Du Cap Noir au piton de la Fournaise, un week-end volcanique ! (17 et 18 février 2018)

Ce mois de février est marqué par la visite des parents de Benoît, qui viennent nous voir et (re)découvrir la Réunion. La semaine nous travaillons, par contre nous avons bloqué nos week-ends pour profiter d’eux et de la Réunion. Après un premier week-end « classique » entre snorkeling à l’Ermitage et visite de Hell-Bourg, nous profitons du deuxième week-end avec eux pour partir en mini road-trip, direction le Piton de la Fournaise !

Nous quittons donc Saint-Denis le samedi matin, sous une chaleur déjà étouffante. La fin de l’été est censée approcher, mais il fait toujours très chaud ! Première étape, le Cap Noir, un point de vue sur Mafate accessible après un quart d’heure de marche. Le sentier part de Dos d’Ane, dans les hauteurs de la Possession. La route serpente pas mal mais nous voyons la température diminuer au fur et à mesure que nous montons avec la voiture… Nous nous garons au pied du sentier. Très vite de jolies vues sur le cirque de Mafate se dévoilent, jusqu’à l’apothéose du point de vue final. Nous sommes accueillis par les rangers du parc national, qui nous prêtent des jumelles et nous racontent plein de choses sur la Réunion, la faune, la flore… Nous observons à deux reprises une femelle papangue, le seul rapace endémique de la Réunion. Superbe !

Entrée dans le cirque de Mafate (on aperçoit sur la falaise d’en face le tracé de la canalisation des orangers, un sentier permettant d’accéder au cirque)

Vue sur Mafate depuis le Cap Noir (cliquez pour agrandir !)

Nous déjeunons dans un petit snack à Saint-Paul – nous en profitons également pour acheter quelques fruits au marché ! – avant de repartir en direction du Piton de la Fournaise. Là encore cela grimpe bien, et la météo est un peu fluctuante… Nous avons droit à plusieurs grosses nappes de brouillard, qui par chance se dissipent rapidement. Les derniers kilomètres dans la Plaine des Sables se font dans la douleur, la route n’est pas bitumée et n’a pas été refaite depuis un moment, bonjour les nids-de-poule ! Enfin, le père de Benoît se débrouille comme un chef et nous finissons par arriver au gîte du Volcan, où nous avons prévu de passer la nuit.

Spectacle de dragons chinois devant le Super U de Saint-Paul, pour fêter le Nouvel an chinois

Arrivée dans la région du volcan, avec ses belles couleurs

Le gîte du Volcan

L’accueil au gîte est excellent ; il n’est pas plein, et nous sommes installés dans un dortoir de quatre qui nous fait donc comme une chambre privée. Après un petit goûter nous partons explorer les environs du gîte, qui est situé sur un spot magnifique. Nous voyons les remparts du volcan, et un peu plus loin l’océan… avec la belle luminosité de la fin de journée, c’est un bonheur pour les yeux et l’appareil photo.

Les environs du gîte

Ruches près du gîte

Le dîner est très bon et copieux (mention spéciale pour le gratin de pommes de terre à la crème et au curcuma…), nous sommes vraiment emballés par ce gîte. Nous prolongeons la soirée autour d’un jeu de société emporté pour l’occasion, avant de filer dormir… En gîte tout le monde se couche tôt ! Nous sommes à plus de 2000 mètres d’altitude et je savoure la fraîcheur de l’air… Quel bonheur et quel luxe ici d’avoir un peu froid !

Lorsque nous nous réveillons à 6 heures le lendemain matin la plupart des gens sont déjà repartis. De notre côté nous avons décidé de la jouer « cool » et de zapper le lever de soleil, afin d’être opérationnels tout le long de la journée. Nous petit-déjeunons dans la cuisine du gîte, puis nous reprenons la route direction le Pas de Bellecombe. Le panorama est au rendez-vous… Le ciel est encore très dégagé et nous avons une vue superbe sur le Piton de la Fournaise, l’enclos et le Formica Léo. De l’autre côté nous apercevons le sommet du Piton des Neiges, le point culminant de l’océan indien. Waouh !

Piton de la Fournaise et Formica Léo

Piton des Neiges

Nous marchons un peu le long de la crête, avant de faire demi-tour car nous avons repéré une autre balade dans le secteur, et les nuages commencent doucement à arriver. Nous reprenons donc la voiture et faisons demi-tour jusqu’au Pas des Sables, où démarre une randonnée de crête jusqu’à l’oratoire Sainte-Thérèse. Nous marchons dans la végétation volcanique que j’aime tant, avec une belle vue sur la Plaine des Sables et le volcan au loin. Au bout d’une heure de marche environ nous arrivons à l’oratoire, où nous faisons demi-tour. Une jolie balade !

Backs on tracks !

Panorama sur la Plaine des Sables

Oratoire Sainte-Thérèse

De retour à Bourg-Murat nous déjeunons dans un snack bien sympa ; il fait toujours frais et nous sommes entourés de troupeaux de vaches. Une petite marchande vend les fruits et légumes de son jardin, j’achète de la rhubarbe, c’est rare d’en trouver ici ! Nous visitons ensuite la Cité du Volcan, c’est une première pour Benoît et ses parents et tout le monde apprécie ce musée. Nous redescendons ensuite tranquillement du côté des plages, et après une session de snorkeling très riche en poissons à l’Ermitage (on voit notamment un poisson lion et une murène) nous terminons la soirée autour d’une pizza à la rondavelle de Saint-Leu. En voilà un dimanche bien rempli !

Cité du Volcan

Publicités
Tagué , , , , , ,

2 réflexions sur “Du Cap Noir au piton de la Fournaise, un week-end volcanique ! (17 et 18 février 2018)

  1. ça a l’air super! C’est vraiment une île que j’aimerais visiter!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :