[Hurtigruten J2] : Alesund et le Geirangerfjord

DSCF4598La nuit est plutôt bonne et les escales nocturnes et matinales à Floro, Maloy et Torvik ne nous réveillent pas. Nous commençons la journée par un excellent petit-déjeuner buffet, sans nous attarder plus que cela au restaurant car à 9h une escale nous attend, j’ai nommé Alesund ! Entre le temps nécessaire à l’ouverture des portes, et la marge de sécurité pour le retour nous ne disposons en fait que d’un petit quart d’heure pour découvrir la ville… Nous nous hâtons en troupeau vers le centre, jetons un coup d’œil au port et rebroussons chemin. Nous aurons de nouveau ce soir 45 minutes d’escale, espérons que nous pourrons un peu approfondir les choses ! A côté de nous est amarré le Disney Magic, l’un des énormes paquebots de croisère Disney. A côté de ce mastodonte des mers, le Nordlys ressemblerait presque à un petit rafiot…

Alesund, le centre et le port touristique

Alesund, le centre et le port touristique

Le Disney Magic...

Le Disney Magic…

... et notre petit Nordlys !

… et notre petit Nordlys !

Nous nous enfonçons ensuite dans le Storfjord, l’un des plus longs fjords de Norvège. Sa branche la plus célèbre est le Geirangerfjord, qui est classé  au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Long d’une quinzaine de kilomètres ce superbe fjord est parsemé de cascades toutes plus belles les unes que les autres. C’est le clou de cette première journée de navigation et nous ne quittons pas le pont… Seul petit regret, le soleil ne nous fait pas l’honneur de sa présence. Au fond du Geirangerfjord se trouve le petit village de Geiranger, où nous ne faisons pas escale. Je pense que c’est une histoire de profondeur d’eau, nous nous arrêtons en plein fjord et les voyageurs qui partent en excursion et ceux qui arrivent sont acheminés jusqu’au Nordlys via un petit bateau. De notre côté, nous filons déjeuner… Le buffet du déjeuner ferme dans 30 minutes, et on ne voudrait tout de même pas mourir de faim 😉

Entrée dans le Geirangerfjord

Entrée dans le Geirangerfjord

 Il faut se couvrir, il doit faire 10°C et avec le vent on se refroidit vite.

Il faut se couvrir, il doit faire 10°C et avec le vent on se refroidit vite.

DSCF4703

DSCF4706

« Les sept sœurs »

DSCF4711

« Le voile de la mariée »

Arrivée à Geiranger, qui marque la fin du Geirangerfjord

Arrivée à Geiranger, qui marque la fin du Geirangerfjord

Accostage des nouveaux passagers

Accostage des nouveaux passagers

L’après-midi se passe sur un mode tranquille, entre admiration du paysage, blog, lecture et sieste… En début de soirée nous nous nous arrêtons de nouveau 45 minutes à Alesund, ce qui nous permet d’aller un peu plus loin que ce matin. Alesund a été détruite en 1904 et reconstruite selon la mode de l’époque, bilan : tout le centre est Art Nouveau ! Cela me rappelle Hastings et Napier, les villes Art Déco que nous avions découvertes en NZ. Nous nous baladons dans le centre en admirant les façades et les jolis détails, la ville semble agréable.

DSCF4784

DSCF4796

DSCF4800

DSCF4808

DSCF4814

DSCF4831

DSCF4832

DSCF4842

Nous retournons ensuite en direction de l’embarcadère, qui est bien animé. L’Express Côtier, outre ses passagers, transporte également de nombreuses marchandises et à chaque escale c’est un véritable ballet qui se met en place entre déchargements et chargements.

Sur l’embarcadère un bateau de pêcheur traditionnel est en train d’être construit.

Sur l’embarcadère un bateau de pêcheur traditionnel est en train d’être construit.

DSCF4872

DSCF4875

DSCF4879

Bye bye Alesund !

Le soir au dîner nous faisons la connaissance de nos voisines de table, qui s’avèrent être des compatriotes. Il s’agit d’une mère et de sa fille, âgées de 85 et 55 ans. Le contact passe tout de suite bien et nous passons le dîner à discuter (et, je l’avoue, à critiquer les serveurs qui passent leur temps à vouloir nous enlever notre corbeille de pain ou à vouloir débarrasser nos assiettes alors que nous avons encore la bouche pleine…) Bref, l’ambiance est bonne et nous sommes ravies d’avoir des voisines aussi sympas. Nous les retrouverons tous les soirs car le dîner est en placement obligatoire contrairement aux petit-déjeuner et déjeuner qui sont en placement libre.

Nous continuons notre route dans le Romsdalfjord et peu avant 22 heures nous croisons le MS Finnmarken, un autre navire Hurtigruten. Corne de brume et grands signes, la rencontre est célébrée comme il se doit… !

MS Finnmarken

MS Finnmarken

A Molde nous récupérons les passagers qui ont fait l’excursion de la « route des trolls ». Molde est une petite bourgade surtout connue pour son festival de jazz en juillet et ses cultures de roses. L’escale est plus courte que prévue et nous restons sur le pont.

Arrivée à Molde –en arrière-plan, les Alpes de Romsdal

Arrivée à Molde –en arrière-plan, les Alpes de Romsdal

Le Scandic Seilet Hôtel se dresse telle une voile de bateau à l’entrée de Molde

Le Scandic Seilet Hôtel se dresse telle une voile de bateau à l’entrée de Molde

Usine d'extraction du gaz Ormen Lange

Usine d’extraction du gaz Ormen Lange

Ce soir le ciel est couvert et il n’y a pas vraiment de coucher de soleil, seulement quelques échappées belles sur des collines, et les nuages qui se colorent d’une jolie manière… Je resterais des heures sur ce pont, à regarder les nuages et la mer.

DSCF4934

DSCF4935

DSCF4937

DSCF4938

DSCF4956

DSCF4959

Publicités
Tagué , , , , , ,

4 réflexions sur “[Hurtigruten J2] : Alesund et le Geirangerfjord

  1. Sophie L dit :

    Quel plaisir de suivre ce voyage! Les photos sont splendides (coup de coeur en particulier pour les lumières du soir).
    Je crois que l’absence d’arrêt à Geiranger c’est aussi une histoire de sous, car la municipalité de Geiranger fait payer cher le privilège de faire escale ici. C’est aussi en partie pour cette raison qu’Hurtigruten a pas mal raccourci sa saison à Geiranger (lors de mon premier voyage en 2006, ça commençait mi-avril, maintenant seulement en juin, et dès septembre la balade se fait dans le Hjorundfjord, qui est tout aussi magnifique d’ailleurs même si moins médiatisé).

    • Ah ah je n’avais pas pensé à cette explication… C’est la seule « escale » où le navire n’a pas accosté, et je comprends mieux pourquoi. Merci pour tes commentaires et pour toutes ces infos intéressantes !

  2. C’est aussi agréable de voir le pays depuis la côte. mais parfois, c’était au pas de course pour vous : escale à 9 h, 45 mn de visite… Il ne fallait pas trainer 😉

    • C’est effectivement l’inconvénient principal de cette croisière, il y a pas mal d’endroits où on se serait bien arrêtées plus longtemps… 45 min à Alesund, clairement, c’était trop peu ! Ceci dit cela permet d’avoir une vision d’ensemble de la côte norvégienne, et de cibler un peu les endroits où on aimerait revenir pour un prochain voyage terrestre…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :