Fianarantsoa, entre luxe hôtelier et charme de la vieille ville (du 25 au 27 avril 2018)

L’avantage d’avoir fait le trajet d’une traite de l’Isalo à Ranomafana lundi, c’est que cela nous permet maitenant de rester deux nuits à Fianarantsoa avant de remonter sur Tana. Après pas mal d’hésitation concernant le choix de l’hôtel, nous avons finalement réservé à La Rizière, qui me faisait rêver depuis que j’avais acheté le guide du Routard sur Mada. Il s’agit en fait d’une école hôtelière qui fait hôtel et restaurant. Moi qui avais envie de tester ce genre d’établissement depuis des années (en fait, depuis que ma mère et mon arrière-grand-mère allaient déjeuner au resto hôtelier de mon lycée… pendant que moi je mangeais à la cantine… ;-)), c’était l’occasion !

Nous posons donc nos valises pour deux nuits dans une jolie chambre sous les toits, dotée d’une immeeeeeense salle de bains. Entre la chambre et la salle de bains qui sont toutes biscornues, le thé de bienvenue apporté par une élève et sa prof, et le dîner d’inspiration gastronomique servi dans un grand pavillon vitré, on adore… Après ces dix derniers jours sur les routes de Mada, nous apprécions d’autant plus le confort et le luxe du lieu. Et puis, c’est hyper sympa de se faire servir par des élèves, ils sont trop mignons (et surveillés de près par leur prof ;-))

Notre chambre sous les toits

Le jardin de l’hôtel

Le jeudi matin, après une bonne nuit de sommeil et un petit-déjeuner au top nous nous mettons en route. Objectif de la journée : visiter Fianarantsoa ! A l’aller nous n’en avions vu que le quartier des banques et la gare routière.

Nous commençons par une balade dans les hauteurs de la ville. Le sentier débute à la sortie de la vieille ville. Pour le moment nous ne faisons que la traverser, on y reviendra plus tard dans la journée, mais je sens que le quartier va me plaire ! Nous marchons un moment sur une route de terre battue qui traverse une petite forêt, jusqu’à arriver à un beau point de vue sur la ville basse. Nous nous amusons à chercher la gare routière et la gare ferroviaire ! Un peu plus bas se trouve une grande statue de la Vierge ; nous croisons le gardien, qui contre un peu de monnaie nous prête les clés du portail qui entoure la statue, afin que nous puissions bien la voir.

Le point de vue

Il y a quelques belles maisons dans le coin

Vue sur la vieille ville de Fianar

Nous descendons ensuite à pied jusqu’à la ville basse. Nous longeons quelques belles demeures, découvrons d’autres points de vue sur la ville (notamment un depuis lequel on voit bien notre hôtel) et un petit marché comme je les aime. Nous voulions faire un tour à l’Alliance Française, réputée très dynamique ici, mais suite à un décès elle est en train de fermer pour la journée.

Baden Powell a son petit monument !

Nous nous installons pour déjeuner Chez Domm, un petit resto entre le boui-boui et le repère à Occidentaux ; nous y mangeons d’excellentes pommes de terre sautées, un régal ! Nous visitons ensuite la gare ferroviaire ; c’est l’une des dernières en activité à Madagascar. Un train bien connu des touristes y passe deux fois par semaine : le FCE, qui relie Fianar à Manakara en 12-15 heures via des paysages réputés magnifiques. Nous avions hésité à le prendre, mais notre timing serré et les longues heures de taxi-brousse déjà effectuées durant ce voyage nous en ont finalement dissuadés… Next time ! Dans la gare se trouve un centre médical dont les tarifs défient toute concurrence… 1,25 euro la consultation, qui dit mieux ?

La gare ferroviaire de Fianarantsoa

Nous remontons ensuite vers la ville haute, que nous prenons cette fois le temps de bien visiter. Nous recroisons un groupe de jeunes déjà rencontrés le matin, et qui voulaient que nous leur échangions des pièces d’euros contre des billets malgaches. Ce matin nous n’avions pas assez de petits billets, mais maintenant c’est bon et nous pouvons leur rendre ce petit service.

Lavoir dans la ville haute

Centre de prévention

L’impression de ce matin se confirme : la vieille ville m’enchante. Avec ses petites rues pavées réservées aux piétons, ses bâtiments bas et ses jardins fleuris, c’est un vrai bonheur d’y flâner… Il y a mille et un détails à observer.  Nous entrons dans les cours des églises, jetons un coup d’œil à une école, découvrons un adorable point de vue avec tout plein de libellules qui volent… Benoît est un peu moins sensible au charme du lieu, mais il trouve un marchand de vieux francs malgaches qui le rassérène 😉

Détail d’une porte sculptée…

… et d’un pan de mur

Nous terminons l’après-midi en beauté par un goûter de rois chez Imanoela, un petit salon de thé tout fleuri : thé à la vanille, cookie, glace vanille au lait de zébu, palmier maison, on goûte à tout et on profite du moment dans ce petit havre de paix! Etre en bonne compagnie dans un bel endroit, au calme, avec de quoi grignoter en se chauffant au soleil, que demander de plus ? Le temps suspend un instant son cours…

L’hôtel est à deux pas et nous y redescendons ensuite tranquillement. Benoît s’installe pour bouquiner dans le petit salon adjacent à notre chambre pendant que je profite des dernières minutes avant la nuit pour visiter l’hôtel. C’est en fait un grand complexe, avec toutes les infrastructures nécessaires aux étudiants : chambres, administration, bibliothèque… Je sympathise avec une petite fille – ou plutôt, elle sympathise avec moi 😉 – elle me suit en papotant, je finis par l’envoyer faire du toboggan pendant que j’essaie de bouquiner un peu ^^

Nous voulions tester un autre resto ce soir mais il est fermé, alors nous dînons de nouveau à l’hôtel. Les étudiants sont différents d’hier, apparemment ils alternent un soir sur deux entre les premières et les deuxièmes années. Nous commandons la même chose qu’hier et pourtant nos assiettes ne se ressemblent pas, c’est amusant de voir les différences entre hier et aujourd’hui…

Le restaurant de la Rizière

Publicités
Tagué , ,

2 réflexions sur “Fianarantsoa, entre luxe hôtelier et charme de la vieille ville (du 25 au 27 avril 2018)

  1. Jérémie dit :

    Tc’est tres mignon comme ville, ca ne ressemble pas du tout au Mada que j’ai vu.
    Cette partie a l air moins chaotique que le debut aussi!

    • Oui, la vieille ville de Fianar est très paisible, bien plus calme que beaucoup d’endroits à Mada 😉 Nous avons bien apprécié cette petite étape de tranquillité… et on te conseille La Rizière si tu repasses par là 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :