Gilets jaunes, blocages et violences urbaines à la Réunion

Une fois n’est pas coutume, voici un petit article « actu » pour vous faire partager ce que nous vivons à la Réunion depuis maintenant près d’une semaine.

Depuis le samedi 17 novembre, l’ensemble de l’île est paralysé en journée par les « Gilets jaunes », qui tiennent entre 20 et 30 barrages sur divers points stratégiques de circulation : le rond-point d’accès à l’aéroport, l’entrée de la route du littoral… La très grande majorité de ces barrages sont bloquants et non filtrants, ce qui rend les déplacements extrêmement compliqués. Nous n’avons ainsi pas pu quitter Saint-Denis depuis le début des manifestations.

Barrage des Gilets jaunes sur le Barachois à Saint-Denis le 17 novembre

Speech « Gilets jaunes » sur le Barachois avec le soutien des motards le 17 novembre, l’ambiance était plutôt bon enfant

En marge des actions des « Gilets jaunes », d’importantes violences urbaines ont lieu, souvent le soir et la nuit, perpétrées par des casseurs et de jeunes délinquants. Depuis le 17 novembre, des dizaines de commerces ont ainsi été vandalisés sur l’île, pillés, incendiés… Des feux de poubelles et de palettes ont lieu dans des tas de quartier, des rackets sont organisés sur certains points de barrage… Un couvre-feu a été mis en place depuis mercredi soir et jusqu’à demain pour le moment, avec interdiction de circuler entre 21H et 6H. Les écoles, les commerces, les administrations publiques sont pour la plupart fermés. Toutes les manifestations culturelles sont supprimées. Aucun bus ne circule (cela reprend un peu ce matin sur St-Denis ceci dit). Les stations-services sont vides ou réquisitionnées pour les forces de l’ordre et les véhicules de secours. Près d’une vingtaine de membres des forces de l’ordre ont été blessés, dont un grièvement.

Saint-Denis, ville morte (après-midi du samedi 17 novembre, dans la rue piétonne)

De notre côté, c’est le lundi 19 au soir que cela a été le plus chaud. Notre rue s’est retrouvée bloquée d’un côté par un barrage tenu par de jeunes gens cagoulés et bien excités, et de l’autre par un grand brasier de poubelles, de palettes et de voitures volées. Cela fait un drôle d’effet… La police et les pompiers sont intervenus une première fois, ont supprimé le barrage et arrêté le feu / évacué la carcasse de voiture… Dès leur départ, des gens sont ressortis dans la rue en poussant des poubelles et des ordures, et le brasier a immédiatement été relancé, avec une nouvelle voiture brûlée. La police est alors revenue avec des effectifs plus importants et est restée un bon moment dans le quartier, à dissiper les vandales à coups de bombes lacrymo et de flashballs. Le petit supermarché de notre quartier a failli être pillé, heureusement le rideau de fer a tenu, mais ils lui ont cassé toutes ses fenêtres… C’est moche que des gens du quartier fassent cela à quelqu’un qui fait justement vivre le quartier !

Barrage de casseurs !

19H le 19 novembre, une première voiture brûle dans notre quartier

Intervention de la police…

… et des pompiers pour éteindre le feu

20h le même soir, ils remettent ça !

Le lendemain, les services de la voitie ont du boulot…

Vival vandalisé

Pare-brise brisé

Poubelle brûlée

Comme il n’y a pas de bus et que son espace de coworking est dans un quartier « chaud «  Benoît est resté travailler toute la semaine à la maison. De mon côté j’ai pu continuer à aller travailler à pied, mais je ne m’attarde pas en chemin le soir… Hier le supermarché à côté de mon travail a ouvert quelques heures, nous y sommes allés à tour de rôle avec mes collègues. Tout le monde fait des réserves, ne sachant pas combien de temps la situation va durer ni quand aura lieu le prochain réapprovisionnement des stocks. On se serait crus en période de guerre…

Vente d’alcool interdite par arrêté municipal

Voilà donc pour les dernières nouvelles. Nous espérons que cela va rapidement se tasser, et que la Réunion va retrouver son calme… Cela s’est un peu calmé la nuit au niveau des violences (le couvre-feu a fait son office je pense, ainsi que les arrestations avec comparution immédiate devant le juge), mais les choses restent quand même bien compliquées. Nous devons rentrer en métropole dans les jours qui viennent ; Benoît part samedi soir et moi lundi soir. Nous ne savons pas trop comment cela va se passer, pour le moment tous les vols du soir sont avancés au matin car l’aéroport ferme à 16H. Certains vols font escale à Maurice pour se ravitailler en carburant. Nous risquons fort de devoir aller à pied à l’aéroport, et de devoir (pour moi) poser mon lundi si le départ se fait à midi au lieu de 22 heures. En tout cas ce petit retour en métropole tombe plutôt bien au vu de la situation ici !

Comme on est coincés à la maison, on rentabilise notre tout nouveau vidéoprojecteur ^^ Notre salon est devenu un home cinéma 😉

Publicités
Tagué ,

9 réflexions sur “Gilets jaunes, blocages et violences urbaines à la Réunion

  1. laurianne132 dit :

    Coucou, merci pour toutes ces nouvelles fraiches que je préfère avoir provenant d’une amie plutôt que des médias qui racontent bien souvent n’importe quoi ! Et tu vois, cette fois ça marche, j’ai été informée de la parution de ton article par mail. Super ! En tout cas, j’espère que tout rentrera bientôt dans l’ordre car ce doit être assez stressant de vivre ce genre de situation. Bon courage pour la suite et on croise les doigts pour que votre retour en métropole se passe sans anicroches. Bisous

    • Coucou ! Contente que ton inscription ait fonctionné 🙂 Ici les gilets jaunes continuent leurs manifestations… pas de bus ni d’essence ce week end, Benoît est allé à l’aéroport à pied + stop. Moi je suis censée prendre l’avion lundi, on va voir quelle tournure cela prend… Affaire à suivre ! Grosses bises.

  2. launaguet dit :

    Salut vous.
    Les médias métropolitains ont relaté ces événements.
    Ces débordements, Ça n’est qu’à moitié étonnant: très souvent ça dégénère un peu plus dans les DOM TOM qu’en métropole..
    Courage en tout cas. Didier

    • Hello ! Ce qui nous a surpris, c’est le décalage temporel entre les événements ici et les articles des médias de métropole… au tout début c’était très chaud ici et personne de notre entourage n’était au courant ; par contre on a reçu plein d’appels quand ça a commencé à se tasser 😉
      Comment ça se passe à la Martinique ? Pas trop de débordements ?
      Grosses bises

      • launaguet dit :

        Il n’y a pas eu de manifs particulière en Martinique. Ici ils avaient fait leur « révolution » en 2009 contre la vie chère. Ceci dit, il y a ici aussi de grosses disparités dans les revenus et tout le monde ne roule pas sur l’or, loin s’en faut.

  3. ça me fait de la peine pour toi de lire ça! Chez nous, à part sur les champs, ça n’a rien d’aussi chaud! Les gens prennent de ces prétextes pour détruire! Je ne vois pas le rapport entre la hausse du carburant et brûler une poubelle ou empêcher un commerçant de gagner sa vie. Ils n’y sont pour rien eux!

    • Oui ça a tendance à dégénérer, comme trop souvent hélas dans ce type de manifestations… Pour le moment cela semble s’apaiser un peu à la Réunion, à priori il y aurait une « trêve » jusqu’à la semaine prochaine, avant une reprise des barrages…

  4. tiphanya dit :

    J’espère que vous n’aurez pas trop de mal à aller jusqu’à l’aéroport et à rentrer.

    • Merci ! Ça a été un peu sportif à l’aller, Benoît a du y aller à pied + stop samedi d’il y a 10 jours, et moi lundi dernier je suis partie de chez moi avec ma voisine à 5h du matin pour éviter les barrages…
      Aujourd’hui le retour fut plus facile, les bus ont repris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :