De J160 à J163 – Roadtrip Western Australia deuxième partie : De Shark Bay à Carnavon (du 9 au 12 juin 2016)

DSCF7180Roadtrip J6 – Shark Bay : d’Overlander à Denham (159 kms)

Après un bon petit-déjeuner dans la cour ensoleillée du relais routier nous nous mettons en route en direction de Shark Bay. Cette péninsule est classée par l’UNESCO du fait de la faune, de la flore et des trésors géologiques qu’elle possède, voilà qui attise notre curiosité !

Nous commençons par aller faire un tour du côté de Hamelin Station, une ancienne station d’élevage et de tonte des moutons, désormais reconvertie en hôtel/camping. Les anciens entrepôts avec les machines de tonte et les enclos pour les moutons sont toujours visibles, on a l’impression d’être en plein Far Ouest.

Hamelin Station

Hamelin Station

DSCF6855

Quelques kilomètres plus loin nous nous arrêtons à l’ancienne station de poste et de télégraphe, elle aussi reconvertie dans le tourisme. Tout près se trouve la Hamelin Pool, un grand lac où se trouvent des stromatolithes. Comme le lac Thétis, la Hamelin Pool est très salée. Elle est en effet tout près de l’océan, juste séparé de lui par une barre sableuse, et le faible renouvellement de l’eau associé à une évaporation massive y a augmenté la salinité à deux fois celle de l’océan. Nous marchons ensuite jusqu’à la carrière de coquina : les petites coques sont si nombreuses ici qu’elles se sont agglomérées et compactées en pierre, utilisée par les colons pour construire les bâtiments de la région. Aujourd’hui la carrière reprend du service à chaque fois que l’un de ces bâtiments historiques a besoin d’un petit lifting.

Hamelin Pool et ses stromatolithes

Hamelin Pool et ses stromatolithes

DSCF6985

La carrière de coquina

La carrière de coquina

Détail de la coquina

Détail de la coquina

DSCF7135

Nous pique-niquons dans un coin de la station télégraphique, à côté de notre van, avant de reprendre la route. L’heure a bien tourné et nous accélérons le mouvement, nous voulons absolument dormir à Denham, au nord de la péninsule. Vous allez rapidement voir pourquoi 😉 Nous traçons la route en zappant plusieurs points d’intérêt, on s’y arrêtera au retour. Voir ce long ruban d’asphalte se dérouler à l’infini sous nos yeux, au milieu du bush, avec le soleil couchant en ligne de mire et de la bonne musique en fond sonore est totalement grisant, on voudrait que ce moment ne s’arrête jamais…

Nous nous arrêtons un moment à Eagle Bluff, un point de vue depuis lequel on est censé pouvoir observer des raies et des requins dans l’eau en dessous, mais c’est un échec. La vue est belle, mais d’animaux point ! Nous assistons ensuite au coucher du soleil depuis un point de vue juste avant Denham, un banc est positionné pile poil comme il faut et nous attend !

Courges du désert

Courges du désert

Emeu sauvage !

Emeu sauvage !

Point de vue de Eagle Bluff

Point de vue de Eagle Bluff

DSCF8925

DSCF7269

Nous nous installons pour la nuit au Denham Seaside Tourist Village, un camping officiel. Oui, oui, ça va faire trois douches chaudes en trois jours, incroyable mais vrai ! Le camping sauvage est interdit sur toute la péninsule et comme c’est un parc national classé à l’UNESCO on ne se voit pas trop truander… Trop risqué ! Nous passons une très bonne soirée au camping, nous profitons de la grande cuisine pour nous étaler un peu et faire un repas mexicain avec tacos, légumes cuisinés à la mexicaine, beans, maïs, sour cream et crudités, sous le regard envieux de certains de nos voisins. « C’est comme au restaurant » nous disent-ils 😉

Roadtrip J7 – Shark Bay : Monkey Mia (128 kms)

Le lendemain matin le réveil sonne aux aurores, c’est que nous avons rendez-vous avec des dauphins ! Voilà pourquoi nous devions absolument être à Denham pour la nuit… A 30kms de la ville se situe en effet la plage de Monkey Mia, où des dauphins semi-apprivoisés viennent se faire nourrir tous les matins. Contrairement à 30 ans en arrière où beaucoup de nourriture leur était donnée chaque jour, les rendant très dépendants, aujourd’hui ce ne sont que quelques poissons qui sont donnés et uniquement à cinq femelles particulières.

Dès notre arrivée sur la plage nous voyons quelques dauphins batifoler au bord de l’eau, ils sont adorables ! La ranger nous retrouve sur la plage à 7H45, nous sommes une bonne soixantaine. Elle nous explique les choses et nous donne quelques recommandations (notamment ne pas toucher les dauphins), et puis nous nous installons au bord de l’eau. Le premier dauphin arrive au bout d’une demi-heure, il s’agit de Kia, l’une des femelles participant au programme. Elle sera la seule pour ce premier nourrissage du jour. Le deuxième nourrissage remporte un peu plus de succès puisque trois dauphins arrivent. Kia en fait partie, accompagnée cette fois-ci de son jeune. Il y a moins de monde sur la plage et nous sommes aux premières loges, c’est magique de voir ainsi évoluer ces animaux juste sous nos yeux !

Kia, reconnaissable notamment à la cicatrice de morsure de requin au milieu de son dos

Kia, reconnaissable notamment à la cicatrice de morsure de requin au milieu de son dos

DSCF7444

DSCF7453

Nous sautons le troisième nourrissage et partons faire un tour du côté du Blue Lagoon, un lac salé entouré de sable blanc. Nous déjeunons fac au lac, voilà encore un bon spot pique-nique !

Blue Lagoon

Blue Lagoon

Nous retournons ensuite à Monkey Mia sans traîner, nous nous sommes laissé tenter par une croisière en catamaran pour voir les animaux marins du coin… Il s’agit en fait d’une double croisière, puisque pour chaque croisière d’observation une croisière « coucher du soleil » est offerte. Nous sommes très peu sur le bateau, à peine une vingtaine, et nous profitons de l’air marin et des jolies vues, entre banc et filet tendu au-dessus de l’eau. C’est notre première virée en catamaran et nous aimons beaucoup ! L’observation marine est revanche est décevante, les animaux se font discrets… Nous voyons quelques dauphins et deux tortues, et c’est tout. Petite déception donc, mais bon c’est le jeu. Ils nous proposent de revenir gratuitement le lendemain sur une autre croisière, mais nous ne serons plus là.

Oh hisse ! Hissez la voile !

Oh hisse ! Hissez la voile !

DSCF7615

DSCF7620

Après un quart d’heure de pause nous enchaînons sur la croisière « coucher du soleil », nous sommes encore moins nombreux (trois couples), on a l’impression d’être sur notre catamaran privé ! L’équipage est très sympa et nous passons un excellent moment. La vue et les couleurs au soleil couchant sont de toute beauté, on se promet de revenir un jour dormir dans l’hôtel qui fait face à la plage de Monkey Mia…

DSCF7631

DSCF8947

DSCF8949

Enfin, en attendant ce n’est pas au programme et nous reprenons la route pour Denham ; nous profitons des barbecues en libre service pour nous faire un bon petit dîner puis nous faufilons discrètement dans le camping où nous avons dormi hier afin de prendre une douche.

Nous partons ensuite en direction d’Eagle Bluff. Ce point de vue fait partie des quelques endroits de la péninsule où l’on peut dormir dans la nature, moyennant le paiement de quelques dollars à l’office du tourisme. Nous avons pu réserver ce matin par téléphone et nous avons récupéré un code à placer sur notre pare-brise en prévision de la patrouille du ranger le lendemain matin. Perfecto ! Le spot est assez extraordinaire, nous sommes vraiment en pleine nature, à quelques pas de l’océan. Seul le silence nous entoure et le ciel est magnifique, au-dessus de nos têtes la voie lactée se déroule vers l’infini… Ce soir, c’est « hôtel 1001 étoiles » !

Durant la nuit un drôle de bruit nous réveille, on dirait qu’il y a un animal pas loin, peut-être sur le toit ou tout près du van ? Ce n’est pas très fort en tout cas, on met nos boules quiès et on se rendort, on cherchera des empreintes autour du van demain !

Roadtrip J8 – De Denham à Edaggee rest area (319 kms)

Le lendemain nous commençons par faire le tour du van, point d’empreintes… bizarre bizarre ! Le mystère se résout de lui-même lorsque j’ouvre le placard où est rangé le pain, il est plein de petites crottes et le pain est grignoté : c’était une souris, DANS le van ^^ Ce placard communique avec l’extérieur via les trous de la tuyauterie qui y passent, on n’y rangera plus de nourriture à l’avenir ! Le plus drôle dans l’histoire est que nous avions deux types de pain dans le placard, la fin d’un pain de mie hyper naturel acheté au Coles et un autre nettement plus basique et traficoté, racheté hier dans une supérette à Denham pour cause de disette annoncée, et la souris n’a touché qu’au bon pain du Coles ! Coquine mais de bon goût 😉 Nous petit-déjeunons dans notre spot de rêve, nous sommes toujours tous seuls, c’est le paradis…

DSCF8955

Nous replions tout et retournons au point de vue, peut-être que nous aurons plus de chance qu’avant-hier. Hélas non, toujours pas d’animal à l’horizon, tant pis ! Nous retournons ensuite à Denham où nous visitons un peu la ville ; nous allons notamment voir l’église qui est construite avec la fameuse coquina, cette pierre-coquillages.

L'église de Denham

L’église de Denham

Nous faisons alors définitivement demi-tour et reprenons la route de la péninsule en sens inverse, en direction de l’autoroute. Nous nous arrêtons en chemin dans divers points de vue, tous magnifiques et qui offrent des vues différentes sur la côte. Certains sont assortis d’une aire de camping comme celle d’Eagle Bluff, ce sont vraiment des spots de rêve pour qui aime la nature…

DSCF9042

DSCF7846

DSCF9054

DSCF9067

Nous déjeunons au bord de la route avec notre petite table et nos chaises de camping, on s’en sert plus que ce que nous pensions finalement ! En début d’après-midi nous atteignons Shell Beach, une plage entièrement constituée de coquillages. Il s’agit principalement de toutes petite coques, les mêmes que celles qui servent à construire les maisons du coin. Au bord de l’eau c’est très impressionnant, il n’y a vraiment que ça… et sur 10 mètres de profondeur paraît-il ! Sur la plage une clôture attire notre attention, il s’agit d’une barrière de protection afin d’éviter la prolifération d’animaux indésirables sur la péninsule, au profit de la faune endémique.

DSCF7895

Shell beach

DSCF7897

DSCF7907

DSCF7915

DSCF7931

Nous faisons un tour sur la plage, prenons of course plein de photos, puis repartons sans trop tarder. C’est qu’il nous reste de la route… Demain c’est mon anniversaire et nous voulons nous rapprocher au maximum de Carnavon, où nous le fêterons, afin de ne pas avoir trop de route à faire le matin.

Nous passons la nuit sur Edaggee rest area, une aire gratuite autorisée. Décidément nous aimons beaucoup ce principe, et c’est vraiment selon nous l’avantage des roadtrips australiens par rapport aux roadtrips néo-zélandais, où cela n’existe pas du tout. Le camping en pleine nature est une institution ici et l’aire est déjà bien pleine lorsque nous arrivons. Nous trouvons une petite place et dînons en enviant un peu le grand feu de nos voisins, mais pour le coup on ne sait pas trop si c’est autorisé donc on s’abstient…

Roadtrip J9 – Journée d’anniversaire à Carnavon ! (207 kms)

Aujourd’hui est une journée un peu spéciale puisque c’est mon anniversaire ! Après mes 26 ans à NY, mes 27 ans à Kathmandou et les 29 ans de Benoît dans un bus argentin, voilà donc mes 31 ans dans le bush 😉 J’ouvre un œil le temps d’entendre Benoît me dire de me rendormir, j’obéis sagement… et lorsque je me lève le van est tout décoré de papier crépon, c’est trop chou !

Nous petit-déjeunons puis filons à Carnavon, où une matinée d’intendance nous attend. Anniversaire ou pas, il faut absolument que l’on fasse une machine… Nous passons donc la matinée entre la laverie, le supermarché où nous faisons quelques courses et les toilettes publiques où nous faisons notre vaisselle, glamour quand tu nous tiens ! C’est le côté obscur des roadtrips et des TDM en général 😉 Nous faisons la connaissance à la laverie de deux Français en PVT (Permis Vacances Travail), ils sont bien sympas, en Australie depuis un mois, et nous passons un bon moment à papoter ensemble. Ils nous disent que les gens du coin ne sont pas particulièrement sympas avec les jeunes routards, toutes les douches gratuites ont été coupées, le camping sauvage est archi compliqué… A la fois c’est vrai que c’est rosse, et en même temps on peut comprendre les gens du coin, ils doivent en avoir marre !

Les arbres décorés de Carnavon

Les arbres décorés de Carnavon

Ceci réglé il nous reste toute l’après-midi devant nous ; nous commençons par un pique-nique sur la grande jetée de Carnavon. Il s’agit de l’une des plus grandes jetées en bois au monde et c’est vrai qu’avec ses 1600m de long elle est imposante ! Nous recroisons en partant les Français de ce matin, ils vont essayer de pêcher leur dîner de ce soir 😉

DSCF9136

DSCF9144

Nous faisons ensuite un tour dans le musée du train adjacent avant d’aller faire une grande balade sur la plage de Pelican Point. Point de pélican, mais quelques oiseaux mignons et surtout la dune, la plage et l’océan…

DSCF9314

DSCF9322

DSCF9357

Pelican Point

Pelican Point

DSCF9384

De retour dans le centre de Carnavon nous partons ensuite voir deux points de vue ; le premier est au bord de la rivière et est réputé pour ses oiseaux, et pour cause… Nous arrivons pile poil pour voir l’envol de milliers de cacatoès, cherchant l’endroit où ils vont nicher pour la nuit. Le nombre d’oiseaux est hallucinant ! Le deuxième point de vue est du côté du pont, mais le lit de la rivière est totalement sec à cet endroit-là.

DSCF8094

Se pose ensuite la question cruciale de la douche ! Il fait tellement froid que la perspective d’une douche autre que chaude nous fait frémir. Benoît a la solution et nous offre une douche chaude dans l’un des campings de la ville, en toute légalité cette fois-ci. Le bonheur réside décidément dans les petites choses 😉

Nous faisons un dernier tour à pied dans Carnavon avant de repartir en direction de l’aire où nous avons dormi hier, et où nous reprenons nos quartiers ce soir. J’avais envie de remanger mexicain et nous nous remettons donc aux fourneaux, option burritos cette fois ! Je souffle mes bougies sur un cookie au plein cœur du bush, voilà une journée d’anniversaire que je ne suis pas prête d’oublier !

Publicités
Tagué , , , , ,

15 réflexions sur “De J160 à J163 – Roadtrip Western Australia deuxième partie : De Shark Bay à Carnavon (du 9 au 12 juin 2016)

  1. Géraldine dit :

    Encore Happy Birthday 😉
    Je suis contente que vous ayez dormi à Eagle Bluff, c’est l’une de nos aires favorites de l’Australie, qui me revient toujours en mémoire lorsque je pense à nos roadtrips. L’aire y est pourtant des plus rudimentaires, mais qu’est-ce qu’on s’y sent seuls et bien !
    La prochaine fois, il faudra que vous preniez le temps de monter un peu plus haut jusqu’à Exmouth et le Ningaloo Reef, qui tient une place de choix dans notre liste d’incontournables australiens !

    • Merciii !!!
      Carrément pour Exmouth et Ningaloo Reef, à la base on voulait monter jusque là et puis en 13 jours c’était trop court… plutôt que de courir en faisant tout mal on s’st dit qu’on prenait notre temps, et qu’on ferait la partie plus au nord sur un prochain voyage, pourquoi pas en partant de Broome. Vivement notre prochain roadtrip australien ! 😉 bises !

      • Géraldine dit :

        J’adore Broome !
        La prochaine fois, vous ne vous entêterez pas à prévoir seulement quelques jours dans ce pays… quand je te dis que l’Australie est magnifique et que les roadtrips, c’est la vie !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

      • Looooool « quelques jours » hé ho tu abuses !! On te laissera en parler avec nos patrons au retour tiens, on compte sur toi 😛
        En dehors de ce point, 100% d’accord avec toi sur le reste : les roadtrips australiens c’est la vie !!! Gros bisous et à bientôt 😉

      • Géraldine dit :

        Je me suis mal exprimée, excuse-moi ! Je voulais dire, « seulement quelques jours de roadtrip »… Mais c’est mieux que rien, ça c’est certain ! De quoi, peut-être, faire rêver vos patrons !!! Et au moins, vous avez pu goûter à la magie du bush 🙂
        Des bisous, à tout bientôt !

      • T’inquiète j’ai bien compris 🙂 De toute façon c’st vrai que sur un mois de voyage en Australie on aurait pu rallonger le roadtrip, mais on voulait aussi tellement prendre le temps à Perth et Sydney… Arf, c’est toujours le même problème ! Enfin cela nous donne une excuse pour repartir ^^ Gros bisous, bonne journée !

  2. Blandine dit :

    Définitivement, je suis beaucoup plus attirée par ce style de pays que par l’Asie. Ça a l’air superbe, il va vraiment falloir que je brave ma peur et haine de l’avion pour aller explorer ce superbe pays. Merci encore pour tous ces articles bien écrits et agrémentés de magnifiques photos. Bon anniversaire (même si je sais que je suis très en retard). Bisous et bon vent pour la suite.

    • Bonjour Blandine ! Merci pour ton message, ça me fait plaisir de te lire. L’Australie est effectivement superbe, on l’avait déjà beaucoup aimé en 2012 et là ce voyage a confirmé cette bonne première impression. N’hésite plus, fonce ! Grosses bises et à bientôt 🙂

  3. Laurianne dit :

    Décidément, j’en rêve encore et de plus en plus ! Si tu savais le flot de sensations que j’éprouve grâce à vous… Il faudra vraiment que nous allions dans cette partie du pays et cette fois, pour plus d’un mois et demi !!! Autant nous avons eu chaud dans le bush, autant vous avez l’air d’avoir froid, mais qu’importe. Profitez bien et continuez à nous faire rêver d’autant qu’après ça sera l’Amérique du Sud qui nous fait tout autant vibrer. Bisous
    PS : en plus, si Blandine est prête à faire l’effort d’un vol aussi long (d’après ce que je lis juste au-dessus !), elle pourra venir nous rejoindre…

    • 🙂 Je suis sûre que vous adoreriez cette partie de l’Australie ! On a déjà hâte d’y retourner, notamment pour découvrir la partie plus au nord que nous n’avons pas eu le temps de faire cette fois-ci… Merci pour ton message et à bientôt, on en papotera de vive voix à notre retour. Grosses bises équatoriennes !

  4. Chloé&Fred dit :

    Merci les amis… 😉 La bise!

  5. […] super roadtrip sur la côte ouest australienne : partie 1, partie 2 et partie […]

  6. Kenza dit :

    Je manque tous vos articles car le lecteur wordpress ne les affiche pas puisque tu changes manuellement la date 😦 pas grave, je rattrape ! cet article me fait sourire car j’achetais EXACTEMENT les mêmes produits chez Coles ! 😀

    • Oui, je mets la date du moment que je raconte, je m’y retrouve mieux comme ça 😉 Si tu veux tu peux t’abonner (en bas à droite), comme ça tu recevras un mail à chaque nouvel article ^^
      Bon, et sinon, Coles, on l’aime tellement… On s’est précipité chez Coles dès notre arrivée ^^
      Bises et bon mois d’août !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :