De J164 à J167 – Roadtrip Western Australia  troisième partie : on redescend ! en s’arrêtant au Kalbarri National Park (du 13 au 16 juin 2016)

DSCF9421Roadtrip J10 – De Edaggee rest area à Kalbarri (394 kms)

Le 13 juin commence la longue redescente vers Perth, plus de 800 kms nous attendent ! Nous avons prévu quatre jours, afin d’avoir tout de même le temps de profiter. Cette journée est une journée de conduite, nous avalons les kilomètres et les pauses que nous faisons sont réduites à leur plus simple expression.

Petite pause sur la route...

Petite pause sur la route…

DSCF9489

Nous arrivons en fin d’après-midi à l’entrée du parc national de Kalbarri. Il nous reste un peu de temps avant le coucher du soleil et nous en profitons pour faire deux petites balades dans le parc. Nous commençons par Hawks Head Lookout, un point de vue d’où nous surplombons une magnifique gorge. Nous marchons ensuite un peu plus au Ross Graham Lookout, cette fois on descend jusqu’à la rivière. Les paysages nous rappellent beaucoup Kings Canyon, dans le centre rouge. Ça promet pour la suite !

Hawks Head Lookout

Hawks Head Lookout

Au bord de la rivière au Ross Graham Lookout

Au bord de la rivière au Ross Graham Lookout…

... avec des copains !

… avec des copains !

Nous nous installons pour la nuit au Big River Ranch, un ranch proposant outre des balades à cheval plusieurs chambres et emplacements de camping « au fond du jardin ». Ce n’est pas donné (30 dollars sans électricité !) mais comme à Shark Bay nous ne voulons pas faire de camping sauvage dans des parcs nationaux, donc… Au final nous passons une excellente soirée entre bon repas dans la cuisine du ranch, émission de déco puis feu de camp en papotant de tout et de rien avec un ancien chercheur d’or… Seul bémol, la propriétaire du ranch nous apprend que la pluie importante ces derniers jours a conduit les rangers à fermer les routes permettant d’accéder aux grosses rando du parc national que nous voulions faire, on croise les doigts pour qu’ils les rouvrent demain !

Amie du soir, bonsoir... (brrr ! )

Amie du soir, bonsoir… (brrr ! )

Roadtrip J11 – De Kalbarri National Park à Coronation Beach (282 kms)

Nous nous levons moins tôt que prévu, avec cette fermeture des routes il faut de toute façon que nous attendions l’ouverture de l’office du tourisme pour savoir ce qu’il en est… Après un bon petit-déj nous filons en ville et commençons la journée avec une séance de nourrissage de pélicans, une institution ici ! Ils sont nourris tous les matins à 8H45 devant la plage de Kalbarri, et autant dire que cette petite animation a du succès aussi bien chez les oiseaux que chez les humains ^^ Je n’aurai pas nourri les dauphins de Monkey Mia, par contre je peux désormais dire que j’ai nourri un pélican ^^

Ambiance ranch !

Ambiance ranch !

Lama inclus ^^

Lama inclus ^^

DSCF9671

Cacatoès roses et gris

Nourrissage des pélicans

Nourrissage des pélicans

Plus le tour de l’œil est jaune, plus ils sont vieux

Plus le tour de l’œil est jaune, plus ils sont vieux

Nous passons ensuite à l’office du tourisme, bonne nouvelle, les routes du parc sont ré-ouvertes ! Nous sommes ravis, nous allons pouvoir faire les randos que nous voulions… Par contre il ne va pas falloir traîner ! Nous achetons notre pass journée et reprenons la voiture illico. Bon, par contre ça se mérite, si les premiers kilomètre sont bitumés la fin de la route est en terre, et notre van n’apprécie qu’à moitié… On va tout doucement, mais du coup cela nous prend des heures (en tout cas des dizaines de minutes !).

Nous commençons par aller voir le Z-Bend lookout, où une petite balade mène à un point de vue spectaculaire sur les gorges du parc. Entre le rouge de la roche, le vert et le blanc des gum trees et le bleu du ciel, la vue est spectaculaire… On resterait bien là des heures, à contempler la vue, mais il faut continuer !

Z-bend lookout

Z-bend lookout

Une bonne demi-heure de route cahoteuse plus tard nous attaquons la grosse rando du jour, j’ai nommé « The Loop ». C’est la rando la plus célèbre du parc, et apparemment pas la plus simple au vu des nombreux panneaux recommandant de prévoir assez d’eau et de prévenir quelqu’un de notre itinéraire afin d’éviter d’augmenter le nombre de morts sur ce parcours. Rassurant non ? Bon, ceci dit on est en hiver et la rivière n’est pas à sec, peu de risques donc que l’on meure de déshydratation aujourd’hui. La rando s’avère très chouette ; après un premier arrêt à la « nature window », une curiosité naturelle créant comme une fenêtre sur le canyon, le chemin continue d’abord au sommet du canyon (qui achève d’ailleurs de nous rappeler Kings Canyon) avant de pénétrer au fond du canyon, au bord de la rivière. Nous croisons même un kangourou !

Nature window

Nature window

DSCF9830

Trace fossilisée d'un scorpion préhistorique (véridique !)

Trace fossilisée d’un scorpion préhistorique (véridique !)

DSCF9854

DSCF9867

DSCF9916

Même si pour une fois nous avons effectué le parcours en moins de temps qu’indiqué, l’heure a bien tourné lorsque nous revenons au parking. Nous pique-niquons sur le pouce et reprenons le chemin en sens inverse. Pas de miracle, la route en terre battue est toujours aussi pourrie et après une bonne demi-heure de cahots nous retrouvons avec joie la route bitumée.

On a dit route défoncée ?

On a dit route défoncée ?

Nous ne nous arrêtons à Kalbarri que le temps de faire le plein et nous reprenons la route plein sud. La côte près de Kalbarri est émaillée de points de vue appartenant au parc national. Nous nous arrêtons au Shell House lookout ; les rochers sont censés évoquer une maison de coquillage mais ce n’est pas flagrant ^^ enfin, la vue sur la côte et les vagues qui se brisent sur les falaises est très jolie, particulièrement avec la lumière de fin du jour.

Shell House Lookout

Shell House Lookout

DSCF9958

DSCF9964

Nous nous dépêchons car un dernier arrêt est prévu aujourd’hui : Hutt Lagoon, le lac rose de Port Gregory. Nous voulons absolument y être avant que la nuit tombe, histoire d’avoir le temps de profiter de ce lac à la couleur originale. Nous ne sommes pas en avance et Benoît flirte avec les limitations de vitesse pour arriver à temps, mais le lac est bien moins rose que ce que certaines photos laissaient espérer. La partie accessible proche de la ville est carrément bleue, et ce n’est qu’en haut que l’on voit un peu de rose, mais impossible de s’approcher de cette zone à pied. Nous nous contentons donc de l’admirer de loin, un peu déçus…

« Pink Lake », ou ce qu’il en reste !

Nous faisons ensuite bien trop de conduite by night… L’aire de repos que nous avions repérée est en travaux et nous avons bien du mal à trouver un endroit où passer la nuit. Nous prenons finalement une route de traverse direction « Coronation Beach », où nous découvrons avec joie un camping auto-géré. A 8$ par personne l’emplacement en bord de plage, nous n’hésitons pas… Nous remplissons notre petite enveloppe, la mettons dans la boîte et nous nous installons là pour la nuit.

Roadtrip J12 – Geraldton, Port Denison/Dongara et Jurien Bay (325 kms)

Après un bon petit-déjeuner au soleil nous partons explorer le camping. Il nous plaît décidément beaucoup, on se dit que si on habitait dans le secteur ça serait un super spot week-end !

Coronation beach campsite

Coronation beach campsite

Notre première étape du jour est pour Geraldton – on pensait ne s’y arrêter qu’en coup de vent pour faire quelques courses, mais finalement la ville nous rattrape dans ses filets et nous y passons la matinée entre balade sur le port et en ville, expos gratuites du musée d’art, cathédrale, Victoria Hospital… Nous retournons également au mémorial du HMAS Sydney II afin de le voir de jour. Bref, c’est un coup de cœur confirmé pour Geraldton !

Retour au mémorial

Retour au mémorial

Musée d'art

Musée d’art

Cathédrale

Cathédrale

Expo médicale au Victoria Hospital

Expo médicale au Victoria Hospital

La marina de Geraldton

La marina de Geraldton

DSCF0156

Nous reprenons ensuite la route direction Dongara et Port Denison, deux villes jumelles séparées par la Irwin River. En chemin nous faisons uns top photo au « Leaning Tree », un arbre couché par le vent, emblème de la région. Nous avons bel et bien quitté l’outback, tout est de nouveau très vert.

Leaning Tree

Leaning Tree

DSCF0186

Nous faisons un tour dans Dongara avant de nous installer dans un petit parc en bord de mer à Port Denison, où nous profitons une fois de plus des barbecues gratuits. Bon, celui-ci a un petit souci et ne chauffe pas très bien, mais on finit par se débrouiller ^^

L'Irwin River, qui sépare Dongara et Port Denison

L’Irwin River, qui sépare Dongara et Port Denison

Les super spots pique-nique/BBQ, on ne s'en lasse pas !

Les super spots pique-nique/BBQ, on ne s’en lasse pas !

DSCF0248

Notre dernière étape est Jurien Bay, où nous commençons par une bonne douche chaude dans un camping. Cela n’a décidément pas de prix 😉 Nous faisons ensuite un tour by night ; il y a un parcours de snorkeling qui doit être bien sympa à faire l’été… La ville a installé des plots sous l’eau afin que le corail et la vie marine s’y développe.

Nous continuons by night jusqu’à la Moore River rest area, l’aire où nous avions dormi lors de notre première nuit de roadtrip. La boucle est bouclée, et notre dernière soirée dans le van n’est pas exempte d’émotion ! Nous sommes tous les deux tristes de rendre le van demain, on aurait bien continué comme cela une semaine ou deux…

Dernière soirée dans le van !

Dernière soirée dans le van !

Roadtrip J13 – De Moore river rest area à Perth (221 kms)

Pour cette dernière journée nous commençons par un stop du côté de Wedge Island, dont le nom m’intriguait. Nous découvrons que cette appellation englobe à la fois une île au large de la côte, mais aussi un « shack settlement » au bord de la plage. Un shack settlement, c’est quoi ? C’est un campement constitué de maisons faites de bric et de broc… ambiance hippie et alternative garantie ! Nous nous garons à l’entrée et faisons un tour dans le camp puis sur la plage, qui est magnifique. C’est sans hésiter la plus belle plage de notre roadtrip, et celle qui me rappelle le plus les plages landaises chères à mon cœur 😉

Wedge Island, son shack settlement...

Wedge Island, son shack settlement…

... sa salle de soins médicaux...

… sa salle de soins médicaux…

... et sa plage de sable blanc et fin !

… et sa plage de sable blanc et fin !

Nous continuons ensuite jusqu’à Lancelin. La route nous réserve quelques belles surprises que nous n’avions pas vues à l’aller, conduite de nuit oblige, comme un champ de « grasstrees » (comme de petits palmiers) ou encore la balade des fleurs du Nilgen Lookout, avec tout plein de fleurs du bush. On apprend enfin le nom des fleurs que nous admirons depuis 15 jours 😉

DSCF0394

DSCF0395

DSCF0434

A Lancelin nous prenons illico la direction de la plage sud – nous avions eu des échos comme quoi la plage de Lancelin était superbe, et celle que nous avions vue à l’aller ne semblait pas être celle-ci ^^ La plage sud est effectivement plus jolie, mais sans arriver au niveau de celle de Wedge Island ! Alors que nous prenons des photos un monsieur nous interpelle : c’est le responsable de la vigie et le coordinateur des sauveteurs en mer, et il nous propose de visiter le bâtiment. Nous passons au final un bon moment avec lui ; deux interventions sont en cours, un pêcheur qui ne s’est plus signalé depuis la veille et un malaise un peu plus haut avec transfert en hélico à Perth. Il nous félicite de voyager comme cela et nous raconte un peu sa vie… Lui et sa femme s’étaient toujours dit qu’ils partiraient découvrir les routes australiennes en camping car à la retraite, et finalement sa femme est tombée gravement malade et est décédée en quelques mois d’une tumeur cérébrale avant qu’ils ne puissent réaliser ce projet. Nous sommes tous les deux émus par cette histoire, qui n’est pas sans nous évoquer le film Là-haut… Voilà qui nous rappelle, si besoin en était, l’important de réaliser ses rêves maintenant.

Lancelin South Beach

Lancelin South Beach

DSCF0520

Nous pique-niquons un peu plus bas sur la côte, à Ledge Point. Pas de BBQ aujourd’hui mais un pique-nique sur le pouce, c’est que l’heure tourne… Nous enchaînons ensuite les kilomètres jusqu’à Perth, où nous déposons nos sacs à l’hôtel avant de filer rendre le van. Incroyable mais vrai, malgré tous les croisements et échangeurs nous ne nous perdons pas du tout, we are the dream team 😉

Nous arrivons pile poil dans les temps au bureau Apollo, et nous nous séparons de Sidonie (le petit nom de notre van ^^) avec un bon pincement au cœur… Entre liberté absolue, impression de temps infini et paysages magnifiques, ce roadtrip restera sans aucun doute parmi les meilleurs souvenirs de ce TDM2.

Louer un van en Australie, combien ça coûte ?

Nous avons payé, pour 13 jours de location, 1138,6 AUD soit 780 euros en réservant un peu moins de 2 mois en avance. Ce tarif inclut :

  • le van
  • avec l’assurance la plus complète (qui double d’ailleurs le prix de la location, mais la tranquillité d’esprit cela n’a pas de prix ;-)) hors pare-brise, pneus et bas de caisse
  • les draps, serviettes
  • les chaises et table de camping

N’hésitez pas à réserver en avance, plus vous vous y prenez tôt et moins c’est cher !

L’essence nous a quant à elle coûté 441 AUD pour l’ensemble du roadtrip, ce qui fait revenir ce dernier à 80 euros/nuit.

Publicités
Tagué , , , , ,

11 réflexions sur “De J164 à J167 – Roadtrip Western Australia  troisième partie : on redescend ! en s’arrêtant au Kalbarri National Park (du 13 au 16 juin 2016)

  1. Géraldine dit :

    J’adore Kalbarri, son parc national, ses falaises et ses pélicans !
    En revanche, je ne connais pas Wedge Island, qui a l’air vraiment top. C’est noté dans un coin pour le prochain roadtrip 🙂

    • On a beaucoup aimé aussi, notre seule regret : ne pas avoir eu le temps de bien faire tous les points de vue ! Quant à Wedge Island, c’est surprenant… Il paraît qu’à marée basse on peut aller sur l’île d’ailleurs. Grosses bises !
      PS : Vous savez quand vous venez alors ??

      • Géraldine dit :

        Hahaha tu radotes un peu, non ?! Mais c’est vrai que je ne t’ai rien dit. On ne peut pas prendre nos billets d’avion tant qu’on ne connaît pas l’emploi du temps de Jimmy, qu’il aura fin août. J’aimerais bien qu’il ait ses vendredi après-midi ou ses lundis matins pour profiter de longs week-ends. J’ai regardé les billets, Easyjet propose des tarifs intéressants pour le mois d’octobre. Dès la fin août, on réservera pour septembre ou octobre, on refera un point sur nos week-ends libres respectifs. Je te promets qu’on viendra, on a très envie de vous rencontrer enfin et de retrouver Paris l’espace d’un week-end.
        J’espère que l’Équateur vous plaît, j’ai hâte de lire vos aventures maintenant que l’Australie est terminée (sniffff).
        Plein de bises, baroudez bien !

      • Pire, je te HARCELE, carrément 😉 On se tient au courant alors !
        Nous sommes arrivés ce matin aux Galapagos après trois semaines en Equateur continental, pour le moment le pays nous plaît beaucoup malgré quelques mésaventures (notamment vol de certaines affaires). Gros bisous et à bientôt !

  2. […] Notre super roadtrip sur la côte ouest australienne : partie 1, partie 2 et partie 3 ! […]

  3. Coralie dit :

    Tous ces paysages sont vraiment superbes, que ce soit les plages, les lacs, l’outback… Je comprend pourquoi vous avez adoré ce road-trip !

  4. Claire dit :

    Je viens de terminer le récit de votre road-trip, c’est terrible !! Vos photos sont sublimes et les récits passionnants.
    Nous qui prévoyons un road-trip sur la côte est en septembre, je sens qu’on va devoir faire comme vous et revenir !

    • L’Australie est assez addictive, en tout cas en ce qui nous concerne 😉 Un roadtrip sur la côte est en septembre, ça sounds good ça… Nous on sera de retour à Paris, mais on vous lira avec plaisir 😉

  5. Lair_co dit :

    Wahou le parc est sublime, toute cette couleur orange pfiou impressionnant. J’en viendrais presque à me dire « Australie pourquoi pas » ahaha. (mais non trop d’araignées donc pas en priorité 😁)

    • C’est vrai qu’on entend toujours plein d’histoires d’animaux pas sympas sur l’Australie (on a même un pote qui parle de l’Australie comme « le pays où les animaux en veulent à ta vie ^^), mais en vrai ce n’est vraiment pas si terrible… Pour moi qui déteste les insectes, je trouve l’Asie bien plus dure. On n’a pas croisé grand chose en Australie, en dehors d’une araignée un soir dans un coin de la salle commune d’un camping. Bref, tout ça pour dire qu’il ne faut pas que cela te freine, l’Australie est tellement belle 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :