J52 : Canal Beagle, pingouins et estancia Harberton (4 janvier 2012)

Dans le port d’Ushuaia

Mercredi, nous partons en excursion en bateau sur le canal Beagle. Après avoir pas mal hésité, nous nous sommes décidés pour le « grand tour » proposé par les agences, en une journée.

Nous embarquons peu avant 10H sur un gros catamaran. C’est le premier jour de beau temps depuis notre arrivée à Ushuaia, nous sommes chanceux !

Le port et la baie avant le départ

Ah, ce ciel et cette lumière !!!

En tout homme sommeille un explorateur… Yeah !

Nous commençons par naviguer jusqu’à l’île Lobos, où nous pouvons observer lions de mer et cormorans.

Une autre colonie de cormorans un peu plus loin

Nous poursuivons ensuite notre route jusqu’au phare des Eclaireurs, rouge et blanc, emblème d’Ushuaia.

Le phare des éclaireurs

Le phare, bis

Nous naviguons encore un peu, et arrivons à l’île des pingouins. C’est la première fois que nous voyons des pingouins en liberté, ils sont adorables !! Ils sont tout petits, sautillent partout, viennent picorer la coque du bateau… On craque 🙂

Plein de petits pingouins !

Nous repartons ensuite jusqu’à notre dernière étape de la journée, l’estancia Harberton. Il s’agit de la plus ancienne estancia de la Terre de Feu. Elle est restée aux mains de la même famille depuis toujours, qui y a vécu jusqu’à récemment de l’élevage et de la vente de la laine des moutons. Ces dernières années ils ont abandonné cette activité, pour se reconvertir… dans le tourisme, sans blague ! 😉

Arrivée à l’estancia

Notre catamaran

Nous visitons l’estancia avec un guide belge très sympa, qui nous explique comment se passait la tonte des moutons, nous montre le jardin et l’extérieur de la maison (en tôle !). Nous n’avons par contre pas accès à l’intérieur de la maison. Le fondateur de l’estancia était très protecteur envers les Natifs, persécutés alors par les Espagnols, et l’estancia a longtemps été un endroit où les Natifs pouvaient se réfugier. Nous finissons d’ailleurs notre visite par celle du cimetière, où sont enterrés côte à côte Natifs et membres de la famille.

Les stations de tonte des moutons

L’estancia : une maison en tôle…

… et une déco à base de squelettes d’animaux marins !

Le petit cimetière

Le guide tente ensuite de nous emmener au resto de l’estancia (not included, of course), mais nous avions prévu notre pique-nique. Nous nous échappons discrétos et nous installons dans un grand champ d’herbes folles et de marguerites, avec vue sur la baie et les montagnes au loin, ça c’est la Patagonie !

Vue sur l’estancia et la baie depuis notre lieu de pique-nique

Nous finissons la journée par la visite d’un petit musée des mammifères marins, au sein de l’estancia. Des chercheurs y travaillent et c’est très intéressant, malheureusement l’heure tourne et nous devons terminer la visite au pas de course, car le bus nous attend. C’est ce qui nous agace les plus avec les excursions en groupe !

Nous rentrons donc en bus à Ushuaia, en faisant pas mal d’étapes en chemin. Nous commençons par voir les vestiges d’un ancien barrage de castors, avec des arbres morts du fait de l’inondation du terrain par le barrage. Nous voyons ensuite les « arbres flammèches », en forme de petite flamme du fait du vent, puis un grand lac. Dernière étape, et pas des moindres, un café dans lequel le chauffeur du bus doit avoir des actions… Nous on veut juste rentrer à Ushuaia, alors on tue le temps en se baladant dans le petit parc, où il y a un élevage de chiens de traîneaux (Ben’s note : qui puent horriblement !!!).

L’ancien barrage des castors, avec tous les arbres morts du fait de l’inondation du terrain

L’arbre flammèche

La Patagonie, ça vous gagne !

De retour à Ushuaia nous prenons nos billets de bus pour El Calafate, notre prochaine étape. Pas de chance, c’est complet pour samedi… on partira donc dimanche. On se renseigne aussi pour les tours panoramiques en hélicoptère, qui tentent bien Aurélie. Nous finissons la journée attablés dans un petit café, devant un délicieux brownie aux noix et un chocolat chaud à partager, c’est Benoît qui régale, merci !

Publicités
Tagué , , , , , ,

Une réflexion sur “J52 : Canal Beagle, pingouins et estancia Harberton (4 janvier 2012)

  1. […] Au final ce ne sont pas les pingouins que nous verrons le mieux (rien à voir par exemple avec notre croisière dans le canal Beagle), car ils sont assez loin et on ne les voit pas super bien, mais tout le reste de la riche faune […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :