De J268 à J275 : Une semaine à Bangkok, les visites ! (Partie 2) (du 7 au 14 août 2012)

Jolis canaux en chemin

Dimanche 12 nous décidons de nous mettre en quête du fameux marché Pak Khlong, réputé être le plus beau marché de Bangkok. En un mot comme en cent, nous faisons… chou blanc ! Au lieu de la féérie de couleurs et de senteurs promise, au lieu du mélange fabuleux de fruits et de fleurs espéré… Nous découvrons des entrepôts à moitié vides, et sales. Quelques rares marchands sont là, mais la plupart des stands sont fermés. Nous réalisons alors que nous sommes le 12, jour de l’anniversaire de la reine et aussi jour de la fête des mères, et donc jour férié ici… Ceci doit expliquer cela !

Nous finissons tout de même par trouver une rue avec pas mal de fleuristes –effet fête des mères oblige. Les fleurs sont superbes… quant aux prix, ils défient toute concurrence. Pour le prix d’une rose chez Monceau Fleurs en France, là on a un bouquet de 50 roses… Aaaaah !!!

Le Pak Khlong Market… ça fait rêver hein !

Marché aux fleurs

Colliers de fleurs pour les offrandes

Nous prenons alors un taxi jusqu’au parc Lumphini. Là encore le parc est un peu décevant, bien plus petit que ce que nous imaginions… Et à peine sommes-nous arrivés qu’il se met à pleuvoir. C’est le déluge ! Heureusement nous avions prévu des bouquins, et nous patientons une bonne heure –le temps que ça se calme – sous un pavillon chinois battu par les bourrasques de vent et de pluie. Journée loose, quand tu nous tiens !

Un des nombreux varans (Martin, corrige-moi si ce n’en est pas un !) qui peuplent le parc

L’oxygénateur d ‘eau, une invention du roi !

Lorsque ça se calme enfin nous faisons le tour du parc… ainsi qu’un peu de gym sur des appareils en libre service, on rigole bien.

Le soir, nous faisons un grand tour dans Bangkok by night, à la recherche d’un temple tout illuminé que nous avions aperçu en arrivant de l’aéroport en taxi. Nous le retrouvons, ainsi que le Ananta Samakhom Throne Hall (ASTH, pour les intimes !), un magnifique palais de marbre blanc. Tout est encore super bien illuminé en l’honneur de la reine, c’est top ! L’esplanade devant l’ASTH est remplie de deux-roues, on se demande si c’est comme ça tous les week-ends ou si c’est juste parce que c’est férié demain (le 12 tombant un dimanche, le lundi 13 est férié).

Le ASTH

Difficile d’oublier que c’est l’anniversaire de la reine, les rues sont pleines de portraits d’elle à tous les âges !

Le temple

Sur le chemin du retour nous passons devant une exposition en plein air d’anciens bus touristiques. Il y en a plein, de toutes provenances, c’est assez surréaliste…

Lundi 13 Aurélie part se balader du côté de Thewet. Ce quartier un peu bohême est fort agréable avec ses canaux, ses petites rues et son marché. Il y a notamment un très beau marché aux fleurs, qui fait vraiment penser à celui de l’île de la Cité, à Paris. Elle repère l’hôtel Phranakorn Nornlern qui a l’air bien sympa avec sa décoration « récup’ », sa musique d’ambiance et son style bien à lui. Ce sera pour une prochaine fois, lorsque nous reviendrons à Bangkok avec un budget un peu plus conséquent !

Le hall du Phranakorn Nornlern

Au hasard de Thewet

« Il est frais mon poisson ! »

Le fameux marché aux fleurs… un vrai bonheur.

Le soir nous refaisons un tour à pied dans Bangkok by night, on ne s’en lasse pas… Ils commencent à retirer toutes les lumières, les festivités pour l’anniversaire de la reine sont terminées… Nous avons eu de la chance d’être là à cette période.

Le fort Mahakan by night…

… et le Democracy Monument.

Mardi 14, après une bonne grasse matinée nous faisons le check-out de notre chambre… Déjà une semaine que nous sommes à Bangkok ! Nous pensions partir hier soir pour Chiang Mai, notre prochaine étape, mais le train était complet et nous partirons donc ce soir.

Nous déjeunons ensemble dans le quartier avant de nous séparer pour l’après-midi. Benoît écume plusieurs librairies de livres d’occasion et appelle ses parents pendant qu’Aurélie part visiter le musée Jim Thompson.

Américain ancien agent de l’OSS, Jim Thompson s’installe en Thaïlande après la seconde guerre mondiale. Il y développera rapidement l’industrie et le commerce de la soie. Mais c’est aussi un amoureux de la Thaïlande et de l’art, et il dépensera une partie de sa fortune à acquérir des œuvres d’art variées qu’il abritera dans de magnifiques maisons en teck, démontées de villages puis remontées ici à Bangkok. Il disparut de manière mystérieuse en 1967, à l’âge de 61 ans. Son corps ne fut jamais retrouvé.

Ce beau musée correspond en fait aux 6 maisons en teck acquises par Jim Thompson, ainsi qu’aux œuvres d’art qu’elles abritent. On peut se promener librement dans le parc, par contre la visite des maisons en tant que telle est forcément guidée (en anglais ou en français). Ce musée est très intéressant, et mérite vraiment un détour si vous passez par Bangkok ! Les maisons sont très belles, et les œuvres d’art très variées et bien présentées.

Les maisons en teck, sur pilotis

Living room

Métier à tisser la soie

Au premier étage de l’une des maisons se tient une petite expo d’art moderne qui mérite elle aussi le détour. Une vidéo présentée était particulièrement intéressante : il s’agit d’un reportage fictif dénonçant le nombre de clandestins allemands cherchant à s’installer en Malaisie. C’est très fort, car on commence à regarder le film, et rapidement on s’aperçoit que quelque chose cloche… Bref, coup de cœur pour cette vidéo de l’artiste malaisien Wong Hoy Cheong.

Aurélie poursuit dans l’art avec la visite du Bangkok Art and Culture Centre, dont l’architecture est censée rappeler le Guggenheim à NYC… Bon, si l’architecture rappelle en effet de loin celle du Guggenheim, le contenu n’a carrément rien à voir, sans vouloir être snob 😉 Il y a plus de boutiques « in » que d’œuvres d’art à l’intérieur… Les œuvres les mieux sont celles qui sont exposées à l’extérieur du bâtiment.

L’intérieur du bâtiment

Aurélie continue ensuite à se balader à pied dans le quartier (National Stadium/Siam Central Station). Il y a beaucoup de centres commerciaux, tous plus grands et plus modernes les uns que les autres, reliés entre eux par des ponts piétons enjambant l’autoroute où les embouteillages de fin de journée commencent à se former. Nous sommes ici dans un autre univers, celui de la Thaïlande moderne et consommatrice, la Thaïlande des gratte-ciels et des Thais fortunés…

Vus les embouteillages Aurélie décide de commencer à rentrer à pied. La circulation finit par se débloquer passé un pont, et elle attrape alors un taxi pour les derniers kilomètres. Il est très difficile à Bangkok de se passer du taxi, vues les distances immenses d’un point à un autre… et l’absence de métro allant jusqu’au centre-ville.

Nous dînons rapidement dans la rue avant de filer à la gare attraper notre train de nuit pour Chiang Mai, dans le nord de la Thaïlande.

La publicité de ce petit stand de nourriture nous a bien fait rire… Le padthai est le plat typique ici, à base de nouilles sautées, et est vraiment très peu cher 😉

Nous arrivons en avance à la gare et nous patientons un peu avant de pouvoir nous installer. Nous voyageons en couchettes 2è classe, avec ventilateurs. Il n’y a pas de compartiment fermé comme en France, là toutes les couchettes sont en enfilade dans le wagon. Il y a pas mal de place pour les bagages et nous avons chacun notre petit lit avec drap, oreiller, couverture… et même des rideaux pour plus d’intimité.

Notre wagon

Seul hic, nous sommes partis « la fleur au fusil », comme dit Benoît, c’est-à-dire sans nourriture… C’est rare ! Du coup, il se commande un petit-déjeuner qui lui sera apporté demain matin à sa couchette. Quel luxe ! Il bouquine, Aurélie fait du blog, puis on se couche… Demain nous nous réveillerons à Chiang Mai ! (ou pas… suite demain ! suspense, suspense… ;-))

Publicités
Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

3 réflexions sur “De J268 à J275 : Une semaine à Bangkok, les visites ! (Partie 2) (du 7 au 14 août 2012)

  1. Martin dit :

    C’est bien un varan… même que c’est un lent, vu qu’il a déjà perdu sa queue!!

  2. Véro & Nico dit :

    Hihi c’est rigolo, quand on y était, c’était l’anniversaire du Roi, donc jour de la fête des pères !! D’ailleurs, on avait demandé aux thailandais comment ça allait se passer après la mort du Roi, est-ce qu’ils allaient changé la date de la fête des pères…. malheur !!!! J’ai cru qu’on avait déclenché une crise nationale… faut surtout pas parler de ça, le Roi c’est sacré, on ne parle surtout pas de sa mort !!! Donc voilà, pas de réponse à notre question !
    Bises à vous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :