De J302 à J303 : Luang Prabang, partie 1 : Où je découvre le Mékong, la jungle et les grottes de Pak Ou (10 et 11 septembre 2012)

EDIT DU 14/09 : Incroyable, ce blog est quasiment à jour ! Cela faisait un bail… Profitez-en, demain je quitte le Laos touristique pour m’enfoncer dans la pampa, alors je ne suis pas sûre que la connexion internet suive… Gros bisous à tous !

Mon bus arrive quasiment à l’heure à Luang Prabang le 10 au matin, et je me mets alors en quête d’une guesthouse. Je suis accompagnée par trois personnes avec qui j’ai sympathisé dans le bus, à savoir un couple d’Autrichiens et un Espagnol. Ce dernier vit à Kuala Lumpur depuis deux ans et a un super job qui lui donne une semaine de vacances toutes les trois semaines de travail… en plus des congés payés normaux… et avec Air Asia qui est basée à KL, autant vous dire qu’il sait quoi faire de ses semaines off 😀

Après plusieurs visites infructueuses je finis par trouver mon bonheur : une grande chambre avec salle de bains commune… et balcon privé, dans une guesthouse située dans le calme d’une petite ruelle pavée, à deux pas du Mékong. Je paye 40 000 kips (4 euros) la nuit après négociation (et promesse absolue de ne ramener personne en douce dans ma chambre, qui est en fait une double… :-D). Les Autrichiens m’emboîtent le pas, quant à l’Espagnol il se prend un lit en dortoir un peu plus loin.

Rose, vous avez dit rose ?

Comble du luxe… un balcon rien que pour moi !

Je m’installe rapidement avant de filer me balader dans Luang Prabang. C’est la ville la plus touristique du Laos, et je comprends vite pourquoi… Avec ses petites rues calmes, ses bâtiments bas et la proximité du Mékong, il fait bon vivre par ici. Les nombreux temples et monastères (ils couvrent un tiers de la surface de la ville !) donnent à Luang Prabang une atmosphère particulière, empreinte de spiritualité. Il fait un temps superbe, et les rues désertes sont écrasées de chaleur. Seuls quelques moines se hasardent dehors, équipés de leurs parapluies, ainsi que quelques touristes en quête de découvertes…

La rue principale

Insolite…

Je déjeune dans un boui-boui pas extra avant de m’offrir un dessert au Banneton, sans doute la meilleure chaîne de boulangerie au Laos… Leur tarte amandes/cassis sur pâte sablée tient toutes ses promesses !

Je marche ainsi jusqu’à la toute fin de la rue principale, qui s’achève face au confluent entre la Nam Ou et le Mékong. En cette saison les eaux sont très boueuses, ce qui lui donne cet aspect marron. On est encore en ville et pourtant sur les berges la végétation est luxuriante : banians, bananiers et diverses plantes s’entremêlent en un joyeux désordre. De temps en temps des clameurs s’élèvent du fleuve, et je vois alors passer des barques chargées de rameurs qui pagayent avec une belle énergie.

L’endroit où la Nam Ou rejoint le Mékong

Je remonte ensuite le long du Mékong jusqu’à la guesthouse. Le Mékong est bordé tout du long par plein de petits restaurants qui ont l’air bien sympathiques. De nouveau, de nombreuses petites ruelles remontent vers le centre-ville. Tout est calme, on dirait que le temps est suspendu…

Les vestiges de la présence française sont encore bien présents ici, et de nombreux bâtiments sont nommés en français. C’est par exemple le cas de La Poste… Pas de risque de se tromper de guichet !

Je me pose un peu à l’hôtel avant de sortir admirer le coucher de soleil.  Je suis à peine remontée que déjà on toque à ma porte, ce sont les Autrichiens qui me proposent de venir dîner avec eux… Aussitôt dit, aussitôt fait, et nous filons dîner dans l’un des petits restos face au Mékong. La dame qui tient le resto est super sympa. Après dîner nous faisons un tour au marché nocturne, une grande activité à Luang Prabang… ! Il y a énormément d’artisanat, assez similaire d’un stand à l’autre, et pas toujours local d’ailleurs… Enfin, cela reste très agréable de déambuler d’un étal à l’autre. Tout est très coloré, bien présenté et c’est un régal pour les yeux !

Le marché nocturne

Le lendemain, je pars en bateau sur le Mékong à la découverte des grottes de Pak Ou. Elles sont situées à 25km de Luang Prabang, et nous mettons près de deux heures à les rejoindre. Sur le bateau je sympathise avec un Canadien, Jessie, et un Japonais, Gecko. On discute tout en admirant le paysage… Aujourd’hui encore il fait très beau, et nous naviguons entre le marron du fleuve, le bleu du ciel et le vert vif des montagnes alentours, c’est très beau.

Le long du Mékong…

Nous croisons parfois des bateaux similaires au nôtre

Nous nous arrêtons en chemin dans un village où ils fabriquent du « lao-lao », le « whisky lao » comme ils disent… En fait c’est de l’alcool de riz. On déguste, c’est bien fort quand même (entre 15 et 50° selon les bouteilles) !

Distillation

Lao-lao

Incontournable artisanat

Quant aux grottes, il s’agit d’un lieu de pèlerinage important dans la région, et ce depuis fort longtemps. Elles sont au nombre de deux, creusées dans la falaise surplombant le Mékong, et sont pleines de statues de Bouddha apportées ici par les pèlerins. Il y en a des milliers, de tailles, formes et matières variées. La première est très ouverte sur l’extérieur et bénéficie donc de la lumière naturelle, par contre pour la seconde une lampe torche s’avère indispensable… Elle s’enfonce en effet sur plus de 50 mètres dans la montagne.

Arrivée dans la première grotte

Escaliers entre la première et la deuxième grotte

Entrée de la deuxième grotte

En fin d’après-midi je décide de monter sur le mont Phousi. Il s’agit du point culminant de Luang Prabang, et de là-haut la vue est censée être magique au coucher du soleil… enfin, avant d’accéder à la vue il faut grimper ! Plusieurs temples et monastères sont situés le long du mont, et j’alterne grimpette et visites.

La position des mains de ce Bouddha est typique de Luang Prabang

Le panorama une fois en haut est effectivement très beau. On se rend bien compte à quel point Luang Prabang est construite dans la jungle, c’est impressionnant… La vue sur le Mékong est imprenable. Je ne suis pas la seule à avoir eu l’idée de monter en cette belle fin d’après-midi, mais l’ambiance est plutôt agréable. Je sympathise avec un groupe de Français en voyage organisé, ils sont sympas comme tout. Nous discutons en attendant le coucher du soleil.

Le stûpa au sommet du mont Phousi

Je retrouve Jessie et Gecko au marché nocturne, dans une petite ruelle spécialisée dans l’alimentation. On y trouve notamment des stands de type « buffet », où l’on remplit soi-même son assiette pour 10 000 kips (1 euro). Il y a du choix, c’est tout frais et c’est délicieux, que demander de plus ? Pour le dessert je me rabats sur l’une des nombreuses dames qui vend des douceurs à 5000 kips. Ce soir je teste les croquettes de banane – c’est une réussite – puis les beignets coco/haricot – hélas un échec total, on ne peut pas tout avoir ! Entre les deux je fais un grand tour avec Jessie dans le marché nocturne… on a perdu Gecko en route car il rencontre des connaissances (féminines le plus souvent) tous les dix mètres. Un vrai tombeur ! 😉

Dès 17 heures les stands du marché nocturne envahissent les rues de Luang Prabang

Le super buffet à un euro l’assiette… J’aime !

Publicités
Tagué , , , , , , , , , , ,

9 réflexions sur “De J302 à J303 : Luang Prabang, partie 1 : Où je découvre le Mékong, la jungle et les grottes de Pak Ou (10 et 11 septembre 2012)

  1. Benoit dit :

    La barque est super impressionnante, elle a l’air tellement longue !
    Sinon c’est à cause de la chaleur qu’on ne voit personne dans les rues ?
    On dirait que le Laos est vide.

  2. Oui, c’est un peu comme dans tous ces pays tropicaux, les gens se lèvent très tôt, il y a un gros creux entre midi et 16H, et puis l’animation reprend à partir de 17H… Et à 21H, tout le monde dort 🙂

  3. Laure dit :

    Coucou Aurélie,
    Moi aussi me voilà à jour… je viens de rattraper mon retard de lecture sur le blog (je vous avais abandonnés à Bangkok… ça commençait à dater !!). Je vois avec plaisir que tu continues tes récits, encore 2 mois de lecture assurés 😉
    Pas trop bizarre pour toi de voyager seule après ces 10 mois de TdM partagés ? Je me souviens que quand nous étions rentrés en France après le TdM, mon copain avait repris le boulot tout de suite et cela m’avait fait tout drôle de me retrouver seule toute la journée après avoir été ainsi quasi 24h/24 tous les 2 🙂
    J’espère que le Laos te plaît, j’avais vraiment trouvé l’ambiance très chouette et les gens adorables. Au passage, je te conseille 2 endroits que j’avais adorés, si tu as le temps : Nhong Khiaw dans le nord, pas grand chose à y faire à part se balader dans la campagne, profiter du bord de rivière et des paysages magnifiques mais nous avions tellement adoré que nous avons failli ne plus en partir 😉 Et dans le sud, les îles sur le Mékong, particulièrement Don Khone que nous avons préféré à sa voisine Don Det (Don Khone est beaucoup plus calme avec très peu d’hôtels – enfin à l’époque – alors que les guesthouses sont beaucoup plus nombreuse de l’autre côté du Mékong).

    Bonne suite de voyage et au passage bon courage à Benoît pour la réadaptation à la vie française.

    • Ah je viens seulement de voir ton message, je ne sais pas pourquoi il m’avait échappé !! Bravo pour le rattrapage, ça faisait une sacrée lecture depuis Bangkok…
      Merci pour les bons plans ; je ne suis pas remontée jusqu’à Nhong Khiaw, par contre je te réponds en direct des 4000 îles 😀

      Je me suis installée à Don Det, mais je dois dire que je circule beaucoup la journée entre Don Det et Don Khone, c’est tellement pratique avec un vélo… Perso j’aime bien Don Det, il y a beaucoup de guesthouses mais c’est loin d’être plein à cette période de l’année. En revanche pour les balades à vélo Don Khone est plus sympa, il y a plus de balades à faire.

      Et sinon pour ta première question, il m’a fallu quelques jours pour m’adapter au fait de voyager seule, mais maintenant ça roule, et j’en profite au maximum… Seule, mais aussi parfois accompagnée car mine de rien on rencontre plein de gens sur sa route 🙂

      Grosses bises, et j’espère qu’on arrivera à se voir en France un de ces quatre… ?

      Aurélie.

  4. Martin dit :

    Superbes photos comme d’habitude… Mais où vont-ils comme ça sur ces loooooooooooooooooooooooongues barques???

  5. Géraldine dit :

    Auréliiiiiie, heeeeelp ! En pleine recherche d’une guesthouse sympa à Luang Prabang, te souviens-tu du nom de celle que tu avais trouvée, avec ta chambre rose ?!
    Merci et grosses bises, je t’écris bientôt, nous partons demain matin dans la jungle du nord du Laos 🙂

  6. Coucou Géraldine ! Je n’ai plus le nom en tête mais c’était dans la rue que j’ai mis sur l’itinéraire : https://www.google.fr/maps/dir/Joma+Bakery+Caf%C3%A9,+Chao+Fa+Ngum+Rd,+Luang+Prabang,+Laos/19.8894415,102.1315804/@19.8890781,102.131533,19z/data=!3m1!4b1!4m8!4m7!1m5!1m1!1s0x312f2a426fb70085:0xb1ae7742ff2c3baf!2m2!1d102.132726!2d19.888436!1m0
    De mémoire c’était le dernier hôtel, sur la gauche, avant le Mékong.
    Bises et bon séjour à LP !!! 🙂

  7. Je ne crois pas que ce soit Khem Kong B&B, je pense que c’était l’hôtel juste après…

    • Géraldine dit :

      Merci beaucoup Aurélie, on a cherché la fameuse petite auberge mais, sûrs de rien, on est partis ailleurs… Trop mignon Luang Prabang, on a bien aimé. Plaine des Jarres maintenant, avant Vientiane et le Vietnam ! Bises !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :