[Antarctica 2019 #10] Cruising dans le sud de la Géorgie

Nous nous réveillons à Gold Harbour. Comme on s’en doutait hier, la météo n’est pas de notre côté ce matin. Il fait beau, mais il y a énormément de vent et de houle… Impossible de débarquer dans ces conditions, en dépit des tentatives de l’équipe d’expédition. C’est donc depuis le pont du bateau que nous découvrons les paysages du sud de la Géorgie, et ils sont spectaculaires ! Gold Harbour s’appelle ainsi car lorsqu’il  se couche, le soleil frange souvent d’or les sommets qui l’entourent. Aujourd’hui le soleil brille et cette baie est très belle, avec ses hautes montagnes et ses glaciers. Nous apercevons également pas mal de pingouins sur la plage.

Gold Harbour

Nous poursuivons notre navigation jusqu’à Cooper Bay. En chemin nous croisons quelques beaux icebergs… Cooper Bay est connue pour sa colonie de Macaroni pinguins, des manchots qui ont de très longs sourcils jaunes. Nous sommes trop loin de la plage pour pouvoir bien les distinguer, mais soudain une annonce retentit : il y en a tout un groupe qui nage de l’autre côté du bateau ! On se précipite, et nous parvenons à les apercevoir. Trop bien 🙂

Cooper Bay

De hautes montagnes enneigées apparaissent dans le lointain, et peu à peu un passage se dévoile : Drygalski fjord. Notre bateau s’y engage lentement, et commence alors l’un de mes plus beaux moments de navigation… J’ai l’impression d’avancer dans un paysage de carte postale. Il y a des dizaines de glaciers, craquelés, blancs et bleus, coincés entre les replis de la roche. Le noir des montagnes, le blanc de la neige autour, le bleu des glaciers et du ciel, le turquoise de la mer… C’est magnifique. Le pont du bateau, plein à craquer lors de l’entrée dans le fjord, se vide à l’ouverture du restaurant ( !) et nous nous retrouvons alors quasiment seuls face à ce paysage incroyable. Niveau paysages, ce fjord fut l’un de mes gros coups de cœur de ce voyage…

Arrivée à Drygalski fjord

Vers 14H nous quittons le fjord, et la Géorgie. Nous longeons un superbe iceberg tubulaire, il est énorme ! Nous devions rester dans le coin jusqu’à ce soir, mais les prévisions météo ne sont pas bonnes. Le capitaine a pris la décision d’avancer notre départ pour l’Antarctique car une tempête s’annonce et elle va nous ralentir. Très vite nous nous retrouvons de nouveau en pleine mer. Le mal de mer revient illico ! Je prends du Mercalm et reste couchée une grosse partie de l’après-midi, pendant que Benoît, frais comme un gardon, vaque de conférence en conférence. Je me force à aller manger un morceau au dîner (c’est buffet espagnol !), et le soir nous regardons « La marche de l’Empereur », qui est projeté en salle de conférence.

L’iceberg tubulaire

Dinner time !

Miam, du gaspacho 😉

 

Publicités
Tagué , , , , ,

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :