BILAN NORD CHILI

Longue bande de terre de 4300km coincée entre le Pacifique et les Andes, le Chili offre des paysages spectaculaires et extrêmement variés. Aux glaciers et vastes plaines de Patagonie succédent les immensités vertes, les lacs et les volcans du centre, puis les déserts arides, les oasis et l’altiplano du nord, pour le plus grand plaisir du voyageur… Le Chili est une destination idéale pour qui veut découvrir l’Amérique du Sud sans se prendre la tête. Bonnes infrastructures, transports efficaces, nourriture sûre… le Chili est un pays dans lequel il est très facile de voyager, que l’on soit seul(e), en couple ou en famille.

C’est avec beaucoup de plaisir que je suis retournée au Chili, deux ans presque jour pour jour après notre premier voyage sud-américain. Je ne connaissais pas du tout le nord du Chili, mais entre mon excellent souvenir du sud et les paysages superbes que j’avais vus en Bolivie, tout près du nord du Chili donc, je n’étais pas très inquiète. Je n’ai effectivement pas été déçue, et ce voyage fut à la hauteur de mes attentes ! Par contre, deux semaines et demi sur place cela passe vite, trop vite… On n’est clairement pas sur le même tempo que lors d’un TDM où l’on est nettement plus flexible.

J’ai facilement retrouvé mes marques de voyageuse solo lors de ce voyage, et j’ai constaté une fois de plus qu’on n’est jamais seule en voyage… Ceci dit, sur une planète de 7 milliards d’habitants, le contraire m’aurait étonnée !

Je retiens de ce voyage la leçon, pourtant répétée et râbachée, que voyager c’est simple comme un billet d’avion… Prise dans la course de la vie parisienne et le sentiment que cela risquait d’être compliqué, je rougis en repensant que j’ai hésité à prendre ces billets pour le Chili. C’est finalement Benoît qui m’a poussée à partir, et je l’en remercie encore ! 🙂

Mon itinéraire

Mon itinéraire

Le Chili (version 2014) en chiffres :

–         21 jours de vacances : 18 jours au Chili, 1 jour et demi de voyage aérien, ½ journée à Dallas, et une journée de retrouvailles avec Benoît à Paris

–         2 jours à Santiago, 4 jours et demi à Arica, 3 jours à Iquique, 4 jours à SPA, 2 jours à La Serena, 1 jour à Valparaiso/Vina del Mar… et le reste dans le bus !

Hébergement :

–          10 nuits en hostel, toujours en chambre individuelle sauf une nuit en dortoir

–          2 nuits AirBNB chez l’habitant(e) à Santiago

–          2 nuits 100% luxe à Iquique

–          3 nuits dans le bus : d’Iquique à SPA, de SPA à La Serena, de La Serena à Santiago

–          3 nuits dans l’avion : de Dallas à Santiago, de Santiago à Dallas, et de Dallas à Paris

Budget :

Avion : Les billets pour le Chili sont souvent très chers, et pour pouvoir m’offrir ce voyage sans pour autant sombrer dans le rouge j’ai opté pour l’option « économique », j’ai nommé : les vols avec escale. Après comparaison intensive des différentes possibilités et évitement de l’IP tracking au maximum (principe commercial consistant à augmenter les prix quand un même ordinateur effectue plusieurs fois une recherche similaire, afin de lui faire croire que les billets partent vite) j’ai donc opté pour des billets American Airlines avec escale à Dallas (6H à l’aller, 11H au retour), pour un prix de 667 euros. Cela me rallonge pas mal (disons que je passe par les deux côtés du triangle rectangle au lieu de passer par l’hypothénuse…), mais financièrement c’est le top, du simple au double par rapport aux vols directs ! Iberia proposait aussi des tarifs intéressants, avec escale à Madrid,  mais lorsque j’ai voulu réserver le prix à payer était toujours plus cher que le prix annoncé et en plus ils font énormément d’IP tracking… J’ai donc jeté l’éponge.

A ces billets A/R j’ai rajouté un vol intérieur Santiago-Arica avec Sky Airlines, qui m’a coûté 160 euros en one way. Cela porte donc le coût total des billets d’avion à 827 euros.

Vie sur place Je suis partie avec du liquide en euros, USD et pesos chiliens. Sur place j’ai retiré trois fois des pesos chiliens, pour un cours bien plus intéressant, en dépit des frais bancaires, que le bureau de change parisien où j’avais acheté les pesos avant le départ. Je n’ai pas changé d’argent au Chili et je suis donc rentrée avec tous mes euros et tous mes dollars, moins ceux dépensés à Dallas !

Une fois les comptes faits, il s’avère que lors de ces 3 semaines j’ai dépensé 1003 euros pour la vie quotidienne, l’hôtel et les visites, ce qui fait une moyenne d’environ 50 euros/jour. Sans ma folie hôtelière à Iquique (que je ne regrette pas une seconde, ceci dit…), le budget tournerait à 40 euros/jour.

Au total, tout compris, ce voyage de 3 semaines au Chili m’a coûté 1830 euros… A peine plus, donc, que les vols directs Air France (1500 euros). Cela valait le coup de faire un détour ^^

Exemples de prix

–          Lot de 4 excursions avec Terra extreme : 55 000 pesos (75 euros)

–          Une chambre simple dans un petit hostel : entre 10 000 et 18 000 pesos/nuit (entre 14 et 25 euros)

–          Le bus de nuit, semi-cama Tur Bus, entre La Serena et Santiago : 8000 pesos (11 euros)

–          Un kg de mangues : entre 1000 et 1500 pesos (entre 1,5 et 2 euros)

–          Les toilettes publiques : entre 200 et 300 pesos (entre 30 et 40 centimes)

Ce que j’ai préféré :

–         L’accueil chaleureux des Chiliens, et leur patience face à mon espagnol hésitant. Je pense notamment à Javiera, Mauricio et Herman… mais aussi à toutes les sympathiques personnes qui ont croisé mon chemin, du chauffeur de taxi d’Iquique au guide d’Arica ou de l’isla Damas !

–         Les sublimes paysages de l’altiplano, entre lagunes, vigognes, flamants roses et végétation rase… et l’impression d’espace absolu qu’il existe là-haut.

–         Les mangues et les avocats, incomparables, inimitables

–         Pouvoir découvrir Humberstone à mon rythme, et sans groupe

–         Les nombreux animaux en liberté : vigognes, guanacos, petites chouettes, dauphins, pingouins, nandous…

–         La sensation de flotter dans l’eau ultra-salée de la laguna Cejar

–         La météo, parfaite…

–         Me dire que deux ans après, je suis de retour en Amérique du Sud, et ça, c’est cool 🙂

Ce que j’ai moins aimé :

–         La soirée « cafardeuse » à Iquique

–         Découvrir ce qu’est le mal d’altitude… J’y avais échappé en 2012, cette fois je n’y ai pas coupé

–         Oublier une robe que j’aimais bien dans l’auberge de jeunesse d’Arica

–         Le vol Dallas-Paris du retour… entre turbulences et siège ultra-inconfortable, je fus heureuse d’arriver !

Publicités
Tagué ,

4 réflexions sur “BILAN NORD CHILI

  1. Géraldine dit :

    Et maintenant, c’est quoi le next country ????

  2. Papounet encore et toujours ! dit :

    … et Los Angeles !

    J’aime bien ces « recap ». Pour la robe – pas moyen de la récupérer ? As tu téléphoné ou envoyé un mail ? Une expédition au bureau N… local à Santiago et envoi aux US par le courrier interne…. est possible.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :