De J127 à J128 : Arrivée sur l’île du sud, ou de Picton à Kaikoura (19 et 20 mars 2012)

On attend d’embarquer, avec nos trois tickets : 2 pour nous, et 1 pour Micheline !

EDIT DU 11/04 : Photos supplémentaires, et même un petit film de la queue du cachalot 😉

Quatre heures de sommeil plus tard (dur !), nous voilà repartis en direction du ferry. Bye bye île du nord, à nous l’île du sud ! La traversée dure 3 heures, et nous finissons notre nuit sur le bateau. Aurélie passe aussi un bon moment sur le pont du bateau, l’arrivée sur l’île du sud est particulièrement jolie car nous fait passer dans les fjords du Marlborough.

Dans les fjords 

Hé ho mais je suis en vacances moi !

Quant à Benoît, il n’a peur de rien et brave 3 interdits en l’espace de 15 minutes : il descend à la voiture (interdit) en ascenseur (interdit bis) pour aller récupérer des affaires… et aller se doucher dans la douche de l’équipage (ai-je besoin de préciser que ça aussi, c’était interdit ?). A sa décharge, il ne savait pas que les douches étaient réservées à l’équipage. Ah, ça fait du bien d’être propre !

Arrivée à Picton

Nous arrivons donc pour déjeuner à Picton, le port de l’île du sud. Il y a un vent terrible et nous n’arrivons pas à nous préparer à manger, le vent éteint tout le temps la flamme. Nous finissons donc au Subway. Le temps ne s’améliore pas et après un petit tour « internet » à la bibliothèque nous reprenons vite la route en direction de Kaikoura.

Kaikoura, 150km plus au sud, est une ville côtière connue pour la richesse de sa faune marine. On peut ainsi y voir, selon les saisons, baleines, cachalots, dauphins, phoques, lions de mer, pingouins… Nous décidons de réserver une excursion en bateau pour le lendemain, pour aller voir les baleines. Ce n’est pas donné (145 dollars/personne) mais c’est l’occasion.

Peinture murale à Kaikoura

Nous faisons un tour dans Kaikoura, quelques courses, puis nous nous installons dans un Kiwi Holiday Park. C’est comme le Top Ten, mais moins cher. Nous en profitons pour recharger nos appareils et pour laver tout notre linge. Nous passons ensuite une soirée fort agréable, à base de piscine chaude, de bonne douche et de petit repas avec des crêpes en dessert, avant de regarder Sex Academy (no comment concernant le film !)

Un homme heureux !

et une femme radieuse !

Notre coin cuisine de « luxe »

Le petit emplacement de Micheline

Le lendemain nous nous réveillons frais et dispos, et commençons la journée par une des meilleures façons qui existe : un petit-déjeuner de crêpes maisons ! Nous partons ensuite en direction du Whale Watching. Il ne fait pas très beau aujourd’hui non plus, et la dame nous dit qu’à priori il n’y a qu’une seule baleine visible aujourd’hui, et que la mer est très agitée (là, Aurélie se décompose). Si nous ne voyons pas de baleines lors du tour, ils nous rembourseront 80% du prix du billet. On décide de maintenir notre réservation,  on verra bien.

Après le traditionnel combo petit film + consignes de sécurité, nous voilà donc partis en bus jusqu’au port, où nous découvrons notre bateau. Il y a une grande salle intérieure avec tous les sièges (nous devons être assis lors des trajets), et deux ponts extérieurs où nous pouvons aller lorsque nous sommes à l’arrêt. On s’installe, et c’est parti ! L’équipage est très sympa et nous explique plein de choses. Par contre, c’est vrai que les vagues sont hautes, et qu’est-ce que ça tangue ! Nous nous arrêtons régulièrement pour chercher des baleines, mais il n’y en a pas. Nous voyons juste des albatros royaux. Au bout d’une heure et demie de fausses alertes, on commence à désespérer… et Aurélie à ne plus lâcher son fameux « petit sac en papier blanc », au cas où. Même Benoît, qui a pourtant le pied marin, commence à ne pas en mener large.

Soudain, le capitaine nous dit de revenir très vite à nos places, car un autre bateau a repéré un cachalot (« sperm whale », en anglais), et nous avons donc 10 minutes pour le voir tant qu’il est remonté respirer à la surface, avant qu’il ne replonge pour 50 minutes. On met les gaz, et victoire on arrive à temps ! Le cachalot est hyper impressionnant, il est énorme… Au début nous voyons surtout son dos, et puis il commence à bouger pour replonger… et soudain sa queue surgit au-dessus des flots, c’est comme sur les cartes postales, et c’est la première fois de notre vie que nous voyons ça. On est scotchés, c’est magique !

Le premier cachalot aperçu

Nous remontons dans le bateau, ravis d’avoir vu ce beau cachalot. A peine 10 minutes plus tard, nouvelle alerte : il y en a un autre pas très loin ! Là encore nous arrivons à temps pour le voir, et avons droit à un beau plongeon avec la queue dans les airs. C’est plus que nous n’espérions !

Le deuxième cachalot

Et même un petit fim (cliquez sur la flèche pour le faire démarrer) :

Nous reprenons le chemin du retour, jusqu’à la troisième alerte de la journée : cette fois, ce sont des dauphins. Au début nous n’en voyons qu’un ou deux, vaguement dans le lointain… et soudain ils sont une centaine autour du bateau, à faire la course entre deux, nager, sauter en l’air, voire faire des loopings au-dessus de l’eau. Nous ne nous lassons pas de les regarder, le spectacle est absolument incroyable. Le capitaine a bien du mal à nous faire rentrer dans le bateau pour rentrer au port…

Encore mieux que « Flipper »

En attendant le bus du retour nous voyons quelques lions de mer.

Une femelle lion de mer qui joue les stars

Nous déjeunons de poisson grillé dans un petit resto au bord de l’eau avant de partir faire une balade à pied sur la côte. La balade est jolie, il fait beau et nous voyons encore des lions de mer.

L’endroit où nous avons déjeuné

Miam !

Pas besoin de nous le dire deux fois…

La balade du bord de mer 

On retrouve parfois en Nouvelle-Zélande un peu du ciel de Patagonie…

Nous reprenons la route finalement assez tard. En chemin nous nous arrêtons à un point de vue qu’Aurélie avait repéré à l’aller. Il y a 3 petits phoques aux yeux ronds qui jouent dans une rivière, c’est trop chou…

Les adorables petits phoques aux yeux globuleux

Attention phoques ! On en a aussi vu avec des pingouins

Nous croisons ensuite un train et nous nous faisons de grands signes et des échanges de klaxons avec le chauffeur, on rigole bien.

Nous conduisons encore un peu avant de nous installer pour la nuit peu avant Picton. On s’endort la tête pleine de cachalots, de dauphins et de phoques… Voilà l’une de nos plus belles journées en Nouvelle-Zélande.

Publicités
Tagué , , ,

9 réflexions sur “De J127 à J128 : Arrivée sur l’île du sud, ou de Picton à Kaikoura (19 et 20 mars 2012)

  1. ChatLe dit :

    Superbe! Et chapeau à la « maaaassive tail » du cachalot… Ainsi qu’au triple combo de Benoît, qui m’a fait bien rire.

  2. Véro & Nico dit :

    Re-coucou !

    Bon, trop bête qu’on ait pas pu se croiser en NZ… tant pis ! Il faudra qu’on se rencontre une fois rentrés en France !
    On continue de jeter un coup d’oeil sur votre blog quand les connexions le permettent, et à l’heure qu’il est, vous devez être en Australie ?
    De notre coté, nous avons passé 3 semaines sur l’îles du sud, on a fait à peu près tout le tour, et on a vraiment adoré ! Là nous sommes arrivés sur l’île du nord depuis 2j et à la fin du mois, on s’envolera pour l’Amérique du sud, ça passe trop vite !

    En lisant votre blog, je me dit qu’on a plutôt fait une bonne affaire pour la location de notre van : on paie 1800$ pour un mois de loc, assurance all inclusive incluse et pour un van « self-contained » ! On est passé par la société Affordable, qui n’est pas connue du tout mais qui propose de bon tarifs apparemment.

    Profitez bien de l’Australie ! Et faites coucou aux kangourous pour nous !
    Bises
    Véro & Nico.

    • Coucou !
      Merci pour tous vos petits commentaires, ça fait plaisir ! Oui c’est dommage pour la NZ, mais on n’a pas trop compris : on vous a envoyé plusieurs messages pour essayer d’organiser une rencontre, et on n’a pas eu de réponse…?
      J’espère que vous profitez bien de la NZ. Vous verrez l’île du nord est très sympa aussi, on a beaucoup aimé en tout cas. Bonne affaire pour votre van en effet, nous n’avions pas vu cette compagnie… Du coup nous avons loué un break, pour 1400$ le mois. On a fait des économies 😉
      Nous sommes en effet en Australie maintenant, à Sydney. On y reste un bon moment car nous y faisons faire nos visas pour l’Inde. Enfin on ne s’ennuie pas, il y a des tas de choses à faire ici, et on est chez de la famille.
      Nous suivons nous aussi vos péripéties en NZ, c’est marrant car on arrive à un moment du voyage où nous avons déjà fait ce que vous faites, alors on se rend mieux compte de votre circuit. Et ouiii ça passe trop vite, c’est horrible.
      Gros bisous et à bientôt j’espère, Paris-Lyon ce n’est pas si loin que ça !

  3. Véro & Nico dit :

    PS : je reconnais le bateau pour le tour baleines-dauphins à Kaikoura, on est passé par la même compagnie héhé !!

  4. Martin dit :

    Quel délinquant ce Ben quand même…

    Magnifiques ces cachalots! Même si j’ai préféré les phoques et autres lions de mer.

  5. morgane dit :

    Trop mignons les petits dauphins ! En revanche, comment vous faites tenir ds la même phrase « adorables petits phoques aux yeux globuleux » …?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :