Retour à Cilaos et tour du Bonnet de Prêtre (21 et 22 novembre 2020)

Depuis quelques temps, du fait de la situation sanitaire, nous organisons nos week-ends au dernier moment. Alors qu’habituellement nous réservons nos hébergements plusieurs semaines voire mois à l’avance, nous les réservons désormais le lundi pour le samedi. Je cherchais donc ce que nous pourrions faire sur ce week-end, lorsque j’ai vu qu’une maison que nous aimons beaucoup à Cilaos était disponible. Bingo ! Ce sera l’occasion de faire la rando du Bonnet de Prêtre, que nous n’avons jamais faite.

Après un long voyage depuis Saint-Denis, nous arrivons à Cilaos en début d’après-midi. La propriétaire nous connaît bien maintenant et elle a laissé la maison ouverte afin que nous puissions nous y installer dès notre arrivée. Nous pique-niquons sur la terrasse puis passons l’après-midi à bouquiner dans le jardin. Je suis ravie de pouvoir profiter du beau jardin avec vue sur les remparts de Cilaos !

Depuis le jardin nous apercevons les Trois Salazes

En fin d’après-midi nous filons en ville histoire de faire quelques courses pour le lendemain. Nous avions envie de macarons à la fleur d’oranger – une petite boutique en fait d’excellents – malheureusement nous arrivons un peu tard et c’est fermé. Dommage ! Nous faisons un petit tour dans le centre, repassons rapidement à la maison et ressortons dîner au Cottage, un restaurant que nous aimons bien et dont j’ai déjà parlé sur ces pages. Entre beignets de songe, frites maison, purée aux champignons, rougail, c’est aussi gras que bon 😉 Je termine en beauté avec une crème brûlée, nous ressortons de là bien lestés ! Heureusement que demain, on marche ^^

Belle façade peinte dans le centre-ville de Cilaos

 

Petit tour dans le centre

La maison rose de Cilaos

Les dessins muraux de Mehdi décorent la ville

Crème brûlée au top !

Après un tel festin la promenade digestive s’impose, et nous faisons un petit tour de la Mare à Joncs by night avant de rejoindre nos pénates. Il fait 15°C, une météo parfaite pour faire… une petite flambée 😉 Je crois que c’est notre première depuis que nous habitons ici ! Avec une si belle cheminée, nous n’avons pas pu résister 😉

Le farniente du week-end s’arrête là et le dimanche, c’est rando ! Notre objectif du jour est le tour du Bonnet de Prêtre, un piton rocheux que l’on a souvent vu sans jamais s’en approcher. Nous commençons par rejoindre le village de Bras-Sec, situé de l’autre côté d’une petite ravine. En chemin nous croisons l’un de mes collègues, qui fait le parcours inverse ! J’avais déjà fait cette balade en 2017, mais je ne me souvenais pas bien du village. Il est très mignon avec plein de gîtes, et assez fleuri. Nous voyons même un pêcher et un nectarinier. Des dizaines de nectarines sont tombées par terre, nous en ramassons quelques-unes pour notre dessert !

Le Bonnet de Prêtre, c’est lui ! Avec de surprenants épouvantails dans les champs… (n’hésitez pas à zoomer !)

Un peu glauque, non ?

Bellier réunionnais, et son nid caractéristique

Arrivée dans le centre-ville de Bras-Sec

L’église de Bras-Sec

Pêcher…

… et nectarinier !

Nous traversons Bras-Sec et arrivons à la Mare d’Affouches, où débute le sentier faisant le tour du Bonnet. Le sentier grimpe jusqu’au plateau de la Mare à Montfleury, puis s’immisce entre le piton des Calumets et le Bonnet de Prêtre. Cette première portion de randonnée est très fleurie, avec des fleurs jaunes, des pâquerettes, de faux fraisiers…

En route pour la rando !

Un dernier épouvantail pour la route

« Je suis cachée ! »

Immiscion entre le piton des Calumets (2200m) à gauche et le Bonnet de Prêtre (1709m) à droite

Le sentier se poursuite ensuite en forêt ; apparemment il y avait des bois de source blanc et des eucalyptus, mais nous ne les avons pas bien identifiés…  Nous longeons la ravine des Calumets avant de longer la face sud du Bonnet de Prêtre. Il se raconte qu’une anguille marbrée a été observée une fois dans la ravine des Calumets ; étant donné que ce poisson réalise en partie de son cycle biologique dans l’océan et que la ravine est à plus de 1000 mètres d’altitude, cette anguille avait fait un long voyage… J’espère qu’au moins les observateurs ne l’ont pas pêchée ! (mais j’ai un doute…)

Fenêtre sur la face sud du Bonnet de Prêtre, particulièrement vert

Coquille d’oeuf observée en chemin

Nous arrivons ensuite à l’îlet de Gueule Rouge, un véritable bout du monde ! Il y a tout de même pas mal de maisons, et de nombreux champs. Je trouve le coin très joli et dépaysant. Depuis cet îlet il y a une belle vue sur Cilaos ville et sur la route qui y conduit, que nous finissons par rejoindre afin d’attraper notre bus de retour.

Gueule Rouge

Gueule Rouge (bis)

Le trajet de retour se passe bien ; nous sommes assez fatigués de notre rando du jour et n’avons pas le courage de cuisiner alors après une bonne douche nous partons dîner au Shabu, notre petit resto coréen. Ce soir nous prenons les bibimbaps, aussi copieux que délicieux ! Nous repartons tous les deux avec notre petite barquette pour le lendemain… et pourtant, nous étions affamés !

Infos pratiques pour ceux qui veulent faire cette randonnée de Cilaos au Bonnet de Prêtre via Bras-Sec :

  • La rando fait un peu plus de 9km, avec 400m de dénivelé. Sans nous presser nous avons mis un peu moins de 6 heures, incluant 30 minutes de pause/visite à Bras-Sec et 45 minutes de pause déjeuner.
  • Nous sommes partis du centre-ville de Cilaos, et avons récupéré le bus 60 qui redescend à Saint-Louis au niveau de l’arrêt « Chemin Pente d’Abord » 
Tagué , , , , ,

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :