Et lorsque tout cela sera terminé, tirons-en des leçons

Source : artgeist

La vie est décidément pleine de surprises. Qui aurait pu imaginer que nous nous retrouverions ainsi à « faire la guerre » – pour reprendre l’expression de notre président – à un virus, déjà responsable de plus de 7000 décès dans le monde. 7000 décès, c’est à la fois peu et beaucoup… C’est peu, comparé à d’autres maladies comme la rougeole (140 000 morts par an), la grippe (entre 260 et 650 000 décès par an), ou encore à la famine (9 millions de décès par an). Et en même temps, c’est beaucoup, car ces milliers de morts ont eu lieu en peu de temps, avec un virus contagieux, qui se rajoute aux autres maladies déjà existantes et qui entraîne une saturation des systèmes de santé. Il faut comprendre qu’aujourd’hui, ce virus arrive dans un système de santé déjà exsangue, avec des professionnels souvent passionnés mais épuisés par le manque de moyens et de considération. Aujourd’hui encore, en pleine « guerre » donc, nombreux sont les soignants qui n’ont pas accès à des masques FFP2 (les seuls qui protègent vraiment), ni à des solutions hydroalcooliques, ni même parfois… à du savon. Je l’ai vu de mes yeux…

Dans les prochaines semaines, beaucoup de gens vont mourir. Outre les morts du Covid-19, ce sera également les morts collatérales qu’il faudra compter, lorsque tout cela sera derrière nous : les infarctus, les AVC qui n’auront pas pu bénéficier d’une prise en charge dans les temps parce que la ligne du 15 était saturée, les infections ou les complications post-opératoires qui n’auront pas eu de place en réanimation. Certains services de réanimation sont déjà si saturés que les médecins sont obligés de sélectionner les patients sur leur âge. En Italie, ils ont parfois dû descendre à 60 ans. 60 ans… Moins de 60 ans, une place en réanimation, une chance de s’en sortir. Plus de 60 ans, une condamnation à mort. Voilà où nous en sommes aujourd’hui, avec ce virus et avec les décisions politiques prises ces dernières années dans le domaine de la santé.

Aujourd’hui, les professionnels de santé se battent pour sauver des vies. Merci à ceux d’entre eux qui me lisent. Et les autres, tous les autres, vous avez un moyen de participer à l’effort collectif, en restant chez vous… Rester chez soi, cela signifie ralentir la transmission du virus. Il n’y aura pas forcément moins de cas au total, mais ces cas seront étalés dans le temps, ce qui limitera la saturation des services hospitaliers et notamment des services de réanimation. Rester chez vous, cela sauvera peut-être votre grand-mère, votre père, votre sœur, votre épouse, votre meilleur ami.

Petit schéma trouvé sur LinkedIn pour illustrer mes propos 😉

Nous voilà donc confinés pour deux semaines. Deux semaines inédites dans l’histoire de la France. Deux semaines où le pays va tourner au ralenti, deux semaines où nous allons tous devoir renoncer à certaines choses, deux semaines où les rues seront vides, mais pas nos vies. Profitons de cette pause dans le temps pour nous recentrer sur l’essentiel. Lisons, créons, profitons de nos très proches (et uniquement d’eux), prenons régulièrement des nouvelles des autres. Parlons, dansons, jouons, écoutons de la musique. Regardons ce film que nous n’avons jamais vu, cultivons nos plantes, essayons de nouvelles recettes. Faisons des albums photos, souvenons-nous des belles choses. Rêvons, chantons, apprenons. Ecrivons. Pensons. Aimons. Et lorsque tout cela sera terminé, tirons-en des leçons.

Bon confinement à tous, et prenez soin de vous 🙂

Tagué ,

20 réflexions sur “Et lorsque tout cela sera terminé, tirons-en des leçons

  1. Loupiot dit :

    Merci pour cet article ! C’est désolant de voir que certaines personnes n’ont pas réussi à comprendre le sérieux de la situation, ce qui a conduit à devoir prendre ces mesures par décret…

    Heureusement il y a des personnes qui réussissent à voir le meilleur de chaque situation (comme nous) et c’est finalement aussi l’occasion de faire des choses différentes, l’occasion pour certaines entreprises de repenser leur fonctionnement (la mienne a mis en place le télétravail pour la première fois, ce qui était inconcevable même à l’époque des grèves), l’occasion de changer sa routine quotidienne en se recentrant sur son foyer et sur soi-même, tout en prenant des nouvelles de ses proches, l’occasion de lire, d’apprendre, de se donner RDV virtuellement entre amis pour un cours de yoga à suivre en live sur Instagram (merci à celles et ceux qui proposent ces activités!), ou tout simplement l’occasion de revenir à l’essentiel, à ce dont on a véritablement besoin, sans superflu, et de profiter du temps que cela nous offre. On se plaint souvent de manquer de temps, aujourd’hui on en a chez nous, et vous comment allez-vous l’employer ?

    Bon courage et bon confinement à tous 🙂
    #IoStoACasa #StayHome #StaySafe

    • C’est tout à fait ça, il faut voir le meilleur de la situation et en profiter pour repenser les choses habituellement immuables… Comme un jeu de quilles qui a été bousculé et qu’il nous appartient maintenant de réorganiser. Sympa les cours de yoga en ligne ! Moi ma prof de Pilates a envoyé un petit cours par mail, une chouette initiative 🙂
      Gros bisous 😉

  2. Géraldine dit :

    Il y aurait beaucoup de leçons à tirer de cette catastrophe. Si seulement…

    • Ah ça c’est sûr ! J’espère qu’elles le seront… Enfin lorsque je vois le comportement de certains, j’en doute parfois. Disons au moins qu’ua niveau individuel on aura cette possibilité-là… Bises & stay safe !

  3. mcb dit :

    M‌ERCI ma Chère Aurélie pour l’article que tu as mis pour notre information supplémentaire et que j’ai imprimé…. Et oui, il est vrai que cela « nous retourne » et nous fait poser question…..  car nous n’avons pas les mêmes données que toi et tes comparatifs sont assez impressionnants !!!!  Je n’aurais pas penser à ce montant impressionnant (je me répète) de décès à cause de toutes les maladies que tu as énumérées.  Mais comme tu le dis si bien, pour nous, cela se passe en peu de temps !!!! Toute la famille chez nous est raisonnable et, nous nous tenons « confinés » comme il se doit, chacun chez soi et sans contact physique. Bon courage à toi, et prend toi aussi soin de toi (et des autres !!! de par ton travail), et prenez vous aussi soin de vous….. As-tu les mêmes obligations que lors de ton travail dit « normal » ou fais-tu plus de présence à cause du coronavirus à l’hôpital ?. Fait attention.   En pensées et par le coeur avec vous et toute la famille.    Merci encore pour ton article. Bisous……   par mail.   Marie Claude

    • Très bien si vous êtes tous confinés, c’est ce qu’il faut ! Confinement = protection… de soi et des autres 🙂
      Pour le moment pas de grosses modifications au travail, c’est même plutôt plus calme que d’habitude car les gens ont peur du coronavirus et ne viennent plus aux urgences pour « n’importe quoi ». Cela serait bien que ce réflexe persiste une fois cette crise terminée d’ailleurs ^^ Par contre la charge de travail reste importante, je suis toujours seule au lieu de 4, et mes vacances d’avril vont certainement sauter. Quant à Benoît, il reste sagement confiné en télétravail, et je me douche et me change de pied en cap en rentrant à la maison.
      Gros bisous (de loin !) et j’espère à bientôt quand même !

  4. Sous d'autres longitudes dit :

    et ce n’est pas faute d’avoir prévenu depuis des lustres ….. En attendant, habitant le Haut-Rhin et étant juste au dessus de l’âge limite, nous allons essayer de passer entre les gouttes, ayant fait le maximum pour limiter les interactions depuis une quinzaine de jours, quand les pouvoirs publics du département ont tiré la sonnette d’alarme. Quant à la réaction des gens, no comment, à priori beaucoup n’ont toujours pas compris, c’est désolant.
    Prenez soin de vous, à bientôt !

    • Eh oui, on prévient, on alerte, et rien ne se passe… et maintenant on s’étonne. Bref. Je vois que vous avez été très raisonnables et que vous avez bien anticipé, bravo ! Continuez à prendre soin de vous. Les voyages et escapades attendront des jours meilleurs…
      Bises et à bientôt !

  5. Coralie dit :

    Oui qui eût qu’on se retrouverait dans cette situation il y a quelques semaines, voir quelques jours… Comme toi je veux croire que ce temps contraint peut être profitable et source de découvertes, de créations. Il nous apprendra aussi à mieux apprécier les choses simples, les sorties qu’on pouvait faire avant
    Mille pensées et remerciements pour tous ceux qui travaillent dur et dans des conditions difficiles pour que le pays fonctionne, et surtout merci à tous les personnels de santé !
    Gros bisous à toi et Benoît

    • Oui, la situation a évolué très vite… dire que la semaine dernière on se demandait encore quel hébergement choisir à Salento… On n’en est plus là maintenant 😦 Mais ce n’est que partie remise ! J’espère que ce confinement va permettre à la situation de s’apaiser… et aux gens de réfléchir et de repenser les choses également.
      Gros bisous !

  6. Julie dit :

    Merci pr cet article tres Clair et sans équivoque. Et beaucoup de courage à toi dans l’exercice de ton métier. Plein de pensée

  7. Daniel dit :

    Merci pour ce bel article détaillé. Merci aussi à tous les soignants, à leur dévouement sans limite et à tous ceux qui prennent en charge les malades.
    Etant dans une tranche d’âge à risque, nous restons confinés (sauf courses alimentaires) depuis mardi mais déjà depuis vendredi, nous ne sommes plus en contact avec les petits enfants et les enfants.
    Nous avons bien de quoi nous occuper : nous reposer d’abord, mettre à jour les photos, les vidéos, « ranger » l’ordinateur, faire le ménage chez nous : laver les rideaux, planter des fleurs, lectures et regarder des films et prendre son temps pour tout.
    bisous de nous deux
    Anne-Marie et Daniel

  8. Papounet dit :

    Let’s flatten the curve !!!

  9. Papounet dit :

    One can always catch up on SATW !!!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :