Une belle rencontre dans la vallée de Dana (3 et 4 octobre 2015)

DSCF0036Samedi 3 octobre au matin nous quittons Amman en direction de Dana, notre étape suivante. Par souci d’économie et de tranquillité nous avons décidé de ne pas louer de voiture durant notre séjour en Jordanie, et nous nous dirigeons donc en taxi vers la gare routière afin d’attraper un bus. Le trajet est un peu chaotique, le gérant du Cliff Hôtel nous avait écrit sur un papier le nom en arabe de la gare où il fallait aller (south station) et le chauffeur commence à rouler plein nord… On finit par comprendre qu’il nous dit que c’est écrit « north station » sur le papier. On ne sait pas qui a raison ou tort, mais quoi qu’il en soit nous voilà donc à faire demi-tour pour repartir plein sud !

A Amman, avec le sympathique assistant du chauffeur du bus pour Tafila

A Amman, avec le sympathique assistant du chauffeur du bus pour Tafila

Il n’y a pas de bus direct lorsque nous arrivons, du coup nous montons dans un bus pour Tafila. Point d’horaires pour les bus locaux ici, on part quand c’est plein ! Au bout d’une demi-heure environ le bus se met en marche, c’est parti pour 2H30 de route avec une petite pause toilettes/ravitaillement/cigarette au milieu. Le bus est plutôt confortable et nous apprécions de voir défiler le paysage par la fenêtre. Une fois à Tafila nous cherchons un minibus pour Qadsiyya, mais nos interlocuteurs nous disent qu’il n’y en a pas et cherchent tous à nous refiler un taxi, évidemment bien plus cher… On tient bon et on finit par trouver quelqu’un qui nous accompagne gentiment à la gare des minibus, située un peu plus loin. Lorsque nous arrivons nous voyons un minibus s’éloigner, dommage ! Nous nous installons tranquillement à l’ombre d’un arbre pour attendre le suivant, qui part finalement plus vite que prévu (30 min d’attente seulement). Dans le minibus on rigole bien, devant nous sont installés deux jeunes garçons qui cherchent à nous prendre discrètement en photo… On les crame tout de suite, bonjour le fou rire.

Pour passer le temps à la gare de Tafila, il y a un "Facebook center" ;-)

Pour passer le temps à la gare de Tafila, il y a un « Facebook center » 😉

Gare des minibus à Tafila

Gare des minibus à Tafila

Nous avons un peu de mal à savoir où descendre exactement à Qadsiyya. Les autres voyageurs dans le minibus ne parlent pas bien anglais, en dehors d’une jeune femme qui finit par prendre la parole pour nous expliquer que Qadsiyya, c’est là 😀 Nous descendons finalement au beau milieu de la grand rue et décidons de marcher jusqu’à la mosquée avant d’appeler le gérant du Al Nawatef Camp, où nous avons réservé une tente pour la nuit, et qui est censé venir nous chercher. Tandis que nous remontons tranquillement la rue avec notre sac, une voiture s’arrête soudain à la hauteur de Benoît et nous demande « Nawatef Camp ? ». Il s’avère finalement que c’est quelqu’un du camp, quelle chance ! On doit vraiment avoir l’air de touristes. Nous montons en voiture et cinq minutes plus tard nous arrivons à destination, où nous sommes accueillis très chaleureusement par Mohamad qui nous offre un thé.

DSCF0051

Le campement Al Nawatef

Le campement Al Nawatef

Dès le premier regard nous comprenons que nous allons nous plaire ici, le site est absolument fabuleux. Le campement surplombe un canyon magnifique et l’endroit respire la tranquillité. Après l’agitation d’Amman cela fait du bien d’être dans la nature ! Nous nous reposons un peu puis partons à pied explorer les environs du camp et terminons la journée face au coucher de soleil.

On aime bien la vue depuis notre tente !

On aime bien la vue depuis notre tente !

DSCF0053

Dans la tente

DSCF0049

Drôle de bestiole

Sur cette photo se cache une drôle de bestiole…

DSCF0079

DSCF0111

DSCF0131

DSCF0122

DSCF0152

Le soir nous retrouvons Ali, le constructeur et gérant du camp… et accessoirement professeur d’anglais à l’école du village. Nous papotons au coin du feu en attendant que le repas cuise, il nous explique à quel point la situation géopolitique de la région nuit au tourisme. Il nous parle de 75% de fréquentation en moins par rapport à il y a quelques années, c’est terrible…

Un peu plus tard nous sommes rejoints par trois autres voyageurs, un couple australo-canadien venant de s’installer en tant que prof de plongée à Aqaba après plusieurs années passées en Thaïlande, et une de leurs amies américaines, vivant elle toujours à Phuket. Le dîner est étonnant, Ali a fait cuire du poulet et des légumes à l’étouffée, dans un grand récipient en métal posé sur le feu… et a poussé la délicatesse jusqu’à prévoir un plat de légumes cuits à part pour moi qui ne mange pas de viande. C’est très bon, nous nous régalons tous ! Nous terminons la soirée autour d’un feu de camp à boire du thé, dans le ciel brillent des milliers d’étoiles, nous ne voyons pas le temps passer…

Lorsque la nuit tombe des dizaines de lampes à pétrole sont allumées dans le camp

Lorsque la nuit tombe des dizaines de lampes à pétrole sont allumées dans le camp

Ali surveille le feu en discutant

Ali surveille le feu en discutant

C'est cuit !

C’est cuit !

Dans la boîte... surprise !

Dans la boîte… surprise !

La nuit est un peu difficile car un invité indésirable s’est installé dans notre tente : un moustique ! C’est totalement inattendu à cette altitude et par ce froid, mais Benoît se fait dévorer et passe une mauvaise nuit… tout en faisant visiblement office d’anti-moustique pour moi qui pour une fois n’ai pas une piqûre. C’est rare !

J’ai mis un réveil un peu avant 6H, et lorsqu’il sonne je sors à pas de loups de la tente afin d’aller attendre le lever du soleil. J’ai prévu un peu large, mais avoir du temps pour se poser face à ce superbe paysage tandis que la lumière augmente peu à peu est loin d’être désagréable…

DSCF0243

DSCF0257

Après le petit-déjeuner nous disons au revoir à nos trois autres comparses et filons en balade avec un guide local. Aujourd’hui, on s’enfonce dans le canyon ! Nous apprécions de pouvoir voir le canyon de plus près. Notre guide ne parle pas un mot d’anglais mais nous parvenons tout de même à nous comprendre à coup de gestes, de mots universels et d’échange de chips vs cacahuètes 😉 Au fond du canyon se trouvent beaucoup de grottes utilisées comme abris par les bergers. Le paysage est aride et le soleil tape fort, heureusement que nous avons prévu beaucoup d’eau. Tout au fond du canyon notre guide nous montre une source cachée, c’est fou de voir un filet d’eau dans un tel paysage…

DSCF0277

DSCF0281

Au fond du canyon, le lit asséché d'une rivière

Au fond du canyon, le lit asséché d’une rivière… qui se remplit l’hiver, il paraît même que parfois il neige !

DSCF0315

Petites baies que le guide nous fait goûter

Petites baies que le guide nous fait goûter

Exemple d'abri dans une grotte

Exemple d’abri dans une grotte

DSCF0327

La source !

La source !

Nous nous arrêtons à un moment dans un paysage minéral spectaculaire de rochers arrondis, et notre guide nous propose un thé. Pourquoi pas ! Aussitôt dit, aussitôt fait, nous partons à la recherche de bois pour qu’il puisse allumer un feu. Le thé chauffe rapidement, et notre guide continue à sortir des choses incroyables de son sac à dos : une poêle, des tomates, des oignons, un petit pot d’huile… Avec tout cela il nous concocte une petite sauce tomate maison délicieuse, cuite au feu de bois, que nous dégustons avec de grands morceaux de pita. Mine de rien on avait un petit creux !

DSCF0387

Un crâne se cache dans ces rochers, saurez-vous le retrouver ? ;-)

Un crâne se cache dans ces rochers, saurez-vous le retrouver ? 😉

DSCF0396

DSCF0398

DSCF0401

Nous remontons ensuite tout doux vers Qadsiyya, de l’autre côté du canyon. Dana est plus loin sur la crête et nous n’irons pas cette fois. Notre guide nous ramène ensuite en voiture au campement, à quelques kilomètres de là. Nous faisons un dernier petit tour autour du campement avant de réunir nos affaires… Il est temps de continuer la route en direction de Petra. Mohamad nous offre un gros bouquet d’herbes pour le thé bédouin, c’est adorable de sa part… Je suis triste de quitter le camp et les belles rencontres humaines que nous y avons faites. J’espère vraiment que nous aurons un jour l’occasion de revenir ici… Inch’Allah !

C’est Belal, l’assistant d’Ali, qui s’est proposé pour nous conduire à Petra. Nous voyant sur le départ, d’autres employés du camp nous demandent s’ils peuvent venir avec nous… et c’est là que commence l’épisode le plus surréaliste de la journée. Nous nous entassons donc à cinq dans la voiture, et partons en direction de Petra par le chemin des écoliers, vitres ouvertes, musique à fond et canettes de Pepsi pour tous. C’est trop trop bien, et je voudrais que ce moment ne s’arrête jamais… Sur la route nous croisons le château de Shobak avant de nous arrêter quelques instants à Little Petra, censé être un Petra miniature… Belal nous fait la visite, et nous voyons nos premières façades sculptées !

Château de Shobak

Château de Shobak

Little Petra...

Little Petra…

... visitée de manière inoubliable avec Belal !

… visitée de manière inoubliable avec Belal !

Belal nous dépose devant l’hôtel La Maison, qui sera… notre maison pour les quatre prochaines nuits 😉 L’accueil est gentil, l’hôtel assez chic, et surtout nous sommes à 300m de l’entrée de Petra. Nous faisons quelques courses pour le pique-nique de demain et nous attablons pour dîner au Three steps avant de filer dormir… Trois grosses journées nous attendent !

Conseils pratiques et tarifs :

  • Pour aller en bus d’Amman à Dana : le plus simple est de prendre un taxi jusqu’à la gare du sud (taxi jaune et vert en demandant le meter, le compteur : compter entre 2 et 3JD). Puis deux options s’offrent à vous : prendre l’un des rares bus directs pour Qadsiyya (3H de route) ou bien faire comme nous, prendre un bus pour Tafila (beaucoup plus fréquent, 2H30 de route et 3JD/personne) puis un minibus de Tafila à Qadsiyya (30min, 1JD/personne). A noter qu’à Tafila la gare des minibus est située à 200m environ de la gare des bus, ne pas hésiter à demander son chemin pour y aller à pied.
  • Al Nawatef Camp : un super campement que l’on recommande plus que vivement. 15JD/personne/nuit en demi-pension (dîner, tente, petit-déjeuner) et un accueil au top… Nous nous sommes sentis invités plus que touristes, et ça fait plaisir. Ce fut sans hésiter notre plus belle rencontre humaine en Jordanie.
  • Randonnée de Nawatef dans la vallée d’Al-Barra avec un guide local : 15JD/personne, thé et déjeuner léger inclus
  • Trajet Al Nawatef/Petra : 20JD/voiture
Publicités
Tagué , , , , ,

3 réflexions sur “Une belle rencontre dans la vallée de Dana (3 et 4 octobre 2015)

  1. Papounet encore et toujours ! dit :

    Encore un très bel article, interessant à lire. Je suis un papounet très fier et vous vivez une experience extraordinaire et vous vous en donnez les moyens ! Bravo !

  2. […] entre Wadi Mujib et mer Morte, 1 jour à Jerash et 1 jour entre Madaba et mont Nebo ; 1 nuit à Dana ; 4 nuits/3 jours à Petra ; 2 nuits/3 jours dans le désert du Wadi Rum ; 2 nuits à […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :