Entre bassins et forêt primaire, jolies balades d’ouest en est (14 et 15 novembre 2020)

Ce week-end nous avons une voiture, alors nous décidons d’en profiter pour faire plusieurs balades peu accessibles en bus. Le samedi nous prenons donc la direction de l’ouest et du bassin Vital. Après une petite marche en forêt nous attaquons une belle montée, qui nous conduit jusqu’au village du Hangar, d’où nous avons un beau point de vue sur le bassin de Saint-Paul. Il s’agit d’un bassin au sens géologique du terme : point d’eau, mais une vaste étendue plane dans laquelle débouchent plusieurs ravines.

Petit autel sous roche, un grand classique ici

Les cardinaux sont bien rouges !

Mue d’araignée

Point de vue sur le bassin de Saint-Paul

Nous redescendons et arrivons au bassin Vital. Il est surmonté d’une cascade à la saison des pluies, mais aujourd’hui c’est plus de la vaporisation d’eau qu’autre chose 😉 Le soleil joue sur les feuilles des bananiers autour, nous restons un moment à contempler le spectacle avant de redescendre par un autre chemin vers la voiture. Il est 17 heures et la luminosité se dore de plus en plus, c’est mon heure favorite et un vrai bonheur pour les photos !

Beau tamarin sur le chemin du retour…

… avec de jolies feuilles dans le soleil…

… et des gousses à déguster !

J’avais vu sur la carte qu’à côté du parking il y avait un moulin à eau, nous allons donc y jeter un coup d’œil. Il s’agit du moulin à eau de la Perrière, un ancien moulin à manioc dont il ne reste que la roue. A côté s’est créé un bassin naturel où quelques personnes se baignent.

Nous profitons ensuite de la voiture pour poursuivre notre soirée d’abord aux « Trois Brasseurs », où nous nous régalons de flammekueches arrosées de bière aux fruits rouges, puis de gaufre liégeoise et d’île flottante (miam !) avant de filer au cinéma pour voir « Antoinette dans les Cévennes » , que nous avions repéré et qui s’avère très sympa, avec plus de rebondissements que prévu. Une super soirée !

Le dimanche on repart en vadrouille, vers l’est cette fois-ci ! Nous montons en direction des Plaines, mon coin favori ici avec le volcan. En chemin nous faisons un petit stop au marché de la Plaine-des-Palmistes ; les commerçants sont en train de ranger mais il reste un vendeur de letchis, nous en achetons un kilo… Ce sont les premiers que nous mangeons cette saison ! Ils sont déjà très parfumés, un régal…

Nous reprenons ensuite la route en direction du col de Bébour, à travers la forêt de cryptomérias. Il s’agit de la route forestière que nous avions empruntée en début d’année avec les parents de Benoît, lorsque nous y étions allés au Trou de Fer. Le point de vue depuis le col sur la forêt et les montagnes est superbe… On voit même le piton des Neiges au loin. C’est si beau que nous nous y arrêtons à l’aller et au retour !

Panorama depuis le col de Bébour ; le piton des Neiges est le sommet au-dessus des nuages à gauche

Dans la forêt de cryptomérias

Une fois à destination, nous commençons par pique-niquer et puis nous attaquons la boucle du piton Bébour. Cette boucle traverse une forêt primaire humide comme il y en a de si belles ici, avec orchidées et autres épiphytes qui poussent sur les troncs, arums blancs par dizaines, champignons, fougères… Nous ne voyons en revanche aucun panneau explicatif, l’ONF a dû les retirer.

Branches couvertes d’épiphytes

 

Nous poursuivons avec la boucle de Bras-Cabot, là encore une balade forestière mais dans une portion de forêt encore plus sauvage que la première. Quel plaisir de s’y promener ! Une autre balade du secteur nous tentait, jusqu’au bassin des Hirondelles puis au cassé de Bébour, mais nous n’aurons pas le temps aujourd’hui… on se la garde pour une prochaine fois !

Tomber sur un tableau dans la forêt primaire : check !

Benoît a trouvé un os de Diplodocus !!

Notre dernière étape du jour est pour la Petite Plaine. Nous nous arrêtons d’abord à la chapelle, qui semble posée au milieu de nulle part mais qui est tout de même entourée de plusieurs petits autels et… d’une haie d’hortensias et de jasmin (!), puis nous partons explorer les bassins cachés au bout du sentier botanique. Nous découvrons une succession de trois beaux bassins ; les cascades sont quasiment taries mais le lieu reste très agréable. Une belle trouvaille, qui conclut en beauté ce week-end de découvertes !

Oiseau la Vierge

Tagué , , , , , , , , , ,

4 réflexions sur “Entre bassins et forêt primaire, jolies balades d’ouest en est (14 et 15 novembre 2020)

  1. Coralie dit :

    Magnifique forêt luxuriante ! En plus avec un tableau de Romain Duris (ou quelqu’un qui lui ressemble), c’est parfait 😉

  2. […] les plaines ce week-end ! Le samedi nous nous attaquons à la randonnée du bassin des Hirondelles, que nous avions repérée il y a quelques semaines. Le sentier commence par une débauche d’hortensias sauvages, je me sens dans un jardin […]

  3. […] Nous continuons à passer d’agréables week-ends, entre snorkeling à Ravine Blanche, balades au bassin Vital et dans les Plaines, tour du bonnet de prêtre à Cilaos, détente à […]

Répondre à smilingaroundtheworld Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :