Le volcan l’a pété ! ou le récit d’une folle nuit entre colocs sur le piton de la Fournaise…

img_9888Ce qui couvait depuis plusieurs jours se réalise le mardi 31 janvier au soir : le piton de la Fournaise entre en éruption ! Ou « Le volcan l’a pété ! », comme on dit ici… Il faut dire qu’entre les Réunionnais et leur volcan, c’est une grande histoire d’amour… alors lorsqu’il se réveille, c’est la fête, et l’éruption fait les gros titres des journaux, des pages FB et des radios locales (#freedom4ever !).

Nous sommes encore à Cilaos lorsque SuperColoc et moi apprenons la nouvelle. Pas besoin de regarder nos agendas pour savoir que nous n’aurons pas le temps d’y aller en journée, nous sommes toutes les deux prises non-stop jusqu’au week-end, qui est d’ailleurs un week-end travaillé pour moi. Oui, mais… c’était sans compter la mise en jeu de l’Honneur Réunionnais ! SuperColoc m’annonce qu’en tant que Réunionnaise, il lui est inconcevable de ne pas m’emmener voir le volcan étant donné que je ne l’ai encore jamais vu en éruption.  Comme on n’a pas le temps en journée, nous décidons alors d’y aller… la nuit ! « En enlevant une nuit, on peut faire beaucoup de choses » comme dirait ma sœur… Et puis dormir, c’est un peu surfait non ?

Un petit passage par St Denis le temps de se préparer et un stop à la station-service pour acheter des cochonneries plus tard, nous voilà parties à l’assaut du volcan ! Nous avons l’impression de faire une folie, nous sommes totalement survoltées…

SuperColoc nous pilote de main de maître pendant que je la nourris de cacahuètes, jusqu’à Bourg-Murat (la dernière ville avant le volcan), où une équipe de gendarmes particulièrement sympathique (sans ironie, ils étaient vraiment au top ! ) nous arrête. Le parking du volcan est plein, il faut patienter en bas que des places se libèrent…Il y a une quinzaine de voitures devant nous ; nous profitons de cette attente forcée pour dîner et nous changer, c’est qu’en altitude il fait plus frais… Le gendarme débloque soudain la file, pour la refermer… juste devant notre capot, dommage ! Nous sommes les premières de la fournée suivante, et SuperColoc ouvre la voie vers notre but, le piton ! La traversée de la plaine des Sables avec notre petite voiture me donne quelques sueurs froides, mais malgré les gros nids de poule ça passe.

img_9924

Il est 22H30 lorsque nous arrivons au niveau du parking, où là encore tout est très bien organisé puisque de nouveau des gendarmes nous accueillent et nous disent où nous garer. Nous bouclons nos sacs, installons nos lampes frontales (gentiment prêtées par C. !) et c’est parti… Dans le lointain on distingue un grand nuage rouge, c’est notre but !

img_9826

Depuis le parking, un grand nuage rouge annonce l’éruption…

img_9831

Le meilleur point de vue accessible pour cette éruption est celui du piton de Bert, à 6,7km du parking où nous sommes garées. Le chemin est relativement plat mais avec la nuit nous n’avançons pas très vite. Toutes les lampes frontales forment comme une chenille de lumière dans la nuit… Quant au ciel, il est majestueux de clarté, nous voyons la voie lactée, la croix du sud, les nuages de Magellan…

Sous la voie lactée, cela se précise...

Sous la voie lactée, cela se précise…

Après deux heures de marche nous arrivons au point de vue. Devant nous s’étend le cratère en pleine éruption, avec fontaines de lave et coulée rougeoyante. J’ai l’impression de sentir l’odeur et la chaleur de la lave, et surtout nous entendons les grondements de la Terre en train de cracher toute cette lave en fusion… Nous nous asseyons, et admirons le spectacle. Une fois de plus, la nature nous offre un spectacle grandiose… L’éruption volcanique rejoint le ressac et le feu dans la série des spectacles que je pourrais contempler indéfiniment. Je suis aussi particulièrement contente de partager ce moment avec SuperColoc, que depuis le col du Taïbit on n’arrête plus niveau randos ! Cette nuit passée ensemble sur le volcan sera à coup sûr l’un des souvenirs forts de notre coloc…

img_9864

img_9873

img_9911

img_9913

Et puis, il faut bien repartir, mine de rien on travaille toutes les deux demain matin… Le retour nous semble interminable, nous sommes tellement claquées qu’on a des fous rires pour un rien. Il est trois heures lorsque nous retrouvons la voiture, et dans l’autre sens les gens continuent à partir vers le piton de Bert. Entre le parking blindé, tous les gens, les postes de secours avancés, et ce gros nuage rouge au loin, l’ambiance est surréaliste.

Nous redescendons tranquillement jusqu’à Bourg-Murat, en bas les gens continuent à patienter… J’apprendrai le lendemain que certains ont attendu cinq heures avant de pouvoir accéder au parking. A Bourg-Murat, je sombre dans le sommeil, avec la bénédiction de SuperColoc qui se charge de nous ramener à bon port (quand je vous dis qu’elle mérite bien son surnom… ;-)). Nous arrivons chez nous à 5H30, vite au lit, dans moins de trois heures il faut aller travailler… Ce qui se fera les yeux brillants de fatigue, mais surtout d’excitation en repensant à cette nuit inoubliable sur le volcan !

Publicités
Tagué , , , ,

17 réflexions sur “Le volcan l’a pété ! ou le récit d’une folle nuit entre colocs sur le piton de la Fournaise…

  1. […] Nous quittons Cilaos un peu plus tôt que prévu le mercredi, mais c’est pour la bonne cause… Le piton de la Fournaise est entré en éruption hier, et nous décidons avec SuperColoc de faire une folie et d’aller voir cela en dépit de nos agendas bien remplis. Nos journées sont toutes prises, qu’à cela ne tienne : nous irons de nuit ! La suite au prochain épisode… […]

  2. laurianne132 dit :

    Quand je pense que la Fournaise est entré en éruption quelques jours seulement après notre séjour à la Réunion !!! Mais bon, c’est la vie… Je reprends la lecture de ton blog après notre retour de la Guadeloupe qui s’est fort bien passé, sauf que je tombe de sommeil car à part une petite sieste cet après-midi, nous n’avons pas dormi depuis plus de 36 heures. En tout cas, merci de m’avoir fait rêver avec tes dernières randonnées. Bisous

    • Marie Claude dit :

      Merci ma grande pour m’avoir fait partagée cette nuit ô combien fantastique et féérique…. je dirais même impensable….. c’est sûr que Ta SuperColoc mérite bien son nom, il faut dire qu’elle a la chance d’avoir une 2ème SuperColoc qui la suit partout et qui est toujours partante pour faire quelques folies…. au pied levé, car à ce moment là, les décisions doivent être prises de suite et sans hésitation aucune, car toi, tu partais après !!!! que de choses à raconter tu vas avoir à dire… tu nous prépareras une conférence pour le mois d’Avril…. Bonne quinzaine en métropole, récupère un peu…. profites bien de tous… Bisous de ma part. MC

      • Bonjour Marie-Claude !!! Super de te lire par ici ! Je ne suis pas prête d’oublier cette nuit, et je suis contente d’avoir pu te la faire partager. Et les cartes sont arrivées vite, c’est chouette 🙂 Gros bisous et à bientôt, au moins par mail en attendant avril 🙂

    • Arf, je connais bien ça aussi, cela faisait deux ans que je passais mon temps à rater les éruptions. Disons que cela vous donne, s’il en était besoin, une excuse pour revenir 😉 Grosses bises, et bonne récupération post Guadeloupe 🙂 Ici aussi ça va être sieste cette après-midi, je suis rentrée ce matin à Paris.

  3. nilsetmareva dit :

    Grande classe tout simplement ! ça valait la peine d’une petite nuit 🙂

    • C’était juste incroyable 🙂 je le referai sans hésiter… Grosses bises, et à bientôt ! Je réponds à ton mail dès qu’on s’est synchronisés avec Benoît niveau planning, je viens de rentrer en métropole là.

  4. launaguet dit :

    Bon ben là….pas mieux.
    Pourtant d’où je t’écris (Antigua, Guatemala) j’ai un beau volcan en vue. Et hier encore pas moins de 3 devant le lac Atitlan. Mais aucun en éruption…
    M’en fiche, je demande ma mutation pour la Réu cette semaine. Na !

    Didier
    PS: tu me prépares un rougail-saucisse pour mon arrivée ? 😉

  5. Loupiot dit :

    Vraiment au top cette folle nuit ! Merci pour la citation, je tiens juste à rectifier, la phrase exacte était « En enlevant une nuit de SOMMEIL, on peut faire beaucoup de choses » 😉
    PS : ton article m’a rappelé aussi que j’ai trop hâte de venir pour me brancher sur Radio Freedom !! Hihihi
    Bisous

  6. Stéphanie dit :

    Oh la la la ça devait être magnifique ❤️ les dernières fois où je suis allée à la Réunion, j’espérais secrètement que le volcan se réveille…
    Une fois prochaine alors (du moins j’espère !)

    • L’avantage du piton de la Fournaise, c’est qu’il se réveille régulièrement ces dernières années… cela augmente les chances de pouvoir assister au spectacle. Je te souhaite d’être là au bon moment un jour, le spectacle en vaut vraiment la peine 🙂

  7. Laetitia dit :

    Trop top ! Quelle chance 🙂
    Bisoux

    • C’était magnifique, l’un de mes meilleurs souvenirs réunionnais pour le moment… à la fois de par la beauté du spectacle, mais aussi par la totale improbabilité de notre quasi nuit blanche entre colocs 😉 Gros bisous !

  8. […] prévu pour le premier week-end de mars est « le Volcan »… mais c’était sans compter l’éruption, qui vient juste de se terminer, et une triple […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :