[Réunion 2022] J1 et J2 – En route pour l’île intense ! Retour à Saint-Denis pour commencer… (12 et 13 mai 2022)

Le grand jour est arrivé : ce soir nous partons pour la Réunion ! Au programme, deux semaines pour revoir nos copains et les coins que nous aimons, et pour faire découvrir « l’île intense » à notre fiston 😉 Ce voyage est aussi l’occasion d’enfin utiliser nos avoirs « Covid » Air Austral, que nous avions eus suite à l’annulation de nos vols pour l’île Maurice en mai 2020. Une bonne chose de faite ! Le départ pour l’aéroport est un peu chaotique. Nous ne sommes pas en avance et nous sommes bien chargés, avec nos affaires à tous les trois + un bagage entier d’affaires que Benoît apporte à ses amis. Nous avons bien du mal à tout faire entrer dans le taxi – le chauffeur nous dit d’ailleurs que nous aurions dû commander un van, oups ! – mais nous finissons par triompher.

Nous appréhendions un peu les formalités aéroportuaires avec MiniChou, mais tout se passe très bien. Les gens qui s’occupent de nous sont même particulièrement gentils. Coup de chance ou « effet bébé », je ne sais pas ! Nous sommes autorisés à conserver la poussette, malgré sa taille, jusqu’à la porte de l’avion ce qui est très appréciable. Nous avions prévu très large niveau timing mais finalement le temps passe vite et nous avons à peine le temps de traîner un peu au Duty Free qu’il est déjà temps d’embarquer.

Petit tour au Duty Free…

… où les vitrines Herrmès sont toujours aussi belles !

La chance continue dans l’avion, puisque nous nous retrouvons avec quatre places pour nous deux. MiniChou quant à lui a un petit berceau. Les hôtesses nous apportent un petit sac plein de goodies « Air Austral » pour lui, c’est trop mignon : biberon, bavoir, couche… On adore !

Les goodies !

Le vol se passe extrêmement bien. MiniChou est fasciné par tous les gens assis dans l’avion et par les lumières bleutées une fois que l’éclairage principal est coupé. Il dort au final près de neuf heures sur onze, ce qui nous permet de dîner tranquillement, de trinquer au Prosecco, de regarder un film et de dormir nous aussi quasiment cinq heures. Parfait ce petit bébé !

A l’arrivée, nous sommes immédiatement saisis par la chaleur et l’humidité. Cette arrivée n’est d’ailleurs pas exempte d’une pointe de nostalgie… Nous avons fait ce trajet si souvent ces dernières années, et par certains côtés la vie ici était bien agréable… Enfin, nous n’oublions pas pour autant les raisons qui ont conduit à notre départ ! Nous récupérons nos bagages et retrouvons deux amis de Benoît qui sont venus nous chercher. Ils récupèrent leurs affaires et nous déposent chez une ancienne collègue à moi, qui nous hébergera pour les deux prochaines nuits. De son côté elle sort de garde, et après un petit déjeuner partagé tout le monde file se coucher… ou presque, MiniChou n’est pas du tout fatigué, ce que l’on comprend après sa bonne nuit dans les airs ! Nous nous en occupons à tour de rôle ; Benoît commence par dormir un peu pendant que je le gère, et puis on inverse. Je ne suis pas fâchée de m’écrouler sur le matelas, je suis crevée ! Pendant ce temps, Benoît embarque MiniChou en poussette et l’emmène faire un premier tour dans Saint-Denis.

Nous nous retrouvons tous au jardin de l’Etat en fin d’après-midi. Ce jardin est toujours aussi beau et agréable, avec ses arbres immenses et ses bassins. Nous descendons la rue de Paris et filons dans le Bas de la Rivière, notre ancien quartier. Nous passons devant notre résidence et allons récupérer notre commande à la Ruche… Nous avons décidé de pousser le revival jusqu’au bout 😉 En tout cas c’est bien sympa de discuter un peu avec le responsable de la Ruche. Puis, nous passons une tête dans notre petit supermarché de quartier mais les personnes ont changé (et le magasin s’est un peu agrandi).

Dans le jardin de l’Etat

La Ruche a changé de lieu et s’est isntallée sous le pont

Notre « récolte » du jour !

Nous nous installons ensuite tous les trois face au coucher de soleil sur le Barachois. Le ciel est absolument magnifique, avec des teintes orangées spectaculaires… Quelle joie d’être de retour ici !

Le soir, Benoît reste à la maison avec MiniChou pendant que je rejoins mon amie et son compagnon au Téat de champ Fleuri, pour le festival du film d’aventures. C’est un festival auquel nous allions régulièrement lorsque nous habitions ici, et je suis ravie de pouvoir y retourner. J’y croise plusieurs anciennes collègues, c’est rigolo. Le premier film s’appelle « La Traversée » et décrit la traversée d’une traite entre Chamonix et Zermatt par deux athlètes, en skiant. Elles sont impressionnantes de courage et de détermination ! Le deuxième film, « The long walk », rapporte la traversée de la Namibie à pied par une Norvégienne et deux bushmen. Je suis un peu moins convaincue par celui-ci, mais je passe tout de même une excellente soirée !

Expo sur les brodeuses de Cilaos au Téat de Champ Fleuri

Tagué , , , , ,

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :