[Californie J7 à J9] – Sur la route des séquoias… (du 23 au 25 mai 2014)

Le vendredi matin nous partons en voiture en direction des grandes forêts de séquoias qui sont situées entre L.A. et Yosemite. Cela faisait longtemps que je rêvais de les découvrir, et je suis ravie que cela ait pu s’organiser à l’occasion de mon petit séjour californien !

Lac Isabella

Lac Isabella

Nous déjeunons au bord du lac Isabella, un grand réservoir artificiel planté au milieu d’une étendue aride, de temps en temps entrecoupée d’un peu de verdure et d’eau. Il y a un vent à décorner les œufs et le pique-nique en est un peu perturbé, tout s’envole y compris les verres à moitié pleins ! Ce week-end est un week-end de trois jours car lundi c’est Memorial Day, et il y a déjà un certain nombre de campings-car qui se sont installés sur les bords du lac. Ce lac semble idéal pour pratiquer des activités nautiques type kitesurf mais

cet environnement très sec n’est pas le plus joli qui soit…

P2420880

South Creeek Falls

South Creeek Falls

Quelques dizaines de kilomètres (et de virages…) plus loin nous entrons dans la Sequoia National Forest. Here we are ! Nous sommes maintenant à près de 2000m d’altitude et le fond de l’air est devenu plus frais. Nous ne tardons pas à apercevoir les premiers séquoias géants. Avec leurs énormes troncs rougeâtres et leurs sommets si lointains, ils sont impressionnants… Leur base aussi est étonnante et nous fait penser à des pattes d’éléphants.

Nous profitons du « Trail of a Hundred Giants », un petit circuit piéton aménagé dans la forêt, pour aller les admirer de plus près. Certains sont couchés sur le sol, d’autres sont mangés par les termites, mais leur taille reste incroyable… ainsi que leur âge. Du haut de ces séquoias, plusieurs millénaires (entre 2 et 3) nous contemplent… S’ils pouvaient parler, ils nous en diraient des choses !  Il n’y a pas que des séquoias dans la forêt et nous voyons également des pins rouges, des sugar pines, des cèdres… Nous remarquons que les séquoias poussent souvent en groupe de 2 ou 3 – ou peut-être que ce sont tout simplement ceux qui étaient regroupés qui ont le mieux survécu aux divers incendies selon le concept de « à plusieurs, on est plus forts » !

Trail of a hundred giants

Trail of a Hundred Giants

P2420938

P2420983

P2420949

Un géant tombé

Un séquoia englobe un pin

Un séquoia englobe un pin

L’air se réchauffe au fur et à mesure que nous redescendons doucement dans la vallée. Le long de la route vers l’hôtel il y a de très nombreux vergers (orangers, vignes, cerisiers…), c’est la région des cultures ici… Nous croisons plusieurs stands au bord de la route, où les fermiers vendent leurs fruits. C’est archi tentant ! Nous nous posons un moment à l’hôtel, je teste la piscine et puis nous ressortons dîner chez Sizzler, un family restaurant ayant l’avantage non négligeable de proposer aussi bien un salad bar bien garni que de bonnes grillades, ce qui satisfait donc tout le monde !

Les vergers

Les vergers

Samedi matin nous reprenons la route en direction du Sequoia National Park. En chemin nous nous arrêtons au lac Kaweah, que je trouve plus sympa que le lac Isabella d’hier… L’environnement est plus joli, un peu plus vert, et puis on peut y louer facilement des bateaux.

Lac Kaweah

Lac Kaweah

P2430079

Comme hier, la route qui monte au parc tournicote bien, nous sommes à la montagne… En prime, nous ne sommes pas les seuls à avoir décidé de découvrir le parc des Séquoias en ce WE prolongé et il y a de la queue à l’entrée ! Une fois à l’intérieur je suis surprise du nombre de panneaux informant de la présence d’ours dans le parc, et expliquant ce qu’il faut faire (et ne pas faire) en cas de rencontre impromptue. Les poubelles sont ainsi disposées dans des conteners verrouillés, on nous recommande de ne pas laisser de nourriture en vue dans la voiture, de lancer de petits projectiles vers un ours qui serait trop entreprenant…

Attention aux ours !

Attention aux ours !

De nombreux vestiges attestent de la présence des Indiens depuis longtemps sur le secteur, comme des peintures ou des mortiers qui traînent de-ci de-là.

Hospital Rock

Hospital Rock

Ancien mortier

Ancien mortier

Après quelques arrêts nous partons en direction du Moro Rock, un gros rocher granitique qui domine le parc et dont on peut faire l’ascension. Le parking principal est complet et nous devons nous garer plus loin et emprunter deux navettes pour nous rendre au départ de la balade. Globalement l’attente de la navette sera une activité à part entière de la journée, au vu du temps que cela nous prendra ! Ce n’est pas totalement bien rodé, et on se sent un peu comme dans le métro à l’heure de pointe. L’ascension du Moro Rock est assez facile, via un chemin bien balisé et protégé. De là-haut on surplombe une grande partie du parc, c’est superbe !

Moro Rock

Moro Rock

Vue sur le parc depuis Moro Rock

Vue sur le parc depuis Moro Rock

Vue sur la route qui traverse le parc

Vue sur la route qui traverse le parc

« I’m on the top of the big rock !! » (bis, bis repetita)

« I’m on the top of the big rock !! » (ter repetita)

Nous poursuivons en navette jusqu’à Crescent Meadow, une belle prairie au milieu de la forêt de conifères. Un chemin en fait le tour, et nous rencontrons plusieurs chevreuils (ou apparentés), adorables avec leurs grandes oreilles ! Il y a de nouveau de beaux séquoias, on ne s’en lasse pas…

En chemin, un pont original

En chemin, un pont original

Crescent Meadow

Crescent Meadow

P2430230

Nous avançons tranquillement, lorsque soudain nous remarquons que les gens devant nous se sont arrêtés et commencent à chuchoter. Nous ralentissons, et soudain nous apercevons un ours en train de traverser la prairie devant nous. Nous sommes à moins de cinquante mètres de lui… Il traverse tranquillement l’herbe et va se mettre à couvert sous les premiers arbres bordant la prairie. J’aperçois soudain avec les jumelles un mouvement dans l’arbre juste au dessus de lui… et ce sont non pas un, mais deux oursons que je vois alors descendre de l’arbre en s’agrippant au tronc ! C’est à la fois adorable et moyennement rassurant, nous sommes tellement près… ! Nous les regardons un bon moment, derrière les rangers appelés en renfort, et puis… nous faisons demi-tour, le chemin passe bien trop près de la petite famille 😉 En voilà une belle rencontre !

P2430258

Nous reprenons ensuite la navette et retrouvons ma grand-mère au musée, près duquel pousse « la sentinelle », un sequoia « moyen » de 78m et 2200 ans d’âge, quand même !

La sentinelle

La sentinelle

L’arbre star de la forêt est un peu plus loin… j’ai nommé le « General Sherman ». Agé de 3200 ans environ, ce sequoia géant est le plus gros arbre au monde de par le volume de son tronc, qui frôle les 1500m3. Son périmètre à sa base est de 33 mètres. Nous nous sentons petits… Comme de nombreux séquoias il présente une « cicatrice » liée aux incendies qu’il a traversés, incendies qui l’ont donc marqué sans le détruire puisque l’écorce des séquoias, de par les tanins qu’elle renferme, rend ces arbres très résistants aux flammes.

General Sherman

General Sherman

La cicatrice du feu

La cicatrice de General Sherman

Après cette dernière balade nous prenons le chemin du retour ;  le soleil de fin journée nimbe le parc de couleurs chaudes, et à chaque virage la route qui redescend vers la vallée nous offre des vues superbes sur la forêt que nous sommes en train de quitter.

P2430361

P2430354

P2430346

Renard ou coyote ?

Renard ou coyote ?

Après cette grande journée nous ne faisons pas long feu le soir. Nous dînons de nouveau au Sizzler et puis nous nous couchons tôt. Objectif : se lever tôt demain, afin de pouvoir retourner dans le parc avant de rentrer à L.A. ! En effet, avec le monde qu’il y avait nous avons perdu pas mal de temps et nous n’avons pas eu le temps de faire tout ce que nous voulions….

Pari tenu, le dimanche nous arrivons dans le parc avant la foule, et c’est bien agréable ! Notre première étape du jour est un autre arbre star, le « General Grant ». Si le General Sherman était le plus gros en terme de volume, celui-ci est le plus large en terme de diamètre à sa base (12m). C’est également le 3è arbre le plus volumineux au monde. Comme hier, il est intégré au sein d’une agréable promenade où nous admirons encore de beaux arbres. En chemin nous traversons un tunnel bien particulier… puisqu’il s’agit d’un sequoia tombé en 1900 et évidé. Il a servi d’abri aux premiers « visiteurs » du parc, notamment ceux qui se sont occupés de sa construction. Nous découvrons également une cabane ayant servi d’abri à la cavalerie puis aux premiers rangers.

P2430378

Le séquoia tombé et creusé

Le séquoia tombé et creusé

P2430389

General Grant

General Grant

La cabane

La cabane

P2430454

Après cette jolie balade nous reprenons la route en direction de Hume Lake, un petit lac que nous avions repéré sur la carte. Nous ne savions pas trop à quoi nous attendre et nous ne sommes pas déçus, il s’agit d’un superbe lac de montagne entouré de pins. Entre le bleu profond de l’eau, le bleu clair du ciel et le vert intense des arbres, ce petit coin a des airs de paradis… On se croirait dans le nord du Canada, en tout cas c’est comme cela que je l’imagine ! Nous pensions pique-niquer au bord du lac mais il y a foule alors nous nous replions un peu plus loin de la forêt. On n’entend que les cigales et le bruit du vent dans la pinède, vive les vacances !

Hume Lake, un petit lac caché dans les pins...

Hume Lake, un petit lac caché dans les pins…

P2430491

P2430505

Hé hé, je suis plus grande que le séquoia derrière moi !! OK, c’est un petit, mais quand même !

Hé hé, je suis plus grande que le séquoia derrière moi !! OK, c’est un petit, mais quand même !

Un peu plus loin débute le Kings Canyon National Park. La route serpente d’abord en hauteur, offrant de superbes panoramas sur le canyon, puis descend pour longer la rivière. Plusieurs petites balades sont organisées et permettent d’aller voir de jolies chutes d’eau. Papa, Grand-Mère et moi en profitons pour nous dégourdir les jambes, pendant que Maman fait la sieste dans la voiture 😉

Kings Canyon

Kings River Canyon

P2430534

Grizzly Falls

Grizzly Falls

Roaring River Falls

Roaring River Falls

IMG_6169

Quelques kilomètres après la dernière chute d’eau, la route se termine d’un coup… à Road Ends, logique, non ? 😉 Là encore le lieu est superbe avec une belle prairie couverte de pommes de pin, une rivière et des geais bleus qui guettent les miettes des voyageurs… Il y a de nombreuses possibilités de randonnée dans le coin, de quelques heures à plusieurs jours. Il faut juste ne pas avoir peur des ours !

P2430571

Geai bleu

Geai bleu

P2430600

P2430601

C’est ici que notre découverte du Sequoia et du Kings Canyon National Park s’achève… A Road Ends il faut faire demi-tour, et nous refaisons le chemin du matin en sens inverse. Nous reprenons ensuite la route en direction de L.A., où nous arrivons juste avant 22H… c’est-à-dire juste avant la fermeture du Chipottle, notre petit resto mexicain à emporter. Hip hip hip, hourra ! C’est le dîner en apothéose d’un week-end fort réussi, et je recommande cette escapade nature à tous ceux qui passent par L.A. !

La carte du parc pour ceux qui programment une visite

La carte du parc pour ceux qui programment une visite

Publicités
Tagué , , , , , ,

4 réflexions sur “[Californie J7 à J9] – Sur la route des séquoias… (du 23 au 25 mai 2014)

  1. Géraldine dit :

    Ho ouais ! Le Sequoia National Park, nous n’avions pas eu le temps de le visiter, alors je me délecte de ton article. Génial, et puis quelle chance d’avoir rencontré Maman Ourse et ses bébés… Trop jalouse 😉

    • Ce moment restera gravé dans ma mémoire pour un bout de temps… C’était tellement fou de voir cette ourse traverser devant nous, puis les deux petits descendre de l’arbre ! Allez, prochain gros voyage, vous retournez aux US ou au Canada 😉

  2. Lau dit :

    T’as un peu exagéré sur l’âge des Sequoia : Grant 1500 à 2000 ans (sans doute plus proche de 2000) et Sherman 2200 ans. Ça reste bcp mais mille de moins que tu ce que tu as écrit 🙂 Et Grant est le deuxième arbre le plus grand du monde en terme de volume (pas le troisième)… =) Sequoia National Park possède les deux plus gros êtres vivant au monde… Il y a des chance pour que Grant devienne plus gros encore que Sherman mais, on ne sera plus là pour le voir depuis très longtemps (dans environ 800 ans) !
    C’est aussi en Californie que se trouve l’arbre le plus haut du monde 115m (soit 32m de plus que Sherman) à Redwood National Park.

    • Bonjour et bienvenue ici ! Merci pour ces précisions/corrections, je ne sais plus d’où je tenais mes sources… Enfin, j’espère que cela ne t’a pas empêché de profiter du reste de l’article 😉 Ces parcs nationaux sont tellement magnifiques… j’avais adoré mon séjour là-bas.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :