculaire, comme un nid d’aigle au-dessus du cirque. Nous avons une vue quasiment à 180° sur le Cimendef, la Roche Ecrite et les remparts de Salazie. C’est superbe, et cette vue justifie à elle seule l’ascension ! Il y a de beaux goyaviers en contrebas, mais c’est bien trop à pic pour que je m’y hasarde.

Cimendef à gauche et Roche Ecrite à droite

Nous ne sommes pas seuls…

Après cette dernière pause nous attaquons la descente, par le même chemin qu’à l’aller. Cela se fait plus facilement que ce que nous craignions !Nous remarquons pas mal de petites choses que nous n’avions pas notées à l’aller, comme une grande arche naturelle en bambou… Pourtant nous sommes bien passés par là ce matin !

Mur végétal

Gingembre en floraison

Un autre petit oratoire

Des chouchous en train de germer parsèment le sentier, on en ramasse quelques-uns

L’arche en bambou

Quand je vous dis que le chouchou envahit tout…

… même les arbres !

Tomates arbuste rouges

Tourterelle péi

Fleur de bananier en formation

Nous arrivons à l’arrêt de bus un quart d’heure avant qu’il ne parte, voilà un timing au top ! Nous sommes fourbus mais bien fiers de nous… Nous avons triomphé du piton d’Enchaing, et accessoirement de notre première randonnée « rouge » !

We did it !

Tagué , , ,

8 réflexions sur “Le jour où nous avons affronté le piton d’Enchaing (27 juin 2020)

  1. Jacqueline dit :

    Bravo
    Quelle belle excursion !
    Beaucoup de diversité dans la faune et la flore.
    Merci pour ces belles photos qui nous font partager votre beau périple.

  2. […] sac, et je pars le samedi matin en bus direction le col des Bœufs. Cette fois le bus est à 10H40, c’est mieux que 5H45 ^^ La chauffeuse du bus accepte de me déposer juste devant le départ du sentier Scout, ce qui me […]

  3. […] dans notre guide, c’est ce qui nous avait freiné pour nous lancer, mais après le piton d’Enchaing : même plus peur […]

  4. Coralie dit :

    Bravo à tous les deux !
    Les points de vue sur le cirque de Salazie sont magnifiques, en effet ça valait la peine 🙂
    Belle végétation aussi

  5. Itinera Magica dit :

    Mais quelle randonnée magnifique ! une vraie immersion au coeur des montagnes et des cultures ! ça avait l’air grandiose, merci pour ce magnifique partage :))

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :