De J231 à J233 – Vivre les JO à Rio ! (du 19 au 21 août 2016)

img_2759C’est par hasard que nous nous sommes retrouvés au Brésil durant les JO. Lors de l’achat de notre billet d’avion nous n’avions en effet pas du tout percuté que nous y serions à cette période et ce n’est que plusieurs mois plus tard que nous avons réalisé que notre voyage coïncidait avec la fin des Jeux. Nous avons alors complètement chamboulé notre itinéraire de début de voyage : exit Sao Paulo et direction Rio illico histoire de profiter des dernières journées olympiques.

Pour que l’expérience soit complète nous nous sommes mis en quête de billets pour des épreuves. Nous ne sommes pas de grands fanas de sport et nous ne savions pas trop quoi aller voir ; après avoir hésité avec la lutte et le canoé nous nous sommes finalement décidés pour le marathon hommes (pour son côté mythique !) et pour le pentathlon moderne femmes (pour son côté varié et ludique). Nous ne savions pas bien à quoi nous attendre, mais ce qu’on peut vous dire c’est que nous n’avons pas regretté notre choix !

Outres les épreuves en tant que telles, nous constatons dès notre arrivée à Rio que c’est toute la ville qui s’est préparée aux JO. Création de nouveaux transports – notamment une nouvelle ligne de métro – spots photos un peu partout dans la ville, pavillons des pays, patrouilles mobiles de police… Nous trouvons globalement les choses très bien organisées.

Couloirs de natation dans le métro :-)

Couloirs de natation dans le métro 🙂

Rio, cidade olimpica :-)

Rio, cidade olimpica 🙂

Notre expérience olympique commence le 19 août par le pentathlon femmes. Trois heures de transports en commun pour accéder au site, ça se mérite ! Sur place, c’est gigantesque : trois contrôles de sécurité, plein de stands des partenaires, plusieurs spots photos avec « Rio 2016 » ou les anneaux olympiques… Nous n’avons pas trop le temps d’en profiter et nous nous hâtons vers le stade, où l’épreuve d’escrime vient tout juste de commencer.

img_2153

Le pentathlon moderne est l’une des plus anciennes épreuves des JO tels que nous les connaissons. Il a été créé par Pierre de Coubertin pour rappeler le pentathlon antique, mais avec des épreuves plus contemporaines. Au programme donc : natation, escrime (épreuve + épreuve bonus), équitation avec saut d’obstacles et combiné course + tir laser sur cible. Les pentathlètes sont des sportifs complets ! La natation et l’escrime ont eu lieu la veille et le matin et nous apprenons qu’Elodie Clouvel, l’athlète française, a tiré son épingle du jeu puisqu’elle est actuellement seconde du classement temporaire. Cela promet d’être intéressant…

Le stade n’est que partiellement rempli et en dépit de notre arrivée tardive nous trouvons des places juste en face de l’escrime « bonus » (cette épreuve permet en cas de victoire de gagner des secondes de bonus pour la suite des épreuves), c’est parfait ! Lorsque l’athlète brésilienne arrive c’est l’émeute, elle a son fan club…

Début de l'épreuve d'escrime

Début de l’épreuve d’escrime

Elodie Clouvel

Elodie Clouvel

Un peu plus loin dans le stade nous repérons un grand drapeau français, et nous décidons de rejoindre nos compatriotes pour la suite des épreuves. Nous trouvons facilement des places et nous essayons de comprendre les règles de l’équitation pendant que les athlètes passent tour à tour sous nos yeux. Je finis par demander conseil à mon voisin, qui semble s’y connaître et je comprends rapidement pourquoi : c’est l’un des coachs d’Elodie Clouvel, et le frère d’un ancien champion de France de pentathlon ! Nous finissons par comprendre que nous sommes en fait au beau milieu de la délégation olympique française… Derrière nous ce sont les parents d’Elodie Clouvel et l’équipe de Canal +, devant nous son frère, sa sœur et ses grands-parents, un peu plus loin ses copines nageuses de l’équipe olympique et son petit ami également champion du monde de pentathlon… C’est fou fou fou ! En tout cas tout le monde est adorable et content de nous faire découvrir cette discipline peu connue. Devant notre enthousiasme le coach d’Elodie nous propose même des places gratuites pour l’épreuve hommes du lendemain, on accepte avec plaisir !

Le stade où se déroulent l'escrime bonus, l'équitation et le combiné

Le stade où se déroulent l’escrime bonus, l’équitation et le combiné

Elodie fait un très beau parcours d’équitation et occupe toujours la seconde place lorsque la dernière épreuve, le combiné, débute. Le principe cette-fois est simple : 4 courses de 800 mètres entrecoupées de 4 tirs lasers sur cible. Le départ se fait de façon décalée en fonction du classement temporaire. La première à partir est Oktawia Nowacka (Pologne), puis c’est au tour d’Elodie. L’ambiance est déchaînée, à chaque fois qu’elle passe devant nous tout le monde lui hurle des encouragements. Elle passe à un moment devant la Polonaise, c’est la folie… mais un petit coup de mou sur l’un des tirs associé à une machine de guerre australienne vient ruiner ses espoirs d’or olympique. Chloé Esposito fait en effet une remontée spectaculaire de la quatrième à la première place. Ce sera donc l’argent pour Elodie Clouvel ! Oktawia Nowacka quant à elle est troisième. C’est la folie dans les tribunes !

Quand Clouvel dépasse Nowacka

Quand Clouvel dépasse Nowacka

img_2254

Nous nous déplaçons tous ensemble pour aller nous positionner face au podium et assister à la remise des médailles. Chaque gagnante reçoit, en plus de la médaille, une petite statue représentant le symbole des JO de Rio. Voilà une folle journée que nous ne sommes pas prêts d’oublier !

img_2286

Le lendemain on remet ça avec l’épreuve hommes. Cette fois nous sommes arrivés en avance car nous ne savions pas trop si nous pourrions assister à la natation en plus – finalement non, mais cela nous laisse du temps pour récupérer nos billets gratuits, nous balader sur le site olympique, regarder les boutiques officielles et pique-niquer tranquillou.

img_2354

Petite photo souvenir avec Elodie Clouvel

Petite photo souvenir avec Elodie Clouvel

Deux athlètes français sont en lice aujourd’hui, Valentin Prades et Valentin Belaud. Ce dernier est le compagnon d’Elodie Clouvel. Il fait moins beau qu’hier, on a même droit à une bonne averse mais les épreuves sont toujours aussi intéressantes. Le plus palpitant c’est que rien n’est joué jusqu’à la fin. L’équitation et le combiné peuvent complètement bouleverser le classement intermédiaire… Au moment du combiné ce n’est pas super bien engagé pour les Français ; Prades est 14è et est dans la deuxième moitié du classement. C’est chaud chaud chaud ! Au final ce sera cuit pour Valentin Belaud qui ne parvient pas du tout à remonter, par contre Prades grignote du terrain à chaque tour sur ceux qui le précèdent. Hélas, malgré tous ses efforts il finit quatrième, avec une toute petite seconde de retard sur le troisième…  Je crois que c’est la pire place au monde ! Et pour la petite histoire, parmi les athlètes concourait Max Esposito, le frère de la championne olympique de la veille… Comme sa sœur il a effectué une remontée spectaculaire durant le combiné, de la 17è à la 7è place. Il n’a que 19 ans et je pense que nous n’avons pas fini d’entendre parler de lui…

Valentin Belaud vient faire un petit tour du côté français entre l'escrime et l'équitation

Valentin Belaud vient faire un petit tour du côté français entre l’escrime et l’équitation

Valentin Prades à l'oeuvre

Valentin Prades à l’oeuvre

Entraînement au tir pour Valentin Belaud...

Entraînement au tir pour Valentin Belaud…

... et Valentin Prades

… et Valentin Prades

img_2479

Le 21 enfin nous partons de bonne heure en direction du Sambodrome, où a lieu chaque année le défilé de samba du carnaval. Pour l’heure c’est la ligne de départ et d’arrivée du marathon. Nous avons pris des places de première catégorie afin d’être au plus près des athlètes. Durant la course des écrans retransmettent les images des sportifs, avec classement intermédiaire tous les 5 kilomètres. Nous avons également droit à un mini défilé de samba, ça nous occupe ! Et puis, nous cherchons (et trouvons !) le gobelet de bière collector qui nous manquait, celui du pentathlon… Je n’avais jamais bu de bière si tôt dans la journée jusque là, mais bon, la fin justifiait les moyens ^^ Le podium est finalement kenyan, éthiopien et américain, belle performance ! C’était très différent du pentathlon mais nous avons beaucoup aimé cette épreuve également.

Départ imminent !

Départ imminent !

Interlude "samba" !

Interlude « samba » !

Les photographes sont positionnés pour l'arrivée des athlètes...

Les photographes sont positionnés pour l’arrivée des athlètes…

L'or pour Eliud Kipchoge

L’or sera pour Eliud Kipchoge (Kenya)…

... l'argent pour Feyisa Lilesa (Ethiopie), qui croise les bras au-dessus de sa tête pour protester contre la politique du gouvernement contre la minorité oromo

… l’argent pour Feyisa Lilesa (Ethiopie), qui croise les bras au-dessus de sa tête pour protester contre la politique du gouvernement contre la minorité oromo (il a depuis demandé asile aux USA)

... et enfin le bronze pour Galen Rupp (USA)

… et enfin le bronze pour Galen Rupp (USA)

img_2734

img_2755

Le soir nous fêtons la fin des JO au Club Français, le pavillon de la France situé dans le club hippique. C’est l’un des seuls pavillons payants et ça a un côté assez snob avec boutique Lacoste et foodtrucks hors de prix à l’intérieur mais on est contents d’y être allés une fois… On fait tout de même un peu pouilleux, d’autant plus que nous sommes venus à pied et que nous nous sommes pris un énorme orage. On dégouline ! Nous recroisons la famille d’Elodie Clouvel avec qui nous papotons de nouveau, ils sont décidément bien sympathiques. La cérémonie de clôture est retransmise sur grand écran ; nous assistons au passage de relais entre le Brésil et le Japon, les JO 2020 à Tokyo promettent d’envoyer du lourd ! La soirée se termine avec la présentation sur scène des athlètes français médaillés du jour ou de la veille, puis place au DJ. Nous partons vers minuit, quelle folie ces 3 jours de JO… !

dscf1776

Au Club France en mode « chien mouillé »

Haby Niaré, médaille d'argent de taekwondo

Haby Niaré, médaille d’argent de taekwondo

Sarah Ouhramoune, médaillée d'argent en boxe

Sarah Ouhramoune, médaillée d’argent en boxe

Et le couple "en or" , Tony Yoka et Estelle Mossely

Et le couple « en or » , Tony Yoka et Estelle Mossely

Infos pratiques JO – même si les JO 2016 sont terminés, cela peut servir pour les JO suivants… (2018 à Séoul et 2020 à Tokyo) :

  • Il est indispensable de réserver son hébergement longtemps à l’avance, en sachant que de toute façon JO = flambée des tarifs… Lorsque nous nous en sommes occupé 5 mois avant les JO, il n’y avait déjà plus grand-chose dans notre gamme de prix.
  • Les billets pour les épreuves nous ont par contre semblé abordables. A titre d’exemple nous avons payé 20 euros/personne pour le marathon en première catégorie (face à la ligne d’arrivée), et 40 euros/personne pour le pentathlon en placement libre. Il y a avait encore beaucoup de choix 15 jours à l’avance. Par contre, si vous visez des disciplines très populaires (GRS…) il faudra vous y prendre plus tôt si vous voulez des places pas trop chères. Idem pour les cérémonies de clôture et d’ouverture, il y avait une catégorie pas trop chère mais qui s’est semble-t-il remplie très rapidement. Lorsque nous avons regardé c’était inabordable, de plusieurs centaines (pour un strapontin tout en haut) à plusieurs milliers d’euros. Nous avons pris tous nos billets sur le site officiel brésilien, qui contrairement au revendeur français permettait d’imprimer ses tickets après l’achat.
Publicités
Tagué , , , , , , ,

13 réflexions sur “De J231 à J233 – Vivre les JO à Rio ! (du 19 au 21 août 2016)

  1. Vanoise dit :

    C’est un super article!!! Trop classe d’avoir pu approcher de si près les athlètes et leur entourage, surtout par le plus grand des hasards! J’imagine vos instants de bonheur alors qu’au départ les JO n’étaient même pas à l’ordre du jour!
    Le Club France, ça le fait quand même!!!! Qu’importe l’apparence, il n’y a que dans les pays un peu étriqués que l’on s’occupe de ces critères. Ailleurs, tu viens comme tu es, en étant accueilli de la même façon, en robe de soirée ou en jean’s…. plutôt jean’s pour moi, lol !!!!
    C’est vraiment ça la magie des voyages, se trouver au bon moment, au bon endroit!!!!
    Bon week-end!!!

    • Tu as totalement raison… Dans les pays anglo-saxonne en particulier, la différence de mentalité est frappante. Enfin, on ne nous a rien dit malgré nos dégaines 😉
      Vivre ces JO à Rio fut l’un des temps forts de ce TDM2, et si jamais tu as l’occasion d’assister à des Jeux en live n’hésite pas… Les prochains sont Séoul en 2018 (hiver) et Tokyo en 2020 (été).
      Bises !

  2. Laurianne dit :

    Vanoise a raison en tout point !!! (au passage un bisou à toi Vanoise…). Je pense que je vais pouvoir m’inscrire pour le marathon en 2020 au Japon, qu’en penses-tu ? Bon, d’accord il va falloir que je progresse encore et que j’abandonne ma canne, mais entre une semaine après l’opération et 4 ans, ça fait de la marge… évidemment, j’aurai 4 ans de plus, ça va commencer à compter !!!!
    En tout cas, vous avez eu l’air de bien profiter, c’est ça l’essentiel. Je n’aurais pas pensé que l’on puisse se mélanger avec les coaches et les familles des athlètes, super !
    Bisous à vous deux

  3. launaguet dit :

    Ça c’est une étape drôlement originale. Je n’imaginais pas qu’on puisse approcher d’aussi près les athlètes même si je pense que ça aurait été plus difficile avec Camille Lacourt ;-).

    • Nous avons été très surpris aussi… Le truc,c ‘est que c’est tellement loin et tellement cher d’aller à Rio qu’il y avait finalement peu de Français en dehors des proches des athlètes. Du coup, les athlètes français étaient ravis de papoter avec nous… Cela doit être une autre histoire lorsque les Jeux se déroulent plus près de la France.
      ça va toi sinon ?
      Bises !

  4. Drôlement atypique comme étape! :p
    Vous n’êtes pas prêts d’oublier Rio et ses jeux

  5. […] avions prévu 5 jours à Rio, nous y sommes finalement restés 9 jours. Après une première partie de séjour consacrée aux JO, nous avons ensuite consacré un peu plus de 4 jours à la découverte de cette ville […]

  6. Véronique dit :

    Sympa que vous ayez pu assister à ces jeux et dans la délégation française, en plus ! Super expérience.

  7. […] Notre expérience « JO 2016 » à Rio, c’est par là […]

  8. […] Je pourrais vous parler de nos découvertes les plus marquantes, le festival de neige et de glace d’Harbin, la floraison des cerisiers à Tokyo, le festival de l’eau à Mandalay, notre journée en famille avec les éléphants thaïlandais, le snorkeling avec les raies manta et la rencontre avec les dragons de Komodo, notre roadtrip australien et le bonheur de revoir Sydney, nos trois jours dans la forêt équatorienne avec Coralie, la laguna 69 enfin atteinte et les JO de Rio… […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :