De J286 à J295 : Dix jours de rêve à Koh Samui – Rando et Full Moon Party à Koh Phangan (du 25 août au 3 septembre 2012)

Ah, notre plage…

 

Le samedi 1er septembre nous passons une matinée tranquille, entre grasse mat’ – Benoît était comme toujours sur le pied de guerre à 8H30, mais s’est recouché quand il a constaté encore une fois l’absence absolue de vent… – tour au marché, blog et baignade. J’étrenne pour l’occasion mon nouveau maillot, acheté hier soir au marché nocturne de Bophut…. Je l’aime d’amour, avec ses petits nœuds partout comme j’en rêvais depuis longtemps!

Mon beau maillooooot !

Nous déjeunons sur la terrasse, puis un minibus vient nous chercher pour nous conduire à notre bateau pour Koh Phangan, notre destination du jour. Au programme, randonnée au centre de l’île puis Full Moon Party ! Les Full Moon Parties sont de grosses fêtes organisées sur différents plages de Thaïlande, dont celle d’Haad Rin à Kho Phangan, les soirs de pleine lune.

Lee minibus nous met directement dans l’ambiance, la radio est à fond… ça va swinguer ce soir !!! Quant à notre bateau, il ne s’agit pas des ferries standards comme nous le pensions, mais… d’un speed boat. Le pilote va à fond, nous n’étions jamais allés aussi vite sur l’eau. On tient nos lunettes et nos affaires, car ça saute et ça vole !

Notre bateau

Nous mettons moins d’un quart d’heure pour parcourir les 20km qui séparent Koh Samui de Koh Phangan. Nous négocions ensuite avec un songthaew pour aller au centre de l’île, là où commence la randonnée que nous voulons faire.

Le sud de Koh Phangan – là où nous avons débarqué et là où se tient la Full Moon Party- est très développé et très touristique. En revanche, le nord et surtout le centre de l’île sont restés très sauvages. Le point de départ de la randonnée est perdu au milieu de nulle part, et nous convenons avec le taxi qu’il revienne nous chercher à 18H pour nous ramener à Haad Rin, nous ne trouverons jamais de taxi ce soir dans ce désert sinon !

Nous attaquons donc la rando qui va nous mener jusqu’au sommet du mont Khao Raa, le point culminant de l’île (à 627m au-dessus du niveau de la mer… je vous rassure, nous ne sommes pas partis de la plage mais déjà de plus haut !). Benoît maudit assez vite Aurélie, car « le programme aux petits oignons concocté avec amour » se révèle être une bonne montée. Après une semaine entre kite, mer et transat, notre surfer winner aurait-il perdu l’habitude de crapahuter ? 😉

Le chemin est indiqué par des panneaux assez sommaires mais clairs, nous enjoignant à chaque fois… de continuer à grimper. Nous serpentons entre les bananiers, puis carrément dans la jungle. Nous apercevons la deuxième tarentule de notre séjour thaïlandais, très vite cette fois car elle se carapate dès qu’elle nous entend (et ça court vite ces bestioles !) Nous voyons également de jolies plantes, telles ces fougères aux feuilles ramifiées, ou bien cette espèce d’orchidée poussant dans les arbres et que nous n’avions vu jusqu’alors qu’au jardin botanique. Comme souvent, la nature est impressionnante… Il y a même des arbres qui ont poussé dans des rochers, forçant ceux-ci à se fendre au milieu.

Les drôles de fougères

Deux heures de grimpette plus tard nous arrivons enfin à notre objectif… Le sommet ! De là-haut la vue sur l’île est jolie, sans toutefois égaler la vue que j’avais eue la veille, lors de ma journée dans le parc national d’Angthong.

We did it !

Avant de commencer la descente, une petite boîte en plastique posée par terre attire notre attention. Nous regardons ça de plus près, et découvrons qu’il s’agit d’un « trésor » geocatching, un jeu à destination des utilisateurs de GPS et consistant à retrouver à l’échelle mondiale des trésors indiqués par leurs coordonnées GPS. On peut prendre ce que contient la boîte, à condition de remplacer ce que l’on a pris par autre chose. Du coup, nous prenons des lingettes au citron… et donnons un mini-dentifrice et un bon-cadeau pour une bière à Bangkok 😀 En tout cas nous sommes séduits par ce jeu, que nous ne connaissions pas avant de trouver cette boîte !

Nous redescendons par le même chemin, en faisant attention où nous mettons les pieds car ça glisse pas mal. Nous arrivons pile à l’heure au lieu de RDV avec le taxi… taxi qui, bien évidemment, n’est pas là. Arghhhhh ! Nous sommes en pleine cambrousse, et la nuit ne va pas tarder à tomber. Heureusement, 3 Espagnols qui faisaient aussi la rando ne tardent pas à redescendre eux aussi… et ils sont en scooter. On leur saute littéralement dessus, afin qu’ils nous déposent au moins sur la route principale à quelques kilomètres de là. Ils acceptent bien volontiers, ouf !

Une fois sur le bord de la route, un autre défi nous attend : trouver un taxi pour redescendre vers Haad Rin. Là non plus, ce n’est pas gagné… En une demi-heure, aucun taxi ne passe. Il n’y a que des scooters, et des pick-ups à moitié vides qui ne s’arrêtent pas en dépit de nos signes. Le seul à s’arrêter est un minibus d’agence de voyage, qui nous demande un tarif exorbitant pour nous conduire à destination, ce que nous refusons.

Nous commençons à désespérer lorsque soudain une petit Jeep/pick-up ralentit et s’arrête à notre hauteur… Victoire ! Il s’agit d’une famille avec leurs 4 enfants, originaire de Paris et Suresnes, le monde est petit ! Ils sont super sympas, et ont fini par céder à leurs enfants qui les harcelaient pour aller à la Full Moon Party… ou plutôt, à la « fête fluo » comme le dit la plus petite fille, âgée de 6 ans. C’est trop chou ! Nous nous installons à l’arrière avec les deux filles de la famille, et passons le trajet à discuter avec elles. Elles sont mignonnes comme tout. A un moment on rigole, car les deux garçons à l’intérieur narguent leurs sœurs avec des bonbons, à travers la vitre… Et là, Benoît dégaine nos Mentos, qui ont un succès certain 😀

Ils nous déposent juste à l’entrée de la Full Moon Party, et nous les remercions bien. Il est 19 heures et pour l’instant c’est plus que calme… Les stands sont installés, mais attendent le client. Nous déambulons dans les rues piétonnes et sur la plage, ça promet d’être énorme ce soir… Toutes les boutiques sont ouvertes, bien sûr, et exposent bien en évidence les accessoires indispensables à la soirée : chapeaux phosphorescents, T-shirts « Full Moon Party », peinture de peau… Il y a également de nombreux stands de nourriture, et d’encore plus nombreux stands d’alcool, ou plutôt de « buckets » : de petits seaux vendus avec un ou deux softs et une bouteille d’alcool, à mélanger soi-même et à partager avec ses amis… ou pas.

Stands de nourriture sur la plage

Les fameux buckets…

… et pour les vendre, tous les slogans sont bons !

… Mais mon préféré c’est celui-ci, « Same same… but better ! »

Comme prévu tout est très cher pour ici, même… les toilettes, et pour certains ça ne rigole pas :

« No money, No toilet, No talk » (10Baths = 30 centimes d’euros)

Sur la plage, chaque resort et chaque hôtel a son enseigne « partenaire officiel de la Full Moon Party », ou équivalent. Certaines sont vraiment chouettes… et nous on se réjouit de ne pas dormir là ce soir 😀 Il y a des jongleurs de feu, et aussi un grand toboggan super raide que je teste… juste avant qu’ils n’allument deux grandes torches de part et d’autre. Ça va vite !!! Je le retesterai avec les flammes juste avant de rentrer à Koh Samui, et en fait on va tellement vite qu’on ne sent pas la chaleur.

Le toboggan avec les torches

On grignote une part de pizza sur la plage, et puis nous décidons d’aller dîner dans l’une des petites rues derrière en attendant que l’ambiance s’installe. En sortant nous nous achetons des petits pots de peinture phosphorescente, et on commence l’atelier peinture en pleine rue. Le résultat est plutôt réussi ! Pendant la peinture nous recroisons la famille de Français – qui se rentre – ainsi que nos trois copines allemandes du trek de Chiang Mai, on est super contents de les revoir.

L’artiste à  l’œuvre…

… et le résultat !

Un grand smiley…

… et des palmiers…

… ça fait un Mag*nus Pal*mito heureux !

Une fois parés de nos belles peintures, nous attaquons la fiesta… ça y est, l’ambiance est là !

Quant à la suite de mon récit… Je peux vous faire la Full Moon Party version « bright side » ou « dark side »… !

Allez, commençons par le bright side. La Full Moon Party c’est géant, c’est une ambiance de folie, c’est entre 5000 et 20 000 personnes réunies pour danser sur la plage à la lumière de la pleine lune… C’est la peinture phosphorescente, les tenues démentes, la musique à fond, c’est toutes les photos que vous avez vues plus haut dans cet article.

Mais… c’est aussi des gens effondrés ivres morts dans le caniveau à 23 heures (!), des mecs qui urinent dans la mer parce qu’ils ne veulent pas payer les toilettes (moi qui avais pris mon maillot, je peux vous dire qu’il est resté au fond du sac…), des centres de santé de permanence, plein de minettes à moitié à poil… et des pickpockets ! Je me réjouis d’ailleurs encore d’avoir tenu à l’œil un mec que je ne sentais pas. Il nous avait d’abord proposé de l’ecstasy (oui, oui…), puis devant notre refus s’était assis juste derrière Benoît qui dansait. Lorsqu’il a avancé sa main vers la poche de short de Benoît qui contenait mon appareil photo, j’ai bondi et je l’ai chopé. Dommage qu’il n’y ait pas eu de police à côté… Nos copines allemandes n’ont pas eu cette chance et se sont fait piquer leur appareil photo… qui contenait les photos de leurs 3 semaines de vacances en Thaïlande 😦

« Humiliation area »

Plus sexiste, tu meurs !

Classe…

Nous avons filé vers 3 heures, avant qu’il ne reste plus que des gens ivres… Le temps d’avoir notre bateau de retour, puis de prendre le minibus jusqu’à l’hôtel, il était plus de 5 heures lorsque nous nous sommes couchés ! Et oui, oui, le lendemain Benoît était debout à 8 heures… et il n’y avait pas de vent 😉

Pour conclure sur cette journée bien remplie, nous avons été emballés par notre rando tout comme par la Full Moon Party. Comme toute grosse soirée, elle a des points positifs et des points négatifs… mais c’est indubitablement une expérience à vivre si vous passez par les plages de Thaïlande à la bonne période, quitte à ne pas rester tard si finalement ce n’est pas votre truc. Si vous y allez au début vous découvrirez « la fête fluo » décrite par notre petite amie… et si vous restez plus tard, ce sera la « Rave party sur la plage » dont nous avait parlé le prof de Kite surf de Benoît !

Tagué , ,

Une réflexion sur “De J286 à J295 : Dix jours de rêve à Koh Samui – Rando et Full Moon Party à Koh Phangan (du 25 août au 3 septembre 2012)

  1. Jeannot dit :

    J’étais venu pour avoir quelque info sur Thaïlande et avoir un aperçu de ce qu’en pense réellement les blogueurs, mais j’ai eu plus et j’été vraiment ravi d’être tombé sur votre blog.
    Merci

    Jeannot B. Artisan

    Blog favori : Neodyssée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :