De J196 à J197 : Welcome to incredible India ! (ou le choc culturel en arrivant à Delhi…) (27 et 28 mai 2012)

Notre vol pour Delhi se passe bien. Nous n’avons malheureusement pas réussi à avoir de coin hublot cette fois, mais de toute façon il fait nuit, donc on n’aurait pas vu grand-chose… Nous avons un premier aperçu de la nourriture qui sera la nôtre durant les prochains 15 jours lorsque le steward nous apporte notre dîner : riz et curry ! Comme d’habitude on se fait une petite séance ciné, vive les longs vols ! Aurélie n’arrive pas à voir la fin d’Albert Nobbs, dommage…

A l’arrivée nous récupérons nos bagages sans encombre. Aurélie avait été très marquée par son arrivée en Inde lors de son précédent séjour, avec le passage en l’espace d’une minute du confort ouaté de l’avion à l’anarchie complète dans le hall de l’aéroport entre les taxis, les porteurs… Cette fois c’est beaucoup plus smooth ! Nous prenons un taxi pour nous emmener à notre hôtel. C’est là que ça commence à se dégrader… Le taxi veut absolument savoir si nous avons une réservation à l’hôtel, car sinon le cousin de sa cousine a un hôtel super, etc, etc. On ne lâche pas, et il finit par nous déposer devant le bon hôtel… non sans essayer de nous avoir sur la monnaie, ça commence mal. La vigilance va devoir être de retour !

A l’hôtel, les « erreurs » de prix continuent. Nous avons réservé une chambre économique, et eux ont prévu de nous mettre dans une chambre standard, plus chère bien sûr… Lorsque nous râlons ils nous trouvent une économique (miracle !), mais le prix qu’ils nous donnent n’est toujours pas bon. Bref, il est presque minuit et on est en train de râler à la réception de cet hôtel miteux… je vous jure ! On finit par s’installer dans la bonne chambre, au bon prix. On leur achète une bouteille d’eau minérale, c’est fini l’eau du robinet ici… Dommage, elle a elle aussi un goût bizarre. Un comprimé de Micropur et deux douches plus tard on se couche enfin dans des draps sales, welcome to incredible India !

Notre chambre miteuse, ça nous change du Traders…

Contre toute attente nous dormons d’une traite, il faut dire qu’on était crevés… Lorsque le réveil sonne tôt nous ne sommes pas très frais, mais nous devons aller acheter nos billets de train pour notre prochaine étape, Jaipur. Notre hôtel est au cœur de la vieille ville, dans le bazar, et l’ambiance au petit matin y est indescriptible. Vendeurs de mangues, tuk-tuks motos, tuk-tuks vélos, cireurs de chaussures et… voitures ! s’y partagent le terrain, à grands renforts de coups de klaxons. Il y a de l’animation par ici ! On ne sait plus trop où donner de la tête tellement il y a de choses à voir. Il fait déjà chaud malgré l’heure matinale, on attend 45°C aujourd’hui.

Un joyeux capharnaüm dans les rues de Delhi (devant, les fameux tuk-tuks)

Nous nous faisons rapidement repérer avec nos têtes européennes, et nous nous frayons non sans mal un chemin jusqu’à la gare malgré les sollicitations ininterrompues de qui veut nous vendre un chapeau/des fruits/une balade en taxi, le tout à des prix totalement délirants bien sûr !

Les gares indiennes sont bien différentes de celles que nous connaissons en Europe, et celle-ci ne fait pas exception à la règle. Les trains sont souvent en retard (jusque là, pas de différence… 😉 je rigole !), et du coup les gens attendent patiemment par terre. Certains dorment ainsi au beau milieu de la gare, des familles se sont fait leur petit coin avec des tissus, de quoi grignoter et boire… C’est un joyeux capharnaüm.

Le hall de la gare

Par chance à Delhi nous n’avons pas besoin de faire la queue aux guichets standards, il y a un centre de réservations spécialement réservé aux étrangers, avec des employés parlant bien anglais. Lorsque nous arrivons avec dix minutes d’avance sur l’heure d’ouverture, il y a déjà une bonne cinquantaine de gens qui attendent, misère ! Nous repérons comme nous pouvons la fin de la queue, qui serpente de manière étrange dans la salle. Et là, les soucis (re)commencent. En effet, il ne suffit pas d’arriver la bouche en cœur devant l’employé pour réserver son billet de train… il faut avoir préalablement rempli une fiche précisant le numéro du train que l’on veut, la classe… et plein d’autres cases incompréhensibles pour nous qui venons de débarquer ici. Heureusement entre le guichet d’information et un couple de Français sympas, nous parvenons à nous dépatouiller à peu près.

Nous réservons donc nos deux premiers trajets de train : Delhi-Jaipur ce soir en train de nuit (nous voulions partir dès ce matin, mais c’est complet), puis Jaipur-Jodhpur en train de nuit aussi. Nous serons en sleeper class, la 4è classe sur les 5 que comptent les trains indiens. Nous aurons donc des couchettes mais pas de clim, juste des ventilos. Apparemment cela suffit malgré la chaleur, car la vitesse du train rafraîchit aussi les compartiments. We will see… Pour le Jaipur-Jodhpur seule Aurélie a une place, Benoît est en liste d’attente. On croise les doigts, mais au pire on partagera la couchette !

Tout cela nous a pris pas mal de temps, et après un petit crochet à l’hôtel nous retournons à la gare, pour déjeuner cette fois. Les deux Français rencontrés ce matin nous ont dit que c’était là que la nourriture était la moins chère en Inde, et c’est vrai que les prix défient toute concurrence : pour 22 roupies, soit 35 centimes d’euros, nous avons un grand thali avec riz, lentilles, curry… très copieux et très bon (mais très hot aussi !). La refreshment room (c’est ainsi que s’appelle la cafétéria de la gare) est également un bon plan pour les bouteilles d’eau, qui ont là un goût normal et sont bien moins chères qu’à l’extérieur (12 roupies au lieu de 20).

Nous profitons ensuite de notre après-midi imprévue à Delhi pour aller nous balader. Cette ville n’avait pas laissé une impression extraordinaire à Aurélie, mais nous la (re)découvrons avec plaisir. Nous marchons à travers les petites rues jusqu’à Connaught Place, une grande place avec plein de boutiques et de restaurants, y compris de grandes enseignes occidentales telles que MacDo, Marks&Spencers… qui se mélangent avec des boui-bouis sans nom et très modestes. Quelques espaces verts tentent de donner un peu d’air à la ville écrasée sous la chaleur. Au hasard de nos pas nous rencontrons notre premier singe indien… comme vous le verrez par la suite, c’est le premier d’une longue série !

Petite sieste à l’ombre

Les arcades immaculées de Connaught Place

Qui l’eût cru ??

Nous prenons ensuite le métro – Delhi possède d’excellentes lignes de métro – jusqu’à Raj Path, une grande esplanade se terminant par le Gate of India, un genre d’Arc de Triomphe. La flamme commémorant les soldats tombés lors des guerres menées par l’Inde brûle sous cette arche.

Les écureuils locaux ( en train de ramper au cas où …)

Raj Path

On commence à fatiguer entre la chaleur et les sollicitations incessantes des chauffeurs de tuk-tuk, du coup nous décidons de nous faire une petite piqûre de rappel de luxe, en souvenir de Singapour et de Kuala Lumpur… Nous nous installons donc au bar de l’hôtel Taj Mahal, pour un milk-shake à la banane et un jus d’ananas 5 étoiles. On se régale… En plus il y a une erreur de prix, et pour se faire pardonner le responsable nous offre l’une des deux boissons. Parfait !

Nous terminons la journée en nous baladant à pied autour du Gate of India. En cette fin de journée c’est très animé, beaucoup de familles se promènent, mangent un morceau, les enfants courent en riant sur la pelouse, c’est très sympa. Quant à nous, nous avons notre succès et plusieurs Indiens nous demandent la permission de nous prendre en photo…

Gate of India

Nous prenons un tuk-tuk jusqu’à la gare, où nous mangeons un morceau avant de repasser prendre nos bagages à l’hôtel. Un autre tuk-tuk nous emmène à l’autre gare de Delhi, d’où notre train part ce soir. Nous traversons à toute allure la vieille ville, en évitant (parfois de peu) les vaches et les autres véhicules.

Nous arrivons en avance, et nous nous installons par terre comme les Indiens pour attendre notre train. Ce dernier arrive presque à l’heure, c’est top… Les premiers wagons semblent bourrés à craquer de gens, mais ouf c’est la 5è classe, donc pas la nôtre. Nous trouvons facilement nos places, dans un « compartiment » de 6 couchettes, mais sans porte, comme c’est toujours le cas en sleeper. C’est loin d’être propre, mais c’est quand même moins horrible que ce à quoi nous nous attendions.

Notre compartiment

Il est déjà tard lorsque le train part, et nous nous couchons sans attendre. Il y a du bruit dans le compartiment, des hommes discutent, des enfants pleurent mais Benoît parvient tout de même à bien dormir. Quant à Aurélie, elle somnole sur sa couchette, en savourant la sensation du vent qui pénètre par la fenêtre ouverte au fur et à mesure que nous traversons à toute vitesse la campagne indienne, et ce sentiment indescriptible de liberté absolue…

Publicités
Tagué , , , , , , , , , , , ,

2 réflexions sur “De J196 à J197 : Welcome to incredible India ! (ou le choc culturel en arrivant à Delhi…) (27 et 28 mai 2012)

  1. Mélaine Gadroy dit :

    Coucou vous deux ! J’ai enfin pu prendre le temps de venir vous faire un petit coucou sur votre blog, l’année scolaire tire à sa fin et je vais enfin pouvoir prendre du temps pour moi… J’ai découvert avec plaisir votre escapade à Delhi, et je file lire le reste dès que j’ai posté mon commentaire. J’en profite encore une fois pour vous remercier pour ce que vous avez fait pour ma classe, pour votre gentillesse et votre réactivité à chacun de nos mails.
    Bon je vais de ce pas lire le reste de vos articles, et j’espère que les loulous auront de vos nouvelles une dernière fois avant les vacances (quoi qu’il en soit, je vais m’arranger avec ma collègue de CM2 pour leur faire un petit topo en septembre…). Gros bisous à tous les deux !!!

    • Coucou Mélaine !
      C’est bien sympa de te voir par ici 🙂 Nous avons nous aussi été ravis de travailler avec vous cette année, même si nous n’avons pas pu vous envoyer autant de mails que prévu… Enfin, nous avons plein de photos de Clément, et nous allons rattraper notre retard (soit pour le topo en CM2, soit pour les nouveaux CM1…? Je t’envoie un mail pour voir ça dans les prochains jours !).
      Nous t’avons nevoyé ce matin les aventures de Clément au Chili et à l’île de Pâques, j’espère que tu les as bien reçues.
      Gros bisous et à bientôt !
      Aurélie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :