De J58 à J60 – Luang Namtha, un coup de cœur immédiat ! (du 28 février au 1er mars 2016)

Chargement

Chargement d’un sccoter sur le toit du bus

Quatre bonnes heures de bus séparent Huay Xai de Luang Namtha, où nous arrivons en début d’après-midi. Le voyage se passe très bien, nous profitons des paysages laotiens en écoutant de la musique, nous nous sentons au paradis ! Nous faisons le trajet avec Bo et Tünde, nos amis suédois de la Gibbon Experience. Ils étaient déjà venus à Luang Namtha avant d’aller à Huay Xai, et ne font cette fois que passer pour récupérer une jupe dans un restaurant (une histoire délicieusement improbable, en gros Tünde a acheté une jupe laotienne, et des dames lui ont dit qu’il lui manquait une ceinture, du coup elle leur a laissé la jupe pendant le reste de son voyage au Laos et doit la récupérer avec la ceinture aujourd’hui) et prendre un avion pour Vientiane. Ils nous recommandent quelques adresses et nous nous disons au revoir après 4 jours passés ensemble, c’était une rencontre bien sympathique.

P1210006

Dans le bus

Grosse bourgade capitale de la province du même nom, Luang Namtha est comme posée au milieu d’une plaine entourée de montagnes. Nous nous y sentons immédiatement à notre aise, et après l’intensité  folle des trois jours de Gibbon Experience nous ressentons le besoin de nous poser un peu afin de digérer tout cela. Il y a ici tout ce qu’il faut pour cela et nous nous créons un petit cocon bien agréable durant ces quelques jours. Nous nous installons à la Sing Sa Moud Guesthouse, une guesthouse toute neuve où nous avons une chambre archi propre avec un matelas confortable. Le wifi est de bonne qualité et nous permet de téléphoner en France sans que cela ne coupe toutes les deux minutes – ce qui avait été la constante des dernières tentatives ! Côté repas nous prenons rapidement nos habitudes à Lai’s Place le midi, où nous alternons cuisine laotienne et quelques plats internationaux. Le soir nous dînons au marché de nuit où une dame propose des soupes faites devant nous avec les ingrédients de notre choix. Et le matin, c’est mango with sticky rice à la chambre, nous investissons dans la canette de lait concentré et nous nous le préparons nous-même avec des mangues et du riz du marché. Nous trouvons également une dame qui fait de la laundry pour 10 000 kips le kg (1,10 euros), nous lui confions l’intégralité de notre garde-robe… Un bon lavage en machine, il n’y a que ça de vrai ^^ Bref, à Luang Namtha nous nous sentons comme à la maison, et on en profite !

Notre maison pour ces quelques jours

Notre maison pour ces quelques jours…

... avec l'ingénieux système inventé par Benoît pour éviter que les fourmis ne colonisent notre lait concentré sucré...

… avec l’ingénieux système inventé par Benoît pour éviter que les fourmis ne colonisent notre lait concentré sucré !

Le marché de Luang Namtha est superbe

Le marché de Luang Namtha est superbe

P1210042

@ Lai's Place (dans le petit panier, c'est le sticky rice)

@ Lai’s Place (dans le petit panier, c’est le sticky rice)

Le stand de soupes au marché de nuit

Le stand de soupes au marché de nuit

P1210301

L’objectif initial de notre séjour à Luang Namtha est de faire un trek dans la réserve naturelle de Nam Tha. J’avais repéré ce grand parc national sur la carte du Laos lorsque je préparais notre séjour ici, et avais immédiatement été tentée… Luang Namtha fourmille d’agences spécialisées, pas facile de faire son choix ! Il faut aussi essayer de constituer un groupe, car le tarif est fonction du nombre de participants. Après un petit benchmarking nous jetons finalement notre dévolu sur Forest Retreat, une agence qui nous fait bonne impression et qui propose un trek « survivor » de deux jours dans la jungle, avec longues journées de marche, découverte de la nourriture disponible dans la jungle et construction de notre abri pour la nuit ( !) Nous sommes les seuls fadas tentés par ce trek apparemment, mais pour 2 c’est plus de 100USD/personne, totalement hors budget surtout après la Gibbon Experience. Nous ne sommes pas pressés et nous décidons donc d’attendre qu’un groupe se constitue… Nous voudrions être au moins 4, et au maximum 6-7. C’est très pratique et bien rodé, on laisse un acompte à l’agence en précisant exactement ce que l’on veut faire et combien de participants on veut, et ils font ensuite leur possible pour constituer un groupe. S’ils y parviennent on y va, sinon on a le choix entre partir à deux pour plus cher, ou bien laisser tomber et récupérer notre acompte.

Nous profitons de ces premiers jours à Luang Namtha pour visiter un peu les environs. Le deuxième jour, nous louons des vélos et filons plein sud jusqu’à l’aéroport, minuscule mais avec tout ce qu’il faut. Il est comme posé au milieu des champs avec une mini tour de contrôle,  j’adore 🙂 Il y a 4 avions par jour, 2 qui arrivent de Vientiane et 2 qui y repartent, avec 2 compagnies différentes… mais les mêmes horaires à 30 minutes près, cherchez l’erreur ! Nous découvrons également un joli temple habité par plein de jeunes moines. Nous essayons ensuite de pousser un peu plus loin jusqu’à de petits villages, mais la route goudronnée laisse place à de la terre battue et les vélos de ville que nous avons loués ne sont vraiment pas adaptés, on laisse tomber.

P1210081

P1210076

L'aéroport de Luang Namtha

L’aéroport de Luang Namtha

P1210116

A gauche la vente des billets, à droite la sécurité ;-)

A gauche la vente des billets, à droite la sécurité 😉

Petit temple en chemin

Petit temple en chemin

P1210129

P1210134

Le troisième jour, nous montons à pied jusqu’au temple et au stûpa qui surplombent la ville ; la balade n’est pas difficile et de là-haut la vue sur la plaine et les montagnes est très belle.

Le stûpa

Le stûpa

P1210255

P1210278

P1210280

P1210285

Forêt de caoutchouc près du stûpa

Forêt de caoutchouc près du stûpa

Durant nos balades nous sommes étonnés de découvrir de multiples énormes maisons, soit toutes neuves soit en construction, dans un style très chinois…  C’est étrange de voir ces énormes bâtisses voisiner avec de petites maisons de bois, et nous nous interrogeons quant à leurs propriétaires. La frontière chinoise n’est qu’à une cinquantaine de kilomètres, est-ce que ce sont des Chinois qui viennent faire construire ici où le coût de la vie est moins cher ? Est-ce que ce sont de riches Laotiens qui sont propriétaires ? Nous n’aurons pas la réponse…

L'une des énormes maisons

L’une des énormes maisons

Celle-ci est encore en construction

Celle-ci est encore en construction

Mercredi 1er mars au soir nous apprenons que le groupe pour le trek est constitué, nous serons donc sept. Départ demain matin aux aurores, opération survie on !

Publicités
Tagué , ,

6 réflexions sur “De J58 à J60 – Luang Namtha, un coup de cœur immédiat ! (du 28 février au 1er mars 2016)

  1. Géraldine dit :

    HA ! Bienvenue dans le clan des Lao Survivors ! J’espère que vous avez aimé votre aventure, et que vous n’avez pas essuyé le même orage que nous en pleine nuit !! Hâte de lire votre récit, nous avions été mitigés.
    Bon par contre, après quelques jours à zoner dans Luang Nam Tha, on n’en pouvait plus…

    • Aaaaaah je ne savais pas que vous l’aviez fait aussi !! Enfin, j’avais dû le lire, mais j’avais zappé… Impression mitigée pour nous aussi au final, on ne le refera pas ! Gros bisous et je file relire votre article 😉

      • Géraldine dit :

        Je viens de relire notre article, et miammm je me souviens avec délice de nos repas, je me rappelle encore du goût du riz cuit dans le bambou et des racines diverses et variées que nous avions mangés… Au moins un point positif dans cette aventure !! Hâte de lire la vôtre.

        Bises bises et à bientôt par mail.

      • J’ai relu votre article aussi, je vois que vous n’avez pas mieux dormi que nous ! Nos journées ont été plus fidèles à ce que nous attendions (7-8 heures de marche à chaque fois, vraiment crevantes) mais on aurait aimé avoir plus d’infos sur les plantes et les racines etc…C’est top qu’ils vous les aient cuisinées d’ailleurs ! Gros bisous !

  2. Lair_co dit :

    Le stûpa est magnifique !!!! Wahou ce doré !
    Et le riz gluant miam miam miam ! Un ami d’origine laotienne nous en avait fait dans le panier typique et c’était tellement bon (et long aussi aha). Je vais m’empresserai d’aller lire vos deux jours de survie !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :