J125 et J126 : En route pour Wellington (17 et 18 mars 2012)

Ce matin c’est grasse matinée jusqu’à 8H30, ça fait du bien ! Lorsque nous nous réveillons nous ne sommes plus que 2 voitures sur le camping alors que la veille au soir il y en avait une vingtaine… Tout le monde est parti faire la randonnée que nous avons faite hier.

Nous faisons le ménage dans la voiture avant de prendre la route direction Wellington, notre dernière étape sur l’île du nord. Nous avons 330km à faire. A Wellington nous devons retrouver Yohan, un ami de Benoît qui après avoir travaillé un an en Australie voyage maintenant dans le sens opposé au nôtre.

Décoration florale de notre voiture 😉

La route est vraiment jolie, traversant « le Mordor » : belles plaines, montagnes au loin…

La montagne du Destin

Nous nous arrêtons sur une aire pour déjeuner avant de poursuivre jusqu’à Palmerston North où nous faisons une bonne pause. Nous avons besoin d’internet, et il y a une grande bibliothèque qui remplira parfaitement cet office. Ils ne coupent d’ailleurs pas le wifi lorsque la bibliothèque ferme, et nous continuons devant l’entrée. On surveille bien le parking par contre, car ils sont particulièrement vicieux dans le coin… Chaque place (payante) est numérotée (lettre + nombre), équipée de son propre parcmètre, et possède un capteur solaire au sol. Tant que la voiture est garée dessus, le capteur est donc à l’ombre… et si jamais le temps sur le parcmètre tombe à zéro alors que le capteur est toujours à l’ombre, le numéro de la place est envoyé à la police, qui n’a plus qu’à venir mettre une amende. C’est fou, non ? Autant vous dire qu’on a rarement mieux surveillé l’heure qu’à Palmerston North…

« Numbers », ou l’art moderne dans les rues de Palmerston North

Devant la bibliothèque

Nous reprenons la route assez tard et arrivons à Wellington à 21H. Nous n’arrivons pas à contacter Yohan, ni par mail, ni par téléphone, et c’est donc tous les deux que nous découvrons Wellington by night… La ville est bien éclairée le soir, c’est agréable. Il y a ainsi un beau spectacle de projection sur la façade du Te Papa, le gros musée de Wellington. . Et puis, c’est la St Patrick ce soir, alors il y a de l’animation !

Projections sur la façade du Te Papa

Encore le Te Papa

Par contre nous ne savons pas trop où dormir, et nous décidons donc… d’aller poser la question directement au commissariat ! La policière est très sympa et nous indique un parking après le centre, où le freedom camping est « toléré ». Ni une ni deux, on y va… et nous prenons la dernière place, chouette ! Nous nous faisons rapidement à manger avant de nous coucher. Nos voisins de camping car rentrent tard et font un peu de bruit en s’installant, mais en dehors de ça on dort comme des bébés.

Le lendemain matin nous découvrons le paysage autour de nous : nous sommes tout à côté d’une plage, et avons vue sur la mer. Après le petit-déjeuner nous partons à pied en ville, afin de garder notre place. La balade longe le front de mer, et les 45 minutes de marche passent finalement assez vite.

Dans le centre c’est jour de marché, Aurélie est ravie ! Il y a un marché extérieur avec des fruits et légumes, des stands de nourriture… ainsi que des halles plus « gourmet food », avec dégustation de tapenade, de biscuits maison… Il y a même un fromager français qui vend du formage de chèvre. Pas de chance, quand on se décide… il n’en a plus.

Du bon fromage français, oui Messieurs Dames !

Le marché extérieur

La mascotte du restaurant « Hippopotamus », plus chic qu’en France !

Yohan nous appelle à ce moment-là, c’est cool on va pouvoir se voir finalement ! Nous nous retrouvons devant le Te Papa. Cela fait plus d’un an que nous ne nous sommes pas vus, et nous sommes bien contents de pouvoir passer cette journée ensemble à Wellington. Nous passons une heure dans le Te Papa, musée gratuit, immense et passionnant (vous ai-je déjà parlé des musées anglo-saxons ? Hum ?). Nous assistons à un petit spectacle où les objets d’une brocante prennent vie pour raconter l’histoire de la Nouvelle-Zélande.

Nous déjeunons ensemble sur le marché avant de nous séparer. Les garçons ont plein de choses à se raconter, et Aurélie a plein de choses à voir 😀

Aurélie commence par le musée d’art moderne, pas mal du tout et comme d’habitude interactif. On peut monter dans des sculptures en plastique, comme les châteaux ou les girafes pour sauter lorsque nous étions enfants (ça rappellera des souvenirs à Morgane, Mathilde et Margaux !). Elle fait ensuite un tour en ville, il y a une compétition de kayak et une boutique bio pas si bien que ça finalement.

3, 2, 1… PARTEZ !

L’une des grandes places de Wellington, avec son globe en fougère

La silver fern, ou fougère argentée, est l’un des emblèmes de la Nouvelle-Zélande

L’une des petites merveilles de Wellington

Elle file ensuite au Te Papa où a lieu une exposition temporaire payante sur les robes de mariée à travers les siècles, superbe ! Certaines sont franchement démodées, d’autres charmantes… et la partie « robes contemporaines » est vraiment sympa. Il y a même les robes que portaient Dita Von Teese et Gwen Stefani pour leur mariage. Elle fait ensuite un tour dans le musée, mais ça ferme dans une demi-heure… c’est du survol !

Puis, direction le jardin botanique… en cable car ! Le jardin n’est pas le plus beau du voyage, mais l’ambiance y est très, très sympa… En effet s’y tient en ce moment un festival de musique, et tous les soirs des groupes viennent jouer dans le jardin. Ce soir ne fait pas exception, et lorsque Aurélie arrive dans le jardin le chanteur est en train de reprendre « NY NY » de Sinatra. Les gens dansent, les arbres sont décorés de petits lampions et de guirlandes lumineuses… Il y a de la magie dans l’air !

ça grimpe, heureusement qu’il y a le cable car !

Vue sur Wellington depuis le jardin botanique

Un moment bien agréable…

La mare aux canard est tout illuminée…

… même les petites cascades sont éclairées!

Nous nous retrouvons vers 19H15, toujours devant le Te Papa. Les garçons sont ravis de leur après-midi, à base de papotage, de Te Papa… et de bière, quand même ! Ils filent faire quelques courses (ce soir, c’est crêpes !) pendant qu’Aurélie rentre à la voiture pour prendre une douche avant la fermeture des sanitaires. Une fois de plus il n’y a pas d’eau chaude, mais ça ira.

Fin de journée à Wellington

 

Nous dînons tous les trois avant de repartir en ville, toujours à pied, pour prendre un dernier verre. Ça devait être un milk-shake dans un super bar anarchiste/révolutionnaire/marxiste repéré par Aurélie (mais qui fait les meilleurs milk -shakes de Wellington…), mais c’est fermé et ça se termine en bière et cidre dans un pub 😀

On se sépare à regrets, mais avec l’espoir de se recroiser en septembre en Chine puisque à priori nous y serons à la même période. Yohan rentre dans son auberge de jeunesse, et nous rentrons à pied à la voiture, on est morts.

Publicités
Tagué , ,

2 réflexions sur “J125 et J126 : En route pour Wellington (17 et 18 mars 2012)

  1. Martin dit :

    Magnifiques ces photos de la montagne du Destin!

    Et sympa de revoir Yohan qui a l’air en forme!

  2. […] retrouvons notre ami Yohan, qui est également invité au mariage. Après nos virées irlandaises, notre rencontre en NZ puis à Bangkok, nous voyageons décidément souvent ensemble, et c’est cool ! Nous filons tous […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :