De Thaïlande au Laos, via Chiang Rai et Huay Xai (23 et 24 février 2016)

Troooop bien ;-)

Troooop bien 😉

Nous rejoignons Chiang Rai depuis Chiang Mai en bus, option VIP s’il vous plaît ! Pour 100 baths de plus (2,50 euros), il n’y a que 24 sièges au lieu de 40, ceux-ci s’inclinent à fond, il y a des toilettes… Bref, c’est le grand luxe et nous en profitons à fond, je garde d’ailleurs un souvenir ému de la sieste que j’ai effectuée dans ce fauteuil moelleux ^^

La guesthouse dans laquelle nous avions logé en 2012 était pleine du coup nous nous sommes rabattus sur Tanya House, qui s’avère bien agréable, dans une rue calme à quelques pas de la gare routière. Nous déposons nos affaires et ressortons rapidement afin d’assister au son et lumières sur l’horloge de la ville. Soit nous l’avions idéalisé, soit la ville a fait des coupes budgétaires, quoi qu’il en soit le spectacle nous semble bien moins impressionnant qu’il y a quatre ans ! L’horloge s’allume à peine…

L'horloge de Chiang Rai de jour...

L’horloge de Chiang Rai de jour…

... et de nuit !

… et de nuit !

P1200297

P1200273

Spécialement pour Sylvie V., à Chiang Rai se trouve un café nommé « Cup is better with some cats »… on peut y papouiller des chats tout en sirotant son café !

Nous dînons ensuite au marché de nuit qui est lui toujours aussi agréable, avec tous ses petits stands et ses tables centrales devant la scène. Nouilles sautées, noix et coco et bière à siroter, on se régale !

P1200306

P1200340

A côté du dernier groupe de pop lao, la compil des tubes de Mozart pour moins de 2 euros le CD. Classe non ?

A côté du dernier groupe de pop lao, la compil des tubes de Mozart pour moins de 2 euros le CD. Classe non ?

Le lendemain matin nous faisons un tour en ville ; nous retrouvons avec joie et gourmandise la boutique de brioches où nous avions nos habitudes. Elles sont toujours aussi bonnes ! Nous repassons ensuite voir notre hôtel de 2012, avant de visiter deux temples, le Wat Phra Kaeo et le Wat Phra Singh.

La boutique de brioches

La boutique de brioches

P1200376

Pas très loin, une belle mosquée

Pas très loin, une belle mosquée

Du Wat Phra Kaeo nous retiendrons une atmosphère très paisible, le temple est situé au beau milieu d’un parc très arboré et vert. Des bassins abritent une multitude de petites tortues. Le temple en lui-même est beau, rouge avec des dorures et de belles fresques à l’intérieur. Ce temple abrita un temps le Bouddha d’Emeraude que l’on peut désormais voir à Bangkok.

P1200398

P1200400

Détail d'une fresque

Détail d’une fresque

Le bassin aux tortues

Le bassin aux tortues

Tortue en mode camouflage avec sa plante sur le dos ^^

Tortue en mode camouflage avec sa plante sur le dos ^^

Le Wat Phra Singh quant à lui est en travaux – étonnant d’assister en direct à la restauration d’un temple ! Juste à côté se tient le marché de jour, décidément bien appétissant avec tous ses stands multicolores… Nous achetons des mangues, elles nous serviront de dessert ce midi ou ce soir.

P1200526

P1200497

Derrière le Wat Phra Kaeo, un étonnant éléphant

Derrière le Wat Phra Singh, un étonnant éléphant

P1200390

P1200485

P1200489

Nous prenons ensuite le bus de 11H30 pour Chiang Khong, la ville frontalière avec le Laos. De là nous traverserons la frontière jusqu’à Huay Xai, sa jumelle côté laotien. Point de bus VIP aujourd’hui, mais un bus local tout rouge et ma foi plutôt confortable qui nous attend. Nous avons de la place pour les jambes et les fenêtres largement ouvertes laissent entrer une petite brise bien agréable. Les deux heures de route passent vite et le bus nous dépose à un croisement un peu avant Chiang Khong, où un tuk-tuk nous conduit jusqu’à la frontière. Nous partageons le trajet avec une Hollandaise très sympa.

Le bus pour Chiang Khong

Le bus pour Chiang Khong

Le passage de la frontière s’effectue en plusieurs étapes – d’abord obtenir le tampon de sortie de Thaïlande, puis attendre et prendre le bus qui traverse le no man’s land entre les deux pays, puis remplir la fiche d’entrée au Laos, la donner avec le passeport et la photo d’identité, et enfin attendre qu’on nous appelle pour récupérer et payer le visa. Nous prenons ensuite un tuk-tuk jusqu’à Huay Xai, qui se trouve à une douzaine de kilomètres de la frontière. Nous voilà arrivés !

No man's land entre Thaïlande et Laos

No man’s land entre Thaïlande et Laos

Notre arrivée à Huay Xai est marquée par un gros changement de programme. Le projet initial était de dormir ici une nuit puis de prendre le bateau qui conduit le long du Mékong jusqu’à Luang Prabang, en deux jours de navigation. C’était sans compter la Hollandaise rencontrée dans le bus, qui nous parle de la Gibbon Experience… Il s’agit d’un tour de 2 ou 3 jours dans la jungle de Bokéo, entre tyroliennes géantes et randonnée, à la recherche des gibbons sauvages. Nous n’en avions jamais entendu parler, mais nous sommes immédiatement tentés… Le bureau de la Gibbon Experience se situe dans la rue principale de Huay Xai et nous filons rapidement nous renseigner. Deux tours partent demain, un de deux jours et un de trois jours, et il reste deux places dans le tour de trois jours qui est également celui où les chances de voir les gibbons sont maximales… C’est cher et imprévu, mais c’est une opportunité qui ne se représentera peut-être pas ! Après quelques discussions nous réservons donc, selon le bon principe que « Les folies sont les seules choses que l’on ne regrette jamais » (proverbe ne s’appliquant sans doute pas à toutes les situations, mais jusqu’à présent toujours efficace en voyage ;-)). Yeeeha, à nous les tyroliennes et les gibbons ! L’excitation et le stress se mélangent… A la fois j’ai hâte hâte hâte, et à la fois la perspective des tyroliennes sur la canopée, à plus de 100 mètres de hauteur m’effraie totalement. On verra bien !

La rue principale de Huay Xai

La rue principale de Huay Xai

Nous dînons chez Daauw Home Restaurant & Homestay, une fondation qui vient en aide aux femmes hmongs. Nous partageons un dîner vegan avec les bénévoles qui y travaillent et deux voyageurs suédois très sympas, Bo et Tünde. Durant le dîner le courant se coupe à plusieurs reprises, bienvenue au Laos… Nos lampes frontales vont être bien utiles. En discutant avec Bo et Tünde nous nous apercevons que nous logeons dans la même guesthouse et qu’ils ont réservé le même tour de trois jours pour demain, c’est chouette !

De retour à la chambre nous préparons nos sacs pour le lendemain et nous couchons rapidement, réveil programmé pour 6H oblige !

Infos pratiques sur le passage de frontière Thaïlande/Laos entre Chiang Khong et Huay Xai : Le passage de cette frontière se fait facilement, il faut juste avoir un peu de temps car il y a pas mal d’attente entre les étapes (l’ensemble nous a pris 1H30). J’avais entendu pas mal d’histoires comme quoi les douaniers laotiens avaient tendance à appliquer des frais supplémentaires de dossier, de prise de température etc, mais nous n’avons rien constaté lors de notre passage. Un panneau annonçait néanmoins qu’une majoration de 1USD était appliquée le matin entre 6 et 8H, le soir entre 16 et 18H et le WE. Il existe par ailleurs un véritable business des divers transporteurs pour le passage de cette frontière, avec des trajets découpés de manière obligatoire de façon à faire payer les touristes au maximum… Les chauffeurs de tuk-tuk en particulier se font plaisir, notamment entre la frontière et Huay Xai, avec des tarifs énormes par rapport aux prix habituels et impossibles à négocier lorsque nous y étions. Enfin, autant en prendre son parti, on n’a pas vraiment le choix…

Détail des prix payés lors de notre passage en février 2016 :

  • Bus de Chiang Rai à Chiang Khong : 65 baths/personne
  • Tuk tuk de Chiang Khong à la frontière thaïlandaise : 50 ou 100 baths/personne, on a un doute
  • Bus obligatoire dans le no man’s land entre Thaïlande et Laos : 20 baths/personne
  • Visa laotien : 30 USD/personne
  • Tuk-tuk de la frontière laotienne à Huay Xai : 50 000 kip ou 300 baths/personne (hors de prix, mais pas le choix… payer en baths est un peu plus intéressant).

Une affiche qui nous a interpellés à Chiang Rai, et qui a donné lieu aux plus folles suppositions… Mais que fait-elle donc ? Si vous avez des idées, à vos claviers 😉

Publicités
Tagué , , , , ,

13 réflexions sur “De Thaïlande au Laos, via Chiang Rai et Huay Xai (23 et 24 février 2016)

  1. Géraldine dit :

    Grâce à votre article de 2012, nous avions flâné dans le super marché de nuit de Chiang Rai, et découvert l’horloge illuminée (un peu décevante, d’ailleurs !). Oui, Chiang Rai est une étape agréable avant de passer au Laos 🙂

    J’espère que tu n’as pas eu trop peur du haut de ta tyrolienne !!! Hâte de lire vos aventures gibbonesques 😉

    À bientôt, bises bises !

    • Aurélie dit :

      Cela nous a fait plaisir d’y retourner, et de constater que la ville n’avait pas changé ! Quant aux aventures gibbonesques, elles ne devraient pas tarder… 😉 Grosses bises et à très vite !

  2. Camille et Joris dit :

    Hey, je viens de découvrir votre blog suite au commentaire laissé sur le notre. Il est vraiment pas mal! La Gibbon expérience, ça doit être quelque chose. Je ne sais pas si j’aurais pu…
    Je me souviens très bien du « bar » à chat, on a trouvé ça trop rigolo, dommage que Joris soit allergique aux chats…
    Et pour finir, je pense que la femme utilise une machine pour se blanchir la peau. Je sais pas si ça existe mais c’est la grande tendance en Asie bizarrement…
    A bientôt!
    http://envie-dailleurs.com/

    • Aurélie dit :

      Bonjour Camille,
      J’ai réussi à mettre ton commentaire sur le blog, bizarre que cela n’ait pas fonctionné…C’est la première fois qu’on me dit ça. Si jamais ça se reproduit tiens-moi au courant !
      Pas mal la suggestion de blanchisseur de peau, je ne savais pas que ça existait… Je connaissais les crèmes blanchissantes mais pas les appareils électriques comme ceux-là.
      Bises et bonne continuation !

  3. Claire dit :

    Hâte de lire votre récit de la Gibbon Experience, j’ai découvert ça en préparant notre séjour au Laos et le concept m’a pas mal intriguée !
    Pour la dame, je ne sais pas ce qu’elle fait mais elle me fait penser à certaines pages du catalogue La Redoute 🙂 Elle me rappelle aussi une pub qu’on avait vue à Chiang Mai pour une crème… au placenta !!

    • Notre hypothèse n°1 était effectivement un sex toy… Après, on adhère bien à l’hypothèse formulée plus haut de l’appareil blanchisseur de peau.
      Pour la Gibbon Experience, je recommande +++ J’ai mis l’article en ligne, si tu as des questions n’hésite pas. Bises !

  4. Géraldine dit :

    Ho je n’avais pas vu l’affiche, du coup je ne comprenais pas d’où venait cette « dame » évoquée dans les commentaires !
    Je dirais qu’elle est en train de se faire un gommage… Mais, y a pas moyen de trouver quelqu’un qui comprend le thaï ??? Cette histoire me turlupine, maintenant…

  5. Laure dit :

    Comme moi aussi j’étais super intriguée par l’affiche mystérieuse et que je parle couramment thaï (euh ben non en fait 😇), j’ai fait ma curieuse sur google et trouvé la solution du mystère. Cet appareil sert à faire des massages du visage avec tout un tas d’effets super trop bien (avec plein de mots scientifiques compliqués pour faire plus sérieux 😄) : il detend mais aussi rajeunit la peau, la blanchit, stimule les cellules et la circulation, bref c’est magique. Si vous etes interesses c’est en vente sur Amazon ici (la bagatelle de 999$ quand même mais que ne serait-on pas pret a faire pour une jolie peau !) : http://www.amazon.com/gp/aw/d/B00HGQ9HAU/ref=mp_s_a_1_2_s_it?qid=1457424031&sr=1-2&pi=SY200_QL40
    Bises, je vais lire l’article sur les gibbons que j’attendais avec impatience !

  6. Laure dit :

    Ah oui, le free shipping me fait hésiter : il a l’air tellement bien cet appareil ! 😝 De rien pour l’enquête, tu n’etais pas la seule à être tracassée par le mystère non résolu de l’affiche !!!!

  7. […] Notre bref passage à Chiang Rai avant de prendre la direction du Laos, c’est par là […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :