De J191 à J196 : Cinq jours et demi à Kuala Lumpur et ses environs (du 22 au 27 mai 2012)

EDIT DU 22/06 : Les photos de famille arriveront comme la dernière fois par mail !

Notre chambre de rêve

Le vol se passe bien, et un bus et un taxi plus tard nous nous installons au Traders Hotel. Une fois de plus nous savourons le plaisir d’avoir une belle chambre, ça nous change ! L’hôtel est situé juste en face des Petronas Towers, et depuis notre chambre nous voyons très bien ces deux magnifiques tours jumelles emblématiques de Kuala Lumpur.

Le petit détail classe… les Chupa Chups tous les matins avec les nouvelles serviettes !

Nous nous installons rapidement avant de sortir déjeuner. Le réceptionniste nous conseille d’aller dans le grand centre commercial au pied des tours. Nous nous dirigeons donc vers la sortie, lorsque ledit réceptionniste nous rattrape en courant : Non, non, pas à pied, il y a la navette gratuite ! Voilà donc comment nous nous retrouvons installés dans une petite voiture de golf avec chauffeur pour parcourir les 400 mètres séparant l’hôtel de l’entrée du centre commercial. « Nous sommes des nababs dans une voiture de richards excentriques », conclura Benoît 😀

La vue depuis notre chambre de jour…

… et de nuit ! Pas mal, non ?

Le shopping center est immense, 5 étages construits autour d’une petite place centrale. Il y a de nombreuses grandes enseignes européennes et américaines, cela fait bizarre de voir Zara, l’Occitane… et même Marks&Spencer ici ! Il y a bien sûr le traditionnel food court, et c’est là que nous nous attablons à 16H passées pour enfin déjeuner.

En début de soirée nous retrouvons Philippe et Sylvie, qui viennent à leur tour d’arriver à l’hôtel. Leur vol s’est bien passé, et tout le monde est maintenant prêt… pour le traditionnel verre au bar de l’hôtel ! Ce dernier est situé au dernier étage, à côté de la piscine.

Mercredi c’est grasse matinée, tout le monde est crevé ! Nous déjeunons dans un resto mexicain situé dans le grand shopping center, et offrant une jolie vue sur le parc séparant notre hôtel du centre commercial. Il y a même un plan d’eau avec un spectacle de jets d’eau.

Nous partons ensuite à pied à la découverte de Kuala Lumpur. La ville, globalement moins moderne que Singapour (en dehors du quartier autour des Petronas Towers, bien sûr), est là encore un savant mélange de toutes les cultures asiatiques. Nous marchons dans les petites rues puis dans un parc jusqu’à la tour Menara, une grande tour panoramique. A son pied on trouve quelques boutiques à touristes, ainsi qu’un village reconstitué avec des habitats traditionnels.

Petits stands de nourriture

Si si, nous sommes toujours à Kuala Lumpur !

La tour Menara

Petit rock improvisé devant l’orchestre, ça faisait longtemps !

Iguane

Maison traditionnelle

Kuala Lumpur, ça vous gagne !

Nous rentrons ensuite tour doux à l’hôtel, où une pause s’impose… avant de repartir de plus belle, cette fois en direction du centre historique de Kuala Lumpur. Nous admirons la belle gare et les bâtiments administratifs ferroviaires, avant de marcher jusqu’à Merdeka Square, la place de l’Indépendance. Cette dernière est bordée de plusieurs bâtiments imposants qui s’illuminent à la tombée de la nuit, c’est vraiment joli et nous sommes tous emballés par ce coin ! Nous passons également devant la plus ancienne mosquée de Kuala Lumpur, construite sur une petite île au milieu de la rivière.

C’est l’heure de la pause

L’extérieur de la gare

Un petit bout de la place de l’Indépendance, la plus grande place de KL…

… possédant également selon les Malaisiens le plus haut drapeau du monde !

Lorsque les bâtiments autour de la place s’illuminent…

La tour Menara en arrière-plan

La mosquée Jamek, la plus ancienne de KL

Nos pas nous conduisent ensuite jusqu’à Little India puis Chinatown, où se tiennent tous les soirs de grands marchés en plein air. On y trouve de quoi grignoter, et toutes les babioles classiques, allant des petits souvenirs aux faux sacs Longchamp ou Vuitton, 100% plastique ! Aurélie et Philippe prennent un bon smoothie sur un stand, puis nous nous installons pour dîner dans un petit food court. Cela grouille de monde et l’ambiance est très sympa.

Le marché indien…

… et le marché chinois !

Jeudi matin nous nous levons aux aurores, mais c’est pour la bonne cause : nous allons monter dans les fameuses tours Petronas ! Ces tours sont l’un des joyaux de Kuala Lumpur, et leur architecture futuriste est l’emblème de cette ville en plein essor. Avec leurs 452 mètres de haut et leurs 88 étages, ce sont les tours jumelles les plus hautes du monde. Longtemps gratuite, la visite est devenue payante récemment… mais du coup nous avons accès à plus de choses. Les deux tours sont reliées par un pont au 41è étage, et c’est par là que commence notre visite. Comme nous avons pris des tickets pour la première visite du jour nous sommes très peu sur le pont, et nous pouvons donc profiter en toute tranquillité de la magnifique vue sur la ville. Par chance le ciel n’est pas trop couvert ce matin et la visibilité est plutôt bonne.

Pas de nourriture et pas de chewing-gums pour la visite, merci !

Vue sur le parc au pied des tours.

Nous reprenons ensuite les ascenseurs ultra-rapides jusqu’au 86è étage… autant vues d’en bas les tours ne nous semblaient pas si hautes que cela, autant de là-haut nous réalisons pleinement leur hauteur, tout semble minuscule en bas ! En dehors de la vue il y a aussi un petit musée assez bien fait sur la construction des tours, les autres grandes tours dans le monde… Le temps passe vite, et déjà les vigiles nous font signe de redescendre.

C’est marrant de voir l’autre tour en face comme cela…

Ouh comme on est haut !

« La différence entre la Tour Eiffel et les Petronas Towers, c’est que dans la gift shop de la tour Eiffel on ne trouve pas de souvenir représentant les Petronas Towers ». Copyright Benoît 😀

Nous déjeunons au buffet de l’hôtel, absolument gigantesque et délicieux. Il est rare d’avoir autant de choix dans un buffet… Là encore, il y en a pour tous les goûts asiatiques (japonais, indien, chinois)… et occidentaux !

Au premier plan la crème brûlée qui a fait fondre de bonheur gustatif Aurélie

L’après-midi nous prenons un taxi en direction de la Mosquée Bleue Shah Alam, située à 225km de Kuala Lumpur. Nous en faisons le tour avec un guide, et elle est vraiment impressionnante… par sa taille, tout d’abord (c’est la deuxième plus grande mosquée d’Asie, et ses minarets sont les plus hauts du monde), mais aussi par son esthétique, à la fois épurée et très ouvragée dans les détails.

Détails des mosaïques

De retour en ville, le taxi dépose Sylvie, Aurélie et Benoît au jardin botanique pendant que Philippe rentre à l’hôtel. Le jardin est sympa quoique moins beau que celui de Singapour, et a la fâcheuse tendance d’être infesté de moustiques. Nous en terminons rapidement la visite, et nos pas nous conduisent ensuite jusqu’au jardin des papillons, une grande serre pleine de papillons tous plus chatoyants les uns que les autres. Il y en a (on ne dira pas qui !) qui ne sont pas trop rassurées lorsque de gros papillons les frôlent de trop près !

Fontaine dans le jardin botanique

Sur le chemin du retour nous assistons à la  « relève de la garde » au commissariat central… Détail amusant, les portes du parking restent closes jusqu’à la fin de la cérémonie, du coup il y avait tout un embouteillage de gens prêts à partir… mais devant attendre l’abaissement du drapeau pour le faire.

Nous retrouvons Philippe à l’hôtel, et passons une excellente soirée à discuter et rigoler tous les quatre autour de cocktails, de nachos et de canapés au chèvre (un délice absolu) au bar de l’hôtel. C’est déjà la dernière soirée de vacances pour Philippe, qui doit rentrer le lendemain matin.

Vendredi matin nous disons donc au revoir à Philippe, c’est passé tellement vite ! Nous filons ensuite prendre le bus en direction de Malacca, ville historique à l’architecture préservée. Sylvie n’est pas tentée, et préfère passer la journée à Kuala Lumpur.

Malacca s’avère effectivement être une très jolie ville, beaucoup plus petite que Kuala Lumpur et bien plus traditionnelle dans son architecture et dans les gens que nous rencontrons. Nous faisons un tour en bateau sur la rivière, ce qui nous permet de découvrir la ville sous un nouvel angle… et de manière quasi-privative, puisque sans le faire exprès nous nous retrouvons sur le bateau privé réservé pour un groupe de 8 asiatiques, au lieu d’être sur le bateau classique, de la même taille mais contenant 30 touristes entassés les uns sur les autres. C’était involontaire, mais nous nous réjouissons de notre chance !

Les tuk-tuks bariolés et fleuris, la spécialité de Malacca !

Le « dessert mystère » à base de glace pilée, noix de coco, vermicelles verts et haricots rouges… Ce n’est pas la révélation de l’année mais ce n’est pas mauvais quand même.

Ex-votos dans un temple bouddhiste

Le dragon à l’entrée de Chinatown

Sur la rivière

La place centrale

Vestiges de fortifications

Le retour en bus est un peu chaotique, nous nous retrouvons pris dans les bouchons à plusieurs reprises. Nous finissons tout de même par arriver à bon port, et nous retrouvons Sylvie à l’hôtel. Pour le dîner Pizza Hut nous tend les bras, et on ne s’en prive pas !

Le samedi nous prenons tous les trois la direction de Putrajaya, la toute nouvelle et ultra moderne capitale administrative, située à 25km de Kuala Lumpur. Au lieu des hommes (et femmes ?) d’affaires empressés que nous nous attendions à rencontrer… nous nous retrouvons propulsés en plein dans l’équivalent des JMJ musulmanes !  Toute la ville grouille de jeunes filles et de jeunes garçons de différents mouvements, les pelouses disparaissent sous les tentes et les rues sont pleines de stands divers et variés proposant nourriture, vêtements… L’ambiance est excellente. Nous sommes les seuls occidentaux, et nous participons à l’animation, tout le monde nous fait de grands signes 😉 Nous testons plusieurs petites choses sur les stands de nourriture, en particulier des fruits que nous ne connaissions pas et qui s’avèrent très bons.

Le foulard, un accessoire de mode ?

Spectacle de danse

L’un des sept ponts ultra-modernes que compte Putrajaya

Nous avons du mal à trouver un taxi pour rentrer, et nous desséchons littéralement sous la chaleur incroyable qu’il fait aujourd’hui. C’est un véritable four ! Nous poussons tous les trois un soupir de soulagement lorsque nous entrons dans le taxi que nous avons finalement trouvé, climatisé… ça fait du bien ! Nous filons ensuite nous rafraîchir à la piscine de l’hôtel, avant d’aller flâner dans le shopping center.

Prêt pour la piscine !

Ah les Petronas, on ne s’en lasse pas !

Le soir, nous retournons nous balader du côté de la place de l’Indépendance et des petits marchés qui nous avaient bien plus.

Le dimanche c’est journée pépère, entre rangement des affaires, shopping center et pause internet Starbucks. Nous partons tous les trois en début d’après-midi pour l’aéroport, nos avions étant à des horaires relativement proches. Sylvie fait un saut au salon et en ressort avec de quoi grignoter en famille. L’heure finit toutefois à tourner, et on nous fait signe pour Delhi, il faut y aller… Ces dix jours en famille sont passés à toute vitesse, mais qu’est-ce que c’était agréable de se revoir après 6 mois de séparation !

Publicités
Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

4 réflexions sur “De J191 à J196 : Cinq jours et demi à Kuala Lumpur et ses environs (du 22 au 27 mai 2012)

  1. ChatLe dit :

    Bel article qui, une fois encore, fait voyager! Les photos sont sublimes et la ville de Kuala Lumpur me séduit carrément…
    La phrase Copyright de Ben sur la Tour Eiffel m’a fait bien rire, par ailleurs…
    J’attends la suite de vos aventures avec impatience!

  2. Marie dit :

    Singapour et Kuala Lumpur: deux villes bien séduisantes, ça donne des idées! Et puis j’imagine bien qu’un peu de luxe ne vous a pas fait pas de mal 😉

    • Ah ça non, ça ne nous a pas fait de mal 😉 En tout cas nous avons trouvé qu’il était très facile et agréable de voyager dans ces deux villes, qui à la fois ont un côté asiatique très marqué, et sont quand tout de même hyper développées et modernes.
      A.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :