[Transcanadian trip J10 et J11] – Poursuite de la découverte de Winnipeg : Palais législatif, musée des droits de la personne et quartier Saint-Boniface (10 et 11 août 2019)

« Où commencent les droits universels, après tout ? Ils commencent près de chez soi, en des lieux si proches et si petits qu’on ne peut les voir sur aucune carte du monde. » – Eleanor Roosevelt

Le samedi matin, le ciel noir ne tarde pas crever en un déluge de pluie. Cela contrarie un peu mes plans, mais bon, comme je dis toujours « il n’y a pas de mauvaise météo, il n’y a que de mauvais équipements ». Je fais un tour dans une petite galerie d’art près de l’appartement et puis je voulais déjeuner à côté, mais le restaurant que j’avais repéré n’a pas grand-chose de végé du coup je retourne au Forks Market, une valeur sûre !

Lunch time @ Forks Market

Les beaux gâteaux du week-end au Forks Market (non testés !)

Je me dirige ensuite à pied le long de la rivière jusqu’au palais législatif, où j’arrive quelques minutes avant le début de la visite guidée. Le garde de l’accueil est charmant, il propose de mettre mon k-way trempé à sécher le temps de la visite, j’apprécie ! La visite est intéressante, on se balade dans le palais législatif entre salle de réception, la salle des débats et l’escalier monumental orné de… deux bisons ! C’est apparemment un spot réputé pour les photos de mariage, les cortèges se succèdent, tous avec un thème couleur différent 😉

Le palais législatif du Manitoba

L’homme d’or au sommet de la coupole (en fait une représentation du dieu Hermès)

Salle de réception avec des portraits de la royauté anglaise

Salle des débats

Je sympathise avec quatre Québécois durant la visite. Nous sommes les seuls francophones du groupe, cela nous rapproche. Ils m’expliquent qu’ils sont de Sherbrooke, et qu’ils sont venus jusqu’ici en « VR ». VR ?? Véhicule Récréatif bien sûr… c’est-à-dire, en camping-car. Ils me montrent des photos de la bête, il est énorme ! Nous nous séparons à la fin de la visite, eux s’en vont pendant que je fais quelques photos. Lorsque je sors du palais une petite dizaine de minutes plus tard – mon k-way sec sous le bras 🙂 – je vois leur camping-car garé devant et des mains qui me font signe derrière la fenêtre. Voilà comment je me suis retrouvée à partager un ananas avec quatre « cousins canadiens », hyper sympas. Quant au VR en question, il était dingue… Six couchages, un frigo, un congélateur, une salle de bains avec toilettes et douche, 350 litres de réserve d’eau… Wahou. Une véritable maison sur roues.

Il y a de nombreuses statues dans le parc entourant le palais : celle de Louis Riel, fondateur du Manitoba…

… d’autres sur le thème des ours…

… un monument hommage à Nellie McClung, grâce à alquelle les femems du Manitoba furent els premières Canadiennes à obtenir le droit de vote, en 1916…

… et enfin une statue rendant hommage aux millions d’Ukrainiens morts de faim en Ukraine entre 1932 et 1933, lors de l’Holodomor, un génocide par la famine

Je fais ensuite mes courses en prévision du grand trajet en train qui m’attend pour Toronto, et le soir je décide de redonner une chance au Folklorama. Cette fois je vais au pavillon éthiopien, qui se situe dans les locaux associatifs des Ethiopiens du Manitoba. Le cadre est bien plus sympa que le centre des congrès de l’autre fois et l’ambiance est plus vivante. Je préfère ! Les danses sont très chouettes, avec de la musique traditionnelle. Cela me rappelle que j’ai très envie d’aller en Ethiopie un de ces quatre (Coralie, si tu me lis… ;-)) Le quartier en revanche n’est pas extra, il y a beaucoup de SDF et de toxicomanes, je ne tarde pas trop en chemin ! Il y a malgré tout de très belles fresques murales.

Pavillon éthiopien

Petit point de vue by night près de chez moi !

Le dimanche, j’ai un double objectif : visiter le musée des droits de la personne et découvrir Saint-Boniface, le quartier francophone de Winnipeg. Construit il y a cinq ans à the Forks, le musée des droits de la personne est superbe, aussi bien de l’extérieur (l’architecture est magnifique) que de l’intérieur. Le contenu des expositions est passionnant, souvent très touchant, et s’appuie sur de exemples concrets du passé et du présent. J’apprécie que le Canada ne se dédouane pas de ses erreurs ; ainsi toute une partie du musée évoque l’histoire des pensionnats dans lesquels les enfants des populations autochtones ont été envoyés de force, pour les « assimiler » de manière agressive… Une triste page de l’histoire canadienne, pour laquelle je gouvernement a récemment présenté ses excuses. Il y a également une exposition temporaire sur Nelson Mandela, et une autre sur les Rohingya, cette minorité musulmane persécutée en Birmanie. Last but not least, le musée possède une tour panoramique qui offre une très belle vue sur tout le centre-ville. Bref, une superbe visite, qui de mon point de vue justifie à elle seule le voyage à Winnipeg.

Musée des droits de la personne

Expo sur Nelson Mandela et l’apartheid

Lunch time face à un petit concert dans le parc de the Forks…

… et délicieux roulé à la cannelle en dessert !

En fin d’après-midi je traverse la rivière Rouge et je pars à la découverte du quartier Saint-Boniface, le quartier francophone de Winnipeg. C’est là que se situe la seule université francophone de l’Ouest canadien. La cathédrale me plaît beaucoup. Elle n’est pas « entière », des pans de murs manquent, mais ce qu’il en reste est très élégant. L’une des parties a été rénovée et transformée en un lieu de culte plus petit. C’est dans le cimetière au pied de la cathédrale que repose Louis Riel, considéré comme le fondateur du Manitoba.

Université de Saint-Boniface

Cathédrale de Saint-Boniface

Je continue ensuite le long de la rivière Rouge. La partie proche du pont a été très bien rénovée, par contre dès que l’on s’éloigne cela devient plus sauvage. Je fais demi-tour au niveau du fort Gibraltar, un fort comme dans les films avec sa palissade en bois !

Promenade le long du belvédère Saint-Boniface

Fort Gibraltar

Jolies maisons modernes dans le quartier du fort Gibraltar…

… petit lapin en goguette sur la pelouse inclus !

Je repasse ensuite à l’appartement pour prendre une douche et récupérer mes affaires. La nuit va être longue, mon train pour Toronto a plusieurs heures de retard. Je décide d’aller dîner au Forks Market avant d’aller à la gare, mais les restaurants ferment à 21H, deux heures avant l’heure officielle de fermeture du marché. Il est 21H30, je n’ai aucun plan B pour dîner, je termine mon skyr et des fraises qui me restaient sur un banc… c’est la loose ! La loose  l’aventure continue lorsque j’arrive à la gare et que j’apprends que mon train a au moins 7 heures de retard. Au lieu d’arriver à 22H, il est prévu pour 5H… Il n’y a ni hébergement ni indemnisation prévue, les employés me disent que je peux dormir sur un siège de la gare, que ce sera surveillé. Il y a effectivement un vigile présent. Ils nous installent également une petite desserte avec tisane, café et cookies et… voilà ! Je me fais un petit lit sur plusieurs sièges, et j’arrive à dormir quatre heures. Sur les coups des 6h ils nous réveillent, mais finalement nous ne partirons qu’à 7H30… avec huit heures de retard donc ! L’aventure, vous disais-je… 😉

Musée des droits de la personne by night

La gare de Winnipeg

Good night !

Tagué , , , , , ,

2 réflexions sur “[Transcanadian trip J10 et J11] – Poursuite de la découverte de Winnipeg : Palais législatif, musée des droits de la personne et quartier Saint-Boniface (10 et 11 août 2019)

  1. Kenza dit :

    Ah mais c’est pas mal tout ça ! On voit que tu as utilisé mon article. Un petit lien peut-être ? 🙂

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :