De J65 à J68 – Phongsaly, au bout du monde (du 6 au 9 mars 2016)

P1220876Encore très enclavée et relativement à l’écart des circuits touristiques classiques, Phongsaly a un sérieux goût de bout du monde qui me plaît tout de suite. J’avais eu cette même impression à Kirkenes, le sentiment de me retrouver dans un endroit où l’on pourrait croire que le temps s’est arrêté. Entre affiches de propagande communiste placardées dans la ville, portraits de Mao dans les restos – où l’on choisit son repas directement dans le frigo, les menus n’existent pas – couvre-feu à 23 heures et chants patriotiques / nouvelles de la région diffusées matin et soir par des haut-parleurs partout dans la ville, sans oublier le clairon bi-journalier, je me sens sur une autre planète….

P1220325

Couvre-feu

Couvre-feu

Nous ne devions rester que deux jours à Phongsaly, nous y resterons finalement trois – un peu involontairement, puisque le jour où nous devions louer un scooter il n’y en avait plus – mais je dois dire que rester un jour de plus dans ce bout du monde n’est pas pour me déplaire… Nous nous baladons en ville, explorons les environs, et surtout je m’imprègne de cette atmosphère si différente de tout ce que je connais. Nous apprécions aussi d’avoir moins chaud, nous avons pris de l’altitude et après la Thaïlande où l’on a littéralement cuit cela fait du bien.

Seul bémol, les gens ne sont pas toujours très souriants ni accueillants et à plusieurs reprises nous nous sentons un peu comme un cheveu sur la soupe. Quant aux chiens, ils doivent être racistes… ! On ne compte plus le nombre de fois où on s’est fait aboyer/grogner dessus, alors que les Laotiens passaient sans encombre. Benoît manque même se faire mordre à deux pas de la guesthouse, nous nous équiperons pas la suite régulièrement de bâtons et de pierres à visée dissuasive. Côté balades, il y a de quoi faire dans le coin. La ville en tant que telle offre déjà pas mal d’options, entre le marché ultra vivant, la vieille ville, plusieurs bassins dont on peut faire le tour, un temple…

Le marché

Le marché

P1220609

La vieille ville et ses ruelles pavées

La vieille ville et ses ruelles pavées

Dans chaque espace disponible, les gens cultivent un petit potager

Dans chaque espace disponible, les gens cultivent un petit potager

On sent que la Chine n'est pas bien loin...

On sent que la Chine n’est pas bien loin…

P1220376

Fête foraine

Fête foraine

P1220896

Je pars aussi en exploration dans l’hôpital, une expérience étonnante puisque celui-ci s’avère ouvert mais totalement désert. Je me sentirais presque en Urbex, c’est pour dire 😉 Quant au pourquoi de l’absence de patients, je ne saurais le dire…

P1220943

L'accueil des urgences, désert...

L’accueil des urgences, désert…

Nous visitons également l’intéressant musée des groupes ethniques, qui détaille les différentes ethnies qui existent au Laos et explique certaines caractéristiques de leurs modes de vie et croyances. Cette visite nous permettra par la suite de mieux comprendre certaines choses et certains détails, on recommande ! Par contre arrivez tôt si vous voulez prendre votre temps, les dames ont une fâcheuse tendance à vouloir fermer (très) en avance, visite terminée ou pas.

P1220311

Une autre balade facile et sympa consiste à monter jusqu’au sommet du mont Phou Fa, qui avec ses 1625m surplombe la ville. Nous sommes toujours aussi fans des vues panoramiques, et celle-ci répond totalement aux critères 😉

Au somemt du mont Phou Fa

Au sommet du mont Phou Fa

Vue panoramique sur Phongsaly et les montagnes

Vue panoramique sur Phongsaly et les montagnes

Le deuxième jour nous partons en randonnée dans les villages environnants. La balade fait 18kms A/R et nous conduit jusqu’aux villages de Khounsouk Noy puis Khounsouk Luang, sur une route en terre battue qui offre un joli panorama sur les champs et les plantations de thé alentours.

P1220433

P1220447

P1220497

P1220527

P1220448

Le dernier jour nous louons un scooter pour nous rendre à Ban Komaen, où se trouve une plantation de thé vieille de 400 ans. Les arbres à thé ont été cultivés puis abandonnés, et ont donc grandi jusqu’à atteindre des tailles que l’on ne voit habituellement jamais dans ce type de plantation – jusqu’à six mètres pour les plus hauts. Les paysages sur la route sont assez proches de ceux que nous avons vus la veille ; nous traversons de nouveau plusieurs villages où les gens vaquent à leurs occupations. La plantation de thé quant à elle tient ses promesses, on peut se balader à côté et un petit musée donne pas mal d’infos intéressantes. Quelques villageois vendent le produit de leur récolte, sous une forme inhabituelle pour nous puisqu’ici le thé se présente sous forme de… cigares, si, si. Bon, cela ne se fume pas hein (en tout cas on n’a pas testé ;-)).

P1220706

Il y a baucoup de cultures sur brûlis par ici

Il y a beaucoup de cultures sur brûlis par ici

P1220805

Les arbres à thé géants...

Les arbres à thé géants…

... et les cigares !

… et les cigares !

Nous quittons Phongsaly avec des ressentis différents quant à cette étape. Je suis pour ma part très contente d’être venue jusqu’ici, j’ai trouvé que le coin avait vraiment un goût d’aventure… Pour Benoît c’est différent, il a apprécié les balades mais le fait de devoir lutter pour tout (manger, trouver un scooter qui fonctionne etc) lui laisse une impression en demi-teinte. Prochaine étape Muang Khua que nous allons rejoindre avec un nouveau moyen de transport : à nous le bateau !

Infos pratiques (il paraît que certains lecteurs en auront besoin dans les mois qui viennent ;-)) :

  • Si vous voulez faire un trek dans les environs, les circuits proposés par l’office du tourisme nous ont semblé identiques et nettement moins chers que ceux de l’unique agence de voyage de la ville (Amazing Lao Travel). Cela reste néanmoins bien plus cher que tous les autres treks que nous avons vu ailleurs.
  • Pour louer un scooter, nous avons été contents de la boutique conseillée par l’office du tourisme. C’était 50 000 kips pour la demi-journée, 100 000 kips la journée, pour des scooters manuels ayant vécu. Certains sont vétustes et avaient des problèmes d’embrayage, nous vous conseillons donc de les louer le plus tôt possible le matin pour avoir le choix.
  • Côté repas, le choix n’est pas énorme. Nous avons beaucoup apprécié les soupes de nouilles du marché le midi (végé possible pour peu que l’on ne soit, comme toujours, pas trop regardant sur le bouillon…). Le soir nous avons souvent mangé chez Loajhean, recommandé par le Routard et vraiment bon en dépit d’un accueil assez froid.
Publicités
Tagué , , , , ,

12 réflexions sur “De J65 à J68 – Phongsaly, au bout du monde (du 6 au 9 mars 2016)

  1. Laurianne dit :

    Ca m’a l’air d’être une drôle d’ambiance russo/chinoise des grandes années du communisme… bizarre, je ne voyais pas le Laos comme ça, mais il est vrai que vous étiez très au Nord ! Le plus incroyable, c’est cet hôpital complètement vide… peut-être faut-il envisager d’aller s’installer là-bas, le climat doit y être excellent s’il n’y a aucun malade, l’espérance de vie doit y être très longue !!!!
    Je n’ai jamais vu de plants de thé aussi grands effectivement, pourtant on revient quand même d’un pays très producteur ! En tout cas, cela fait de jolis arbres…
    Bisous à vous deux

    • Oui c’était une ambiance étrange…
      Quant à l’hôpital, je me suis dit que les gens devaient aller voir le rebouteux du coin quand ça n’allait pas… Merci pour ton message en tout cas, on pense souvent à vous ! Grosses bises 🙂

  2. launaguet dit :

    Et pendant ce temps, je me prélasse au pays du café ! On n’est vraiment pas sur la même longueur d’onde 🙂
    Je vois que le pilote prend de l’assurance: il ne tient plus son guidon que d’une seule main (bon, il est à l’arrêt d’accord, mais quand même) :-))

    Merci pour le carnet pratique 😉
    Bises
    Didier

  3. nilsetmareva dit :

    Bonjour,
    merci de nous faire partager ce périple, moi aussi j’aime bien les bouts du monde 🙂 Je vous lis avec plaisir, bonne continuation!

  4. Jacqueline dit :

    Bonjour Aurelie et Benoit
    Votre periple est interessant et varie
    La vie des habitants ne doit vraiment pas etre facile
    Je Pense que le Japon vous fera du bien
    Prenez bien soin de vous
    Bises jm et phm

    • Bonjour à tous les deux et merci pour votre petit mot ici ! Clairement la vie des habitants dans le nord du Laos est difficile, avec peu de confort et très peu d’infrastructures notamment médicales. Quant aux écoles, elles manquent cruellement de moyens…
      Au Japon c’est effectivement un tout autre monde, et nous en profitons aussi au maximum. Benoît se remplume !
      Grosses bises et à bientôt.

  5. Lair_co dit :

    Comme toi j’aime beaucoup les bouts du monde, et surtout les lieux qui semblent être restés figés dans le temps, et là l’hôpital et les affiches communistes créent une bonne base en effet.

    (J’ai tellement d’articles à rattraper olololo je vais m’y atteler !!)

    • Ah, cela me fait plaisir de te relire, je me demandais ce que tu devenais 🙂 J’espère que tu vas bien !
      En tout cas Phongsaly rentrait totalement dans la liste des bouts du monde improbables 😉

      • Lair_co dit :

        J’avoue que je me suis beaucoup éloignée de mon blog et par voie de conséquences des autres blogs. Le retour à la vie française est encore compliqué donc me replonger dans le voyage alors que je ne peux pas partir me freine. Mais là je vais essayer de reprendre mon blog (refonte des anciens articles aha) et de lancer une nouvelle rubrique. Je verrais bien. Et puis j’ai hate de repartir un jouuuur ahaha !

      • Courage… Je comprends que le retour en France après ton grand voyage ne soit pas évident. Pour moi aussi le retour après le TDM1 avait été compliqué à un moment… et cela risque d’être la même histoire cette fois-ci aussi. Continuer à faire des projets et à avancer, il n’y a que ça de vrai 😉 Grosses bises !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :